Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

28 May

De la propriété intellectuelle en franc-maçonnerie...

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Blogosphère

De la propriété intellectuelle en franc-maçonnerie...

Le franc-maçon, par son rituel, apprend qu'il doit "répandre à l'extérieur (du Temple) les vérités acquises  (à l'intérieur)"...

 

Tout en retenant que le rituel ne parle pas de "LA Vérité" mais "des vérités", il comprend (du moins le doit-il) que sa propre réflexion est une pierre à apporter à l'édifice que tous contribuent à construire...

 

Comment, dans ces conditions, un franc-maçon qui s'inscrit dans cette lignée de "constructeurs" peut-il seulement penser pouvoir s'accaparer une idée au point d'en revendiquer la propriété ?

Comment peut-il seulement imaginer, dans un contexte législatif et réglementaire où l'on ne peut pas s'assurer de la propriété d'une idée, pouvoir capter le nom d'un mode d'expression largement utilisé depuis une demi douzaine d'années ?

 

"Blog maçonnique"

Deux mots pour une discorde, tel est l'objet du débat depuis que le 1° avril (sic !), GEPLU, repreneur du blog créé par Jiri Pragman a déposé à l'INPI la marque "blog maçonnique" !

Dans le colimateur le blog de Noé Lamech "Gadlu-info" soustitré précisément "blog maçonnique"... Et d'ailleurs, GEPLU notifie dans la foulée à Noé qu'il doit retirer ces deux mots non seulement du titre mais également de tous les articles publiés ! 

Le but, GEPLU le revendique dans son article lors de la reprise du blog lorsqu'il annonce qu'il y aura désormais une partie commerciale. Cela introduit une sérieuse inflexion dans la ligne éditoriale créée, impulsée et développée par Jiri durant ces dix dernières années !

GEPLU pense-t-il que ce type de dispositions va lui permettre de revendiquer la propriété de ces deux mots accolés ? Pense-t-il pouvoir ainsi s'assurer la possibilité de l'exploitation commerciale des informations, produits (dérivés ou pas) issus du monde maçonnique et qui circulent actuellement sur les blogs, précisément "maçonniques" ? Pense-t-il que ce dépôt va lui en assurer l'exclusivité ? C'est insensé et tellement éloigné de l'éthique dans laquelle nous nous reconnaissons et nous engageons...

 

J'ai reçu ce message de "Sarlat", commentateur de ce blog :

Bonjour,
Pourriez vous communiquer avec ce monsieur Géplu que le mot blog est ma propriété auprès de l'Organisation Mondiale de la Propriété Intellectuelle de l'Organisation des Nations Unies (OMPI/ONU) et qu'il est libre d'utiliser le mot blug, ou Bleg, voire blig ou blag, mais pas blog.
Frat°

C'est dire à quel point c'est dérisoire, aussi...

 

Une attitude contestable.

GEPLU ne s'en tient néanmoins pas là.

Il révèle dans un article une partie de son identité. Cette mention restera environ une heure en ligne puis sera retirée... Ce genre d'outing est déjà difficilement excusable dans la presse "profane" (et nous avons suffisamment protesté lorsque des éditions régionales de l'Express publiaient des listes régionales de francs-maçons) pour ne pas les trouver totalement inacceptables entre francs-maçons.  

 

Une décision respectable même si elle est regrettable.

Devant le spectacle des initiatives qu'un GEPLU est susceptible de prendre à son encontre, Noé Lamech décide de fermer son blog, après 5 années d'une activité réelle et saluée. On ne peut que respecter la décision d'un homme aujourd'hui blessé. 

Et on ne peut que désapprouver, dans le même temps, les agissements d'un homme qui s'est égaré dans le dédale des marchands du temple...

 

Reconstruire...

Les choses ne peuvent en rester là.

La seule solution qui reste à GEPLU pour en sortir par le haut est de retirer sa demande d'inscription du 1° avril. D'aucuns lui en ont déjà fait la suggestion. L'entendra-t-il ? C'est de sa seule responsabilité.

Il lui faudra aussi restaurer la confiance, particulièrement avec Noé. Cela ne peut qu'être une question de temps, surtout. De temps et de gestes fraternels. Saura-t-il faire ? C'est de sa seule responsabilité.

 

Enfin, il faut souhaiter qu'après un certain temps, le frère Noé reprendra le fil de son travail de blogueur pour l'information de tous. Là, c'est de notre responsabilité et nous saurons l'accueillir...

 

C'est mon souhait sincère.

 

 

Gérard Contremoulin

___________________________________________

Commenter cet article

Christine 29/05/2014 11:05

tout ceci m’attriste! ne doit-on pas déposer les métaux....certains maitres devraient redevenir des apprentis pour réviser les fondamentaux....à quand une justice maçonnique pour les dérives sur le web ...il est tant que nous passions au XXI s.... en toute fraternité.

Christophe 28/05/2014 09:29

La propriété intellectuelle. Sujet difficile: en théorie elle appartient à celui qui a cherché et écrit le résultat de ses recherches.
Non pas à celui qui le paie. Paiement n'est pas cession d'une propriété intellectuelle, car on ne cède pas (jusqu'à présent) les circonvolutions de son cerveau.
On peut en céder les droits complémentaires commerciaux qui s'y rattachent, ce n'est pas la même chose.

Que le commerce donne le droit d'utiliser un terme à l'exclusion de ses semblables, c'est un droit hic et nunc. Ce n'est évidemment pas un droit intellectuel.
L'exemple de notre ami Noé est parlant: doit-il changer maintenant et sur son site le titre du blog face à l'imposition d'une règle commerciale acquise par un autre, sans doute. Déjà le procédé est désagréable.
Doit-il changer le nom avant l'imposition de la règle (rétrospectivement): évidemment non! Doit-il modifier, rétrospectivement, si peu soit-il, le sens de ses articles pour satisfaire à l'ogre? C'est une violation de son droit intellectuel.

Là se trouve un abus manifeste de l'impositeur! Ce dernier en devient un imposteur, qui, pour avoir acquis officiellement et légalement le pas de porte de son magasin, tente d'empocher tous les magasins du quartier, et bien plus, la propriété intellectuelle qui s'y rattache.

SedTM 28/05/2014 09:25

Si tu tiens aux distinctions humaines (du type INPI), sors, nous n'en connaissons pas ici.

C'est l'inscription que lit le profane dans le cabinet de réflexion.
Vu l'application du contraire de cette inscription et le manque total de fraternité y afférant, j'en déduis que ce "Geplu" est un éternel profane, quand bien même en tablier ...

Et ne me parlez surtout pas de tolérance !!!

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/