Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

26 Feb

Défendre la MJC de Chilly-Mazarin !

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Education Populaire

Défendre la MJC de Chilly-Mazarin !

La MJC de chilly-Mazarin est très sérieusement menacée de disparition dès fin septembre 2015 (et ce n'est qu'un début...)

 

On retrouve cette information dans la presse locale et notamment dans "Essonne Info". Devant cette menace, prise très au sérieux par les responsables de l'Association, le Conseil d'Administration a décidé d'une lettre d'information adressée à tous les adhérents.

 

La lettre du Conseil d'Administration.

 

2015,

50e anniversaire de la MJC-CS 

ou disparition de l’association ?

 

Mesdames, Messieurs, Cher(e)s Adhérent(e)s,

 

Il nous a semblé urgent et important en tant que membres élus du Conseil d’Administration de la MJC-CS, de vous tenir informés des événements récents concernant notre association.

 

Suite à un débat survenu en Conseil Municipal le 2 octobre dernier, débat à l’initiative d’élus du Front National concernant le montant de la subvention allouée par la ville à la MJC-CS, nous avions interpellé Monsieur BENEYTOU, Maire de Chilly-Mazarin, lors du Conseil d’Administration du 20 octobre suivant, sur la position de sa majorité municipale vis-à-vis de notre association.
 

Monsieur Le Maire nous avait alors répondu que concernant l’exercice budgétaire 2015, la subvention allouée à la MJC-CS : « n’avait pas de raison de diminuer si le projet proposé était cohérent ».
 

Ce 18 décembre, lors du Conseil d’Administration qui devait voter le budget prévisionnel 2015 de la MJC-CS, M. BENEYTOU nous a fait part de 4 informations remettant en cause ce sur quoi il s’était engagé précédemment :

 

- Son équipe a décidé de raser le bâtiment actuel de la MJC-CS pour y rebâtir un «Centre Culturel», probablement en 2016.

 

- La convention triennale liant la commune à la MJC-CS pour la mise à disposition des locaux prenant fin en septembre 2015, la reconduction de cette convention avec notre association doit être renégociée mais n’est en rien assurée, notamment si les locaux étaient indisponibles pendant plusieurs mois ou années.

 

- De ce fait le Maire ne s’engage à proposer au vote du Conseil Municipal pour le budget communal 2015, qu’une subvention de 240 000 euros, en lieu et place des 390 000 euros qui nous avaient été octroyés en 2014 (subvention versée «au prorata» jusqu’à septembre, soit une baisse de 39%).

 

- Ce manque de 150 000 euros peut être revu, si nous trouvons un accord dans la renégociation de la convention. Toutefois, si celle-ci est re-signée, la subvention ne pourrait atteindre que 360 000 euros dans le meilleur des cas, soit une baisse significative de 30 000 euros (-8 % en un an) .

 

Dans une période où nous travaillons au ré-agrément de l’association en tant que Centre Social délivré par la CAF, le désengagement financier et partenarial de la commune, pourrait nuire à l’obtention de cet agrément (80 000 euros par an).

 

Comme vous pouvez l’imaginer, ces informations ont donné lieu à un débat «vif et intense» entre tous les membres du Conseil d’Administration et Monsieur Le maire, lui-même membre de droit de notre Conseil d’ Administration.
 

Nous avons le sentiment d'être mis au pied du mur, sans qu’aucune concertation préalable n’ait été engagée. En effet, ce genre de projet réalisé dans d’autres villes, donne à chaque fois lieu à des mois, voire des années de réflexions entre les services municipaux, l’association et les usagers du lieu.

 

Il faut en effet repenser l’ensemble de l’organisation :
- les espaces où pourraient être hébergées de façon provisoire les activités (construction de bâtiments temporaires en préfabriqués, mise à disposition de salles municipales…)
- les perspectives pour les professionnels ne pouvant plus temporairement exercer leur activité professionnelle (chômage technique, etc…).

 

A nos questions, M. BENEYTOU a répondu que pendant les travaux, il essaierait de «recaser certaines activités », dans des locaux municipaux et que certains salariés, pourraient peut être, être intégrés aux effectifs de la Mairie.
 

Cette situation nous questionne sur la pérennité du projet d’Education Populaire construit par notre association, depuis 50 ans sur la ville.
 

A la question posée par le délégué du personnel, Francis THEVENIN, de savoir si la gestion du nouvel équipement, serait accordée ou non à la MJC-CS, Monsieur Le Maire a répondu : « ne pas avoir tranché »…
 

Alors que nous allons fêter le 50e anniversaire de notre association, en septembre prochain, un risque réel existe pour que l’association dépose le bilan.
Cela aurait pour conséquence, la fin de certaines activités voire de l’ensemble de celles-ci et une procédure de licenciement concernant tout ou partie des 42 personnes embauchées par notre association.

 

Vous le comprenez, c’est avec gravité et détermination que nous tenions à vous informer. La gestion et l’animation de notre MJC-CS, Association d’Education Populaire est un engagement, un investissement pour des dizaines de bénévoles et de l’ensemble des personnels. L’existence même de ce lieu, comme espace d’accueil, de vivre ensemble, de loisirs, de formation et de diffusion sera peut être remis en cause dans les mois qui viennent.
 

Nous avons convenu de nous revoir en urgence avec Monsieur BENEYTOU, mi janvier, afin de définir le contenu de la convention, les modalités de financement, le principe du partenariat qui existe depuis 50 ans.
 

Face à cette situation, une Assemblée Générale Exceptionnelle sera convoquée en février ou mars prochain pour vous tenir informés des évolutions et réfléchir ensemble aux actions à mener pour l'avenir de notre association.

 

Dans cette période indécise, nous comptons plus que jamais sur votre soutien et votre mobilisation.

 

Pour les membres élus du Conseil d'administration

Joëlle BERNARDON

Présidente

 

Une tendance affirmée  dans cette "famille politique".

Et c'est ainsi que le nouveau maire rejoint une tendance bien connue dans sa "famille politique". Famille qui semble avoir une dent contre toutes les associations, structures culturelles et sociales existantes comme à Chilly-Mazarin où cette structure existe depuis 50 ans...

Oui, tendance car des précédents ont existé dans les années 1970.

La MJC de Viry-Chatillon où le bulldozer est passé au petit matin, détruisant une part essentielle des locaux ! Puis celle de Courbevoie  (cf. "L'insoumise de Courbevoie"), livre qui retrace la vingtaine d'années pendant lesquelles l'équipe de la MJC a réussi à préserver les activités ; celle de Boulogne-Billancourt privé de locaux par la municipalité résiste aussi de nombreuses années en s'intallant sur une péniche qu'elle finit par acquérir ; celle de La Mouffe, expulsée viendra se "réfugier" à Marcoussis...

 

C'est à la fin des années 1970, et particulièrement avec les élections municipales de 1977, que le mouvement des MJC renouera avec une réelle ampleur et notamment à Chilly-Mazarin où la nouvelle équipe qui se met en place autour de Gérard Funès affirme une nette priorité pour la relance de la MJC. En ayant été son directeur à cette période, je peux attester de cette volonté réaffirmée ensuite à chaque budget annuel.

Quelques exceptions perdureront comme à Levallois où Balkany rasera celle de Levallois !

 

Aujourd'hui

Malgré les mobilisations, cette nouvelle équipe semble hermétique à tous les témoignages, toutes les revendications déposées par la MJC elle-même, ses adhérents et par les habitants.

 

La MJC a effectivement lancé depuis 1 mois une pétition en ligne + pétition papier qui comptabilise aujourd'hui environ 5000 signatures au total sur environ 19 000 habitants... 

Cette pétition se présente ainsi :

 

Pourquoi c'est important

La MJC-Centre Social "Gérard Blotnikas" est un lieu associatif d'échange, de formation et de diffusion que plusieurs générations d'adhérents, de bénévoles, de spectateurs ont investi depuis cinquante ans.

L'agrément "Centre Social" de la CAF lui permet, depuis 2009, de proposer plus largement ses activités familles.

Nous, signataires, tenons à affirmer notre attachement à l'existence sur le territoire de la commune de Chilly Mazarin d'une structure ouverte à tous, offrant une programmation et des activités à des tarifs accessibles, qui fonctionne avec une grande amplitude horaire et développe de nombreux projets et partenariats visant à renforcer le lien social.

Nous sommes opposés à une destruction dans l'urgence du bâtiment mis à disposition de la MJC-CS. Même si d'importants travaux s'avéraient nécessaires, ils devraient être menés en concertation avec les personnels et les usagers et n'être prétexte ni à l'arrêt d'activités, ni à des pertes d'emplois, ni à une remise en cause des projets que mène l'association.

Nous exigeons le maintien d'une convention entre la ville et la MJC-CS qui lui permette, tant par la mise à disposition de locaux que par les moyens financiers alloués, de poursuivre son action sur le territoire en toute sérénité.

Nous estimons que dans cette période troublée, le rôle éducatif et social du secteur associatif est plus que jamais essentiel au mieux-vivre ensemble.

Le collectif d'adhérents, usagers et sympathisants de la MJC-Centre Social.

 

N'hésitez pas à la signer

et à populariser cette bataille

pour préserver une structure dont la justification

se lit dans l'intérêt qu'elle suscite auprès de la population.

 

Gérard Contremoulin

_______________________________________________________

Commenter cet article

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/