Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

15 Nov

Bâle, le chat et la souris : "ambiguïté, ambiguïté, vous avez dit ambiguïté, comme c'est ambigu" !

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

Vase de Rubin.

Vase de Rubin.

La phrase est désormais connue : "rompre sans ambiguïté avec les obédiences non régulières". Il se pourrait que les hiérarques de la rue Puteaux apprennent à leurs dépens ce qu'il en coùte de ne pas l'appliquer.

 

Lorsqu'en juin 2012, 5 Grandes Loges Régulières Européennes publient une déclaration afin d'appeler à une Recomposition du Paysage Maçonnique Français (RPMF) et propose à la GLDF d'en prendre le leadership, elles fixent des conditions parmi lesquelles cette fameuse phrase. Et comme me le rappelait Jean-Jacques Zambrowski, alors Grand Chancelier de la GLDF, on ne peut pas imaginer que cette déclaration aurait été rédigée sans que la GLDF n'ait été associée à son élaboration...

Rappelons qu'il est aujourd'hui "Haut Représentant" de la CMF et à ce titre, signataire de ses déclarations. Par conséquent, nul  n'en ignore !

 

Néanmoins, depuis cette date, la GLDF joue au chat et à la souris sur le thème : cette exigence n'en est pas une car "on ne peut pas rompre ce qui n'existe pas" ! Tiens donc ! Il faut saluer cet exercice de style pour son respect de la plus parfaite tradition jésuïtique !

 

Or, c'est tout le contraire. Les contacts entre frères de la GLDF et frères et soeurs d'autres obédiences existent bel et bien. Ils se sont institués, institutionnalisés dans des habitudes de fêtes solsticiales communes, dans des banquets, dans des intervisites (!), dans des liens solidement ancrées dans la vie des orients, voire même dans des associations de gestions locales. C'est d'ailleurs pour leur maintien que 81% des députés au convent de juin dernier ont voté ! 

 

Pourquoi alors le Grand Maître Marc Henry se confine-t-il dans le déni ?

 

Il est probable qu'il ne le resterait pas longtemps si les 5 Grandes Loges "continentales" le mettaient au pied du mur et exigeaient, par exemple, la levée sans délai des ambiguïtés sur cette affaire comme sur celle de l'interprétabilité du Grand Architecte de l'Univers (GADLU) ! Mais, je continuerai à ne m'intéresser ici qu'à la première question, la seconde étant exclusivement interne à la GLDF.

 

J'entends déjà les commentaires de certains de mes habituels contradicteurs, chauds partisans de la CMF et de la "rupture". Je les entends parler de mes "élucubrations", des "faux bruits qu'on fait courir pour faire du buzz", des "rumeurs". Bon...

 

Néanmoins, pense-t-on vraiment qu'une telle hypothèse soit déplacée ?

Admettons qu'elle ne le soit pas et que le respect de cette exigence soit effectivement posée par les "5" de Bâle.

Et envisageons peut-être aussi que cette exigence soit présentée avant le "moment conventuel" de la TGL ?

Quel sens aurait alors de faire procéder à la modification des règlements généraux ?  Et dans ce cas, dans quels buts ?

 

Et si dans cette nouvelle situation, il se dégageait des congrès régionaux une majorité défavorable à ces propositions ? Qu'en serait-il de l'avenir de la CMF ?

 

Je ne peux qu'être admiratif devant le soutien "sans ambiguïté" (pour le coup) que notre ami Jean-Laurent continue d'apporter à ce processus...

 

ET si, et si ... Avec des "si", on mettrait Paris en bouteille...

 

Certes. Pour ma part, je me satisferai "sans ambiguïté" de la mise à la poubelle (de l'histoire, bien entendu) du projet de rupture...

 

Bac pour matières non recyclables

Bac pour matières non recyclables

 

Gérard Contremoulin

_______________________________________________________

Commenter cet article

Désabusé 23/11/2014 08:13

à Désap

Jean Louis Turbet comme Gérard Contremoulin sont des FF qui ont le mérite de s'exprimer à visage découvert, certes leur notoriété les protège ... très relativement ... s'ils restent dans les clous de la "bien-pensance" sociétale.
Ceci dit les querelles maçonniques relayées abondamment par les blogs dits maçonniques (supposés profanes ou non) sont sans intérêt pour le développement personnel; elles conduisent à l'injure évidente ou reptilienne émises des tempéraments à tendance perverse narcissique.
A noter que ces querelles sont souvent induites par des tempéraments du même type au "sommet" des obédiences. Comme nous avons tous, nous la minorité s'exprimant sur les blogs, peu ou prou ce tempérament, il faut reconnaître que cela ne donne pas une image reluisante de la FM.

Désap. 23/11/2014 11:59

La FM ne devrait n'avoir que faire de l'image qu'elle donne.
La FM ne devrait se situer que dans l'action tel que ce fut le cas au XVIIIé siècle.
Le problème actuel réside dans le fait que la FM ne fait que se soucier de son image.
C'est pourquoi tout le système est bancal, jusqu'à la GLNF qui invente une obligation de croyance religieuse, la volonté révélée de Dieu pour se démarquer clairement de la pétaudière.

Désap. 22/11/2014 12:45

Tiens ! Celle-là elle est EXCEPTIONNELLE !

En pleine pétaudière, en pleine foirade de la stratégie cul-entre-deux-chaises maçonnique,
l'exceeeeellent Jean-Laurent Turbet ne trouve non seulement rien à dire lui qui est si prolixe à l'habitude, mais il nous pond une Côôônférence sur le thème très profond, très à propos et capital en ce moment : "Secrets et fantasmes autour de la Franc-Maçonnerie".
Mais le meilleur, je vous le donne en mille, notre Côôônférencier nous informe sur sa qualité, tenez-vous bien : "Jean-Laurent Turbet : Historien et spécialiste de la Franc-maçonnerie".

Vraiment, mais vraiment hein, on ne nous aura ... rien épargné, on nous aura ... tout fait.

Si je me laissais aller à la confidence, je vous dirais que tout cela, foirade, égo démesuré et le reste commence à me courir très sérieusement, et si l'avenir était de vous les laisser dans votre giron irrégulier, très franchement je n'en serais absolument pas fâché !

Désap. 20/11/2014 20:15

@ Vincent

1/ "le pervers du léman", tu ne connais pas cet individu, tu ne sais pas ce qu'il fait et écrit, donc avant de me prêter d'être un inconditionnel de l'insulte, tu devrais te renseigner.

2/ Je ne suis pas là pour donner quelque leçon que ce soit, je m'en moque éperdument en revanche, je note que les maçonneries anglo-saxonnes sont unies quand ton système GO/DH, oui la Franc-maçonnerie française c'est ce et uniquement ce système, est totalement divisée dans une union strictement de façade où chacun travail à sa guise et des loges ouvrent les travaux à la gloire de Georges Brassens, c'est n'importe quoi.
La France à l'égal de l'Angleterre avait une tradition maçonnique, plutôt celle des Moderns ce qui était une excellente chose face à une Angleterre bigote.
Vous en avez fait un club-service et la tradition se perd peu à peu.
D'autre part, s'agissant de la maçonnerie elle-même, tu pouvais parfaitement me répondre sans entrer dans le secret, malheureusement tu essayes de me faire passer pour je ne sais qui pour mieux masquer ce que je considère être de l'ignorance.
J'en ai la conviction, je suis loin loin et d'être un perdreau de l'année et un sectaire, mais j'ai eu maintes discussions avec tes alter-égos, j'ai visité maintes loges du GO, je regrette d'un point de vue Maçonnique c'est vraiment très faible.
Si le pôle maçonnique européen ne voit pas le jour, la FM française dégénèrera en association de bienfaisance parfaitement inutile et en anti-chambre de parti politique, tel que c'est déjà largement le cas.
Tu vois, je ne suis pas hypocrite : je ne te reconnais pas comme maçon, non par prétention, mais parce que pour construire une Cathédrale il faut obéir à des règles et des lois et de manière stricte, mais comme j'ai eu l'occasion de l'écrire par ailleurs, seuls les opératifs peuvent comprendre, et je vais te dire pourquoi : eux courent le risque bien réel de la sanction, de plus il est mortel, donc tout le monde se tient à carreau !
Allez, amusez-vous bien.

Vincent 23/11/2014 09:53

@desap
Bonne continuation mon frère.

Désap. 23/11/2014 01:47

@ Vincent
Bon, relis la Déclaration de Berlin à propos de la régularité qui ne se confond en aucun cas avec la reconnaissance.
S'agissant de GLDF, il est à noté que dès l'Appel de Bale, les 5 précisent la nécessité "de rompre sans ambiguïté avec les Obédiences non régulières".
GLDF est incapable de satisfaire ce critère impératif, elle est donc fondamentalement irrégulière.
En conséquence, CMF, pour GLAMF et GLIF, ne représente plus aucun intérêt.
Il est en effet hors de question de perdre notre régularité reconnue dans la Déclaration de Berlin.
S'ils font le forcing chez nous, et je m'en prends plein la tête en ce moment, ça explosera pcq pour nous la régularité est fondamentale.
Le reste, Appel de Bale pour GLDF uniquement, etc, enfin tous ce que tu évoques à ce sujet n'est que de la litterrature.
Et puis, je sais que c'est un peu subtil, mais si je ne te reconnais pas comme maçon, je te reconnais néanmoins comme frère.
Bien Frat.

Vincent 22/11/2014 11:29

@Désap.
Je ne te reconnais pas parce que tu t'estimes régulier. Tu es un frère de la CMF, donc irrégulier car non reconnu. Encore une fois, on est régulier ou on ne l'est pas. Pour moi, qui ai découvert la franc-maçonnerie à l'étranger, un frère régulier l'est s'il est reconnu. Des obédiences qui s'affichent régulières en France, il y en a beaucoup. A mes yeux, tu es un frère, qui comme beaucoup d'autres, estime être régulier et n'est pas reconnu.
Concernant la notion de responsabilité que tu estimes être une notion fondamentale de la franc-maçonnerie. On peut également estimer que la GLDF fait preuve d'une grande responsabilité en répondant qu'elle est favorable à la CMF mais aussi aux intervisites (81% de votes au dernier convent) et à sa conception du GADLU. En l'espèce, être responsable revient à affirmer clairement son identité.
N'oublions pas que l'appel de Bâle s'adresse clairement à la GLDF. Sont fixés ensuite des conditions, et la GLDF est parfaitement libre d'exprimer son accord ou son désaccord sur chaque condition. Et la question est : serait-il responsable de répondre favorablement à la condition de "rupture sans ambiguïté avec les irréguliers", alors qu'un vote à 81% en faveur des intervisites est constaté... je crois que la GLDF aurait parfaitement raison de répondre par la négative.
Pourquoi ferait-elle le contraire ? Pour faire plaisir à deux ou trois loges européennes ? Pour aller dans le sens des ex-GLNF qui militent pour être reconnus dans leur régularité ?
Et, au sein de la CMF, la position de la GLDF me semble être à respecter pour des raisons simples. Sans GLDF, pas d'appel de Bâle (Les alliés de la GLDF sont bien heureux de s'appuyer sur cet appel, mais sans leur allié majeur, la GLDF : pas d'appel de Bâle, pas de CMF), effectif de la GLDF comparés à ses partenaires, ancienneté, histoire, renommée GLDF... non, décidemment, la GLDF a bien raison d'affirmer son identité au sein de CMF.
Ceux pour qui l'irrégularité est à ce point insupportable peuvent toujours aller dans l'obédience reconnue en France. Ou se lancer dans de nouvelles démarches de lobbying pour obtenir des reconnaissances d'obédiences étrangères, avec ou sans la GLDF, ... mais la nous ne parlons pas vraiment pas de maçonnerie, de tradition, des origines. Cela, nous pourrons le faire en tenue, lorsque des accords d'intervisites seront en place.

Désap. 21/11/2014 19:19

@ Vincent
C'est toi qui m'interpelle, donc je te réponds.
Tu peux me considérer maçon, rien d'extraordinaire, je suis régulier.
Je ne fais pas de tenue GLDF en conscience, ils ne sont pas réguliers.
Lorsqu'ils le seront, normalement c'est toi qui ne pourra plus les visiter, normalement.
Moi je n'oblige à rien, je regrette simplement que depuis deux ans GLDF s'est engagée sur la voie de la régularité avec CMF, mais ils ne veulent pas s'astreindre à sa rigueur alors même que personne ne les a obligé, il pouvait décliner l'appel de Bale, c'était très simple.
Il se trouve qu'aujourd'hui, nous qui sommes réguliers devons écoper leur voie d'eau, et crois-moi je sais ce que je dit, la semaine prochaine on mouille la chemise, nous, pendant que d'autres se dépatouille en interne avec leur brouillard !
Il y a une notion fondamentale en Maçonnerie, c'est la responsabilité, plus exactement prendre ses responsabilité sans l'appuyer sur les autres, on y est pas encore avec nos co-candidats.

Vincent 21/11/2014 11:17

@Désap
Mais c’est avec ceux que tu considères comme tes frères aujourd’hui (pas hier et peut-être pas demain), les frères de la GLDF que tu devrais discuter de cette conception de la véritable fraternité. Je ne suis qu’un irrégulier ignorant. Si en tenue de la GLDF, les frères de cette obédience me reçoivent comme frère pour travailler durant une tenue et que toi, sur les colonnes, me considèrent comme n’étant pas maçon, il y a un problème majeur ! Qui doit couvrir le temple ? Moi, dont les frères de cette loge me reconnaissent comme frère (et cela ne date pas d’hier) ou toi, qui vient depuis quelques mois avec tes certitudes expliquer qui est frère et qui ne l’est pas ? Ce n’est pas moi qui décide si je peux assister et travailler avec ces frères, ce sont eux. Et moi, je te reconnais comme tel. Donc, ta conception de la fraternité maçonnique peut être discutée certes, mais avec eux. Parce que s'ils affirment leur attachement aux intervisites, il y a une incohérence majeure entre toi et eux. Moi, c'est mon grave, je ne suis pas franc-maçon à tes yeux.

Désap. 21/11/2014 10:50

@ Vincent
Tu noies le poisson avec une facilité déconcertante.
Je t'ai posé plusieurs questions, notamment à propos de la définition de la fraternité maçonnique, tu as choisi de ne pas y répondre et de me stigmatiser, bon.
Quant à moi, ma non considération n'est pas gratuite, elle est fondé sur un principe, qui me semble avoir le mérite d'être valable à la fois pour les Opératifs et les Spéculatifs si j'en crois les Constitutions, essaye d'y répondre, au moins nous sortirons du dialogue de sourd.
C'est vrai que tu as avec toi un Dachez qui nie très opportunément l'évidence de la filiation et qualifie, du haut de sa suffisance, les Opératifs d'analphabètes ... ça !!! c'est une belle ignorance de ce grand historien de la Franc-maçonnerie, ou, plus certainement une belle démagogie car je ne voudrais pas à mon tour nier l'évidence de son érudition ; dans tous les cas, c'est parfaitement faux, et ce n'est pas moi qui l'affirme n'est-ce-pas, c'est l'Histoire.

Vincent 21/11/2014 09:10

Quand j'assiste et travaille à une tenue GLDF / CMF, on me reconnaît comme tel (sinon, je n'y serais pas)... sauf certains visiblement - comme toi - qui ne me considèrent pas comme franc-maçon. S'agit-il alors d'une tenue initiatique ou d'une simple réunion ? C'est un peu compliqué cette organisation.
Je suis peut-être un ignorant. C'est d'ailleurs pour cela que je suis un cherchant. Mais pour moi un frère est un frère. Il n'est pas frère un jour alors qu'il ne l'était hier et ne le sera peut-être pas demain, selon mes intérêts liés à la reconnaissance de ma régularité.
Bonne continuation, mon frère.

Désabusé 20/11/2014 11:18

à Désap

Non je ne suis pas membre du Compagnonnage.
C'est simplement un rappel que les documents historiques (en l'état actuel des connaissances ….) orientent fortement vers cette origine en ce qui concerne la franc-maçonnerie spéculative.
De même dès le grand incendie de Londres 1666 la main d’œuvre ouvrière immigrée nécessaire à la reconstruction a été à l'origine d'une organisation ayant des analogies avec la FM mais au symbolisme différent très riche les odd-fellows. Ceci pour dire qu'il n'y a pas que le compagnonnage pour les opérarifs.
Les tendances humaines au nombrilisme glissant au sectarisme m'exaspèrent et en FM elles prolifèrent rapidement à la moindre microscopique occasion.

Désap. 21/11/2014 22:39

@ Désabusé,

Non, non, cher Monsieur, je ne vous donne pas mon opinion, je ne fais qu'évoquer l'histoire, croyez le bien, je ne suis en rien "phobe" de quiconque.
Bien cordialement.

Désabusé 21/11/2014 18:35

à Désap

Il y a deux jours je disais donc
"Je prends le point de vue des opératifs et je mets tout le monde maçonnique d'accord sur ma peau !
Les "spéculatifs" ont pillé/copier les opératifs "analphabètes" à l'occasion de leur passage comme invités/donneurs d'ordre dans les loges opératives et singé leurs cérémonies ...
et leurs descendants "bobos" se vantent d'avoir inventé la franc maçonnerie ... ils ont tous les culots ces "nantis" !"

et pan comme prévu le "prolophobe" de service me tombe dessus

Désap. 21/11/2014 11:08

@ Désabusé
Mais vous parlez des opératifs.
Les odd-fellows n'ont rien à voir avec les opératifs parce que les opératifs ne sont strictement rien d'autre que les Compagnons du TDF.
Les odd-fellows était des manoeuvres, pas des opératifs, on leur a donner des rudiments symboliques et rituels simplement pour qu'il comprennent la langue du chantier.
Et puis, voyez la traduction du terme, vous comprendrez :
odd-fellows = inverses-suiveurs

Désabusé 21/11/2014 10:26

à Désap
"les odd-fellows n'avaient strictement rien à voir avec le Compagnonnage"
Ai-je dit qu'ils avaient à voir ?

Désap. 20/11/2014 20:29

@ Désabusé

Oui, mais c'est là que vous vous trompez.
les odd-fellows n'avaient strictement rien à voir avec le Compagnonnage, ils n'avaient que des fonctions très subalternes.
C'est ce que je disais, il faut éviter de parler de ce que l'on ne connait pas, je regrette.
Cordialement.

Désap. 18/11/2014 09:45

@ Gérard Contremoulin

Mais d'où le GODF se permet-il d'interpréter la Franc-Maçonnerie ?
D'où le GODF s'est-il permis de retirer un symbole du système maçonnique ?
En vertu de quoi peut-il prétendre détenir une vérité lui permettant une telle ingérence ?
Serait-ce pour ce mettre face à la GLUA qui fit à peu près la même chose en 1816 en tournant le dos aux Constitutions et en prétendant que le GADLU est le Dieu des religions ?
Serait-ce pour lui opposer une concurrence ? Ne sommes-nous pas là dans des conceptions purement profanes puisque à l'inverse absolu des Principes Fondateurs ?
D'où la FM Libérale se permet-elle de faire des commentaires et de condamner GLDF, GLIF et GLAMF de souhaiter retrouver l'esprit qui participa à l'originalité de cette nouvelle pensée qui permit concrètement l'émancipation des Peuples d'Europe, qui permit que ceux-ci se libèrent de la chape de plomb entretenue de concert par l'Eglise et l'Ancien Régime ?
Serait-ce une nouvelle chape de plomb, un nouveau prêt-à-penser qui, parce que planqué derrière le terme "libérale" et se voulant ainsi évolution positive, puisse prétendre à déposer à l'INPI, un label "Franc-maçonnerie Française, Ô monument de prétention et toujours radicalement à l’inverse des Principes Fondateurs ?
Mais comment veux-tu, mon cher Gérard, qu'un quelconque Franc-maçon, attaché à la Franc-maçonnerie originelle parce qu'ayant fait la preuve de son efficacité, puisse faire confiance à une interprétation qui a pour conséquence la multiplication des chapelles, conséquences elles-mêmes radicalement inverses au projet initial ?
Ce qu'il me semble vous avoir totalement échappé est le fait que l'union autour des Principes Fondateurs est tout sauf l'expression d'une pensée unique, simplement parce que la signification et la conjugaison des symboles est absolument infini, la justesse de chaque signification et conjugaison étant conditionnée par le respect des Devoirs et Vertus, d'où l'inutilité totale d'un rajout libéral interprétatif qui ne peut qu'être liquéfaction de la puissance réelle de l'idée.

Cf. 3ème
- J'ai été soupçonné d'un crime horrible
- Qui vous a rassuré ?
- Mon innocence.

Qu'est-ce que tu veux de plus ??

joaben 20/11/2014 18:08

@TS. Non je ne pense pas qu'il en sera ainsi.
Au contraire, l'interpellation de GLRB rend caduque la proposition MH.
Sauf une obstination suicidaire, elle ne peut qu'être retirée.

Elle est caduque car elle ne répond aucunement à l'objectif clairement énoncé par le convent 2014 de GLDF pour la mission confiée à MH : il s'agissait d'énoncer les modifications réglementaires demandées par les 5 GL. Manifestement, la proposition MH n'y repond pas ! Peut-il faire, dans le délai restant une autre proposition ? peut être ! mais elle ne pourra être raisonnablement discutée dans les loges.
Donc c'est fini pour décembre 2014. Et les GLAMF semblent s'être faits une raison.

joaben 20/11/2014 13:59

Tel est justement le problème : confondre la fraternité maçonnique et tout ce qu'elle sous-tend d'humilité, abnégation, amour, altruisme avec une sorte d'affection profane ou une solidarité d'un groupe militant.
Oui, la fraternité maconnique justement s'exerce vis à vis d' "ennemis" disent nos rituels ! Pour avoir de l'affection pour des amis, des collègues ou des alliés, nul besoin de FM !
Il s'avere que ces jeux de pouvoir au travers de manoeuvres obedentielles sont justement des unions, alliances de type profane, mues par un intérêt de pouvoir commun qui peut se renverser selon les circonstances.
C'est helas la dessus que c'etait construite cette CMF(même ses promoteurs reconnaissaient son vide total maconnique) ! C'est en ce sens qu'on peut voir comme evenement heureux qu'une telle construction profane s'ecroule.
Reste du coup un magnifique chantier de construction sur des bases FM sur lesquels peuvent adhérer ceux qui étaient agglomérés dans un "50 000" profane brandi triomphalement comme un trophée de guerre.
Non, la FM ne peut être une "guerre", un combat, une croisade. Revenir au sens initiatique du "rassembler ce qui est epars" au lieu du sens banal d'union guerriere ou confessionnelle ... voila une solution envisageable.
Réjouissons-nous que cette illusion de pouvoir, devoreuse d'energie s'effondre pour laisser place à de vrais projets maconniques.

Vincent 20/11/2014 11:41

@Désap.
Ce que mon commentaire vise à dénoncer, ce sont effectivement les insultes à répétition que l'on peut lire sur le blog dont tu es plus qu'un habitué. Il ne faut pas chercher bien loin, on lit 3 commentaires et on trouve un commentateur qui voudrait vendre un frère, moche et vieux à une maison close en Afrique... il songe d'ailleurs au Sénégal car lls y ont des sexes à défoncer le blindage d'un contre-torpilleur... on y lit à propos de ce frère que c'est un connard... un pervers (tiens, c'est ton pseudo). Que lit-on sur l'administrateur de la voûte étoilée ? un débile de la franc-maçonnerie...
Je suis venu commenter sur ce blog déjà. Je m'y suis présenté, frère du GO. On m'indiqua alors que le GO c'est les symboles dans les toilettes, etc... Et, maintenant, tu viens me questionner sur ma conception de la franc-maçonnerie et de la fraternité maçonnique ?
Tu m'excuseras mais je préfère le faire avec des frères qui me respectent sincèrement. C'est le cas de frères GLDF, favorables à la CMF, pour certains favorables à la rupture sans ambiguïté. Car, cela ne t'aura pas échappé, des liens fraternels forts existent entre certains frères du GO et de la GLDF, depuis bien longtemps. Et je respecte infiniment le choix qu'ils feront pour l'orientation de leur obédience.
J'ai découvert la franc-maçonnerie à l'étranger, dans un pays ou les libéraux ne sont pas présents (ou si peu), avec des francs-maçons reconnus et réguliers. Je suis aujourd'hui membre du GO.
Régularité ou pas. Comme tout dans la vie, tout est question de choix, et d’assumer ses choix.
Je perçois dans ton commentaire toute l’importance qu’a cette Régularité Maçonnique. Je le respecte.
Concernant la Régularité, mon opinion est simple. Je considère que la Régularité n'est pas négociable. Vouloir la Régularité c'est respecter les règles, dont celles fixées (mais il s’agit d’un simple rappel de bon sens) par les obédiences "amies" de Bâle. Une de ces règles est claire, très claire : Rupture sans ambiguïté avec les libéraux. Rupture est un mot clair. Sans ambiguïté ? Tout aussi clair. Cela veut dire qu'un maçon libéral ne peut pas travailler lors d'une tenue initiatique avec des frères CMF.
Cela ne veut absolument pas dire que, s'il signe un document, pour cette fois, il peut venir.... ça, c'est typiquement, une approche totalement ambigue.
Conclusion, la CMF n’est pas Régulière. Pour des frères qui veulent absolument travailler de manière régulière, c’est dur à accepter. Je peux le comprendre. Depuis quelques semaines, c’est la notion d’ambiguïté qui est discutée sur plusieurs blogs. Il ne s’agit pas d’attaques, de complot… mais d’une volonté de clarifier les choses. Car, après le vote à 81% pour les intervisites… faire passer une rupture complète avec les libéraux est un exercice particulièrement complexe à la GLDF… Les reproches formulés par les observateurs sont simples : ils ne portent que sur le manque de clarté. Mais cela n’est peut-être que temporaire…
Je vois bien avec tes questions, une certaine volonté de donner la leçon sur ce qu’est la véritable franc-maçonnerie. Peut-être aurons-nous l’occasion d’en discuter lors d’une tenue GLDF/CMF. Mais si j’y suis, ce sera la preuve que tu es dans une obédience irrégulière. Tu sais, on peut parfaitement être un maçon régulier avec une bonne culture de la maçonnerie de tradition et devenir un maçon irrégulier.
La GLDF est une obédience formidable et une grande histoire. Je souhaite – à titre personnel – qu’elle ne renonce pas aux intervisites, au prix de sa Régularité certes, mais en ne tournant pas ainsi le dos à ce qui fait son identité et sa richesse.
Nous n’avons sans doute pas le même souhait et tu es certainement partisan de la création d’un pôle maçonnique Régulier, et donc d’une rupture sans ambiguïté. Je le comprends et le respecte.
Pour conclure, je dirais simplement que mes interventions sur la blogosphère ne portent pas sur des sujets purement maçonniques, ce n’est pas le lieu. J’y interviens pour commenter l’actualité des obédiences et m’indigner des dérapages dans les commentaires. C’était l’objet de mon commentaire précédent. Bonne continuation et tâches d'inciter certains de tes frères à une certaine retenue dans leurs propos... dans l'intérêt de la maçonnerie.

TS 19/11/2014 19:31

Il semblerait que cette édito était prémonitoire puisque la GLRB a demande à la GLDF de clarifier sa position sur les inter visites .
Quoi qu'il en soit , il fallait un prétexte pour sortir de ce guêpier , la GLDF enfin les FF vont payer l'addition avec un convent qui va déboucher sur une cassure et des démissions .
Les 5 devront rendre des comptes , une telle attitude est inadmissible .

Désap. 19/11/2014 16:58

Désabusé, êtes-vous Compagnon du Tour de France ?
Si vous l'êtes, cher Monsieur, sachez que je vous respecte et considère votre enseignement supérieur au notre.

Désap. 19/11/2014 16:53

@ Vincent,
Outre fustiger l'insulte, non présente dans mes commentaires, tout en en usant largement, mais peu importe, selon toi la maçonnerie se résumerait-elle à la fraternité ?
C'est me semble-t-il une vraie question, puisque d'argument contre CMF par les anti-CMF patentés, c'est le seul développé.
Autres questions toutes aussi centrales me semble-t-il :
La fraternité maçonnique est-elle l'identique de la fraternité tout court ?
Outre la fraternité, quels critères et principes définissent la maçonnerie ?
Quelle valeur représente la maçonnerie originelle, attendu que nous discourons bien, en la matière, d'une tradition remontant au plus près au environ de 1150, voire à l'époque de la construction des Mastabas ?
J'ai évité de mettre des majuscules à certains mots pour ne pas trop froisser.

Désabusé 19/11/2014 13:57

Je prends le point de vue des opératifs et je mets tout le monde maçonnique d'accord sur ma peau !
Les "spéculatifs" ont pillé/copier les opératifs "analphabètes" à l'occasion de leur passage comme invités/donneurs d'ordre dans les loges opératives et singé leurs cérémonies ...
et leurs descendants "bobos" se vantent d'avoir inventé la franc maçonnerie ... ils ont tous les culots ces "nantis" !

joaben 19/11/2014 13:28

Oui, Vincent, c'est bien de tout le problème :
Leur CMF ou plutôt sa promotion (pour ce groupe, d'ailleurs désavoué par les dirigeants de CMF) se place sur un terrain "guerrier" ou de "parts de marché".
Il y a donc une sanctification d'une CMF (qui reste toujours aussi désespérément vide de tout profession de foi) qui va libérer la francmaconnerie mondiale de son ignorance.
Et par conséquent tous ceux qui osent même s'interroger sont forcément des hérétiques à crucifier, lyncher, l'alliance des "forces obscures" (textuellement sur leur blog) contre la mangnifique et sainte lumière de la dite CMF. J'exagère ? Non ! Lisez leur blog !

Et dans un tel cadre, çà ne peut qu'aboutir à des croisades sanglantes, comme l'a annoncé Desap à pourfendre les mécréants.
Et s'etonner de telles methodes, dans leur logique circulaire prouve bien que nous sommes des mécréants, des "forces obscures", n'est-ce pas ! Il est évidemment inutile d'attendre quelque raison, et encore moins un réflexe de fraternité maçonnique face à de tels militants.
Pour autant, une fois élagués les clameurs hysteriques, quelques débat interessants avec des plus modérés permettent de saisir l'attente, mêmme si elle est irrationnelle derriere cette cMF :
Tout d'abord, pas trop avouable,
- volonté de pouvoir toute nouvelle structure est occasion à de nouveaux dignitaires.
- volonté de revanche pour les GLAMF qui ont échoué à prendre le contrôle de GLNF, puis à la supplanter, puis à partager.
- revanche contre le GODF ... CMF serait presque aussi "grosse" que GO.
Mais aussi :
- une occasion de "retour aux sources" ... d'où un discours confus sur la question mais qui n'accroche pas : Anderson, c'etait laïcité, simplicité, science, liberté, egalité pas vraiment l'esprit gLAMF en particulier ni REAA.
- une volonté de "spiritualisation" d'où GLAMF et sa religiosité apparait interessante à des GLDF qui regrettent.
- dernier refuge pour le sexisme maconnique.

Une des raisons majeures de cet énervement qui conduit à une agressivité inimaginable est justement l'absence de contenu de CMF, le groupe voulant d'abord s'"unir" sans dire autour de quoi !

Vincent 19/11/2014 09:39

"Heureusement que la CMF est là et va se réaliser pleinement !
Entre les libéraux qui ne sont que des profanes politisés ayant usurpés l'appellation franc-maçonnerie et la secte religieuse... il n'y a vraiment que la CMF qui représente la véritable maçonnerie.
La CMF, c'est la Tradition, la maçonnerie des Origines, des frères qui savent ce qu'est le travail et l'amour fraternel... c'est simple, la CMF, c'est la véritable franc-maçonnerie.
Les ex-GLNF peuvent y vomir l'obédience dans laquelle ils sont restés 10, 20, 30 ans... les ex-GODF peuvent y témoigner combien l'immense majorité des frères et soeurs libéraux ont des travaux symboliques d'un niveau lamentable... et ensuite, nous nous retrouvons pour célébrer la véritable fraternité. Voyez-vous, nous pouvons insulter, critiquer nos "frères" libéraux (dire frère me fait mal, mais je fais un effort tant que la rupture sans ambiguité n'est pas votée) parce que nous sommes en légitime défense. Ce sont eux qui nous attaquent et qui complotent contre la CMF. Pourquoi ? Mais bon sang, je l'ai déjà dit !! Parce que la CMF, c'est la véritable franc-maçonnerie.
Oui, la CMF, dois-je le répéter encore, c'est la véritable franc-maçonnerie. Bien plus que la GLUA qui reconnaît la secte religieuse ! D'ailleurs, la CMF sera bientôt la référence en France, puis en Europe et dans le Monde. Ohhh... c'est beau !"
Bon... sérieusement, j'ai essayé de me mettre dans la peau d'un défenseur intégriste de la CMF. C'est amusant 5 minutes mais pas plus. Heureusement, il y a des frères - favorables à la CMF - avec qui on peut discuter sérieusement, sans entendre une attaque ou une insulte toutes les trois phrases. Venir échanger sur ce blog tout en écrivant sur un autre que son administrateur est le débile de la franc-maçonnerie... c'est fort ! Oui, on connaît la réponse, "c'est pas moi, c'est l'autre"... ou, c'est pas nous qui avons commencé. Il est vraiment très très regrettable que ces pratiques, héritées de la crise GLNF, viennent maintenant polluer le reste de la blogosphère. Quel image pour les profanes ! C'est absolument déplorable. Quand on est frères mais pas partisans de la CMF, on est donc soit un "connard", soit un "débile". De la part de ceux qui incarnent la véritable franc-maçonnerie des origines....

Pierre 17/11/2014 11:06

Et si un jour, on se concentrait sur les vrais problèmes? Rêvons un peu
Si au moment où l'anti maçonnisme renaît avec une force qu'on n'avait plus connue depuis longtemps (manifestations devant les sièges d'obédience, attentats contre des locaux...etc.), on se concentrait là-dessus plutôt qu'à des batailles d'un autre âge sur la régularité.
Et si au moment de la renaissance de l'anti maçonnisme, on s'abstenait d'allumer des mèches y compris dans des manifestations ouvertes aux profanes( telles que le salon du livre de ce week end), ce qui aboutit d'une part à donner une image calamiteuse de notre ordre (et de notre fraternité) et d'autre part à ce que les bloggeurs de tout poils puissent relayer sans fin ces informations qui n'en sont pas.
Mes FF, mes SS, ne voyez vous pas qu'il y a le feu et qu'avant de se disputer sur la régularité, il serait indispensable d'éteindre les incendies que tentent d'allumer les mouvements anti maçonniques, catholiques ou musulmans intégristes, ou d'extrême droite.

Désap. 17/11/2014 10:28

Là où les GODF et Libéraux, Contremoulin et Maçonne en tête, sont d'une mauvaise foi scandaleuse qui montre que nous n'avons affaire qu'à des analyses d'ordre profane au sujet de CMF, ceux-ci ne retiennent des propos des dirigeants GLDF que ce qui les intéressent et omettent soigneusement de commenter ceux qui les desservent.
Notamment, leur a échappée une très juste phrase du GM Henry qui explique précisément la nature de son engagement vis à vis de CMF :
"aujourd'hui nous ne sommes pas visibles, car nous ne faisons par de politique, nous n'avons pas de débats religieux, ceux qui en font sont visibles, mais nous n'existons pas ou à côté quand on veut bien nous laisser un strapontin."
Voilà bien le problème auquel GLDF a souhaité mettre fin.
En effet, d'un point de vue Libéral, parler d'initiation, de tradition, d’outils, de symbolisme, peut très rapidement paraitre désuet face à des discours traitant de politique et d'évolution sociale, entre autres.
Mais là se trouve la difficulté : en loge, nous ne sommes pas au sein de l'assemblée d'un parti politique, en loge nous cherchons à retrouver l'esprit qui, débarrassé de toutes contingences personnelles et/ou actuelles, nous donne les moyens d'élaborer des constructions théoriques qui, épurées de tout parti pris, participeront à la construction d'analyses objectives lorsque nous reviendrons au monde profane.
Voilà la confusion dans laquelle se trouvent les Libéraux et qui fait qu'ils ne peuvent en aucun cas être réguliers à la chose maçonnique.
CMF est là pour démontrer qu'il s'agit bien de retrouver le chemin maçonnique sans qu'il soit nécessaire de tomber dans un carcan religieux , celui-là même exigé par GLNF pour s'assurer, par une contrainte de l'ordre de la chape de plomb, que tout le monde se plie à l'exigence de notre Tradition.
Mais cette méthode est tout aussi biaisée, la Franc-maçonnerie ayant la vertu d'être une école de liberté qui évite l'anarchie par l'indispensable prise de conscience de se que représente la responsabilité individuelle, et qui donc ne nécessite aucune contrainte autre que celle de respecter les lois fondamentales de la vertu et du devoir pour éviter l'erreur de l’égoïsme.
D'où, pardonnez ma franchise, le peu d'utilité à participer à des travaux en loges libérales qui ne peuvent être que d'inspiration maçonnique, à participer à des travaux en loges GLNF, tellement teintés de religion qu'ils ne sont eux-mêmes qu'une approche de la Maçonnerie.

Désabusé 19/11/2014 09:21

D'accord pour "repère" et analysons.
Pourquoi le mot anglais alors qu'il existe en français donc le mot "repère" ?
Par ailleurs le mot français "repère" me semble contenir un certain degré d'incertitude.
Sur ce plan "borne" au sens paysan et cadastral du terme donc sans incertitude me semble plus approprié aux comportements des franc maçons autoproclamés "spiritualistes alors qu'il n'ont peut être que le snobisme insulaire british.
Philosophiquement certitude ou incertitude c'est peut être là, entre ces deux mots, que se niche la frontière entre les deux franc maçonneries ...

joaben 18/11/2014 10:57

"analyse profane" ... ca fait partie de ces expressions pour masquer un vide argumentaire. Si nous discutions de sujets symboliques, çà aurait un sens, mais si nous parlons de "boutique"(obedience), aucun ! On retrouve le même comportement avec des instructeurs incapables de repondre à des questions simple d'apprentis prennent un air mystérieux.
@Durandal : lorsque des obediences en oublient le sens du serment maconnique et du partage, lorsqu'elles introduisent des concepts externes à la FM comme "appartenace ou pas à une GL" en tant que critere d'entrée ou pas en loge, lorsqu'elles introduisent dans les serments maconniques des concepts de fidélité à une organisation utilitaire facultative(obedience) que font-elles ?
Lorsque le GO ne rend plus obligatoire la croyance en Dieu, viole-t-il un landmark ? Non !
Est-ce qu'un GLNF-GLAMF ou autre religio-sectaire s'assure que tous ses membres, à chaque tenue croient ENCORE en Dieu ? Non !

Désap. 18/11/2014 09:49

J'ai toujours trouvé sage de m'abstenir de commenter ce que je ne maitrise pas, simplement pour éviter de tenir des raisonnements qui ne peuvent qu'être erronés.
Bien cordialement.

Stéphane 18/11/2014 08:49

@Désabusé
Bonjour,
La traduction de Landmark correspond plutôt à "repère". Elle est utilisé en architecture comme en anatomie ainsi, je pense que son sens est le même concernant le sujet cité.
Cordialement

Désabusé 17/11/2014 20:36

à Durand
Pourquoi utiliser le mot anglais.
En français le mot est peut être "borne" pour "landmark" et si cela est s'avère exact ... de borne à borné il n'y a qu'un pas.
J'ai toujours trouvé très révélateur d'un embarras certains cet usage de l'anglais alors que le mot existe en français.
Pourquoi n'utilisez vous pas le mot "borne" serait-il pornographique ?

Désabusé 17/11/2014 13:50

Depuis que je fréquente des forums maçonniques l'expression " analyse d'ordre profane " cette expression vide de sens revient dans le vocabulaire de ceux qui se croient sortis de la cuisse ... à Hiram.
Mais rappelons nous comme le dit un comique africain citant je crois un proverbe camerounais "chez l'Homme il y a toujours un petit coin qui sent mauvais".
Donc un peu d'humilité messieurs les ... spiritualistes ...

Durandal 17/11/2014 11:25

Non Gérard, cette différence veut dire qu'une seule des deux approches est de la franc maçonnerie. Je te laisse deviner laquelle. Petit indice : celle qui n'en est pas a renoncé à un des principaux landmarks. J'ajouterai que cela ne veut pas dire que ce qu'elle pratique est moins bien ou moins respectable. Mais juste que c'est différent, et que ce n'est pas de la franc-maçonnerie.

Désap. 17/11/2014 11:10

Mon cher Gérard, par manque de temps, je répondrai un peu plus tard sur le fond.
Je souhaite dès maintenant, sans flagornerie, rendre hommage à ton ouverture d'esprit qui me permets d'exprimer un avis très opposé au tien.
D'autre part, ne vois aucune insulte dans mes propos, vraiment il n'y a aucune dans mon esprit, mais simplement la franchise et la rédaction synthétique des idées pour ne pas en faire 50 lignes à chaque fois.
Tu reconnaitras là un esprit maçonnique tout comme le tien, car si paradoxal que cela puisse paraitre, je te reconnais bien comme tel, n’aie aucun doute à ce sujet.
Bien Frat.

Gérard Contremoulin 17/11/2014 10:49

Pourquoi parler de "mauvaise foi scandaleuse" là où il n'y a qu'un désaccord fondamental certes, mais bien connu et documenté ? Tout ce qui est excessif n'est-il pas insignifiant ?

En effet, il existe une différence fondamentale entre les principes qui guident les fonctionnements de la GLDF et du GODF.

Ces différences sont à chercher du coté des articles 1° des constitutions des deux obédiences. La comparaison de ces deux textes fait apparaître deux démarches bien distinctes mais autour d'un but SIMILAIRE : améliorer l'homme et la société.

Pour la GLDF, l'amélioration de l'homme est la condition première qui permet, ensuite de s'attaquer à celle de la société.
Pour le GODF, ces deux tâches sont simultanées, dialectiquement liées.

C'est plutôt sur cette différence fondamentale-là que nos discussions doivent portées, non ?

Inutile donc d'utiliser les injures ou les arguments d'autorité.
Cette différence fonde plutôt la complémentarité entre les deux obédiences que l'exclusion.
En tous cas, ce n'est pas du coté du GODF qu'il faudrait chercher l'origine d'une éventuelle rupture !

J and B 16/11/2014 14:28

Le retour des marranes ?
Je ne sais comment va se dérouler le convent de mon obédience , la GLDF... Comment vont réagir les députés à qui l'on va demander de se déjuger, eux qui ont voté à 80% pour que les visites de frères de la GLDF ne soient pas interdites ... ? ( et attention pour l’instant aucune interdiction de visite de frères du GO … ) Actuellement on assiste à des ' retournements ' ( je ne sais s'ils sont individuels ou massifs ... ). Les frères ( sincères et honnêtes ) considèrent , à l’image des textes de Marc Henri que , dans la logique du Rite, il ne saurait y avoir de travail réel maçonnique si l’on n’est pas totalement dans le ‘ respect ‘ du REAA ( je mets respect entre guillemets car je pense que pour eux, aucune autre obédience ( à part celles de la CMF ) ne respectent réellement ce rite … ) Donc, si l’on assiste à des travaux d’une obédience non CMF, on serait donc ‘ parjure ‘ à nos serments. Cette logique existe déjà au niveaux des loges de perfection où là il n’y aucune intervisite entre les dives Grands Collèges, Suprême Conseil , Grand Prieuré etc … )
Que des frères du 4ème degré ( et au delà … ) travaillent dans cette optique, c’est non seulement tout à fait leur droit, mais nullement gênant car ils travaillent dans le perfectionnement du Rite …
Par contre, la richesse tant d’un apprenti, que d’un compagnon ou même d’un maitre se construit aussi dans la connaissance de l’autre, dans la comparaison des différents rituels , avec leurs points communs, leurs phrases différentes etc… Bien évidemment tous ne font pas cela ( et c’est tout à fait leur droit … ) Mais d’autres y trouvent un enrichissement … On veut donc leur enlever cette possibilité…
Mais le discours ‘ janusien ‘ du Grand Maitre, des Conseillers Fédéraux et d’autres ouvre une curieuse porte, pour ceux qui se veulent tant les ‘apôtres’ de la rectitude d’un rite … ‘ Oui ces visites sont par principes non conformes … mais on ne les interdira pas … il n’y aura pas de sanction bien évidemment, chacun agira ‘ en conscience ‘ … ‘ Donc rien ne change, pourquoi donc ‘ s’énerver ‘ ? ( je cite un frère… )
Et bien je m’énerve parce que rien ne me garantit que, une fois que cette modification des RG serait passée, un Conseiller Fédéral, un GM ou tout simplement un frère ne viendra pas troubler la sérénité d’une Loge en exigeant un blâme , une sanction , ou je ne sais quoi à l’encontre du ou des frères qui seraient ainsi parjures à leurs serments … ( pour ceux qui pensent que , en écrivant ainsi , je suis parjures aux miens, allez dans une librairie, rayon FM et regardez bien si d’anciens Grands Maitres, dignitaires et hauts représentants n’ont pas des livres où tout ou partie de rituels sont commentés ou même retranscrits … )
Alors mes frères, mes sœurs d’autres obédiences hors CMF, voilà le destin que nous promettent les frères députés de la GLDF qui voteront dans le sens de ce que souhaite le GM et le Conseil Fédéral ( mais que, je le répète n’a pas voulu le convent de Juin 2014 ( ce n’est pourtant pas si loin .. ) )
Ceux qui continueront à vous visiter seront les nouveaux marranes de la Franc Maçonnerie qui se voudrait universelle et qui deviendra un peu plus fermée… Nous vous embrasserons en tant frères et sœurs, nous serons heureux de partager vos travaux quels qu’ils soient … mais nous ne pourrons vous apporter le salut fraternel de notre loge de la GLDF. La couleur de nos tablier étant celle d’ateliers du GO au REAA, au moins n’aurons nous pas à faire comme les frères de la GLNF qui demandaient qu’on leur prête un tablier afin qu’on ne reconnaisse pas leurs décors …
Et quand le ou la VM demandera aux participants de porter le salut fraternel de cet atelier auprès des membres de leurs loges respectives, nous garderons ce salut non pas pour nous , mais en nous, comme un cadeau que nous ne pourrons porter directement à nos frères de la Grande Loge de France mais que, par notre amour fraternel de tous les Maçons Frères et Sœurs, nous tacherons de leur transmettre, sans le dire, sans l’exprimer, mais faisant en sorte qu’ils le reconnaissent en nous…
Signé un Franc Maçon de la GLDF qui demandent à ses frères de ne point faire de lui un Franc Maçon qui se cache…

Bordes 16/11/2014 08:55

Je partage totalement l'avis de notre F Gérard Contremoulin et j'ajoute que cette volonté de "rompre sans ambiguïté avec les loges non régulières" laisse un arrière goût de vieille rengaine religieuse du temps où l’Église "officielle" désignait l'hérétique pour s'affirmer seule et unique. Avec ce genre de prétention hégémoniques, la CMF mettra à bas la fraternité entre les FF de différents horizons, mais ne rendra aucun service à la Maçonnerie. C'est un combat digne des temps d'avant les Lumières ou encore, comme disait Georges, c'est le combat des imbéciles heureux qui sont nés quelque part.

Duplay 16/11/2014 00:17

C'est vrai depuis de nombreuses années, je n'allais pas rue Puteaux visiter des loges amies qui m'accueillaient sans me demander si je croyais en dieu ou en diable, c'est vrai les Frères qui visitaient ma loge le faisaient sans demander à leurs hiérarques leur autorisation, ceux que croisais cité du Couvent à la GLFF se croyaient sans doute au théâtre puisque la Franc-maçoonerie féminine ne peut exister selon les canons de la régularité. Il est temps de se réveiller de ce mauvais rêve qui n'a jamais existé dans la réalité du moins celle des théoriciens de la CMF. C'est à mourir de rire ou à pleurer de bêtise....

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/