Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

16 Feb

Les "Fraternelles", le "canada-dry" de la franc-maçonnerie !

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

Les "Fraternelles", le "canada-dry" de la franc-maçonnerie !

"La Lumière" nous informe de la réunion, au Grand Temple du siège de la GLNF, de la Fédération du Cercle Européen des Fraternelles (CEFC) qui "représente" pas moins aujourd'hui de 34 fraternelles !

 

Cette fédération s'est attribué le droit de labelliser les fraternelles. On ne peut que s'interroger sur cet échafaudage mal arrimé qui, après s'être créé, s'arroge la possibilité de décerner des brevets !

 

Pourquoi labelliser une fraternelle, structure non maçonnique, voire anti maçonnique, si ce n'est pour essayer de ripoliner une apparence ?

 

Alors des brevets de quoi ? 

 

Notre position est constante sur ce sujet (ici et).

Je n'y retranche rien.

 

Gérard Contremoulin

____________________________________________________________

Commenter cet article

Josse 16/02/2015 17:15

Dans ce texte, il y a des mots qui, a mon sens, relève d'avantage de la communication que d'une réflexion sensé. L'anti-maçonnisme c'est la haine de la franc-maçonnerie, de ses valeurs, de tous ce qu'elle incarne et de ses membres. Comment peut-on, en partant de ce constat, taxer d'anti-maçonnisme des organisations qui n'acceptent que des francs-maçons !
On peut accuser les fraternelles de "pervertir" ou de "détourner" le but ultime de la Franc-maçonnerie. On peut leur reprocher de se rendre coupable de dérives qui entache l'image de la Franc-maçonnerie dans la société et qui donne du fil à coudre aux conspirationnistes. Mais pas d'être anti-maçonnique, désolé !
Quand au débat pour ou contre la Franc-maçonnerie, je vous répondrais juste que les fraternelles ne sont pas mauvaises en soi. C'est ce que l'on en fait qui érige les fraternelles en bonnes ou mauvaises choses. Car après tout, si les fraternelles ne visent qu'a faire rencontrer des francs-maçons d'une même catégorie pour perpétrer le but d'entraide entre frères de la Franc-maçonnerie, ou est la problème, tant que les lois et la morale sont respectées. D'ailleurs, si les loges s'assuraient de n'initier que des hommes et des femmes libres et de "bonnes mœurs", les fraternelles ne causeraient pas de problèmes.

Josse 20/02/2015 19:00

Certes, des regroupements professionnels sous couvert de fraternelles peut ouvrir la porte à des dérives. Mais encore une fois, les loges étaient plus vigilantes sur les initions, il y aurait davantage de maçons authentiques dans les fraternelles. Car une fraternelle professionnelle peut par exemple nourrir une réflexion maçonnique sur la profession, une éthique de la concurrence, une éthique de la relation entre patron et salarié, ou des reflexions économiques comme "comment relancer en France un secteur en perte de vitesse, etc...

jean 17/02/2015 09:02

Cher Gérard,
je ne suis pas si tranché sur l'appartenance aux fraternelles.
Je suis d'accord avec notre FF Alain Bauër sur les dérives de certaines fraternelles comme celle du batiment TP auquel j'ai participé à une rencontre qui m'a fait fuir .
J'ai participé avant ma retraite à la fraternelle Philippides (ex frat. des PTT) qui a fait du bon boulot sur notre approche humaniste sur la gestion RH : je pense à une question annuelle sur "comment aller de la gestion du personnel à une vraie gestion des ressources humaines" qui a permis à des FF et SS des entités concernées de réfléchir sur leur role dans une entreprise. Je pense aussi que cette fraternelle a permis d'initier un débat sur la question des suicides à France-Telecom ou Orange où nous étions démunis.
La question est toujours "que venons nous faire en Loge".
Des dérives ont existé et existent dans des loges. J'ai connu une loge de la GNLF composée uniquement de FF d'un quartier de Neuilly.. J'ai là aussi fui .
Sur Angers et Le Mans existaient chaque année des réunions de l'acacia qui permettaient à tous les FF/SS et de toutes les obédiences de réunir au tour d'une planche symbolique et d'agapes....
Je répéte : Que venons nous faire en Loge?

Sous la Voûte étoilée 16/02/2015 18:00

Bien sûr "Josse". Ce sont les pratiques parfois délictueuses de fraternelles qui jettent le discrédit sur la franc-maçonnerie et qui, partant, alimentent l'anti-maçonnisme.
Je reconnais qu'il existe des regroupements fraternels, notamment entre frères et sœurs de communes proches qui se rencontrent une fois par trimestre ou par semestre pour de vrais échanges qui sont éminemment sympathiques et heureux pour chacun. Mais des amis ou des membres de clubs divers peuvent en faire autant.
Il faut bien comprendre en revanche, que la pratique qui consiste à réunir des frères et des sœurs d'une même profession (per ex. assurance) ou qui sont dans une même branche d'activité (par ex. immobilier) ou d'un ministère (enseignement) ou d'une activité de l'Etat (un ministère) ou une activité de la République (parlement), peut être la porte ouverte à des dérives bien malencontreuses (pour rester soft). Et cela va aussi alimenter l'anti maçonnisme.

Patrick Wagnon 16/02/2015 11:34

mon propos derrière Gérard...QU'EST-CE QU'UNE FRATERNELLE ?
"une réunion, somme toute profane, mais réservée aux seuls maçons ! "
pourquoi "bannir" la formalisation d'un lieu par des FF et SS qui veulent se rencontrer tout simplement humainement ? comme partout ailleurs ; ne sommes nous pas LIBRES et de bonnes "mœurs" !
bien entendu, " l'excellence " est de réunir ce qui est épars...d'où, l'intérêt des regroupements par affinités d'expériences divers et de partages [ dites "ouvertes " ], en étant vigilant envers celles corporatistes, à dérives potentielles [dites "fermées" ] par "noyautage" socio-économique, ou pire de surcroît idéologique... (j'en connais ! )
ceci dit, on empêchera JAMAIS des initiés (ou non, d'ailleurs) à se réunir, en association déclarée, ou non (association de fait) ; il existe de nombreuses fraternelles non déclarées et non adhérentes à la FCEP. Celle-ci peut en corriger les éventuelles dérives, mais en limitant sa forte prégnance institutionnelle !
j'ai dit Amitié fraternelle

Lionel MAINE 16/02/2015 10:30

A.A.C.C : si un Franc-Maçon était perdu, où le retrouverait-on ? Au centre ...commercial !
Alimentaire, mon Cher Anderson !

a jourdan 16/02/2015 10:13

sans commentaire évidemment, salut et fraternite!

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/