Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

20 Dec

Acta est fabula !

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

Acta est fabula !

Le bruit et la fureur, le tumulte et le fracas n'y feront plus rien, la pièce est jouée. Doit-on applaudir ?

 

En appelant et en favorisant la construction de la mécanique infernale qu'est la CMF, les 5 Grandes Loges de Bâle ont fait franchir à la GLDF, et ont franchi elles-mêmes, le Rubicon. Elles défiaient Londres et les Grandes Loges américaines ! Aujourd'hui, c'est fini et tel un jeu de dominos, la position de la GLRB, reconnaissant à nouveau la GLNF, annonce la fin de ce processus ! 

 

Et les prochains mois devraient apporter leur lot de dégats colatéraux de cette énième tentative de reconnaissance de régularité de la GLDF. Il faut souhaiter qu'ils soient le moins fâcheux possibles pour elle et pour nos frères, particulièrement ceux qui n'ont rien demandé !

 

Car la pièce est jouée.

Elle correspond à une nouvelle clarification dans le paysage maçonnique français. La maçonnerie régulière redevient l'apanage de la GLNF et d'elle seule. La maçonnerie libérale adogmatique ("inclusive" comme dirait Christophe) poursuit son chemin autour de ses obédiences : GODF, DH, GLFF, GLMU, GLMF, OITAR, GLF-MM mais aussi LNF, GLTSO. Et l'on pourrait très certainement reprendre la liste des obédiences signataires de la déclaration des 25 réunies à Paris le 28 mai dernier.

 

Reste aux obédiences de la CMF de se déterminer (GLDF, GL-AMF, GLIF). Ce qui ne sera pas une mince affaire compte tenu des engagements que certains ont pris ou des conditions dans lesquelles d'autres ont quitté la GLNF !

 

Sans oublier la gestion désormais très complexe du Suprême Conseil pour la France qui comprend des membres et de la GLNF et de la GL-AMF et qui a participé à la création d'une confédération des Supremes conseils européens, très marquée par la dominante "continentale" !

 

C'est alors que l'on mesurera la véritable dimension de cette nouvelle appellation de "continentale"...

Une perspective de développement de la maçonnerie "inclusive".

Dans ce contexte, le caractère universel de la franc-maçonnerie n'est plus qu'une illusion. Il devient urgent pour les maçons libéraux (au sens des Lumières), Soeurs et Frères, de se définir des perspectives et de se donner de nouveaux moyens d'actions, tant en France qu'en Europe.

 

"[P]our nous autres francs-maçons finalement l'Europe, c'est une idée, ce n'est pas un continentL'Europe ce n'est pas une fin c'est une étape.. C’est une idée, (...) l'Europe des lumières (...) c'est cette philosophie, ce projet des lumières, ce projet qui permet à l’épanouissement de l’homme de s’exprimer, qui peut s'exprimer ici en Europe, je crois qu'il peut s'exprimer dans le monde entier. Ce n'est pas non plus une fin l'Europe. L’Europe c'est le début d'un monde sans frontières. Puis nous autres francs-maçons je crois que nous sommes d'abord des universalistes.

Vous savez, ce beau mot de cosmopolitisme, ce cosmopolitisme tant attaqué dans les années 30 par les ligues fascistes et néo-fascistes. Oui au cosmopolitisme des idées et des êtres qui peut avoir tant de flamboyance si ce cosmopolitisme est fondé sur la laïcité. Car la laïcité c'est aussi ce qui était combattu par les nazis et par le régime de Vichy. La laïcité c'est ce qui est combattu aussi au Darfour, parce que la laïcité c'est tout simplement de pouvoir vivre ensemble, quoique nous soyons, d'où que nous venions pour constituer un projet commun celui de la citoyenneté"

(Jean-Michel Quillardet, ancien Grand-Maître du Grand Orient de France)

 

C'est ce que l'on peut espérer pour l'avenir.

Et l'avenir, c'est demain...

Nous y prendrons notre part avec cette nouvelle Loge "L'Europe des Lumières".

 

Gérard Contremoulin

_____________________________________________________________

Commenter cet article

Désap. 05/01/2015 10:07

Dans les voeux d'Alain Juillet, une phrase a totalement échappé à notre cher brutus.
Il devrait la méditer au lieu de prêter des intentions aux FF. Glamf, confirmée par cette phrase justement.
Je cite :

" ... dans beaucoup de Loges, les rumeurs et la désinformation ont semé le doute et la confusion."

Que Alain Juillet analyse le doute de beaucoup de loges sur ses projets CMF du fait de rumeurs et désinformation n'est que sont avis personnel, d'autant que lorsque l'on justifie, dans le même document, les inter-visites avec les irréguliers et que l'on interdit la mixité pour se conformer à la régularité internationale, le doute n'est surement pas le fait de quelconques rumeurs ou désinformation, mais bien de ce type de confusion.

Si les Alain Juillet et autres brutus ont pour objet d'inventer une nouvelle maçonnerie, j'ai déjà écrit que ce serait sans moi, mais je crains, d'après ce que lis du passé GM de la Glamf, que ce sera sans "beaucoup de loges".

A ces lectures, je finis par me demander quelle peut bien être la définition du respect de l'intelligence des FF de la Glamf par certains visionnaires ?
A l'évidence, elle semble être également du domaine de l'invention et pourquoi pas d'une troisième voie.

Soyons sages, attendons la prochaine communication de notre GM en exercice et nous prendrons alors les décisions qui s'imposent ; ce qui est valable pour Ar Vreur, doit bien l'être pour les loges Glamf.
Gageons que celui-ci aura le soucis de ne pas laisser beaucoup de nos loges dans le doute.

brutus 03/01/2015 11:19

"Quand le GADLU devient sympole (parfois Koch ne se relit pas) de discorde" titre l'express, sans attendre la fin des festivités, pour tenter de diviser les frères de la CMF.

Au soutien de cette entreprise le grand (l'unique ? ) historien de la F maçonnerie universelle : Roger Dachez lequel commence son propos par une grosse bêtise : "au XVIIIÈME Siècle la Maçonnerie des origines exclue les déistes".
Pourtant on sait tous qu'elle fût conçue par deux d'entre eux (Newton et Désagulier - tous deux unitariens) et qu'elle eut pour adeptes, excepté Rousseau, la totalité des Philosophes des Lumières, en France en Angleterre et aux Etats-Unis.

Vient ensuite le coeur du sujet : l'Alliance regarde dieu comme le fait la GLNF (obligation de croire en la révélation divine)

La vérité est que l'Alliance partage avec la GLDF la même conception du GADLU et naturellement la même intransigeance sur le respect de la liberté de conscience la plus absolue.

Pour preuve voici un extrait des Voeux du 31 décembre 2014 du Président de la Confédération, Alain Juillet lequel rejette absolument l'obligation de croire en la révélation divine telle qu'elle est imposée par la GLNF reconnue par Londres :

Début de Citation :
«Les règles imposées jusqu’ici reposent, de fait, sur une vision britannique de la Franc-maçonnerie. Vision, toutefois, évolutive sur certains points : celle de la conception du GADL’U, en particulier, qui selon les références évoque « l’être suprême », « Dieu et Sa vérité révélée » ou plus récemment le « Grand Architecte de l’Univers» ou « un être suprême ».
Il faut souligner ici que la croyance exclusive en un Dieu révélé exclut toutes les religions qui ne sont pas issues du Livre, c’est-à-dire la majeure partie de la population mondiale, et enlève à la Franc-maçonnerie le caractère d’universalité voulu par ses fondateurs. »
Fin de citation

Au passage remercions A Juillet pour ses voeux si clairs et qui remettent les pendules à l'heure.

joaben 04/01/2015 16:56

Ce qui est triste est la tactique "collage d'affiches" particulièrement méprisante du lieu où l'on s'exprime.
C'est ce que pratique intensément brutus, spammant les blogs du même message identique.
Faute de pertinence, brutus en est à asséner sans discontinuer le même discours FAUX qui consiste à maquiller GLAMF.
On peut en affirmer la fausseté en examinant les statuts de GLAMF (FOI, vertu théologale chrétienne, principes divins, attachement aux basic principle) les declarations des dirigeants(croyance en Dieu obligatoire) les rituels (saintes écritures dirigeant la foi).
Ces REALITES son bien entendu gênantes dans le cadre d'un rapprochement avec GLDF.
Si telle est la volonté des membres de GLAMF, exprimée par un vote en convent (et non pas l'unanimité que leur prête brutus à approuver ses thèses) ce sera salué par nous tous.
Mais ce n'est pas le cas ! et rien n'indique que ce soit l'orientation future, non plus ! y compris dans les voeux de l'ex GM de GLAMF !
ET encore moins chez le futur GM pour qui "croyance en Dieu" est obligatoire à GLAMF ! A-t-il changé ? C'est à lui de s'exprimer ... même si là encore brutus a affirmé pour lui !

Offensive désespérée ? Aveuglement ? Passion ?

Gérard Contremoulin 04/01/2015 13:37

Je recommence à en avoir assez de l'utilisation des pseudonymes. Particulièrement lorsqu'ils servent à masquer l'identité d'un protagonistes (et non des moindres) du retour de la GLDF à ses vieux démons de la Régularité. Cette valse triste qui lui fait alterner éloignement et rapprochement des obédiences réputées non régulières.

Je me demande ce que peut bien en penser un homme au courage trempé comme Alain Graesel...

brutus 31/12/2014 09:52

Comme l'évoquait Alain Bernheim, 2014 aura été une année
singulière.
Celle de la renaissance en France d'une Maçonnerie de
tradition Andersonienne.
D'une Maçonnerie qui refuse tout prosélytisme politique (GO)
ou clérical (GLNF) parce qu'elle comprend que ces deux voies, celles de
l'intrusion de la Cité ou de la Religion en Loge, ne correspondent plus à l’attente
des Maçons d’aujourd’hui.
D’une Maçonnerie de la troisième voie, celle de la
restauration de nos idéaux de morale et de simplicité qui s’affranchit des
tentatives d’intimidation françaises ou étrangères qui veulent la faire échouer.
Désormais le paysage est bien dessiné et notre Confédération
s’impose en son centre sans que ses ennemis n’y puissent rien changer.
Il faut sentir les lassitudes. Il semble maintenant que le «
CMF Bashing » n’aura que peu d’écho.

joaben 02/01/2015 09:44

Sauf qu'Alain Berneim a dénoncé sans ambiguité l'exploitation abusive que font les militants CMF en associant son étude à cette CMF en perdition.
Une structure peut-elle se construire autour d'un baratin grandiloquent de "parts de marché", "3e voie" "Maconnerie de tradition" ....
Depuis 2 ans qu'elle existe, la structure CMF a-t-elle fait un seul pas dans cette direction ? Non ! Son seul but était d'obtenir une "reconnaissance" de régularité à l'anglaise qu'elle conspue maintenant.
Ayant échoué à sa seule raison d'être, peut-on recycler la structure à d'autres usages pour satisfaire les ambitions de grandeur de certains meneurs ?
Que ce soit le désir de brutus qui n'a aucun mandat à représenter ni CMF, ni GLAMF, désavoué par A Juillet lorsqu'il tente de le faire, .. c'est possible, mais un désir de brutus ne fait pas la ligne de GLAMF ni de CMF.
Une telle ligne aux antipodes des lignes actuelles de GLAMF et GLDF doit être validée par les convents respectifs des 2 GL. Or
- GLAMF est aujourd'hui dans une ligne religio-sectaire(cf statuts, declarations des dirigeants, rituels) incompatible avec une FM ouverte. ET
- GLDF 100% REAA, peut-elle se rapprocher de la maçonnerie à l'anglaise d'Anderson ? le souhaite-t-elle ?
Donc que ce soit la seule chance de satisfaire des ambitions de grandeur, c'est possible, mais cette "chance" est infime et nécessite avant tout de convaincre en interne ... Faute de cette étape concrete, ce sera une illusion de plus du monde GLAMF qui sera suivie de la désillusion habituelle.
Question "grandeur" ... il y a aussi de quoi s'interroger :
- Combien de GLAMF(fideles aux principes hérités de GLNF, 54 % selon un sondage GLAMF) partiraient ?
- Combien de GLDF fideles au REAA partiraient pour ne pas tomber dans un fM à l'anglaise ?
Ce serait ballot de se retrouver avec une CMF à 25 000 ... moins que GLDF aujourd'hui.

Désap. 23/12/2014 10:07

C'est le soucis majeur des thuriféraires de la CMF : une méconnaissance assez profonde de l'histoire de la Franc-maçonnerie régulière.
Celle-ci commence en 1731 avec la création de la Grande Loge des Antients qui niait la régularité de la Grande Loge de Londres avec les Olds Charges.
Ainsi on parle d'Anderson qui ne peut en aucun cas constituer un projet maçonnique.
Seul projeter de faire revivre la maçonnerie des Moderns est fondé.
Mais avec le REAA, c'est simplement un non sens.
La CMF est en échec permanent et le restera tant qu'elle ne sera fondée que sur "rassembler ce qui est épars" qui ne signifie rien de maçonnique si l'on ne l’inscrit pas dans la continuité de l'Histoire de la Franc-maçonnerie, régulière en l’occurrence.
Mais comme GLDF ne veut pas entendre parler de régularité, pour GLAMF sauf à devenir libérale, la CMF est un non sens supplémentaire.

feudusoleil 21/12/2014 10:25

Si je comprends bien, c'est Gerard qui décide de l'avenir de la CMF ? Ça ne lui convient pas, alors hop il décide que c'est fini. Que ceux qui pratiquent une maçonnerie régulière se rassemblent, non ! Par contre que la maçonnerie politico- libérale se rassemble, oui...

joaben 23/12/2014 12:16

Le problème dans le dicours des militants GLAMF est de se contenter de qualificatifs flatteurs qu'ils attribuent à l'objet de leur désir.
Ainsi la "belle aventure", faute d'expliciter en quoi ce serait beau, bon concretement, reste un slogans de type publicitaire et qui ne fait qu'alimenter du baratin.
Et justement c'est l'absence de toute raison d'être concrète qui est une des raison de l'ecroulement de CMF. Vous en êtes d'ailleurs toujours au mêmme point ! Il suffit de lire vos blogs de propagande. "Batissons" ... mais vous êtes incapables de dire quoi ... et encore moins en quoi "CMF" serait une nécessité ni même en quoi consiste CMF, à part une structure associative et un président.
Pour être concret, avez-vous un budget de fonctionnement de CMF ? l'impact sur les cotisations des FF de GLAMF et GLDF ?

galinier 23/12/2014 10:42

Mon F.Tartuffe, Nous exécrons la GLUA et sa maçonnerie dépassée. Nous avons quittés la GNLF ( en ce qui me concerne 30 ans dans cette Obédience ) pour son dévoiement et sa maçonnerie sectaire. La CMF est Déiste " le GADL'U " et, respecte toutes les religions des Frères de notre planète. Je ne vois pas humblement mon avenir en soumission religieuse ni dans une maçonnerie libérale. C'est comme dans les bals de campagne, on danse avec n'importe qui sans se connaître. Claude Galinier

galinier 23/12/2014 09:48

Mon cher Frère Duplay, je ne vois pas à quelles sornettes vous faîtes allusion. Je dis simplement que la CMF est une belle aventure, qui vaut la peine d'être vécue. L'histoire de la maçonnerie, je pense la connaître aussi bien que vous. Elle a changé aussi au cours des siècles, avec les grands constructeurs puis les lumières. Elle amorce une nouvelle mue actuellement, c'est indéniable. Vous devriez lever votre nez du monde des livres qui risque de vous donner des maux de tête et, être un peu plus réaliste en vous tournant vers les Lumières de ce nouveau millénaire. Enfin bonne fin d'année. C.Galinier

tartuffe 23/12/2014 08:20

Sauf que la majorité des FF de la GLDF a répondu:.... non. La régularité revendiquée n'étant qu'une soumission aux principes de la GLUA....La grande majorité des FF de France n'en a pas envie...question de culture d'hommes libres à l'encontre de ceux qui souhaitent une soumission religieuse. C'est pourtant simple.

Duplay 22/12/2014 22:45

Franchement mon cher Galinier est-ce que vous croyez un seul moment aux sornettes que vous débitez. Je n'ai aucune conseil à vous donner et peut me chaut, comme vous dites, vos analyses mais on peut légitiment se demander si l'Histoire de la Franc-maçànnerie vous intéresse. Si tel est le cas, on peut vous indiquer un certain nombre d'ouvrages qui vous rendront pas plus modeste, à l'impossible nul n'est tenu, mais, peut-être, moins péremptoire dans vos affirmations.

galinier 22/12/2014 17:59

Joaben, est un spécialiste de l'huile sur le feu et fausses informations. Peu me chaut son avis de chant des sirènes et totalement antimaçonnique. Je pense qu'une réforme de la maçonnerie est indispensable. Il y a eu les Grands Constructeurs puis les Lumières avec une maçonnerie nouvelle. C.Galinier

joaben 22/12/2014 12:38

Manifestement, pas plus GLTSO que LNF que les 5 GL de Bâle, que la GLNF, que la majorité de GLDF, qu'une grane partie de GLAMF ne veut de cette "maconnerie du 3e millénaire" de Galinier.
Il s'avere que cette "FM du 3e millénaire"(sic) a eu pour seul combat de tenter diviser une fraternité existante (GLDF-GO) !

galinier 21/12/2014 17:38

la CMF, c'est une maçonnerie nouvelle qui correspond à notre troisième millénaire. L'enjeu est fantastique, créer une maçonnerie avec le GADL'U qui répond aux besoin des hommes de notre époque. Sortir des sentiers battus et, notre maçonnerie à les mêmes racines que la maçonnerie Anglaise au départ. Nous pourrions nous aussi avoir le monopole, de la régularité dans le monde. Je pense qu'il faut sortir de nos habitudes et nous tendre la main pour une chaîne d'union d'envergure. La reconnaissance peut encore venir par les 4 Obédiences Européennes. Ayons de bonnes ondes pour l'année 2015. Vous savez le train ne s'arrête qu'une seule fois dans une gare. Ne loupons pas le coche, après il est trop tard malheureusement et, les regrets ne servent à rien. Je suis un vieux maçon avec 35 années de maçonnerie. J'ai le cœur dilaté et lumineux à l'idée de ce projet entre maçons des plus respectables. Ne pas dire cela ne marchera jamais, qu'en savez vous ?. Pensons aux lendemains qui chantent. Nous n'avons absolument rien à perdre !. Nous avons un GM Alain Juillet que je connais bien, c'est un homme d'honneur, grand soldat, équitable et visionnaire. Bonne fin d'année C.Galinier

Gérard Contremoulin 21/12/2014 12:14

Que voilà un commentaire inspiré ! Et bien peu fraternel. Alors, je reprends :
1/ la CMF, outil de l'obligation de rompre sans ambigiuté avec les obédiences non régulières : oui je conteste, j'écris et j'argumente.
2/ la CMF, outil de rassemblement qui abandonne cette obligation de Bâle, j'applaudis, quels que soient les contenus, par ailleurs.
En fait, je ne me suis "mêlé" que de ce qui me regardait dans cette affaire, à savoir les intervisites !
Pour le reste, ceux qui avaient à décider ont décidé. Point barre !
Merci quand même pour ce pouvoir que tu me prêtes, FeuduSoleil...

univers 20/12/2014 21:48

Moi, je n'oublierai jamais le mépris dont on fait preuve les contremoulin, christophe, joaben et autre maçonne vis à vis de la CMF et de la Grande Loge de France en particulier. C'est gens confondent partie politique et franc-maçonnerie. Le plan com de DK le prouve largement. Nous sommes un grand nombre amers par cette défaite, due aussi à des traitres internes qui depuis 10 ans (minesota) sapent les colonnes de la Grande Loge de France pour la fusionner avec le grand orient libéral. Résistance Résistance Résistance.

templum 21/12/2014 10:18

et je peux témoigner (mieux que l'épouse du maire de....)
32 ans de FM...
essayer d'enfoncer un coin entre les deux "maçonneries" qui ne demandaient rien avec force dégâts et s'étonner que le "bois" résiste?
Non mais!

Gérard Contremoulin 21/12/2014 10:05

Il n'est jamais bon d'oublier...
Peut-être faut-il cependant garder en mémoire non pas un ressentiment assis sur une fausse interprétation mais plutôt des faits réels.
Ainsi, souvenez vous que ce n'est ni la CMF ni la GLDF en tant que telles que je me suis permis de critiquer. De quel droit l'aurais-je fait dès lors qu'il ne se serait agi que d'affaires internes ?
Mais tel n'était pas la cas.
Et je ne me suis "mêlé" que de ce qui me regardait, à savoir cette obligation de Bâle visant "à rompre sans ambiguïté avec les obédiences non régulières".
C'est cela que j'ai dénoncé dans mes différents articles car il s'agissait d'une décision qui concernait AUSSI les autres obédiences.
En revanche, si la CMF devait poursuivre sa route en abandonnant cette obligation, très "isolationniste", je saluerais, quelles que puissent être ses autres contenus par ailleurs.
A bon entendeur...

Christophe 20/12/2014 17:25

Une rénovation de la maçonnerie "libérale". Oui, mais laquelle?

Peut-on rêver, et peut-être aller plus loin?

Nous avons connu/commis beaucoup, sinon de "défaites", d'erreurs.

La GL AFAM allemande s'est tourné vers les réguliers alors qu'elle était fondatrice du Clipsas. Un moment proche de nous, dans un mouvement très inclusif, Prince Hall s'est à nouveau rapproché de la régularité à l'anglaise. La GLTSO, membre fondateur du Clipsas, l'a quitté pour se rapprocher de la CMF pendant un temps, où est-elle aujourd'hui? ... On pourrait parler du GO du Brésil, etc.

Nos amis de la GLdF, comment allons-nous prendre la main que, véritablement, ils nous tendent?

Comment allons-nous gérer nos relations amicales, hors reconnaissance mutuelle, avec les américains et les britanniques.

Car la CMF va laisser des traces chez eux aussi. A nous de trouver des formules d’apaisement.

On peut très bien ne pas se "reconnaître", mais on peut s'aimer, entre branches différentes, mais fécondes, de la FM internationales.

C'est un moment très particulier de la maçonnerie internationale, ce qui se passe aujourd'hui en France et dans les pays des "5" continentales. Aurons-nous la capacité d'en comprendre l'enjeu, les opportunités et de mettre en place une stratégie cohérente, non arrogante, véritablement inclusive ?

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/