Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

24 May

Homonymes, dates et synonymes...

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Formation et Histoire maçonnique

Timbre du centenaire et logo actuel de la GLDFTimbre du centenaire et logo actuel de la GLDF

Timbre du centenaire et logo actuel de la GLDF

Quand la GLDF 2 (1894) part à la recherche de la GLDF 1 (1728)... 

 

Il vaut mieux confier la recherche de son passé à ceux dont c'est le métier, à moins de vouloir absolument trouver une version conforme à ses souhaits. 

 

Tout est dans ces deux représentations.

L'un, le timbre, est celui de son centenaire, édité par elle : 1894 - 1994.

L'autre , son nouveau logo utilisé actuellement, identifie une autre période : 1728 - 1894.  

Ce dernier veut manifestement laisser entendre que la Grande Loge de France que nous connaissons aujourd'hui serait identique à l'obédience qui portait le nom de "Grande Loge de France" entre ces deux dates. Mais alors, pourquoi faire figurer aujourd'hui une 2° date pour une obédience qui existerait toujours ?

 

Pourquoi ?

Il ne faudrait pas que la recherche de gages d'ancienneté, disons plutôt de LA plus grande ancienneté, s'accompagne d'une fébrilité conduisant ses auteurs à réécrire l'histoire.

On pourra remarquer avec amusement que cette quête est assez similaire finalement à celle des "Ancients" en Angleterre. Ils voulaient absolument montrer en créant une deuxième obédience en 1751, qu'ils étaient les véritables tenants des anciennes traditions à la différence de ceux qu'ils qualifièrent de "Moderns". Or, les "Moderns" étaient ces francs-maçons de 1717 qui avaient crée la Grand Loge de Londres et de Westminster...  

Là s'arrète la similitude car lors de leur fusion en 1813, qui donna naissance à la GLUA, c'est sur la base de cette 2° Grande Loge que celle-ci se constitua : les Moderns avaient perdu. La bataille avait duré 62 ans !

 

Juste un petit "oubli" : 1773 !

1773, c'est la date à laquelle la première obédience portant le nom de Grande Loge de France, parfait homonyme, prend le nom de ... "Grand Orient de France" à la suite de la réforme de Montmorency-Luxembourg.

C'est une réforme structurelle qui modifie fondamentalement l'obédience. C'est la raison pour laquelle on parle de "formation du Grand Orient de France". Cette réforme comprend deux points essentiels, à savoir :

- la charge de Vénérable, jusque-là négociable et monnayable, est désormais soumise à l'élection.

- la création d'un organe législatif souverain ("rien ne s'y décide que par le voeu porté aux AG par leurs représentants"), composé des représentants des loges : le convent. 

Extrait de la circulaire de janvier 1789 :

"Eclairée sur leurs véritables intérêts, les Loges ont senti la nécessité d'être gouvernées de manière uniforme et de se soumettre à des règlements tirés de l'essence même de leur association : ce motif les a engagées à se réunir pour former un centre commun, et elles ont arrêté que le corps qui les régirait serait composé de leurs représentants ; en conséquence elles ont attribué à ce corps la puissance législative, et l'ont établi juge de leurs différents. La constitution du GO est donc purement démocratique : rien ne s'y décide que par le voeu des Loges, porté aux Assemblées Générales par leurs représentants."

 

 Anachronisme.

Sur l'actuel logo figure un anachronisme assez troublant. "1728" et "Francs-maçons du Rite Ecossais Ancien et Accepté !

Comment expliquer que le rite qui est arrivé en France en 1804 par les bons soins du Baron De Grasse-Tilly et qui n'était à cette époque qu'un système de Hauts-Grades, puisse avoir été pratiqué (qui plus est, en loges bleues) dès 1728 ? Le rite pratiqué alors était beaucoup plus proche du rite des "Moderns" et de la Grande Loge de Londres et de Westminster". On comprend que le Grand-Maître Marc Henry ait souhaité en 2013 n'autoriser la venue en Loge à Rouen de Roger Dachez qu'accompagné "d'un historien à nous"... 

 

Reste la période 1728 - 1773.

L'article de Roger Dachez dans la revue Historia contredit la thèse officielle de la Grande Loge de France et établit la filiation entre la première obédience homonyme et l'actuel GODF. 

Il ne suffit pas de répéter à l'envie une erreur pour en faire une vérité, particulièrement depuis que l'histoire de la franc-maçonnerie est devenue l'objet de travaux documentés.

Et pour être encore plus précis, le nom de "Grande Loge de France" va disparaître en 1799, lors de la fusion de l'obédience homonyme avec le GODF. Il sera réutilisé par l'obédience que nous connaissons aujourd'hui  près d'un siècle plus tard en 1894, un an après le Droit Humain ait été créé par Maria Deraismes et Georges Martin.

 

Gérard Contremoulin

______________________________________________________

Commenter cet article

FD. 06/05/2016 18:38

Bonjour,
Pourriez-vous me dire à quoi correspondent ces lettres que je vois régulièrement en haut de correspondances (pour les dernières, je devine qu'il s'agit de Grand Orient de France) : A.:N.:E.:S.:L.:A.:D.:G.:O.:D.:F.: 5728 ? Merci d'avance.

Sous la Voûte étoilée 09/05/2016 00:34

Au Nom Êt Sous Les Auspices du GODF

dld 30/05/2014 13:48

1728... mais a-t-elle même seulement existée ? Selon certains historiens, ce serait une grosse blague de potaches reprises ensuite par tous. MDR LOL PTDR !

Maitre Folace 30/05/2014 20:38

Ah ah ah

dld 30/05/2014 20:13

Ce que j'aime avec la GL, c'est qu'ils ne comprennent pas l'humour. Nous ne vous méritons pas...

Maitre Folace 30/05/2014 19:31

Bah oui pour répondre sur le même ton de mépris sur ce post et le suivant... c'est marqué sur le logo du GODF depuis le début des années 2000, ils ont du croire à la blague parce qu'avant il y avait une autre date... surement le résultat d'un voeu interprétatif ou une décision de la justice maçonnique validée par une circulaire mais surement pas d'une décision de convent à 66% des inscrits MDR LOL PTDR

Christophe 30/05/2014 13:33

Nous venons d'avoir eu droit à la réponse de notre ami Louis Trebuchet dans le "Bloc-note" à cette note-ci.
Que d'honneur :-)

J'ai lu ce premier volume: il a l'avantage d'être assez court et d'être accompagné d'une volumineuse documentation.

C'est pour moi un livre à thèse d'une personne engagée, qui défend un point de vue: celui, non pas d'une double origine de la maçonnerie française, le "stuardiste" et la "moderniste", sur laquelle, bien que fort réductrice, on pourrait acquiescer.

Non, il défend une thèse encore plus réductrice: celle d'un double courant qui ne se serait pas ou peu mélangé au XVIIIème, permettant cette filiation de la GLF d'antan à la GLF d'aujourd'hui ... Et s'il cite des maçonneries non françaises c'est uniquement pour ramener à sa thèse des éléments, qui sont parfois bien tronqués. J'ose le dire malgré le respect que je lui porte.

Or la richesse de la FM française est précisément d'avoir mélangé ces courants et d'autres, d'avoir construit pour créer une dynamique qui se diffusera dans toute l'Europe continentale, au-delà de l'atlantique, et même dans les Îles britanniques, créant une dialectique véritablement internationale.

Ce que je reproche à certains "historiens" français, c'est de rester dans leurs querelles franco-françaises et d'oublier cette dynamique européenne qui a forgé la maçonnerie au XVIIIème. C'est en cela que se trouve "le génie" d'historiens comme Roger Dachez, Cécile Revauger, Alain Bernheim, Pierre Mollier, Pierre-Yves Beaurepaire et j'en oublie: ils replacent la maçonnerie française dans l'Europe et plus loin encore, et montrent cette richesse que nous avons tous en partage.

Yasfaloth 26/05/2014 23:47

Bonsoir

Ça a quand même l'air de t'agacer bigrement cette histoire pour y revenir comme ça (à un peu plus de 15 jours du convent... mais bon...).

Personnellement je prends cette date de 1728 comme une référence quasi "mythique", la naissance d'une "Grande Loge de France" qui à travers diverses chaines de transmission, telle une rivière souterraine, et en attrapant au passage le REAA, a fini par trouver sa résurgence en 1894, pour former une rivière puis un fleuve, puis aujourd'hui, avec d'autres... la CMF...

Alors, je ne suis effectivement pas sûr que cette belle histoire soit entièrement fondée, et je veux bien croire que les arguments de Roger Dachez tiennent la route "scientifiquement"; mais je m'en fiche complètement, car elle me permet de nourrir les images et les symboles et de leur donner une épaisseur temporelle.

Car franchement, pour un maçon, la seule réalité qui importe n'est ce pas l'ici et le maintenant de sa démarche maçonnique individuelle, en quoi elle le transforme, participe à le rendre meilleur, et par là même continue cet élan, qui veut améliorer l'homme, et à travers lui, la société !

Et pour cela le mythe fondateur de 1728 tel qu'il m'a été expliqué me convient parfaitement...

Cordialement

Wanderer 26/05/2014 10:32

MTCFF

Ces questions de dates de fondation de la GLDF, du GODF,… n interessent PERSONNE. Cela n'a rien de maconnique comme quete de savoir.
Il est temps d'arreter avec ces gueguerres de pre-puberes…

Frat***

W.

Bonnaud Thierry 24/05/2014 16:56

Je suis instituteur ( bon , officiellement on dit Professeur des écoles mais en réalité c'est instituteur ... ! ) Cela me rappelle les ' jeux ' de gamins ou d'ados pour savoir... qui a la plus grosse ou qui fait pipi le plus loin ou le plus haut... Des égos , des égos , des égos ... ( pour respecter le ternaire ! )

Saled 24/05/2014 16:09

Si on se réfère au logo de la GLDF, cela veut dire très simplement qu'elle est née en 1728 et morte en 1894.
Je me disais aussi que tout cela cachait quelque chose.

touraine 24/05/2014 16:48

Oui, cher Saled, on peut bien interpréter comme l'on veut: pour moi celà signifie: née en 1728, re-née en 1894!

Soyez logique: votre raisonnement de dates (naissance-mort) peut s'appliquer également au GO.

Ce n'est pas plus idiot... (;-)

Cordialement.

Maitre Folace 24/05/2014 13:43

Sur mon diplôme de Maitre de 1990 apparait le "logo" du GODF avec comme date 5736 et à partir de 2001 ou 2002 d'après (à mon souvenir) c'est 5728 qui devient indiqué. Je n'ose vous dire l'explication que m'a donné le Conseiller de l'Ordre d'alors à ma question sur ce changement de date... Si vous en aviez une "rationnelle" un mystère serait éclaircit...

Le diable est vraiment dans les détails

touraine 24/05/2014 15:13

Bonjour à tous!

Membre de la GL, je m'amuse de cette querelle: le GO lui-même a maintes fois hésité sur sa date de fondation (Voir le CD et le timbre postal du bi-centenaire de 1993); si la GL indique, dorénavant, 1728-1894, le GO fait à peu-près de même en indiquant 1728-1773 (par ex: Circulaire Keller, mars 2014).

Si l'on veut rester objectif, considérons que GL et GO sont, tous deux, issus de la GL de 1728 env. (cette date étant également contestée!): en effet le GO s'est substitué à la GL en devenant GODF mais les Loges "récalcitrantes" à cette fusion ont perduré et ont reconstitué la GL d'avant 1773...allant même jusqu'à s'appeler "Seul et unique GO").

Cordialement.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/