Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

23 Nov

GLDF : vers une décision cruciale...

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

GLDF : vers une décision cruciale...

S'il est dans la culture de la GLDF d'être cycliquement en proie à l'envie d'être "reconnue" par d'autres que ses partenaires historiques que sont les obédiences libérales (au sens des Lumières), et si la conséquence devait en être la rupture, force est de constater que rien n'est fait à ce jour, ni dans un sens ni dans l'autre !

 

Et même si certains signes semblent annoncer que "la messe serait dite", le résultat d'un vote n'est acquis que lors du prononcé du résultat !

 

Que se passera-t-il cette fois-ci ?

 

Cette phrase de Johannis Corneloup, qui fut Grand Commandeur Ad Vitam du Suprème Conseil du REAA du Grand Orient de France, est tiré du compte rendu des travaux qu'il a mené au sein du comité pour la réunification de la franc-maçonnerie française (le "Comité d'Action Maçonnique"). Au lendemain de la Libération, ce Comité souhaitait tirer les leçons des combats livrés en commun pendant la Résistance en proposant la "fusion" de la GLDF et du GODF.

 

André Combes revient sur les conditions dans lesquelles ce projet a été élaboré et considère aujourd'hui qu'il est heureux qu'il n'ait pas abouti (Les trois siècles de la Franc-Maçonnerie Française, Dervy 2013, p. 207). Avis que partage également Jean Verdun, ancien Grand-Maître de la GLDF (Le Franc-Maçon récalcitrant).

 

En effet, quelques questions épineuses continuent de se poser aujourd'hui et se retrouvent au coeur de l'actuel débat de la GLDF.

 

La "pureté" des contenus.

 

Entre le refus d'une fusion et la décision de rompre toutes les relations qui existent aujourd'hui entre les membres de la GLDF et celles et ceux des obédiences "non régulières" au sens de la déclaration de Bâle, il y a plus qu'une nuance ! 

 

Et pourtant, la question de la pureté des contenus initiatiques, que l'on retrouve aussi avec la recherche de la fidélité aux "origines traditionnelles", sert de véhicule à ce mouvement oscillatoire à la GLDF. C'est une question purement (pour le coup) parfaitement interne à l'obédience. Et, sauf à y être invité, je n'ai pas vocation à en traiter.

 

Néanmoins, elle semble être chez certains le noeud qu'il faut trancher, la clause de rupture, le critère absolu dont la nature suffirait à elle seule à conduire à séparer ce qui ne l'est actuellement pas ! Ces frères, car ce sont quasi exclusivement des frères, estiment que leur manière de maçonner serait la plus pure, serait la "vraie" franc-maçonnerie. Ceux et celles qui ne la pratiquent pas n'auraient pas leur place à leurs cotés, voire ne seraient tout simplement pas francs-maçons ! Voudrait-on nous rejouer la querelle dans Ancients et des Moderns ?

 

Outre son énorme prétention, ce type d'assertion se situe aux antipodes du précepte transversal à la franc-maçonnerie selon lequel il faut "réunir ce qui est épars". Le mouvement engagé en juin 2012 avec la déclaration de Bâle aurait pour conséquence, s'il devait aller à son terme, de rompre ce qui existe aujourd'hui. 

 

Et le convent de juin de la GLDF ne s'y est pas trompé en souhaitant le maintien des relations par plus de 80% !

 

Une ambiguïté entretenue qui se retourne contre son auteur.

 

Mais ce convent a également mandaté le Grand-Maître Marc Henry pour poursuivre la construction de la CMF. Situation quasi schyzophrénique où l'on parait souhaiter tout à la fois poursuivre et rompre les relations avec les dites obédiences !

 

Comment ne pas s'interroger sur les conditions qui ont conduit les députés à adopter, dans le même convent, deux décisions à ce point contradictoires ? Comment ne pas penser à une information insuffisamment donnée et insuffisamment partagée ?

 

On a livré ici et à plusieurs reprises, les éléments qui ont entretenu un "flou artistique" autour de la question de la rupture qui n'a jamais été réellement posée. Pensant probablement pouvoir la contourner, Marc Henry ne s'est pas aperçu qu'il se plaçait lui-même dans la "stratégie de la seringue", stratégie qui le conduirait progressivement mais inéluctablement là où il est aujourd'hui : être mis au pied du mur et sommé par une toute petite obédience, lui le Grand-Maître de la Grande Loge De France, de se ranger à cette exigence de rupture.

 

Et là, elle est posée au grand jour, en pleine lumière ! Le clair-obscur cède la place au plein-feu et il n'y aura probablement pas de rappel...  

 

Les conditions du scrutin.

 

Car la forme dans laquelle doit s'exprimer le vote des députés est déterminante. S'agissant d'une modification des textes des règlements généraux, la majorité des 2/3 des voix est nécessaire !

 

A lire et à entendre, ici où là, les commentaires de frères de la GLDF, voire de la GL-AMF, la réunion d'une majorité de 66% sur de telles modifications semble bien improbable.

Quoiqu'il en soit, cette période laissera des traces tant à la GLDF, à la GL-AMF et à la GLIF (membres de la CMF) qu'auprès des 5 "continentales", notamment dans leurs rapports avec Londres.

 

 

Conséquences.

 

La GLNF va pouvoir, si elle ne s'y livre pas déjà, savourer les résultats de ses louables efforts pour remonter la pente et réussir le rétablissement de sa Reconnaissance londonnienne, un moment suspendue suite à la crise stifanienne. 

 

Jean-Pierre Servel, Grand-Maître de la Grande Loge Nationale Française

Jean-Pierre Servel, Grand-Maître de la Grande Loge Nationale Française

Car il faut tout de même dire, avec Roger Dachez, que l'initiative de la déclaration de Bâle visait bel et bien à profiter de cette suspension pour mettre à terre une bonne fois pour toutes l'obédience de la rue Pizan et lui ravir la Reconnaissance de la GLUA au profit de la CMF !

Initiative hasardeuse s'il en est... 

 

 

La GL-AMF qui soutient actuellement l'exigence de la GLRB à l'égard de la GLDF de lever toutes les ambiguités du discours de son Grand-Maître à propos des intervisites avec les "non réguliers", va devoir affronter sa solitude et les aléas d'une stratégie non maîtrisée... 

Alain Juillet, Grand-Maître de la Grande Loge de l'Alliance Maçonnique Française et Président de la CMF

Alain Juillet, Grand-Maître de la Grande Loge de l'Alliance Maçonnique Française et Président de la CMF

Homme d'expérience, Alain Juillet n'aura cependant pas réussi à contourner la vigilance d'Albion.

Serait-elle pour autant "perfide" comme le disait déjà Bossuet ? Cela irait sans dire s'il avait-il obtenu, lui, des assurances de la GLUA... Mais en a-t-il obtenu ? 

Falaises blanches de Douvres, origine supposée de la dénomination...

Falaises blanches de Douvres, origine supposée de la dénomination...

De même avait-il obtenu des soutiens à la conférence des Grands Maîtres nord-américains ?

 

Bref, voilà beaucoup d'enjeux dans ce vote que vont émettre les députés des loges de la Grande Loge de France dans une quinzaine de jours... Ce qu'il y a de nouveau dans cette actualité, c'est qu'il ne sera plus possible de tourner autour du pot. Les frères réguliers (et reconnus) belges ont mis les pieds dans le plat.

 

Puissiez-vous, frères députés de la GLDF, faire le choix de la raison et prendre la mesure de l'originalité dont vous faites preuve à chacune de vos Tenues, de ce que vous représentez d'unique dans le Paysage Maçonnique Français.

 

Et s'il advenait que soit rejeté cette exigence de rupture, et qu'alors vous puissiez poursuivre les relations que vous entretenez aujourd'hui avec les frères et les soeurs de la franc-maçonnerie libérale, alors vous auriez vraiment oeuvré pour maintenir réuni ce que l'on veut vous faire éparpiller...

 

Gérard Contremoulin

________________________________________________________

Commenter cet article

Dantes 25/11/2014 09:22

La GLNF a traversé une grave crise. Certains frères, en interne, ont œuvres pour prendre le pouvoir le faire. N'y parvenant pas, ils ont fondés d'autres structures maçonniques. Ce sont appuyés sur un partenaire de circonstance, la GLDF, pour tenter de conquérir la reconnaissance suspendue de la GLNF. Mais celle-ci a de nouveau été reconnue. Le paysage maçonnique est donc presque inchangé ... Sauf que des ex-GLNF, faute de reconnaissance, cherchent à changer la tradition maçonnique propre a la GLDF pour ... Exister. Sans la GLDF, ces frères sont des réguliers non reconnus. Ni plus ni moins. D'autres ex-GLNF sont dans des structures discrètes, régulières, et ne cherchent pas a changer le PMF.
La quête du pouvoir. La reconnaissance. Des motifs purement politiques. Et un pouvoir de nuisance certains. Car ou qu'ils soient, ils sèment le trouble. Hier a la GLNF, aujourd'hui a la GLDF/CMF, demain ?

André Lacavire. 10/12/2014 17:22

Parfaite analyse qui maintenant a pour conséquence d'entrer dans les ateliers symboliques. Il est possible - quoique non souhaitable - que la GLDF vive une scission. Il est impératif que la sérénité revienne. Pour cela, il convient de ne pas voter ces modifications à la TGL.

Laurent 24/11/2014 15:01

Bonjour,
membre de la GLDF, c'est une analyse que je partage et je confirme que l'idée commence à circuler d'une scission au sein de la GLDF avec création d'une nouvelle Grande Loge si les modifications de constitutions et r.g. sont votées et mettent fin aux inter-visites et à la libre conscience des F. Nous espérons (presque) tous ne pas en arriver à ces extrémités, extrémités qui au demeurant n'effraient pas pour autant certains fanatiques de notre Obédience !

TS 25/11/2014 12:26

Bonjour desap,
'Il y a un scénario que tu n'as pas imaginé , c'est que dans l'esprit de vos partenaires rien ne leur aurait été refusé , puisque dans leurs prévisions ou prédictions la GLNF devait disparaître . Donc il aurait été en mesure de dicter leurs conditions.
Depuis le début ça sent pas bon cette affaire , mensonge sur mensonge
On ne devient pas régulier en changeant 2 lignes sur les statuts .
Beaucoup de FF ont été trompé , j'espère qu'ils vont nous rejoindre

Désap. 24/11/2014 20:25

@ Laurent
C'est étonnant tout de même, vous vous engagez dans un processus d'ordre maçonnique régulier, dont vous savez clairement que l'interprétation n'est pas recevable.
Vous regrettez le développement des planches sociétales au détriment des planches symboliques dans vos loges.
Vous dites la nécessité de retrouver la Tradition parce que vous craignez la perte du savoir.
Vous souhaitez vous inscrire dans le concert régulier, vous avez voté pour CMF.
Dans le même temps, vous refusez à 81% de satisfaire un point conditionnel impératif présent depuis l'origine de votre engagement.
Aujourd'hui vous en êtes à menacer de scission à tout propos si votre GL satisfaisait à ce sur quoi vous vous êtes engagés depuis deux ans.
Je me pose des question : pourquoi ne jamais avoir clairement signifier que vous n'étiez capable de régularité qu'à la condition d'une partition de votre GL ?
Pourquoi nous mettre, nous GIF GLAMF et 5 pratiquement devant le fait accompli deux ans plus tard ?
Pensez-vous, vous Franc-maçon de Tradition et universalistes, que ceci vis à vis de nous soit parfaitement fraternel ?
Je vous assure qu'avec la meilleure volonté, votre logique m'échappe totalement.
Personnellement, à quelque niveau de ma vie, familiale, professionnelle, amicale, associative, politique, mais également maçonnique, si je ne suis pas capable de respecter les conditions du contrat que l'on me propose, je n'ai aucune raison d'accepter ce contrat, sauf à ne pas être honnête avec moi-même et de ne pas respecter mon interlocuteur qui n'est en rien responsable de mon incapacité.
Cela me semble basique et relever du plus élémentaire des devoirs, il n'y a rien d'exceptionnel me semble-t-il.
Nous, GLAMF et GLIF, dont la Déclaration de Berlin vous indique notre régularité, dont vous connaissez parfaitement notre origine et n'ignorez pas l'importance cardinale que nous attachons à la régularité maçonnique, que nous proposez-vous ?
De faire fi de la régularité et de la reconnaissance des 5 ?
Je vais peut-être, bien que j'en doute, vous apprendre quelque chose : si les 5 ferment les négociations, les maçons de nos obédiences se sentiront très mal alaises, nous, ce n'est pas une scission que nous risquons, c'est beaucoup plus destructeur.
Certes, l'appel de Bale vous était destiné, mais il était bien clair que CMF a été fondée pour obtenir une reconnaissance de régularité et non une régularité interne, nous ne vous avons rien caché.
Non, vraiment, Je vous assure qu'avec la meilleure volonté, votre logique m'échappe totalement.

Christophe 24/11/2014 08:52

Merci pour cet excellent partage.
Je retiens des petits échanges ici la bonne santé morale des qlq intervenants de la GLNF, et la mauvaise des qlq intervenant de la GL-AMF.

Et puis quel plaisir que notre ami Corneloup. Cela montre toute l'importance de la mémoire des contemporains. S'il n'avait pas écrit les événements de son temps, posé ces pierres pour l'histoire, nous en serions, plus encore, à ces sortes de florilège qui n'apportent rien.
J'espère que lorsque ces malheureuses "péripéties" seront terminées, nous réaliserons aussi une pierre pour l'histoire.

TS 23/11/2014 08:06

MH n'a pas d'autre choix que de siffler la fin du match .
S'il ne prenait pas cette option avant le vote , il prend le risque de devoir démissionner de son mandat ( quoique dans tous les cas , il ne sera plus le GM de la situation)
Maintenant c'est la méthode qu'il faut analyser , la franchise n'a pas été au rendez vous , pas seulement avec ses membres , mais aussi vis à vis des 5 et des FF GLAMF . Je ne vois pas bien comment ça pourrait fonctionner aujourd'hui .
La GLNF va bien , sous l'impulsion de son GM , elle retrouve toute son énergie à faire que ses membres s'épanouissent de nouveau et ce sans aucune amertume vis à vis de qui que ce soit .

feudusoleil 24/11/2014 10:39

Bonjour Gérard. Un petit rigolo se fait passer pour moi et reprend certains de mes propos. Preuve que je suis le bon, nous avons échangé par MP sur FB.

Il faut vraiment que je change d'adresse mail elle est trop connue.

Merci de supprimer le post précédent.

pierredulot 23/11/2014 19:14

1/ JPR est parisien.
2/ JP Servel a encore 1 an à faire et sera sans doute renouvelé 3 ans
3/ d'ici là la GLAMF aura fait naufrage...

TS 23/11/2014 18:37

Bonjour FDS
Je crois qu'en matière de prévision , madame IRMA est meilleure de ce que j'ai pu voir des derniers événements , mais bon
@templum
J'ai les mêmes infos que toi pour le RÉAA et sans tirer la couverture a nous , nous pouvons je crois être content de ce que nous avons réalisé depuis 2 ans .

Feudusoleil 23/11/2014 14:54

Accroche toi au pinceau mon TCF Alain. Le prochain GM sera JPR et la boucle sera bouclée, et la GLNF ad vitam aeternam aux mains de la mafia du sud-est. Un cadre parfait pour s'épanouir, pour des autruches.

templum 23/11/2014 11:28

TS,
sur ce site, dommage que nous tirions la couverture sur nous GLNF...: à Pisan mi-décembre:
-aux dernières nouvelles: création par un des SC USA de perfections (jusqu'au 32è) avec des FF GLNF..
si c'est bien vrai c'est l'accélération du processus.
Que tous les FF se rassurent, en FM rien ne se perd, rien ne se créée, Tout se transforme.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/