Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

09 Jun

GLDF-SCDF : la stricte indépendance...

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

GLDF-SCDF : la stricte indépendance...
GLDF-SCDF : la stricte indépendance...

Sur tous les tons, dont celui de virulentes attaques, on nous a asséné le principe de stricte indépendance entre le SCDF (Suprême Conseil de France), juridiction administrant les hauts grades rue Puteaux, et la Grande Loge de France.

 

Chaque ligne exprimant l'inverse, qu'elle ait été écrite ici ou sur d'autres blogs, en articles ou en commentaires, faisait l'objet de vives répliques. Il se serait agi de rumeur, de ragot, d'absolue méconnaissance du fonctionnement de la GLDF, de mauvais coups enfin portés avec l'intention de nuire... Sans parler des propos "ad hominem", recours habituels des argumentations en fin de course !

 

Et puis, voici que l'on apprend par les soins de La Lumière que le SCDF a modifié ses règlements généraux. Jusque là, rien de particulier. 

Puis, lors du Conseil Fédéral du 21 mars 2014, le 1° Grand-Maître adjoint, le TRF Joseph Rimmaudo, demande l'inscription à l'ordre du jour de l'exécutif de l'obédience un débat sur cet ajout !

Tiens, l'exécutif de la GLDF discuterait en séance d'une décision du SCDF !

Quel est donc cet ajout modificatif ?

Le voici :

"si un de ses membres porte concours à une obédience irrégulière, cela peut être considéré comme un délit maçonnique."

 

Mazette ! Fréquenter, visiter, travailler avec une loge d'une obédience irrégulière est susceptible de devenir un "délit maçonnique" !!! Rien que ça.

 

N'est-on pas en train de changer de registre là ? Voire d'époque...

 

Le principe d'indépendance, 

Ou bien il y a stricte indépendance, c'est-à-dire séparation étanche entre les décisions de l'obédience et celles de la juridiction de Hauts Grades et chaque membre de l'obédience, par ailleurs membre du SCDF, en tire les conséquences pour lui-même, mais on comprend mal comment l'exécutif de l'obédience, en tant que tel, pourrait en discuter.

 

Ou bien cette stricte indépendance n'est pas aussi stricte qu'on veut bien le dire, qu'il existe des porosités entre les deux structures et l'on comprend mieux que le 1° Grand-Maître Adjoint souhaite qu'un débat s'établisse. Ce qui est manifestement le cas ce 21 mars !

 

Depuis... 

Plus de deux mois se sont écoulés depuis la connaissance de cette modification des Règlements Généraux et de la demande du Frère Rimmaudo !

 

La plupart des articles concernant le convent a été rédigé pendant cette période. Que valaient alors ces multiples répliques contre nos dires ? A quoi étaient destinées ces fausses réfutations ?

 

Mais ce qui est encore moins anodin, c'est de remarquer que cette modification est largement antérieure à la rédaction de la fameuse circulaire 35 du Grand Maître Marc Henry et de sa fameuse question 6 !

 

La connaissance de cette modification des règles du SCDF ne donne-t-elle pas une résonnance nouvelle à la réponse que donne le Grand-Maître et notamment son appel à la conscience des frères ?

 

Des commentaires ... substantiels.

"Christophe" nous donne sa lecture :

 

"Notre ami Koch a publié 2 documents importants qui éclairent singulièrement le débat.


Le SCdF a récemment modifié ses règlements généraux, interdisant à ses membres la fréquentation d'ateliers "irréguliers", belle ingérence dans la GLdF, tentative en retard d'une guerre d'atteindre le saint-graal: nous sommes face à un remake, quasi point par point de 1959.

Remettons ces deux documents antérieurs à la circulaire 35 en perspective, et les choses s'éclairent beaucoup mieux. Ajoutons dans cette perspectives diachronique les mouvements crispées de quelques loges, cela reste logique. Plaçons la sortie anti-Gérard de Trebuchet dont la préface est signée par Collin SGC du SCdF, ainsi que celle de Graesel, un ennemi acharné du GOdF (il suffit de lire ses nombreux posts et articles), qui se situe dans la même perspective.

On comprend ainsi beaucoup mieux les lignes de fracture au sein de la GLdF.

Gageons que cette circulaire est connue de nos amis anglais, car elle est faite pour eux, et qu'elle aura eu l'effet inverse que souhaitée. 
La GLUA, plus encore que le GOdF n'admet aucune interférence des hauts-grades dans son fonctionnement et celui de ses ateliers. Et quand c'est aucune, c'est vraiment aucune: pas le moindre soupçon. Ceci a dû certainement faire partie des documents qui ont précipité la décision anglaise de reconnaissance de la GLNF, qui n'est attaché à aucun fil Suprême Conseil (c'est le paradoxe, grâce à FS!).

Ceci permet de mieux mesurer le gouffre d'arrogance qui sépare un quarteron de vieillards 33ème qui dirige le SCdF et qui maintient ce cable entre la GLdF et son SC (comme le regrettait amèrement Lantoine), et nos amis anglais. 

Ceci replace correctement les sorties Graesel/Trebuchet qui jettent de l'huile sur le feu pour imposer la ligne SCdF: car nous devons à présent parler d'une ligne (de fracture?) SCdF au sein de la GLdF qui va traverser ce Convent qui approche. Et le grand écart de Marc Henri dans sa circulaire n'en est qu'une expression.

Véritablement, Koch nous a offert deux documents importants. Merci."

 

Puis dans un second :

 

"Pourquoi le SCdF prend une telle position ?


Il y a, semble-t-il, un double alignement.
- un coup de pouce vers le Saint-Graal, mais c'est toxique en réalité.
- une probable anticipation sur la reconnaissance de la GLNF. En effet, cette reconnaissance place le SCPF ("Suprême Conseil Pour la France" concerne la GL-AMF. ndlr) dans une position de plus en plus impossible.

Il est de notoriété publique que les deux SC ne s'entendent pas. Dans la perspective de la reconnaissance par la GLUA de la GLNF, le système des hauts-grades suivra. Cela prendra du temps, mais cela se fera. Et dès lors soit la SCPF se rapproche de la GLNF et devra rompre avec la GL-AMF, soit ne le fait pas et perd ses reconnaissances. 

Dans les deux cas, le SCdF se met à l’affût pour récolter les débris et, quitte à ne pas être reconnu, prendre la place par fusion ou disparition du SCPF auprès de la GL-AMF.

Au fond, c'est un peu ce qu'a essayé le GLdF lors de la désintégration partielle de la GLNF, mais ici au niveau des hauts-grades.

Bonjour les dégâts! Il n'est pas sûr que cette stratégie ne provoquera pas finalement en son propre sein une nouvelle rupture ..."

 

De son coté "Templum" aborde une autre voie déjà ouverte par Christophe :

"faut aller voir du côté de la fédération des SC européens...
ça fait du temps déjà que nos Grands Ecossais ont envie de créer un système européen au-dessus de la mêlée.. C'est leur droit mais, à mon avis, ça a été le point de départ de la situation actuelle."

 

Décidément, voici un convent essentiel, beaucoup plus en tous cas que ce que la circulaire 35 ne laisse paraître. Et il semble bien que cela n'ait pas échappé à nos Frères de la GLDF...

 

 

Gérard Contremoulin

___________________________________________________

 

 

Commenter cet article

Christophe 11/06/2014 07:16

Pour avoir lu les différents commentaires sur le groupe Turbet, nous sommes face aux bonnes vieilles recettes (des mêmes): charger le GOdF de tous les maux, claironner que tout cela c'est pour se défendre d'un GOdF arrogant, dominateur, envahisseur, etc, etc.

Et ce n'est pas des second couteaux qui s'y exercent: Graesel et Trebuchet sont en front de ligne. Mazette ... !!!

Et pourtant le GOdF, on ne l'entend pas. Silence sur toutes les ondes: or il y aurait de quoi car finalement tant la circulaire du SCdF que la "35" sont principalement dirigés contre lui.
On doit remercier le GOdF et les autres obédiences de ce silence assourdissant: c'est la bonne et seule méthode.

A force de ressasser les mêmes vannes, cela en devient ridicule. Il faut que la GLdF se retrouve lors de son Convent face à elle-même et mette de côté ces fumigations (forcément toxiques) volontairement répandues, dans le but de détourner sa propre capacité de choix: c'est de cette manière que cette belle obédience retrouvera son centre, quel qu'il soit.

Pourquoi cette fumigation? Probablement qu'il y a péril en la demeure pour les tenants de la rupture dure avec les maçonneries libérales, et certains protagonistes de celle-ci sont aujourd'hui assez bien identifiés: ils se retrouvent essentiellement au sein du SCdF.

J and B 09/06/2014 23:15

Donc , comme je l'ai écrit en commentaire d'un billet précédent, il semblerait que Alain Graesel soit ravi de jouer dans un remake de ' Il faut sauver le soldat Marc Henry ' ... D'autant plus que les attaques faites à l'encontre des 'blogs' en général et celui ci en particulier ne semblent pas s'adresser à certains dont on se sert pour faire ' passer la bonne parole ' ... Sauf que de bonne parole , désolé, je n'en vois point ... Les menaces qui étaient masquées, puis voilées, puis suggérées, sont désormais énoncées ... Oh toujours avec des mots qui peuvent prêter à interprétation ' Porter concours ' ? ... Assister à une tenue ? Prendre la parole ? Adresser un profane à une loge de cette obédience ? Avoir une double appartenance ? On peut gloser ... Délit maçonnique... Instruit par qui ? Le SCDF , la GLDF ? Pour le SCDF, la ' jurisprudence Michel Barat ( exclu puis réintégré par décision de justice civile puis re exclu dans les ' formes ' ) devrait montrer qu'il faut être certain de ses coups ... Pour la Grande Loge , justement j'ai vraiment le sentiment en écoutant mes frères ( ah oui pas de Paris , désolé, mais , ici ... on se connait , on s'apprécie, on s'aide et on se comprend , meme si on n'a pas la meme chose sous le compas et l'équerre, si l'on ouvre les travaux pas toujours au GADLU et si la couleur des bordures de tablier varie .. ) donc en écoutant mes frères de la Grande Loge j'ai vraiment le sentiment que d'être contre cette dérive actuelle , contre la poursuite de la CMF c'est justement préserver la GLDF dans ce qui fait sa réelle valeur depuis des décennies ... A moins que, toujours dans une veine néo américaine, après le remake du Soldat Ryan , les têtes qui devraient être pensantes pour le bien de tous , ne continuent dans leur délire américain et qu'ils veuillent nous faire entrer dans une période de ' Marc Henrysme ' - sic - avec chasse aux sorciers ( nous ne sommes pas mixtes ! ) , nous obligeant à visiter les loges du GO et du DH en marranes ( ce qui nous rapprochera encore plus de nos racines juives... ) , à être des maçons honteux, des maçons qui seraient très amis avec les frères autrichiens et suisses ( je n’ai rien contre eux … mais je les vois peu … ) et qui devraient cacher leur affection pour ceux qu’ils croisent tous les jours … Désolé mais pour nous ( car je sais que beaucoup partagent cette opinion … Non , merci ! ) ( et , pour répondre ici à Alain Graesel qui s’étonne que ce soit sur un blog tenu par un frère du Grand Orient que des frères de la GLDF s’expriment … et bien c’est curieux mais deux commentaires de ma part, postés sur le site où il parlait … n’ont pas été publiés … Mais je suis vraisemblablement mauvaise langue, le webmaster doit être en vacances … ou un peu per….turbé ! ) En outre me faire traiter ( je l’ai pris pour moi c’est bête de ma part … ) de trotsko-lambertistes , cela m’a fait revenir plus de 40 ans en arrière quand les insultes volaient ainsi entre sur les murs d’affichage de Science Po ). De la part de Graesel , qui n’est jamais apparu comme un ex mao ou PCF je me demande si c’est un coming out politique ou juste une figure de style qui lui a plu , il y a longtemps , quand il était jeune … !

Gérard Contremoulin 11/06/2014 02:36

Effectivement Jean-Laurent Turbet avait prévenu sur Facebook qu'il s'accordait 3 jours de vacances... J'ai également été publié avec 3 jours de décalage. Ce qui m'a permis de constater, chacun ignorant les commentaires qui étaient postés mais pas encore en ligne, qu'il y a finalement comme un certain "désamour" pour Alain Graesel qui s'exprime, y compris chez Jean-Laurent ! !

J and B 11/06/2014 00:15

rectificatif : mon commentaire est bien paru sur le blog qui n'est pas voué aux gémonies de la GLDF et du SCDF !

joaben 09/06/2014 17:33

Il y a en effet des dérives puériles si elles n'etaient gravement dangereuses.
Ainsi, un groupe prendrait de l'importance parce qu'il se montre plus sectaire, plus méprisant.
Et c'est ce qui semble marcher à GLNF, GLAMF et semble atteindre la GLDF au travers de ce SCDF. Tout d'un coup les membres se sentiraient flattés d'en avoir une plus grosse ... "régularité" bien sûr ! Sans qu'aucun soit capable de definir de quelles "règles" il s'agit et qui, à part eux-mêmes en vérifierait la conformité !
Enfin cette grosse régularité auto-proclamée justifierait un augmentation des cotisations...
Moqueur ? Soyons certains des offuscations classiques ...
Mais qu'attendent-ils pour nous montrer la droiture ... a moins que le 33e degré les dispense de cette règle de base ?
Espérons que nos FF de la GLDF, délégués au convent, vont réagir !
Las, beaucoup sont eux-même au SCDF et le SCDF enseigne une soumission sans faille aux directives centrales ... Bien verrouillé ...
Il est vrai que le motif farfelu de la CMF paraissait bien léger ! On comprend mieux, maintenant !
A degouter de ces structures obedentielles qui n'ont que nuisance !

joaben 12/06/2014 17:24

Toujours dans l'embrouille, votre monde ! La note qui est en cause est CELLE DE LA GLDF se référant aux consignes du SCDF !!!
http://blogs.lexpress.fr/lumiere-franc-macon/wp-content/blogs.dir/693/files/2014/06/CR-CF-GLDF-21.03.2014-001-218x300.jpg

Tiens la CMF pour réunir les REAA ... les autres rites de GLAMF seront heureux de comprendre votre CMF ainsi ... ainsi vos rejets seraient les "non-REAA" maintenant ?

Pour travailler ensemble au REAA vous avez besoin de rejeter, mépriser ? Bizarre !

Hadrumète 12/06/2014 17:18

Je réponds aux différents commentaires parus , et pas seulement à celui de Laurent . Il me semble que tous sont emptreints de la plus grande confusion .
La note du SCDF , destiné aux ateliers du 4ème au 33 ème degré rappelle à ses membres qu'il leur est interdit de fréquenter les ateliers des Hauts Grades d'autres juridctions . Celà ne concerne en rien les FF des loges bleues , gérées par la GLDF .
Cette même note prévoit par contre la diffusion de tous les documents du SCDF aux autres juridictions , ce qui est plutôt un signe d'ouverture .
Tous ces commentaires passent également sous silence que la CMF permettra (permettrait) de réunir l'essentiel des FF pratiquant en France le REAA , savoir ceux de la GLDF et ceux de la GLAMF . En attendant les Ecossais du GO !!!!!

Laurent 09/06/2014 17:08

Ce message de la part du SCDF est plus qu'étonnant. Ce faisant, il s'ingère de façon officielle dans les affaires de la GLDF. Or, l'un des points que la GLDF met en avant pour se faire reconnaître au niveau international, c'est justement sa régularité.

Or, le 5e landmark précise :
"Que la Grande Loge aient un juridiction souveraine sur les Loges qui sont sous son contrôle; c'est-à-dire qu'elle soit une organisation responsable, indépendante, et gouvernée par elle-même, disposant de l'autorité unique et indiscutée sur les Degrés du Métier ou Symboliques (Apprenti, Compagnon et Maître) au sein de sa juridiction; et qu'elle ne dépende ni ne partage en aucune manière son autorité avec un Suprême Conseil ou un autre Pouvoir qui revendiquerait quelque contrôle ou supervision que ce soit sur ces degrés."

Nous sommes là en pleine confusion.
Soit il apparaît que la GLDF n'est plus indépendante et que ses décisions dépendent du bon vouloir du SCDF (que la GLDF hébergerait gratuitement paraît il).
Soit le SCDF fait une ingérence ouverte dans les affaires de la GLDF.

Nous pouvons penser que la GLDF, soucieuse de son image d'obédience indépendante, va réagir positivement en rappelant au 3e étage de son immeuble qu'ils ont une autorité spirituelle, certes, qui ne les autorise en rien à édicter la conduite des membres de la GLDF au sein de loges n'appartenant pas à sa juridiction.

Autre point purement légal : Restreindre la visite d'autres loges (jugées irrégulières ou non par une quelconque autorité), c'est entraver la liberté d'association... et c'est un délit qui a déjà été sanctionné. Une jurisprudence existe au niveau de la GLNF.

C'est à se demander si parfois la maçonnerie ne perd pas sa cédille.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)