Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

01 Jul

La GLFF se félicite de l'interdiction définitive de la burqa...

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

La GLFF se félicite de l'interdiction définitive de la burqa...

Communiqué de presse

 

Ce mardi 1er juillet, la Cour Européenne des Droits de l’Homme a validé, par un arrêt définitif, l’interdiction en France du port du voile intégral dans l’espace public en rejetant la demande d’une Française musulmane qui s’estimait discriminée.

 

La Cour a souligné que la préservation des conditions « du vivre ensemble » était un motif légitime autorisant les autorités françaises à légiférer et, en ce sens, jugé que l’interdiction n’était pas contraire à la Convention Européenne des Droits de l’Homme.

 

Elle a considéré, en effet, que la loi française entrée en vigueur en 2011 ne contrevenait pas au respect de la vie privé, à la liberté de pensée et de religion.

 

La Grande Loge Féminine de France se félicite de cette décision qui conforte l’approche de la laïcité à la française en lutte contre les intégrismes religieux et en faveur de l’égalité femmes-hommes.

 

Fait à Clichy, le 1er juillet 2014

La Grande Maîtresse

de la Grande Loge Féminine de France

Catherine Jeannin-Naltet

____________________________________________________________

Commenter cet article

mong 03/07/2014 06:51

/Erratum/
Un petit commentaire sur mon commentaire : je me suis trompé sur la déclaration des DdH utilisée car dans mon esprit c'est celle de 48 (Nations Unies) qui s'appliquait, alors que j'aurais dû (re)lire la Convention Européenne des Droits de l'Homme, qui stipule bien la pratique du culte dans l'espace public et privé, mais en l'assortissant de restrictions.

Donc /mea culpa/ sur ce point, mais le reste demeure...

joaben 03/07/2014 10:51

D'accord avec toi sur mon erreur puisque l'interdiction du nikab en France n'est pas pour raison religieuse mais de sécurité publique.
Par contre, je suis en désaccord avec ton approche dénonçant une légitimité fédérale à s'opposer à des décisions d'état(même si au nom de la subsidiarité, la réalité d'aujourd'hi te donne raison).
Ce recours à une "Cour de justice" fédérale équivalente de la Cour Suprême US est un progrès énorme pour les européens qui disposent ainsi d'un recours complementaire. Imaginons, ce qui n'est pas si saugrenu ces derniers temps, une dérive dans un des états de l'union vers un regime autoritaire et aux lois oppressives et agissant sur l'indépendance de la justice.
Les habitants ont ainsi moyen de contester au niveau fédéral.
Bien entendu, les requêtes des islamistes oppresseurs des femmes ont l'habileté de tenter d'exploiter nos volontés généreuses pour defendre leurs causes oppressives ...
Il faut pas manquer d'air pour se prevaloir des droits de l'homme pour justifier la "mise en sac" d'humains ...

mong 02/07/2014 16:10

Je suis assez consterné par cet arrêt de la CEDH.

De quel droit, par quelle autorité morale cette institution se permet elle de juger de la légitimité d'une décision issue de la représentation nationale, élue démocratiquement ?

D'autant que ses raisons sont ineptes : « [...] ne contrevenait pas au respect de la vie privé, à la liberté de pensée et de religion.»

Alors que ce qui était jugé était la liberté d'exercice du culte dans l'espace public, droit explicitement reconnu (à tort selon moi mais bon...) par la déclaration des droits de l'Homme de 1948.

Ceci montre bien, encore une fois, que si les droits de l'Homme sont un guide, un repère, un thermomètre aussi de la santé d'une société, ils ne font pas un projet politique «complet» : ils sont insuffisant à gérer une société complexe aux valeurs morales fluctuantes.

Ceci dit, si la République est neutre en matière de considération métaphysique, cela ne l'empêche pas d'avoir des valeurs qu'elle n'a pas à justifier autrement que par sa constitution. Ainsi, ce qui à mon sens justifie la législation est l'intolérance de la République humaniste envers les atteintes à la dignité humaine, volontaires ou non, et dont les contours se décident en assemblée nationale.

C'est pour cela que je pense que le texte de loi est mal fait : je voudrais qu'il s'appliquât par exemple à l'indien dont l'origine de basse caste pourrait l'obliger à porter un vêtement particulier (ce n'est pas le cas à ma connaissance mais une simple hypothèse de pensée). Ce serait une atteinte à la dignité humaine de tolérer ce genre de comportement, même volontaire, et nous retrouverions la même situation que le voile intégral.

On voit donc qu'il n'est pas question ici de laïcité. Je dirais même plus : il est irresponsable de confronter laïcité et droits de l'Homme en affirmant que l'un aurait pris le pas sur l'autre ! Ces deux «guides» de notre société ne doivent pas être mis en concurrence, au risque de faire le jeu des extrêmistes.

joaben 02/07/2014 09:42

Belle victoire, au delà de ce cas particulier pour la laïcité ... et pour l'Europe.
Comme quoi la bataille pour la laïcité a sa place au delà des limites francaises.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/