Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

06 Dec

GODF : création de la Loge "L'Europe des Lumières".

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Europe et International

GODF : création de la Loge "L'Europe des Lumières".

Le Conseil de l'Ordre du Grand Orient de France a voté la création de la Loge "L'Europe des Lumières". Cette loge est un espace maçonnique nouveau, qui a choisi  l'obédience née de la philosophie du siècles des Lumières. Elle s'inscrira dans la déclinaison de ses valeurs, aujourd'hui. 

 

La cérémonie d'officialisation de sa création (dite de "l'allumage des feux") se déroulera le mercredi 28 janvier 2015.

 

Ce nouvel espace de travail maçonnique se propose de contribuer au rayonnement en Europe des principes de l'Humanisme et d'approfondir les moyens de l'émancipation des femmes et des hommes aujourd'hui. En prenant comme référence la philosophie des Lumières, il tentera de s'inscrire dans la perspective ouverte par les loges qui ont oeuvré en leurs temps et oeuvrent aujourd'hui, pour l'émancipation de toutes tutelles.

GODF : création de la Loge "L'Europe des Lumières".

 

Sapere Aude.

Emmanuel Kant

Emmanuel Kant

Dans son "Was ist die Auklärung", Emmanuel Kant en donne cet éclairage en forme de traduction :

Sapere Aude :

Aie le courage de te servir de ton propre entendement.

Telle est la devise des Lumières.

 

Quel formidable appel pour la mobilisation des cerveaux, quel défi lancé aux conservatismes, quel viatique pour l'émancipation de toutes les tutelles !

 

Les fondateurs de cette nouvelle loge estiment que le danger de l'obscurantisme plane toujours au dessus des têtes parfois trop confiantes des maçons. Ils ne se reconnaissent dans aucune vérité révélée, d'aucune sorte. Pour eux, les savoirs se conquièrent par une démarche permanente. Parler de "La" Connaissance est un leurre pour humains en quête de "révélations", "d'absolu"... un  leurre bien loin de dissiper l'obscurantisme.

 

La tradition est un viatique essentiel dès lors qu'elle est comprise, selon la phrase de Jaurès : "la tradition ce n'est pas de veiller des cendres mais d'entretenir un brasier".

 

 

La découverte des cultures.

 

Les fondateurs placent beaucoup d'espoirs dans la découverte des cultures des femmes et des hommes qui composent les différents peuples des pays européens. Ces connaissances peuvent constituer la base de nouvelles solidarités à construire. C'est ainsi qu'ils placent au premier rang de leurs priorités les contacts et les rencontres régulières avec les francs-maçons, soeurs et frères, en Europe.

 

Les membres de la Loge "L'Europe des Lumières" se rediront à chaque démarrage de leurs travaux les raisons pour lesquelles ils se réunissent.

En voici un extrait :

 

- Pourquoi sommes-nous assemblés ?

- Pour poursuivre la tâche que nous nous sommes fixée : contribuer par notre travail à la diffusion en Europe des valeurs des Lumières.

- Quelles sont ces valeurs ?

- C’est l’affirmation du triomphe de la raison sur la foi, de la libre détermination sur la superstition, de la loi sur l’arbitraire, du savoir sur l’obscurantisme. Le mouvement des Lumières affirme la suprématie de l’Homme quand il s’émancipe de l’état de tutelle.

- Comment espérons-nous y parvenir ?

- C’est un combat, jamais achevé, vers un être humain libre, dans sa pensée, ses croyances et ses choix. Ce combat touche aux droits fondamentaux et à la liberté de chacun d’exercer son libre arbitre et à disposer de son corps.

- Quelle est la devise des Lumières ?

- « Sapere aude !

 

 

"L'universalité" de la franc-maçonnerie.

Paul Henri Thiry, baron d'Holbach par Alexandre Roslin

Paul Henri Thiry, baron d'Holbach par Alexandre Roslin

 

Les fondateurs entendent ne pas se payer de mots. Ils pensent préférable, voire indispensable, pour construire un édifice stable, de bien identifier les spécificités existant dans la franc-maçonnerie, tant celle des frères et des soeurs que celle des obédiences.

 

Un commentaire de "Duplay" dans un article relatif au rétablissement de la reconnaissance de la GLNF par la GLUA, exprime ce point de vue :

 

"La maçonnerie universelle est un joli mythe qui, comme tous ses semblables, n'a jamais existé. Puissions nous cependant garder les uns pour les autres la plus fraternelle amitié en s'abstenant de donner des brevets de moralité ou de régularité et en se contentant de constater qu'il y a plusieurs demeures. 

 

A titre personnel, je persiste à penser que le fait de n'imposer ni GADLU, ni dogme et de défendre la liberté absolue de conscience est le meilleur, voire le seul, moyen de rassembler ce qui est épars. La maçonnerie ne devrait pas être un conservatoire de vieilleries mais un outil pour la société aujourd'hui. D'Holbach a tracé la voie en lui enjoignant de jeter aux orties "les augustes fadaises". Continuons tranquillement notre chemin en traçant notre sillon. Notre régularité, c'est notre conscience, "la loi morale au fond de notre coeur et la voûte étoilée au dessus de notre tête".

 

 La loge des "Neufs Soeurs", dont D'Holbach fut un fidèle membre, avait montré le chemin. Charles Porset et Cécile Révauger, spécialistes de la franc-maçonnerie, notamment du XVIII° siècle, ont beaucoup écrit sur l'exemplarité de la démarche de ces francs-maçons qui ont donné ses lettres de noblesse à la Raison en acte...

 

Cette démarche est celle que l'on retrouve, malgré des moments d'éclipses, tout au long du cheminement de la franc-maçonnerie dans l'histoire. C'est le premier axe du projet des fondateurs de "L'Europe des Lumières".

 

 

L'Europe, début d'un monde sans frontière.

 

Leur deuxième axe concerne les peuples et les pays de l'Europe dont le périmètre n'est pas nécessairement celui de l'Union Européenne. Dans le concept maçonnique de "Rassemblement Maçonnique International", il y a cette idée selon laquelle le rapprochement des peuples peut se réaliser dans un espace géographique "sans frontière"...

 

 

Jean-Michel Quillardet, (Grand-Maître) Georges Ferré (Grand-Maître adjoint), .... et Guy Agopian (conseillers de l'ordre)

Jean-Michel Quillardet, (Grand-Maître) Georges Ferré (Grand-Maître adjoint), .... et Guy Agopian (conseillers de l'ordre)

 

Lors du Rassemblement Maçonnique International de Strasbourg, les 2 et 3 juin 2007, qui avait rassemblé 75 obédiences venues du monde entier et plus de 400 participants, Jean-Michel Quillardet, alors Grand-Maître du Grand Orient de France, faisait une déclaration dont voici un extrait :

 

"Pour nous autres francs-maçons finalement l'Europe, c'est une idée, ce n'est pas un continent. L'Europe ce n'est pas une fin c'est une étape.. C’est une idée, (...) l'Europe des lumières (...) c'est cette philosophie, ce projet des lumières, ce projet qui permet à l’épanouissement de l’homme de s’exprimer, qui peut s'exprimer ici en Europe, je crois qu'il peut s'exprimer dans le monde entier. Ce n'est pas non plus une fin l'Europe. L’Europe c'est le début d'un monde sans frontières. Puis nous autres francs-maçons je crois que nous sommes d'abord des universalistes.

Vous savez, ce beau mot de cosmopolitisme, ce cosmopolitisme tant attaqué dans les années 30 par les ligues fascistes et néo-fascistes. Oui au cosmopolitisme des idées et des êtres qui peut avoir tant de flamboyance si ce cosmopolitisme est fondé sur la laïcité. Car la laïcité c'est aussi ce qui était combattu par les nazis et par le régime de Vichy. La laïcité c'est ce qui est combattu aussi au Darfour, parce que la laïcité c'est tout simplement de pouvoir vivre ensemble, quoique nous soyons, d'où que nous venions pour constituer un projet commun celui de la citoyenneté"


Jean-Michel Quillardet,

Grand-Maître du Grand Orient de France (2005-2008)

 

 

Aujourd'hui.

 

Le Grand Orient de France a réuni une conférence des puissances maçonniques européennes au cours de laquelle a été créé le Forum des obédiences maçonniques libérales et adogmatiques des pays membres de l'Union Européenne.

José Macé-Scaron, Henri Sylvestre, Jean-Pierre Leguay, Daniel Keller, Jean-Jacques Werthe et Jean-Pierre Catala

José Macé-Scaron, Henri Sylvestre, Jean-Pierre Leguay, Daniel Keller, Jean-Jacques Werthe et Jean-Pierre Catala

Cette conférence qui s'est déroulée le 26 mai dernier a constitué le 1° Forum. Une déclaration a été adoptée et signée par 26 obédiences. Nous en avons rendu compte ici.

 

Cette "déclaration de Paris" est une voie ouverte - inter obédientielle - pour le développement d'une fraternité européenne de la franc-maçonnerie libérale qui ose dire son nom, qui ose vouloir accomplir le voeu qu'elle formule au début de chaques travaux :

 

Améliorer à la fois l'homme et la société, .../... Travailler à l'amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l'Humanité.

 

 

Les ambitions de "L'Europe des Lumières".

 

Les fondateurs ont voulu une loge de plein exercice, c'est-à-dire un espace de travail maçonnique qui reçoive des "profanes", qui forme des francs-maçons, hommes et femmes, dans la perspective de transmettre le fruit de l'expérience des plus anciens vers les plus récents. D'abord être une chaîne de transmission.

 

Ensuite, n'acceptant pas de travailler à l'écart de la moitié de l'humanité mais au contraire, voulant bénéficier de l'ensemble de ses composantes, cette loge sera mixte.

 

Ensuite, la volonté de la concevoir comme un réceptacle de bonnes volontés et de compétences disponibles pour oser l'altérité, pour partir à la découverte des cultures des femmes et des hommes qui composent les peuples de l'Europe.

 

Ensuite, la volonté de travailler en étroite liaison avec des francs-maçons, soeurs et frères, et des loges des pays européens. C'est ainsi que les efforts tendront vers la réalisation d'une "réunion annuelle européenne", fruit d'un travail commun.

 

Enfin, aucun sujet interdit, point de préalable de croyance ou de non croyance, point de prérequis sauf l'authenticité de la démarche, la foi érigée en principe que "l'Homme est la mesure de toute chose".

 

Platon

Platon

Avec la naissance de la loge "L'Europe des Lumières", nous avons un "creuset" à la fois initiatique et sociétal pour passer aux actes.

 

C'est ainsi que nous travaillerons à tisser des contacts et de les entretenir par des échanges entre loges notamment épistolaires (tant au sens ancien (lettre) que moderne (internet)).

Nous préparerons ainsi les conditions pour que se tienne une "réunion européenne" annuelle sur la base de ces réflexions.

Nous nous lancerons enfin dans la rédaction d'une "Encyclopédie européenne" sur la base des contributions de chacune des loges qui, en Europe, acceptera de participer à ce projet.

 

 

Voltaire, Rousseau, D'Alembert
Voltaire, Rousseau, D'Alembert
Voltaire, Rousseau, D'Alembert
Voltaire, Rousseau, D'Alembert

Voltaire, Rousseau, D'Alembert

 Pour les fondateurs de la loge  "L'Europe des Lumières", le périmètre de l'Europe est plus large que celui de l'Union Européenne...

Pour les fondateurs de la loge "L'Europe des Lumières", le périmètre de l'Europe est plus large que celui de l'Union Européenne...

 

Gérard Contremoulin

_______________________________________________________

 

Commenter cet article

Jean-Emard 08/12/2014 21:19

Il y a plus de 220 loges du GODF à Paris et on trouve encore le moyen d'en fonder une. Donc un délégué de plus au Convent...

Duplay 10/12/2014 23:51

Quel commentaire! On en redemande. Les blogs servent aussi à faire naître comme champignons après la pluie, les véritables éclaireurs de la Franc-maçonneire qui savent tout de suite trouver la pépite qui éclairera les débats. Cher Jean-Emard (quel pseudo bien trouvé), c'est peut être de ce genre de réflexions dont on a marre et qui nécessite justement d'offrir de nouvelles pistes.

DURALEX 07/12/2014 17:46

Bravo.Je retiens ce commentaire de Duplay. Liberté ABSOLUE de conscience, seul moyen de rassembler ce qui est épars. A quoi de neuf Salvador Dali répondait Vélasquez. A quelle utopie un franc-mac doit répondre aujourd'hui, peut-être D'Holbach certes et d'autres, mais sans doute "Europe des Lumières" ?

isa 06/12/2014 19:51

Oui je crois en l'initiative de notre GM : refaire de l’Europe le résultat d’un rêve partagé. Oser se décentrer et oser l’innovation ! il nous faut apprendre à inventer ensemble les projets qui vont produire et de l’unité et de la diversité, un défi moderne pour l’Europe ...

Désabusé 06/12/2014 16:17

Europe Europe Europe de quoi est-elle le nom ? Chômage peut être ?
« En mai 2014, la catégorie « A » se montait à 3 388 900 personnes, les catégories B et D (qui constituent en chômage « masqué ») à 944 400 personnes, soit un total de 4,33 millions de personnes. Si l’on y rajoute les personnes radiées et découragées par le conjoncture, il est probable qu’il y avait en France, au mois de mai, 4,8 millions de chômeurs. Cela représentait 16,7% de la population active en réalité, alors que les calculs officiels sont fait uniquement sur la catégorie « A ». »
Source : http://www.comite-valmy.org/spip.php?article4720
Tous les pays européens sont en grande difficulté économique et les rares qui ne le sont pas encore vont être entraînés par les autres dans une récession catastrophique … ceux qui résistent le mieux sont hors zone euro …………

Ce type d'initiative est complètement déconnecté du réel quasi psychédélique !

Désabusé 06/12/2014 17:23

Oui Gérard à une autre époque on disait la Cour danse.
Le GODF danse !

Gerard Contremoulin 06/12/2014 16:56

Pas de doute sur le choix de votre pseudo (bis) !

Dorris 06/12/2014 15:24

Vous ne parlez que des pays faisant partie de l'union européenne, vous excluez donc la Suisse ?
Et les communications seront faite en quelle langue ? (je suis une soeur suisse d'origine hollandaise et parle 4 langues, mais cela est plutôt rare chez vous) et si on veut communiquer au niveau européen ... il faut plusieurs langues, me semble-t-il A part cela, Bravo !

Gerard Contremoulin 06/12/2014 16:54

Bonjour Dorris,
Non, nous ne souhaitons pas nous limiter au périmètre de l.UE. C.est explicitement dit dans l'article.
Quant aux langues, 6 sont pratiquėes par des membres de l'atelier.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/