Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

28 May

Deux ans et un siècle après...

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

Deux ans et un siècle après...

On se souviendra du 28 mai 2015. Deux ans et un siècle après la scission qui conduisit à la création de la Grande Loge Nationale Française (5 octobre 1913), les deux grands Maîtres accompagnés d'une solide délégation de leurs exécutifs respectifs se sont retrouvés dans un temple maçonnique, le Temple Arthur Groussier.

 

 

L'entrée des deux grands-maîtres.

L'entrée des deux grands-maîtres.

400 participants, francs-maçons et profanes, étaient réunis pour participer à la première conférence publique : Les Rencontres Maçonniques La Fayette annoncées ici et qui s'est tenue au Grand Orient de France dans le Temple Arthur Groussier et dans le Temple La Fayette relié en son et en vidéo pour la circonstance.

 La deuxième édition se tiendra, l'année prochaine, à la Grande Loge Nationale Française, dans le Grand Temple de la rue Christine de Pisan.

 

Certes, ce n'était pas une "Tenue solennelle" où les uns et les autres, francs-maçons "réguliers" et "irréguliers", auraient partagé un rituel maçonnique. Ce n'était pas l'objectif, ni annoncé, ni souhaité, ni attendu !

Cependant, ce fut un moment où l'on pu réouvrir la perspective de "maçonner" ensemble...

Ce qui est essentiel, c'est que cela se soit déroulé et se déroulera alternativement au siège de l'une des deux obédiences ! 

Jean-Pierre Servel (GLNF)         Daniel Keller (GODF)Jean-Pierre Servel (GLNF)         Daniel Keller (GODF)

Jean-Pierre Servel (GLNF) Daniel Keller (GODF)

Car, francs-maçons de la GLNF et francs-maçons du GODF, nous savons ce qui nous sépare. Nous avons parfaitement identifié nos différences et nous n'essayons ni de les nier ni de les contourner. Au contraire, nous les reconnaissons et les deux Grands-Maîtres, Jean-Pierre Servel (GLNF) et Daniel Keller (GODF) l'ont indiqué d'emblée dans leurs interventions liminaires.

 

Il s'agit principalement de 3 domaines dont traitent les "basic principles" :

 

L'obligation de croire en Dieu et en l'immortalité de l'âme. Cette obligation est la règle à la GLNF, elle ne l'est plus au GODF depuis le convent de 1877.

 

Débattre des questions politiques, sociétales ou de religions. Ces débats sont interdits à la GLNF, aucun sujet n'est proscrit au GODF.

 

La mixité. Elle dépend des loges au GODF (convents de 2010 et 2011) alors qu'elle n'est pas possible à la GLNF.

 
Deux ans et un siècle après...

Au delà de ces différences pourtant fondamentales, Daniel keller et Jean-Pierre Servel assis cote à cote à l'Orient d'un temple maçonnique constituait un réel élément nouveau dans le monde maçonnique. Ils se sont adressés tour à tour à un auditoire particulièrement attentif. Ce n'était pas banal !

 

Particulièrement dans un contexte où il est fréquent de mettre en exergue les différences, de creuser les écarts, voire à ériger des murs entre les uns et les autres au motif d'une "pureté maçonnique" aussi improbable qu'imaginée, le spectacle qu'ils nous offrait aura ouvert une perspective nouvelle, fraternelle, une perspective qui répond aux nécessités de l'heure. Car l'anti-maçonnisme renaissant ne fait pas la différence  entre les uns et les autres et où le slogan "les francs-maçons en prison" s'adresse aux ... francs-maçons, quels qu'ils soient ! 

 

La soirée était consacrée à "La Franc-Maçonnerie face à ses mythes".

Les actes de cette conférence seront publiés prochainement par les soins des deux obédiences. Deux conférenciers, Yves Hiver-Messeca (GODF) et Bruno Pinchard (GLNF) et deux grands témoins, Yves-Charles Zarka et Michel Field qui ont apporté leurs commentaires en entrecroisant judicieusement réflexions sur le thème et  réactions à l'évènement que cette première rencontre constituait

 

On retiendra l'exquise jubilation de l'orateur du GODF, Yves Hiver-Messeca, à s'interroger sur la manière avec laquelle les francs-maçons peuvent croire à leurs propres mythes non sans avoir insisté sur l'importance fondatrice de leurs présences dans le discours maçonnique. Et notre diversité représente justement tout le champ des interprétations possibles.

 

De même, on retiendra l'interrogation fondamentale de l'orateur de la GLNF, Bruno Pinchard, sur l'initiation maçonnique. S'il n'est pas évident que nous entendions la même chose dans ce mot, il est quasiment certain que la recherche dans laquelle elle nous fait entrer soit la même, celle d'une fraternité de cherchants. Et citant abondemment Stéphane Mallarmé, il note la grande proximité entre la démarche maçonnique et la poésie.

 

Alors qu'Yves-Charles Zarka insistait à plusieurs reprises sur la fonction et le sens profond du symbole dans l'accomplissement du projet maçonnique, Michel Field revenait sur cette qualité de "grand témoin" rappelant que toute relation duelle suppose, pour exister, la présence d'un tiers ! Que cette première rencontre, après tant d'années de brouille, était empreinte de gravité, de solennité et qu'il était prêt à poursuivre cette fonction de témoin.

 

Deux ans et un siècle après...
Deux ans et un siècle après...

Alors je me suis permis de transgresser notre règle et de remercier publiquement les deux grands-maîtres d'avoir eu l'intelligence de décider du principe de ces rencontres, de nous avoir fait ce cadeau. De l'avoir fait dans un contexte où nous entendions parler à l'envie de "Paysage Maçonnique Français" et de "Recomposition". De cela, nous savons ce qu'il est advenu...

 

De les remercier non seulement de cette conférence mais surtout de nous permettre, maçons libéraux et maçons réguliers, de recommencer à nous parler, de poursuivre les contacts que nous avons su tisser, particulièrement en province (mais à Paris AUSSI) en affirmant que cela procède de cette même logique de rapprochement initiée par les Rencontres La Fayette. Et cela dès le lendemain matin... Un souffle nouveau, un souffle frais, un souffle dynamisant.

 

Alors, bien évidemment, nous n'en sommes pas aux intervisites, bien sûr nous n'en sommes pas à pouvoir partager nos travaux... Nous le savions avant, nous le savons maintenant et nous saurons par conséquent demain et pour la suite gérer le possible et éventuellement, le souhaitable. 

 

Que ne va-t-on pas entendre ! Qu'importe ! Ne vaut-il pas mieux savoir se fixer des objectifs raisonnables que de se lancer sans précaution dans une quête improbable ?

 

Sachons nous poser les questions de l'heure. La réunion de nos deux cheminements maçonniques n'est pas à l'ordre du jour. En revanche, ce qui l'est, c'est que nous recommencions, officiellement, à nous reparler, à pouvoir envisager des échanges respectueux du possible sans anticiper sur le souhaitable. 

 

Nous sommes entrés dans une politique des petits pas. Après 102 ans, nous mesurons la quantité nécessaire ! 

Il est pourtant une évidence dont nous avons pris conscience ce 28 mai 2015 parce que nous l'avons partagé, c'est le sentiment d'une fraternité retrouvée. Et c'est cela qui est précisément nouveau, une fraternité qui ne demande qu'à se développer... sans exclusive, sans préalable. 

 

Mesurons bien que nous avons maintenant les uns et les autres la responsabilité collective de ne pas nous décevoir...

 

Toutes les obédiences étaient conviées. Le Grand-Maître de la GLTSO, le TRF René Doux, le Grand Chancelier de la LNF, le TRF Roger Dachez et le Grand-Maître de la GLCS, le SGM Marcel Laurent étaient au rendez-vous.

Les Dignitaires des juridictions de Hauts Grades du GODF  étaient présents. Philippe Guglielmi pour le GCG-RF - Jean-Pierre Cordier pour le REAA - Alain Sberro pour le RER - Jean-Claude Rochigneux pour La Marque-Ancienne Maçonnerie d'York - Jean-Pierre Aksas pour Memphis-Misraïm).

De même, Jacques Prats pour le Supreme Conseil National de France, composé de Frères (1) de la GLNF et Jean Eisenbeis pour celui de la Fédération Française du Droit Humain.

 

Et puis, en marge de cette conférence, il y eu l'important, l'indispensable : ce sera l'objet d'un prochain article...

 

Merci à Ronan Loaec pour les photos...

 

Gérard Contremoulin

_________________________________________________________

(1) Merci "Templum"

Commenter cet article

joaben 31/05/2015 23:04

Faire cette rencontre au temple LAFAYETTE si c'est symbolique ca va facher ls anglais!

Anonyme 31/05/2015 12:25

Enfin l'intelligence du coeur semble se manifester. Réunir ce qui est épars est notre mission. La franc- maçonnerie se doit d'être universelle, encore une fois, ou est la GLDF? telle est la vraie question.

Désap. 30/05/2015 19:35

Un exceptionnel pied de nez à une appelée de Bâle qui n'en a rien compris, qui a préféré une souche d'arbre dans la Forêt de Brocéliande à un siège dans le concert maçonnique européen.
Bravo JP Servel
Bravo D. Keller
Vous n'avez aucun soucis à vous faire, face à vous ce sont des inventeurs de prototype maçonnique, aux dernières nouvelles ils le nomment " la 3ème voie", mais ça peut changer, il parait que cette fois-ci c'est pas chez Ar Vreur mais dans la garrigue que les cigales font la gueule.

Galinier 30/05/2015 16:48

la GLUA ne doit pas être très satisfaite, de ce qu'elle doit considérer comme un égarement de la GNLF. Le monopole Anglais de la régularité est en perte de vitesse et c'est vraiment un euphémisme. Je pense que les Obédiences affidés à Albion, considèrent, que leur représentant Anglais, devient un fardeau bien lourd à porter. Claude Galinier

Joaben 04/06/2015 15:55

C'est une contre-vérité totale mais qui a du succes dans la propagande GLAMF de présenter ainsi (je ne suis pourtant pas tendre pour la GLNF, mais qu'au moins on l'attaque sur des réalités, sur des perversions tangibles, pas en créant de fausses histoires). Il y a à GLNF des athées, des déistes, des agnostiques et ils ne sont uniquement pourchassés, contrairement aux discours malveillants de la propagande "part de marché, 3e voie". Comme à GODF, des croyants.
Il s'agit donc de faux debats visant à "segmenter le marché maçonnique" ...
De même la GLUA ne demande aucune attitude d' "affidé". Elle l'a montré jusqu'à l'extreme en se refusant de s'impliquer longtemps dans les affaires d'une GL souveraine(GLNF).
Les GL europeennes anglo-saxonnes representant 20-30 fois la GLNF en effectifs c'est bien ridicule.
La GLUA est d'ailleurs tres loin des pratiques de la GLNF ou de GLAMF : un "ultime lien avec Dieu" y serait totalement insupportable (il faut la passivité de collabos que nous reprochent tant les anglais pour tolérer çà) de même que les saintes écritures de GLAMF.
La "croyance en Dieu" GLUA n'a rien à voir avec l'approche bigotte de la GLNF ou GLAMF. IL s'agit d'une "croyance", au sens protestant-anglican, sans rapport.
On a compris que DES militants de GLAMF, faute d'avoir quelque projet se réalisent avec des cibles qu'ils parent de tous les maux pour se donner pretexte d'y tirer dessus.

Sous la Voûte étoilée 03/06/2015 17:50

Tiens, tiens... te revoilà !

BRUCE 03/06/2015 14:29

mon TCF , pourquoi fais tu preuve d'autant de mauvaise foi . le fanatisme ne mene a rien , sauf a en devenir un , c'est peut être déjà ton cas

BRUCE 30/05/2015 11:32

mon TCF ,
comme tu le dis si bien , laissons parler ou fantasmer ce qui ont envie de voir dans cette rencontre autre chose que ce qu'elle est vraiment , le plus important a mon sens c'est ce qui nous rapproche , plus que ce qui nous différencie .
la GLNF est fille du GO et nous connaissons l'importance de la maçonnerie "libérale" dans les valeurs de la république .
les deux GGMM ont eu l'intelligence de permettre aux FF et SS d’échanger , qu'ils en soient remercier .
a titre personnel , je suis content que mon obédience la GLNF tout en respectant ses règles et traditions , s'ouvrent aux autres comme elle fait aujourd'hui , c'est aussi le signe de l'humilité retrouvé que nous avions ( en tout cas certains) perdu .

Joaben 30/05/2015 09:57

A constater cet enthousiasme (côté GODF ... côté GLNF on s'empresse surtout de minimiser la portée) il sera difficile de placer un moderato ..
Alors, réjouissons-nous. Des membres de la GLNF ont pu cotoyer ceux que la propagande GLNF leur decrit comme des "rouges" incapables de quelque reflexion symbolique mais de la couleur du TGV. Si au moins cette rencontre a permis de casser ce discours ridicule c'est bien.
Un peu plus de courtoisie au plus haut niveau ne peut aussi que faire du bien.
Alors il est evident que le GODF n'a aucun probleme à parler avec d'autres FM et le démontre largement, est-ce possible au delà des mondanités pour GLNF ?
A mon avis c'est totalement impossible !
Déjà pour une raison tres simple : l'âme de la GLNF(pas de ses membres) est la glorification d'une prétendue élite, la différentiation alimentée par un rejet d'autrui et une allégeance à une dynastie.
J'exagère ? Voici ce que dit Servel, GM de GLNF :

« »Dans un Ordre rigoureusement hiérarchisé comme le nôtre, toutes les prérogatives viennent nécessairement “d’en haut ». Une impression contraire pourrait être ressentie, A TORT, dans les Loges, lors de l’élection du Vénérable. Les Frères peuvent considérer parfois qu’ils choisissent de confier le pouvoir de les diriger à l’un des leurs. Illusion, bien sûr….[…] « Mais surtout, la désignation d’un Frère élu ne peut être qu’une proposition adressée au Grand Maître qui, seul, peut donner l’ordre à son représentant, Grand Maître Provincial, Inspecteur du Rite ou Vénérable, de procéder à l’installation, d’en transmettre les bienfaits et les pouvoirs ».
(Paru sur GLNF actualités no 100)

Ceci n'a strictement rien à voir avec la "régularité" ni les coutumes des gL régulieres, c'est particulier à la GLNF. Et cette contre-maçonnerie a fini par être acceptée comme faisant partie du cursus maçonnique des mebres de gLNF.
Lorsque les officiers "prêtent allégeance" au pouvoir que penser des valeurs de "liberté" (pourtant mises en avant dans la constitution GLNF).
Personnellement, à part des mondanités ou des partages de patrimoine, je vois mal ce qui rapproche GODF et GLNF(les obediences).
Par contre, en effet, à la base la fraternité joue ! Les frères de GLNF et du GO sont heureux de travailler ensemble et apportent avec richesse leur culture mutuelle.
Il faut donc examiner quel est l'obstacle à cette fraternité, pas la structure GODF, pas ses freres, pas les frères GLNF ... qui alors ? La reponse est simple ! Et l'action corrective aussi.

Christophe 30/05/2015 09:53

Les rubans et décors ne sont rien. L'amitié entre les hommes fait beaucoup. Je regrette l'absence de femmes à l'orient. Mais probablement qu'il ne faut pas trop en demander pour une première.
L'important est que cela se passe, dans un temple historique de la franc-maçonnerie française, entre deux courants opposés qui se sont abreuvés à la même source pendant presque 200 ans.

Joaben 01/06/2015 15:06

Peut être faut-il s'interroger sur l' "opposition" mais aussi sur la réalité des "courants". L'opposition des appareils est une réalité qui a conduit à "séparer ce qui est uni".
Mais les appareils ne sont que l'émanation de ce que tolerent les loges et les frères.
Il n'y a evidemment rien à attendre de l' appareil GLNF qui cultive cette séparation contre-maconnique entre dits "réguliers" et autres, quelque soit l'amabilité, la courtoisie.
Par contre, la solution passe evidemment par une reprise en main des FM sur la base de leur tradition ... et ne plus se soumettre à des directives scélérates comme les interdits de visite(c'est aux loges et aux VM de decider).
Inutile de lutter contre ces directives scélérates ... simplement les ignorer au nom de la tradition maçonnique. Nul doute que ce soit vu comme subversif et suscite des offuscations sur la bienséance, la convenance, mais il faut une réaction à la hauteur de l'imposture agressive des dirigeants obedientiels dans ce domaine.
Tenter d'interdire à des FM de maçonner ensemble est bien une agression contre les FM et contre la FM. ... même si ce sont des "hauts dignitaires" qui le prétendent.

Floriano Conte 30/05/2015 00:16

Bonsoir.

J'attendais cet événement plein d'espoirs et d'interrogations.

J'ai pourtant déjà émis un commentaire assez négatif sur le sujet hier avant de le retirer ce matin car émis sous le coup de la déception.

Je me souviendrai effectivement du 28 mai.

L'événement semble réussi et prometteur mais le vécu fut, à mon humble niveau, plus que décevant.

A propos de la retransmission dans le temple Lafayette :

Pas d'image pendant plus d'une demi-heure avec un technicien maugréant contre le matériel défaillant pendant d'interminables minutes alors que la conférence était déjà plus qu'entamée. Le son type sonotone en panne à écouter en mode poste de réception à galène au bout de presque une heure.

Presque tout le monde avait déserté le temple Lafayette pour cause de Parole Perdue ...

Tri à l'arrivée rue Cadet avec la sécurité interrogeant publiquement les visiteurs GO, GLNF ou profane ? S'agissant d'une TBO, j'ai connu plus discret.

En résumé organisation loin d'être juste et parfaite (pour rester courtois).

Comme je le disais déjà hier, suis allé noyer ma déception, avec d'autres, dans le Saint-Barth au premier.

F.

MB 29/05/2015 22:50

Tres belle apparition des deux Grands Maitres cote a cote dans une conference publique…
A quand une presence cote a cote lors d'une Tenue Solennelle? La residerait un vrai progres.
A defaut, cette conference ne serait in fine qu'une commedie des masques…

MB

MB 01/06/2015 15:05

Je le souhaite MTCF Gerard.
Mais force est de constater que les Freres et les VM n'ont pas attendu les declarations des Dignitaires pour oeuvrer avec Force et Vigueur a leur Ideal…

Joaben 01/06/2015 13:21

Cher MB.
En effet, c'est ce qu'il faut cultiver : se prendre en main en tant que FM et ignorer ces consigne obedientielles illégitimes en matière d'intervisites !
Bien sûr que le dirigeants obedentiels ne vont pas renoncer spontanément à ces pratiques. Faute de pouvoir les contraindre à le faire, il faut les ignorer.
C'est innaceptable civilement bien sûr, mais aussi MACONNIQUEMENT car çà viole les rituels maçonniques. Dans le "a quoi reconnaitrai-je que vous êtes macon ?" il n'est nullement question d'obedience.
Alors bien sûr il y a des décennies de conditionnement obédientiel à vouloir faire croire que ces impostures auraient valeur maçonnique. Ce sera donc long pour rétablir la plenitude maconnique, mais attelons-nous y !

Joaben 30/05/2015 17:52

A une difference près cher Gerard qu'un GM comme JP Servel ... ca ne s'élit pas ... c'est un don de Dieu...
J'exagère ?
Donnons la parole à JP Servel

« »Dans un Ordre rigoureusement hiérarchisé comme le nôtre, toutes les prérogatives viennent nécessairement “d’en haut ». Une impression contraire pourrait être ressentie, A TORT, dans les Loges, lors de l’élection du Vénérable. Les Frères peuvent considérer parfois qu’ils choisissent de confier le pouvoir de les diriger à l’un des leurs. Illusion, bien sûr….[…] « Mais surtout, la désignation d’un Frère élu ne peut être qu’une proposition adressée au Grand Maître qui, seul, peut donner l’ordre à son représentant, Grand Maître Provincial, Inspecteur du Rite ou Vénérable, de procéder à l’installation, d’en transmettre les bienfaits et les pouvoirs ».
C’est dans le même discours lors de l’investiture de son prédecesseur qu’est apparue la fameuse appellation, jamais démentie depuis :

« »Ainsi, le Grand Maître, ultime trait d’union entre les hommes et Ce qui les dépasse, ultime trait d’union entre les hommes et Dieu, Grand Architecte de l’Univers, est-il à la fois la plus haute autorité de l’Obédience et le plus fidèle serviteur de la Tradition ». (« Actualités » N°100 de la GLNF) »

MB 30/05/2015 12:36

En l'occurence les FF du DH, du GODF et de la GLDF qui visitent frequement les Loges de la GLNF, de la GLU d'Angleterre, d'Amerique du Nord, et vice-versa, eux ne pratiquent pas la comedie des masques: ils oeuvrent a leur Ideal Maconnique pleinement.
Que les Dignitaires veuillent faire accroire que les inter-visites ne sont pas possibles est une totale illusion… Les Freres de toutes Obediences se visitent depuis longtemps. Ils ont juste comme contrainte de ne pas se presenter es-qualite. Mais l'essentiel est garanti: le Travail effectif sur les Colonnes

Sous la Voûte étoilée 30/05/2015 00:05

Ne faudra-t-il pas apprendre à gérer le possible et le souhaitable ? Confondre les deux ne serait-il pas l'assurance que cette première rencontre ne corresponde qu'au cas de figure que tu évoques ?
C'est ce que souhaiteront ceux qui voudront n'y voir qu'un jeu de masques...
Je ne rêve que de les faire mentir...

templum 29/05/2015 22:34

TCF
très bien rendu mais...
le SCNDF n'est pas de la GLNF, il est composé de FF de la GLNF...nuance!
(:-))

Sous la Voûte étoilée 30/05/2015 00:00

Tu as parfaitement raison... Avec ta permission, je vais corriger.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/