Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

19 May

GLFF, après le convent...

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

GLFF, après le convent...
GLFF, après le convent...

Le convent a confirmé sa confiance à Catherine Jeannin-Naltet pour un 3° mandat à la Grande Maîtrise de la Grande Loge Féminine de France. Félicitations sincères pour cette nouvelle année.

 

J'aurais souhaité pouvoir le faire de vive voix comme l'an passé mais disons que, cette année, les conditions n'ont pas été réunies pour cela... Qu'à cela ne tienne, Jean-Laurent Turbet nous informe, dans son style inimitable, du déroulement de la cérémonie de clôture dont il a pu, comme il le dit lui-même, réaliser un reportage "exclusif" !

 

Un convent, outre ce grand moment de rencontres fraternelles qui donne à chaque participant une claire conscience de ce que représente son obédience, c'est avant tout des décisions sur des sujets essentiels.

Le communiqué final (disponible en fin d'article) exprime les thèmes sur lesquels l'obédience de la Cité du couvent entend consacrer cette prochaine année.

 

Une vigilance éprouvée pour les droits des femmes.

L'accent est mis sur la consolidation de la présence des francs-maçonnes dans le combat pour la reconnaissance des droit des femmes. Cette orientation est une constante de l'obédience. L'extériorisation de ses travaux par l'organisation ou la participation à des colloques tant à Paris qu'en province, notamment en expliquant comment la Laïcité est le moyen pour les femmes de maîtriser leurs propres choix ou à des manifestations publiques, comme le soutien aux femmes espagnoles pour sauvegarder le droit à l'avortement ou le 1° mai ou encore "Bring backs our girls" suite aux exactions de la secte Boko-Haram, ont été cette année autant de circonstances et d'opportunités qui lui auront permis de braquer le projecteur sur l'engagement dans la cité des francs-maçonnes de la GLFF lorsqu'il s'agit de défendre l'Humanisme, les droits des femmes, leur dignité et l'égalité des Droits. 

 

Une communication rénovée.

Largement engagée dès l'année dernière, la stratégie de communication a été poursuivie. Le nouveau site a marqué une étape importante dans la visibilité de l'obédience et permis très certainement de développer la compréhension de la spécificité de la GLFF. 

 

Le développement international.

 La GLFF mène la défense des droits des femmes, non seulement en France mais au delà des frontières, en Europe et dans le monde. C'est par une politique dynamique et persévérante de développement que la GLFF a réussi à se faire entendre à la fois des institutions (notamment européennes) et des femmes elles-mêmes puisqu'elle réalise son implantation dans de nombreux pays. Le succès de cette politique de développement doit être d'autant plus saluée qu'elle s'appuie sur les efforts personnels, militants et financiers, des soeurs elles-mêmes. Indiscutablement : chapeau mes Soeurs !

 

Une ombre... provisoirement ?

Il ne m'appartient pas de commenter les éléments de la vie interne d'une obédience, quelle qu'elle soit, dès lors quelles n'impactent pas celles des autres obédiences.

Justement, de ce point de vue, il y a comme une ombre à ce brillant tableau : le refus de la double appartenance avec le GODF, ce dossier restant en souffrance.

Surprenante situation où les Soeurs de la GLFF peuvent appartenir en même temps au DH, alors qu'elles ne peuvent pas faire de même au GODF

Curieuse discrimination pour les Soeurs lorsqu'elles souhaitent cette double appartenance et qui n'ont pas d'autre choix que de démissionner de la GLFF ! 

Résoudre ce non sens n'est apparemment pas de la responsabilité du convent. Alors n'est-il que de la compétence de l'exécutif ? Celui-ci le résoudra-t-il ? Ce serait l'occasion pour rétablir l'égalité de traitement des obédiences.

 

Les fervents partisans du travail maçonnique en mixité, très attachés à la maçonnerie libérale du GODF, avoueront leur intérêt pour les réponses qui pourront être apportées.

 

 

Gérard Contremoulin

____________________________________________________

GLFF, après le convent...
GLFF, après le convent...
Commenter cet article

joaben 19/05/2014 17:38

Côté GLEFU (Grande Loge Européenne) nous n'avons non plus aucune exclusivité d'appartenance.

Quellier Anne-Marie 19/05/2014 16:39

Les Soeurs Maîtresses de la GLFF peuvent également avoir une double appartenance avec la Grande Loge Mixte de France.(cf. protocole d'accord fait à Paris le 16 novembre 2010).
Bien fraternellement.
Anne-Marie Quellier
Grande Loge Mixte de France

Gérard Contremoulin 19/05/2014 17:21

Merci ma Sœur de cette précision.

Catherine Jeannin-Naltet 19/05/2014 15:48

Le Conseil Fédéral de la GLFF dément formellement l'information donnée sous le titre "Une ombre... provisoirement ?".
Les députées réunies en Convent n'ont pas inscrit à l'ordre du jour l'examen de la double appartenance des soeurs de la Grande Loge Féminine de France avec le Grand Orient de France, d'une part, et le GODF n'a jamais saisi officiellement notre obédience d'une telle possibilité, d'autre part. En tout état de cause, une modification des règlements statutaires ou du protocole liant actuellement les deux obédiences concernées ne relève pas de la seule compétence de l'exécutif.
Suite au prochain épisode...
Bien fraternellement.
La Grande Maîtresse

Gérard Contremoulin 19/05/2014 17:20

Je mesure l'honneur pour "Sous la Voûte étoilée" d'enregistrer la participation de la Très Respectable Grande Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France. Et je l'en remercie vivement.
Qu'elle réserve un commentaire sur un seul paragraphe met en lumière tous les autres.

Qu'il me soit permis pour ce paragraphe de souligner que je pose surtout des questions sur les compétences respectives du convent et du conseil fédéral. Les réponses qu'elle y apporte sont précieuses. Là encore merci.

Qu'il me soit néanmoins permis maintenant de m'étonner de la figure qu'elle emploie pour parler de la double appartenance.
En quoi le GODF est-il concerné par le fait que la GLFF oblige les Sœurs qui souhaitent une double affiliation à démissionner ?
Le protocole qui lie ces deux obédiences, signé le 9 juin 1982, contient bien un article 12 mais qui ne concerne pas du tout cette double appartenance. Il stipule que le GODF s'oblige à ne pas créer de loge féminine en son sein et que la GLFF s'oblige à ne pas créer de loge masculine.
Il s'agit donc bel et bien d'une décision interne à la GLFF et qui ne concerne que ses instances.
Avec mes respectueux sentiments fraternels.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/