Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

28 Feb

Quatre mois, trois votes, trois enjeux d'importance...

Publié par Sous la Voûte étoilée

Quatre mois, trois votes, trois enjeux d'importance...

Au cours des prochains mois, trois décisions importantes vont se prendrent. Deux dans le domaine de la citoyenneté : le renouvellement de tous les conseils municipaux français les 23 et 30 mars, celui du parlement européen du 22 au 25 mai dans les 28 pays membres. Un dans le monde maçonnique : le Convent de la Grande Loge de France en juin.

 

Ces trois évènements vont se dérouler dans le contexte inquiétant de la réunion, depuis le débat sur le mariage pour tous, d'une nébulleuse d'extrême droite anti républicaine, racisme et xénophobe dont le Front National entend profiter.

 

Si ce n'était cela, il n'y aurait aucune raison de lier ces trois évènements. Mais on ne choisit pas les contextes, on doit faire avec. Les humanistes ne peuvent que se sentir concernés par les élections et par le risque bien réel de rupture de la franc-maçonnerie française, donc de son affaiblissement. 

 

Les municipales.

Le niveau de départ des différents forces politiques dans les élections municipales est tel que les lignes ne peuvent que bouger, en pertes et en gains. Il serait surprenant qu'il en soit autrement. Les instances délibératives communales sont en prise directe, en fonction de leurs compétences légales, avec la gestion des conditions de vie, d'éducation en maternelle et en primaire, de culture, d'environnement. Il s'agit là de compétences qui touchent directement la vie de l'être humain.

 

Et ce n'est pas un hasard si les orientations politiques des élus municipaux ne sont pas exactement les mêmes que nationalement. Le grand niveau de proximité entre eux et leurs "administrés" explique cette relative déconnection. Il en ressort néanmoins la nécessité de bâtir une grille de lecture au moment du choix qui intègre cette dimension de respect de la vie humaine, son développement et l'émancipation des femmes et des hommes, quel que soit leur âge, par l'éducation, la culture, l'éducation populaire, le sport, la vie culturelle.

 

Les Européennes.

A l'autre extrémité de l'échelle de proximité, les élections européennes. Elles souffrent du double handicap de l'absence totale de lisibilité de l'action des députés européens et du réflexe de dénigrement où la plupart des élus trouve dans l'Europe l'exutoire pratique à beaucoup de fuites de responsabilité. "C'est la faute à l'Europe" !

 

Pourtant, l'Europe mérite plus que le mépris condescendant que beaucoup affiche. Elle pourrait être un formidable espace de circulation des idées, des cultures et des pratiques citoyennes. C'est-à-dire un espace d'émancipation des peuples et des gens. C'est un enjeu majeur de l'implication des francs-maçons dans la perspective européenne.

 

Le convent de la GLDF.

Position iconoclaste que d'évoquer ici ce sujet ? Pas forcément dès lors que ce convent devra se prononcer, entre autres sujets, sur la perspective d'une "rupture sans ambiguité avec les obédiences maçonniques irrégulières". Il s'agit de satisfaire à l'exigence des obédiences "régulières" posée dès le début du processus de RPMF à Bâle en Juin 2012.

 

Nous avons dit souvent ici les conséquences néfastes pour la maçonnerie française que nous semblait être cette éventuelle rupture. Au moment où la franc-maçonnerie fait l'objet d'une campagne antimaçonnique sérieuse, une éventuelle rupture en son sein peut-elle apparaître comme une réponse satisfaisante ?

 

Néanmoins, il semble que la GLDF se dirige bien vers cette hypothèse. Le premier congrès régional à s'être prononcé, celui du Nord, s'est clairement positionné pour la rupture. Qu'il soit celui de l'ancien Grand-Maître Alain-Noêl Dubart, coauteur avec Alain Graesel de ce projet de RPMF pour se rapprocher des anglais de la GLUA et en obtenir la reconnaissance, n'y est probablement pas pour rien.

 

Et même si le résultat général n'était pas celui-là, le débat qui aura duré deux années, aura posé, une  nouvelle fois, la nature de l'identité de cette obédience et la solidité des rapports qu'elle a su tissé avec son environnement maçonnique.

 

Ce type de débat sur l'identité présente toujours un risque. Et s'il est salutaire, il faut souhaiter qu'il se tranche au convent par un vote clair plutôt que par un résultat proche du 50/50 ou du 60/40, voire par une opposition entre les loges de Paris et les loges de province dont les conséquences seraient alors imprévisibles.

 

Faire circuler les analyses : un enjeu.  

J'entends déjà les commentaires.

Mais, à moins que leurs auteurs ne veuillent m'appliquer le sort des porteurs de mauvaises nouvelles dans la Rome antique, je seai persévérant. J'estime utile de décrire les enjeux tels qu'ils m'apparaissent. Ne pas laisser transformer les espaces obdientiels en frontières clivantes, respecter ses particularités sans les élever en préalables, oser penser que l'universalité maçonnique n'est pas seulement un mot... Et surtout souhaiter que la franc-maçonnerie trouve la voie du rassemblement plutôt que de l'éparpillement.

 

Mais peut-être que, sans m'en apercevoir, je rêve tout éveillé... 

 

 

Gérard Contremoulin

____________________________________________________

 

Commenter cet article

réboussié 16/03/2014 09:41

laissons donc en paix les fils de Garches et les enfants de Puteaux, on sort un jour de l'enfance et de la toute puissance enfantine , quoique vu l'éducation nationale du jour , le pire est à venir ...,
Donc tu entends déjà les commentaires ? mets les par écrit , ils restent ..qui parle de fraternité ?de liberté de conscience ....on a pour nous les mots que l'on écrit , et bien sur nos actions ..
Pour la dialectique , ça baigne , le reste , on y travaille , on peut se retourner , voir le chemin parcouru , on n'est pas arrivé ? mais aspirions nous vraiment au repos ? cent fois sur le métier ..
Un certain communautarisme ? chez nous ? si c'est une communauté ouverte , pour faire avancer le schimiiblic , ou est le problème ? C'est pour maintenir les avantages de quelques uns ? on trie qui est dignus tou intraré ?et pour la femme de ménage ?
Je me marre , c'est vrai ces jours ci quand je vois ramer certains pour nous expliquer que le référendum su la Crimée est illégal, eux qui ont voté en congrès ce que le peuple avait rejeté par leur vote ...il n'avait pas voté sur une autre question , mais bien "Cette Europe là , on n'en veut pas , c'est celle des marchands et des banquiers , des spéculateurs , bref celle des voleurs "
Mais si cela est en partie mon opinion , on n'est pas obligé de partager, tout se discute chez nous et personne ne détient la vérité , formule élégante , mais totalement constitutive de l'esprit maçonnique , une de mes rares certitudes
Non Gérard , je ne dérive pas , je joue un peu les provos , car c'est le silence qui m'inquiète, et évoquer le PMF, (paysage maçonnique..), avec plus généralement le BPA (bordel politique actuel ou ambiant ) , ça ne me parait pas déplacé , la révolution de 1789 aurait à voir avec quelques hivers froids et pluvieux ....mais je ne cultive pas mon jardin avec la lune , en règle générale ..
Et ma loge d'aujourd'hui n'est pas celle de mon initiation ...
On ne peut rien contre le progrès , le changement est nécessaire , c'est ce qu'on fait dans la marine , la royale , sauf qu'en principe , on réforme le bateau avant qu'il ne coule , car on remplace plus facilement une barque qu'un bon marin , l'Europe est en train de couler , l'équipage ? no comment , ce n'est je pense ,pas le lieu ici de proposer des solutions , mais on a des yeux, des valeurs , ce qui est en bas est comme ... il est des écrits éternels ? si nous les faisons vivre , l'éparpillement , la division , l'éclatement , on n'a pas attendu Freud pour sentir des choses , je ne dis pas que le référendum en Crimée , c'est bien , je dis juste qu'on n' adapte pas ses mots et le mode d'emploi à la situation , et le contraire le lendemain , guignol, ça me parle pour avoir été lyonnais il y a longtemps , c'est pour ça que je cherche toujours les ficelles , il y a quelqu'un au bout , aux deux bouts d'ailleurs ,
Finalement , le Maître ? c'est celui qui fait se questionner l'apprenti ? ou qui apporte la solution dans un bel emballage ? faut reconnaitre qu'en ce moment , on n'est pas très emballé par tous ces ballots ..et leur dire , c'est ce que l'on doit à son frère et aux autres , pour qu'il ne puisse pas dire "tu savais ?? et tu ne m'as rien dit ??" c'est de ta faute ! " car c'est bien connu , le gamin qui se cogne contre la table , c'est la faute de la table ...c'est ce que j'essaie de corriger chez mes petits enfants , je leur dis "c'est la faute à Sarkozy" , car ils ne croient plus au loup ni au père noël ni à la social démocratie chrétienne et libérale //

Wanderer 08/03/2014 01:06

Qu'est ce que c'est que cette affabulation sur le Congres Nord de la GLDF?

Aucun vote n'a ete effectue sur cette question par le Congres Nord.
Et qui plus est, cela n'aurait aucun sens: toutes les decisions se prennent en Convent, seule legitimite de l'Obedience.

Bacot 03/03/2014 14:38

Même si cela ne fera sans doute changer personne d'avis du côté de la rue de Puteaux, il est bon de rappeler que les structures mères de la "régularité", anglaise et américaine, sont, de leur propre aveu, en chute libre et en vieillissement dignes de la sainte église apostolique et romaine en Europe occidentale. Quant aux cinq grandes loges donneuses de leçons, elles représentent, toujours pour rester dans le monde anglo-saxon, pas mieux qu'un (petit) paquet de peanuts!

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/