Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

11 May

GLDF : les 10 questions du Grand-Maître.

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

La Circulaire Générale du Grand Maître Marc Henry

La Circulaire Générale du Grand Maître Marc Henry

C'est bien par une circulaire que le Grand-Maître Marc Henry s'adresse à chacun des ateliers (Vénérable et Député). Il pose 10 questions et y apporte immédiatement les réponses.

 

La "Circulaire Générale - n° 35 - année 2013-2014", du 7 mai, chacun appréciera le choix de la forme,  est conçue comme une analyse de la situation générale réalisée à partir d'un tour des congrès régionaux que le GM a effectué en compagnie de son prédécesseur, Alain-Noêl Dubart (comme quoi il n'est pas si facile, y compris à la GLDF, de "descendre de charge"), suivie de 10 questions censées résumer les débats et auxquelles il apporte ses réponses.

Voilà une initiative qui pourrait "calmer le jeu" en apportant des éléments de réponses, au moins sur les intentions de l'actuel exécutif de la GLDF à un mois du convent.

 

A moins qu'elle ne le fasse rebondir...

 

Une méthode singulière.

La méthode est singulière. Se montrer attentif aux arguments échangés, aux questions qui se posent dans un débat aussi important n'a rien d'exceptionnel, bien au contraire. C'est même la preuve du grand intérêt que l'exécutif porte à la qualité des débats.

Là où c'est beaucoup plus "singulier", c'est d'anticiper les débats qui se tiendront au convent en apportant un mois avant, les réponses de l'exécutif, et quelles réponses !  Mais, plus encore est la proposition, dores et déjà, d'un projet de résolution qui repousse à décembre 2014 les votes sur "les modifications proposées"... Phrase sybilline, mots valises qui suscitent la question corollaire : pourquoi différer ?

 

Très vraisemblablement construite avec une volonté de dédramatisation, cette circulaire risque fort d'ajouter un degré supplémentaire d'interrogation avec cette proposition de résolution qui donne mandat au GM de continuer sur la base du vote de 2013 en attendant de voter sur le fond ... plus tard.

Difficile de dissiper le malaise ou un sentiment d'inutilité que ne vont pas manquer de ressentir les députés au convent lorsqu'on va leur expliquer que leur rôle ne consistera qu'à se défausser de leur souveraineté sur un sujet contenant l'éventuelle rupture  "sans ambiguité avec les obédiences non régulières" au profit de la prochaine TGL...

 

La tentation du déni.

Cette méthode du GM, assez peu conforme à l'éthique de la démocratie, consiste tout bonnement à contourner le convent pour éviter le vote sur la question de la déclaration de Bâle ! 

Peut-il imaginer un seul instant que les députés pourraient accepter un tel désaisissement de leur souveraineté ? En d'autres circonstances de l'histoire, ce genre de stratégie d'évitement a eu les plus funestes conséquences... C'est ainsi que se multiplient les obédiences.

Honnêtement, chacun s'était aperçu qu'il se posait des questions ! Il suffisait d'observer ensemble :

- le contenu de la déclaration de Bâle (dont "la rupture sans ambiguité"...), 

- le vote à 97% du Convent pour poursuivre le processus de RPMF,

- les différentes phases de la CMF (création avec promesse d'un effectif autour de 55.000 Frères, puis réduction de la voilure par le départ d'une puis de deux obédiences), 

- la position de la GLUA vis-à-vis de la GLNF exprimée par le Grand Chancelier sur la situation française ("in progress"),

- la volonté de la GL-AMF de voir clarifier la question des relations interobédientielles de la GLDF au sein de la CMF et de la maçonnerie française,

- la position de la conférence des Grands Maîtres Nord-Américains, pro GLNF et ne citant la GLNF que dans le paragraphe consacrée à la 

- et la volonté largement affichée de Marc Henry de faire comme si aucune condition n'était posée par les 5 Grandes Loges Régulières dans la déclaration de Bâle ou qu'en tout état de cause, la GLDF n'aurait pas à y répondre !-

Dans ce contexte, le très récent accord que la même GL-AMF vient de passer avec le GODF, accord qui comprend, ce qui n'est pas "habituel" dans pareil accord, la possibilité des intervisites, vient apporter un éclairage nouveau sur le sort de la CMF... et fragilise d'autant la position de la GLDF.

 

Dans ce contexte, des réponses pour qui ?

Alors quel statut donner aux réponses du Grand-Maître, car elles n'épuisent pas les questions, voire elles les complexifient encore davantage ?

D'abord, le Grand-Maître nie la réalité de l'exigence de Bâle. La pirouette dont il se sert (on-ne-peut-pas-rompre-ce-qui-n'existe-pas) en parlant de l'absence de traité d'amitié avec, notamment le GODF (qu'il en profite pour mettre au même rang que la GLNF !) ne trompera personne, en tout cas surement pas les anglais !

Qui peut raisonnablement prétendre, de bonne foi, que les frères de la GLDF n'ont aucune relation avec les frères -et les soeurs- du GODF, du DH, de la GLFF ? L'exigence de Bâle ne concerne pas seulement les problèmes administratifs mais également les liens maçonniques (rituéliques pour parler "GLDF") qui existent concrètement entre les Frères et les Soeurs.

Qui peut raisonnablement prétendre qu'il suffirait de renvoyer la question sur la responsabilité individuelle des Frères en déclarant que c'est à eux (et pas à leur obédience) de choisir "en conscience" de faire ou de ne pas faire de visite. Tout en leur rappelant les obligations qu'ils ont eux-mêmes contractées...

Cette méthode, dangereuse, renforcera inévitablement les adversaires du fait obédientiel et les légitimera dans leur question unique : à quoi peut bien servir une obédience... 

Pas de doute, les frères (ceux des écoles chrétiennes) ne désavoueraient pas un tel procédé.

 

Les relations de la GLDF avec les Soeurs.

A pas moins de huit reprises, Marc Henry évoque les relations fraternelles de la GLDF avec les Soeurs, notamment de la GLFF. La question est donc "prégnante". Il fait allusion à la création d'un rituel spécifique dit "cérémonie de réception" et il précise "qu'elles n'entrent pas dans le cadre des Tenues rituelles". C'est à tel point vrai que les soeurs, enfin celles qui acceptent de faire le déplacement, y sont reçues sans gant ni tablier !

De toute ancienneté, le signe distinctif de reconnaissance mutuelle des francs-maçons fut précisément le port du ... tablier ! Il faut avoir de l'aplomb pour prétendre entretenir dans ces conditions des "relations fraternelles" avec les Soeurs. Là, ce sont les Soeurs qui développent la revendication de ne plus accepter les frères de la GLDF en visiteurs "puisqu'il n'y a pas de réciprocité" que cette argumentation, juste "un peu" spécieuse, renforce.

 

Les grandes manoeuvres.

On le voit, la GLDF est au milieu du gué. Le convent, avec ou sans l'accord de l'exécutif, aura la question de la rupture au coeur de ses préoccupations. Et force est de constater qu'un vent souffle pour qu'il ne s'en saisisse pas ! Mais chacun doit voir aussi que les flancs de ce vent se renforcent des aquilons venus des sommets du rite !

"Tout vous est aquilon" (dit le chêne), "tout me semble zéphyr" (au roseau).

On connait le sort que La Fontaine réserve au chène...

Rien ne serait pire qu'un déni de débat, qu'un empêchement de souveraineté...

Pour avoir eu l'honneur de présider un convent du GODF (2006, La Rochelle 1), je mesure le déshonneur que constituerait l'impossibilité de débattre d'un sujet crucial. Mais je sais aussi la force que représente la vague montante des délégués (au GODF), des députés (à la GLDF) lorsqu'elle exige de manifester sa souveraineté en s'affranchissant des pressions...

C'est cette force-là qui doit s'exprimer, souverainement, affranchie de toutes pressions.  

 

Enfin, l'illusion du contrôle de la diffusion.

Cette circulaire, Marc Henry l'adresse aussi à La Lumière, laquelle prie les blogueurs de "ne pas publier le lien" vers le texte de ladite circulaire.

Jolie exclusivité que François Koch s'est assurée ! 

Mais n'est-il pas légitime, cher François, de s'interroger sur la publication d'une information dont il est recommandé de ne pas la re-diffuser...

On la trouvera néanmoins ci-dessous, celle-ci m'ayant été adressée par plusieurs autres voies, particulièrement inquiètes de la tournure que prennent les évènements...

 

 

Gérard Contremoulin

________________________________________________________

GLDF - GM - Circulaire Générale n° 35 - année 2013-2014

Commenter cet article

Abibalk 16/05/2014 10:41

Pour en avoir discuté beaucoup ces derniers temps avec des FF de la GLDF, ceux-ci n'ont pas l'intention de rompre leurs habitudes avec nous (FF et SS du GO). L'histoire du paysage maçonnique français a déjà connu ce genre de turpitudes, est-ce que les mêmes causes vont entrainer les mêmes conséquences ?

Laurent 14/05/2014 20:30

Merci Gérard de nous apporter cet éclairage...
Mais, dans nos ateliers du GO, les liens qui nous unissent aux FF de la GLDF ne vont pas se distendre pour autant, même sous l'effet d'un diktat...

Gerard Contremoulin 14/05/2014 23:12

C'est ce qui pourra arriver de mieux !

Guy Boulhomme 13/05/2014 15:57

Que l’auteur de ce blog soit fier de son appartenance au GO n’a rien de choquant.
Mais son agressivité vis-à-vis de la GLDF est si marquée qu’elle en devient contre-productive.
D’où tient-il par exemple que le GM de cette obédience a envoyé sa circulaire n°35 à François Koch ? Ce journaliste a au moins autant de contacts dans les Loges que lui.
Et comment justifie-t-il son étonnement de voir le GM de la GLDF répondre par une longue lettre aux questions posée par les Frères ? Qu’est-ce qui le choque dans le fait que le GM de la GLDF ait suscité le débat et apporte des éléments propres à éclairer celui-ci avant le prochain Convent ?
J’ai lu et relu cette circulaire : là aucun moment la GLDF ne critique ni ne fait la guerre au GO, non plus qu'à aucune obédience. Je lis dans cette circulaire que la GLDF n'est pas prête à brader ses valeurs, son histoire, ses liens, pour quelque nouvelle relation que ce soit. Mais que dans le même temps elle entend réaffirmer ses fondamentaux, rappeler les règles selon lesquelles ses Loges travaillent, et inviter ceux qui le souhaitent à participer à ses travaux. D'où qu'ils viennent. Pour le Maître Maçon que je suis, cela s'appelle "rassembler ce qui est épars" et, comme l'a écrit Anderson voici bientôt 3 siècles, réunir des hommes qui, sans la Franc-maçonnerie, se seraient tenus à distance et auraient continué de s'ignorer. Ne pourrait-on en convenir, sous la voûte étoilée ? (Et même ailleurs ...!)
Guy B.

Martin 12/05/2014 11:12

Quand on lit cette circulaire avec objectivité, on ne peut qu'être frappé par ces formules jésuitiques.......qui doivent en dérouter plus d'un !
Dans tous les cas, les exigences des GG.LL. européennes étaient claires sur la rupture avec les obédiences " irrégulières"...tout le reste n'est que casuistique !

tabor 11/05/2014 22:33

Le monde GLAMF tout d'abord !
Totalement désemparé suite au protocole d'inter-visites signé par leur GM et l'affiliation aux loges de rechecrche des 2 obediences.
Les propagandistes de GLAMF decident de se lancer dans le déni total :
- limitant au titre "protocole administratif" le document
- dissimulant les articles 3 et 4 instaurant les intervisites "dans le respect des pratiques de chacun"
- s'autorisant ainsi à nier la signature de leur GM vis du GM du GO !
(cf le blog Isere)
- se lancant dans un numero de "théorie du complot"

idem pour la circulaire GLDF ... la propagande GLAMF voudrait y voir une limitation des
intervisites qui ne figure en rien dans le texte réel, au contraire ! Bon ils peuvent se rejouir que CMF est encore mentionné.

Mais c'est particulierement pitoyable. L'hysterie qu'ont développé les militants GLAMF montrent à quel point ils sont désemparés
----------------------
Côté des 5 GL "de Bae" elles ont déjà donné leur avis ! C'est le respect TOTAL et SANS AMBIGUITE des Basic Priciples ! C'est donc plié aussi bien pour GLAMF que GLDF.
Côté GLDF quel intérêt à créer un conflit alors que l'objectif(reconnaisance) a disparu ?

duplay 11/05/2014 22:46

Je pense qu'il faut rester serein devant le déferlement de mauvaise foi. Le GODF a beaucoup de défauts, il a cependant une qualité, du moins dans la grande majorité de ses loges, tous les frères et soeurs appartenant à toutes les obédiences peuvent assister et participer aux tenues sans qu'on leur demande s'ils croient en Dieu, au Grand Architecte où à l'escargot doré; ils peuvent prendre la parole et sont écoutés en tant que soeurs et frères avec la même attention que les autres. C'est cet état d'esprit qui'l faut développer et encourager. Le reste n'a que peu d'importance.

duplay 11/05/2014 22:30

Une fois de plus, la GLDF est enchevêtrée dans ses contradictions. Telle la chauve-souris de la fable de La Fontaine, elle se voudrait rat pour les uns, oiseau pour les autres. Grand bien lui fasse. Ces contorsions sont ridicules mais personne ne meurt d'une telle attitude. Le mythe de la maçonnerie universelle en prend un nouveau coup mais après tout il est peut-être nécessaire de faire d'un mal un bien. Des obédiences veulent faire de la franc-maçonnerie un musée qui reproduit à l'envoi des rites, plus ou moins documentés, en se positionnant en parallèle aux religions. D'autres maçons ont une ambon plus rationaliste en souhaitant que les loges deviennent les espaces de confrontation des idées qui devraient façonner la société. Entre ces ceux conceptions légitimes, le compromis est pratiquement impossible. La tolérance mutuelle est la seule issue, à condition que les soi-disants "réguliers" ne la refusent pas...

WBJ 11/05/2014 21:37

comment vont réagir les 5GGLL ? elles ne peuvent pas reconnaitre une CMF vidé de son contenu !
au risque de se faire désavouer par LONDRES !!
quand aux relations GLAMF /GLDF ça devient je t'aime moi non plus , une passant des accords avec le GO en catimini l'autre se fendant d'une circulaire d'une confusion telle que plus personne ne comprend le sens de la démarché .
il reste a souhaité que les FF puissent y voir claire , ne cherchons nous pas la vrai lumière .

tabor 11/05/2014 22:40

Elles ont déjà donné la réponse : "FULL compliance to the Basic Principles". Donc c'est plié ! Inutile de maintenir quelque illusion là dessus !

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/