Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

10 May

GODF : "Aux victimes de la barbarie nazie et du régime pétainiste"

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Mémoire

GODF : "Aux victimes de la barbarie nazie et du régime pétainiste"

Ce 9 mai 2015, le Grand Orient de France, en présence de Jean-Marc Todeschini, ministre des anciens combattants, Delphine Bürkli, maire du 9° arrondissement et de Daniel Keller, Grand-Maître, a restauré le monument "aux victimes de la barbarie nazie et du régime pétainiste".

 

Photos : Ronan Loaec
Photos : Ronan Loaec
Photos : Ronan Loaec

Photos : Ronan Loaec

Un premier monument avait été inauguré par Philippe Guglielmi, alors Grand-Maître, dans l'ancien hall de la rue Cadet. C'était en 1999. Les récents travaux de rénovation et de mise en transparence de l'accueil du Grand Orient de France (2008-2010) avait conduit à son démontage

1° Mur du Souvenir

1° Mur du Souvenir

La cérémonie du 9 mai a rétabli, dans une forme nouvelle, la trace de cette période de notre histoire où 500 francs-maçons du GODF, identifiés, ont payé de leur vie leur appartenance. Combien d'autres n'ont pu l'être ? En 1939, les effectifs de l'obédience étaient de 35.000. En 1945 ils avaient chuté à 5.000 ! 

 

Daniel Keller rappelait dans son allocution cette phrase que Pétain ressassait et dont les conséquences sont accablantes : "un juif n'est pas responsables de ses origines, le franc-maçon l'est de ses choix." !

 

GODF : "Aux victimes de la barbarie nazie et du régime pétainiste"

Pétain publia les décrets d'interdiction des deux premières obédiences maçonniques, le GODF et la GLDF, dès le 19 aout 1940, avant les premières mesures contre les juifs.

 

La visite du musée de la franc-maçonnerie a permis au ministre et à la maire du 9° arrondissement de s'arrêter devant cette vitrine qui expose, outre des témoignages édifiant sur la radicalité de la lutte antimaçonnique du régime de Pétain, la une du journal "Le Matin" du 21 aout 1940 qui informe du décret d'interdiction des deux premières obédiences, le GODF et la GLDF, réunies dans la répression.

La vitrine du musée de la franc-maçonnerie contenant l'exemplaire du journal "Le Matin" du 21 août 1940.

La vitrine du musée de la franc-maçonnerie contenant l'exemplaire du journal "Le Matin" du 21 août 1940.

La UNE du journal "Le Matin".

La UNE du journal "Le Matin".

 
Pour complaire à l'occupant nazi, Pétain, ennemi insatiable de la franc-maçonnerie, décuplait son zèle dans l'organisation de la déportation vers l'horreur des camps.  
 
Le Frère Gabriel Bénichou, l'un des rares rescapés, a livré un témoignage d'une grande sérénité dans la description des heures, des mois et des années vécues. Comment ne pas penser à nos Frères et à nos Soeurs qui avant de nous quitter ces dernières années, ont organisé ce formidable passage de témoins entre générations, ces passeurs de mémoires selon la belle appellation de Sam Braun...
 
  
Le Frère Gabriel Bénichou lors de son témoignage.

Le Frère Gabriel Bénichou lors de son témoignage.

Remerciements de Daniel Keller et remise de la médaille et du diplôme du GODF honorant le Frère Gabriel Bénichou.
Remerciements de Daniel Keller et remise de la médaille et du diplôme du GODF honorant le Frère Gabriel Bénichou.
Remerciements de Daniel Keller et remise de la médaille et du diplôme du GODF honorant le Frère Gabriel Bénichou.

Remerciements de Daniel Keller et remise de la médaille et du diplôme du GODF honorant le Frère Gabriel Bénichou.

 
Ce monument donne les noms de nos frères victimes en déclinant leurs loges et leurs "orients" (ville de rattachement de la loge). Il permet de restituer la mémoire des loges du Grand Orient de France. Il participe de cette reconstitution de l'histoire de la franc-maçonnerie au même titre que les "archives russes", ces archives des loges confisquées par les SS, stockées à Berlin puis reprises par les russes lors de la prise de Berlin et conduites à Moscou... 
 
Philippe Guglielmi puis Alain Bauer , lors de leur grande-maîtrise, surent mener les négociations pour obtenir leurs restitutions.
Photo : Ronan Loaec

Photo : Ronan Loaec

 

La mémoire n'est pas seulement un devoir, c'est aussi l'outil pour construire l'avenir...
 
 
Gérard Contremoulin
_______________________________________________________
La mémoire n'est pas seulement un devoir, c'est aussi l'outil pour construire l'avenir...
 
 
Gérard Contremoulin
_______________________________________________________
Commenter cet article

Christian Labrousse 11/05/2015 00:35

"La mémoire n'est pas seulement un devoir,c'est aussi un outil pour construire l'avenir..."

Lydie PILLOT 10/05/2015 17:03

Pourquoi ? pourquoi ? Personne ne peut répondre à cette question. Pourquoi une telle haine contre les Juifs, les Francs-Maçons et bien d'autres. ?
C'est dur de d'imaginer que ces horribles temps de persécutions peuvent reprendre à tout moment.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/