Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

22 May

La Régularité, deux ou trois choses qu'il sait d'elle...

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Presse - Livres - Revues

La Régularité, deux ou trois choses qu'il sait d'elle...

Roger Dachez publie ce 21 mai : "Franc-Maçonnerie : Régularité et reconnaissance. Histoire et posture".

 

Dans cette étude sur la Régularité, il se livre tel qu'il est, engagement et pugnacité, honnêteté et sérénité, volonté de dire les choses telles qu'il les conçoit.

 

Extrait de son avant-propos :

 

.../...

Je l’ai voulu sincère et sans arrière-pensée – nul ne peut me reprocher d’avoir jamais dit le contraire de ce que je pensais, ni fait le contraire de ce que j’avais dit. Je me suis également imposé d’en désigner les sources et d’en préciser les références, mais je ne prétends à aucune infaillibilité et je le propose comme une contribution honnête, mais naturellement susceptible de critiques, à un débat difficile.

Mon but, toutefois, n’est pas de tromper mes lecteurs, ni de leur dorer la pilule par veulerie ou par calcul, ni de les entraîner dans des impasses. Mes choix maçonniques sont connus et n’interfèrent pas ici car je n’y défends aucun camp : il serait temps que la distance par rapport au sujet que l’on traite, comme il sied dans le milieu académique où jadis la franc-maçonnerie recruta tant de ses adeptes, devienne aussi la norme du débat dans le monde maçonnique français. 

.../...

 

A propos "d'exclusivité".

 

Je crois utile de préciser que pour cet article, Sous la Voûte étoilée ne bénéficie d'aucune "exclusivité" et n'en souhaite d'ailleurs pas. Depuis une certaine affaire qui a opposé la communauté des blogs maçonniques à un autre blog voulant rendre payantes les informations sur la franc-maçonnerie (après dépôt de son titre à l'INPI), j'avais cru comprendre que cette notion d'exclusivité était étrangère aux références de ladite communauté...

 

En revanche, Sous la Voûte étoilée a simplement souhaité relayer une information sur un sujet qui a occupé et préoccupé une partie du monde maçonnique ces trois dernières années dans le sillage de l'Appel de Bâle. 

 

Gérard Contremoulin

_______________________________________________________

Commenter cet article

Alain Bernheim 23/06/2015 14:52

Le 21 mai dernier, le site de Jean-Laurent Turbet (http://www.jlturbet.net/2015/05/exclusif-roger-dachez-nouvelles-sources-americaines-concernant-la-regularite-et-reconnaissance.html) était consacré au dernier livre de Roger Dachez. « Roger Dachez aurait – notamment – trouvé une source américaine concernant la régularité et la reconnaissance accordées par des américains à la Grande Loge de France dans les années 1960! Mais quelle est donc cette source nouvelle? Regardez la vidéo ci-dessous ! ».
Dans cette brève vidéo, Roger Dachez déclarait: « Quand on essaye de situer son travail à un certain niveau de rigueur, il n’y a qu’une seule méthode possible, celle des sources. Aller chercher les sources et les mentionner. Et en particulier je cite des sources américaines qui n’ont jamais été publiées en France et qui montrent qu’une partie du débat sur la régularité possible de certaines obédiences françaises depuis une trentaine ou une quarantaines d’années a reposé pendant plusieurs décennies sur un contresens effectué par les Américains au début des années soixante, particulièrement en ce qui concerne la Grande Loge de France. Mis je laisse au lecteur le soin de découvrir cette pépite de ma documentation. »
Pages 103 à 105 de son livre, il explique en quoi consiste cette ‘pépite’: le texte des travaux d’une commission de la Conference of Grand Masters of Masons in North America (publication annuelle) en 2003 : « Je veux simplement reproduire ici des extraits, à ma connaissance jamais publiés en France, des travaux de la Commission à cette occasion. » Et il cite avec commentaires des extraits des points 26, 24, 27, 28 et 29 des travaux de cette commission.
Le texte original et intégral des trente-six points des travaux de cette commission a été publié en France par Michel Singer en 2006 aux Éditions Dervy, pages 256 à 265 de son livre, Un franc-maçon dans la tourmente Les relations internationales d’une obédience.

Désap. 01/06/2015 18:41

Mon TCF Gérard,

Au regard d'un style très lourd, de fautes d'orthographe déplaisantes et par égard vis à vis de notre TCF R. Dachez, j'ai réécrit mon commentaire sans en changer le sens.

Si tu en as convenance, je te remercie de remplacer mon commentaire de ce matin par celui que je viens de poster.

Bien Frat.
Patrick

Sous la Voûte étoilée 01/06/2015 20:11

Bien évidemment puisque tu le demandes.
Je publie ta demande afin que la transparence soit réelle.
Je te remercie.

Désap. 01/06/2015 18:37

Premier commentaire sur l'essai de notre Frère Roger Dachez :

J'ai lu cet essai.
J'ai relu les premiers chapitres pour être bien certain d'avoir compris.

Notre Frère nous indique que la querelle entre Moderns et Antients ne résulterait que d'intérêts administratifs et financiers que les premiers cherchaient à protéger et les seconds à s'approprier.

Il ne s'agissait donc nullement de questions de régularité maçonnique, notamment en ce qui concernait le rituel des Moderns et sa conformité aux Anciens Land Marks ?

La cause de la scission de la Grande Loge d'Angleterre de 1751, la création de la Grande Loge des Antients pourvu d'une Constitution remettant en cause à la fois celle de 1723 et sa "mise à jour" de 1738, l'élaboration d'un rituel qui se voulait parfaitement conforme aux Anciens Land Marks ne seraient ainsi que la résultante de différents d'ordre matériel ?

Dans ces conditions, quelle sens donner à la formation, par les Moderns en 1809, de la Loge de Promulgation chargée de retrouver les Anciens Land Marks, s'assurer de l'effective régularité de leur rituel et ainsi apporter une réponse aux reproches faits par les Antients qui ne manquaient pas de les interrogeaient régulièrement sur l'avancée des travaux de cette Loge ?

Quelle sens donner à l'exigence de ré-initiation de tout maçon souhaitant changer de GL ?

Comment interpréter la formation de la Loge de Réconciliation en 1813, qui eut pour objet l'élaboration d'un nouveau rituel permettant d'écarter tout doute de régularité, de définir une fois pour toute une Règle et des Grades conformes à la "Pure et Ancienne Maçonnerie" et enfin la reconnaissance mutuelle par une "ré-union" au sein d'une seule et même Grande Loge ?

Cher Roger, merci de tes lumières complémentaires à ton essai.

Roger Dachez 03/06/2015 20:14

Cher Désap,

Voilà en effet des questions majeures de l'histoire maçonnique qui conditionnent encore bien des débats contemporains, surtout en France ! Mais le cadre du blog de notre ami Gérard est sans doute trop restreint pour en épuiser la matière...
Je veux seulement dire ici que les traiter au fond n'était pas mon objet dans le livre que je viens de publier : je n'en ai évoqué que ce qui permettait seulement d’éclairer l'histoire de la notion de "régularité" sur laquelle on a dit beaucoup de sottises et de contre-vérités - conscientes ou non..
Il reste que les points que tu soulèves sont souvent "instrumentalisés", notamment par certains milieux de la GLDF - et peut-être aussi à la GL-AMF, je l'ignore -, en tout cas de la part de "responsables" du REAA en France. Je cite dans le désordre : le Titre 1er des Constitutions de 1738 viendrait contredire la version de 1723; les Antients auraient eu une conception maçonnique - voire philosophique ou religieuse - très différente de celle des Moderns (et naturellement plus "traditionnelle"); la Loge de Promulgation, entre 1809 et 1811 a d'ailleurs reconnu que des "altérations " - comme l’inversion des mots des deux premiers grades - avaient été apportées par les Moderns aux "rituels anciens", etc.
Malheureusement, les acquis de la recherche documentaire, depuis vingt ans, ont pratiquement réduit à néant ces légendes de parvis. Les historiens et les érudits maçonniques britanniques le savent très bien - je l'ai encore évoqué avec plusieurs d'entre eux en marge de la Conférence mondiale tenue à Paris le weekend dernier - mais nombre de "dignitaires" français l'ignorent superbement et veulent du reste continuer à l'ignorer parce que cela permet d'alimenter de petites polémiques obédientielles...
Je crois que les Loges d'étude et de recherche - les vraies, celles qui confrontent les textes et leur contexte historique sans a priori, pas celles qui font du "jus de crâne" - sont le cadre idéal pour examiner ces sujets. C'est ce que nous faisons, à la LNF, à William Preston, notamment, ou - en mode ouvert aux Sœurs ! - à Elizabeth StLeger.
Mais je suis toujours disposé à parler des problèmes historiques dès lors qu'on ne confond pas l'histoire et la politique maçonnique. Ce sera avec plaisir avec toi si l'occasion s'en présente !

Très frat.

Joaben 29/05/2015 11:28

@desap.
Il faut faire attention aux postulats sur lesquels on construit la suite d'un exposé.
Ainsi, énoncer :
"l'isolement de la FM française" est un postulat gratuit qui va biaiser la suite du raisonnement.
"le déclin de la langue francaise " est aussi un danger si on le généralise à d'autres aspects de la France.

A l'inverse :
- revenir aux bases de la FM, présentes dans tous les rituels detruit totalement toute isolationisme : "les FM sont un seul peuple répandu sur la surface de la terre" "aucune multiples-sortes de FM" . Il n'y a donc aucune considération nationale dans la FM, pour ce qui est de la pratique rituelle. Il revient à ceux qui catégorisent, élèvent des barrières entre les FM, les dispersent en groupes isolés d'expliquer comment ces actions peuvent être cohérentes avec ces bases de la FM.

- alors bien sur "la régularité" qui si elle est utilisé sans précision soit fait référence à un attribut convenu entre des GL se reconnaissant autour des BP de UGLE ... soit est une attribut commercial sans la moindre signification ... puisque tous sont "réguliers" à quelque chose.

- les aspects de politique obédentielle, de marquer un territoire, sont d'un tout ordre et préoccupent peu les FM en particulier les 90 % dont parle desap qui s'en moquent completement, à part à alimenter des débats de blogs. Une energie considérable se dépense en postures, chausse-trappes, contrepieds, esbrouffes, alliances de circonstance, trahisons, complots.
Cette bagarre obedentielle est en effet très franchouillarde.

Notre frère Roger rationalise l'approche de cette question et nous donne une approche distanciée de cette bataille puérile, franchouillarde et nuisible de pouvoirs de ceux qui veulent se fabriquer une "3e voie" qui separera un peu plus les FM ou qui se cabrent dans une aura de "régularité" sans trop savoir de quoi ils parlent.
Ce qui est amusant est que cette reddition que propose Desap n'interesse nullement ni la GLUA, ni d'autres GL en Europe ... sauf quelques comploteurs, peut être.
Au contraire les évolutions de la GLUA montrent une ouverture(très prudente) sur des bases maçonniques. (par exemple vers un abandon progressif du sexisme).

Joaben 01/06/2015 17:27

Desap ...que tu baptises ton postulat "constatation" n'en change pas la nature.
Tu raisonnes en "rapport de forces" d'effectifs !
Je t'ai donné des arguments maçonniques pourquoi le FM n'est pas isolé.
Je me moque tout autant de GLEFU. C'est un outil au service de FMs. S'il ne SERT plus, il faudra le jeter.

Désap. 30/05/2015 00:34

Je ne suis dans aucun postulat.
Je suis dans le constat de situations bien concrètes, vérifiables et, cerise, confirmer par un maçon non soupçonnable de chercher à me soutenir, nous ne nous connaissons pas et je n'ai pas d'envergure particulière dans le PMF.
Reste l'objectivité dont je ne sais comment le remercier tant cette notion a disparu des Directions des Obédiences françaises.
Mais en effet, on peut faire le choix de relativiser ou d'accuser d'exagérations dangereuses, on est ainsi bien installer dans le concert national.
Un excellent moyen pour protéger sa position et gérer son potentat,
Mais quel est l'apport de tels égocentrismes, valables (c'est ce qui est le plus extraordinaire !) de la petite (non péjoratif) GLEFU au GODF en passant par CMF ?
La fraternité maçonnique est basée sur l'apport et l'effort, et non sur son synonyme profane imprégné de béatitude naïve qui, dans le pire des cas que je n'ose envisager (...) pourrait servir une certaine démagogie.

Désap. 28/05/2015 09:43

Cher Roger Dachez,

Tout premièrement, mon TCF, je tiens à te remercier de ta réponse, j'ai interrogé Alain Bernhiem sur ce même thème de la situation de la Franc-maçonnerie française, à ce jour pas de réponse.

Ne te formalise pas de ma petite provocation, elle était surement maladroite, mais je souhaitais ainsi souligner que je ne partage pas l'avis selon lequel il faudrait relativiser régularité et reconnaissance, qu'il faudrait même les dissocier, eu égard à l'histoire de la GL de Londres puis de celle d'Angleterre et enfin sa scission et la création de la GL des Antients, celles-ci basées sur des problèmes de régularité et un refus de reconnaissance mutuelle dont le soucis de résolution occupa tout de même les deux GGLL pendant quatre ans, puis trois ans supplémentaires de travaux de la Loge de Réconciliation pour arriver à un accord sur la régularité maçonnique dont résultera une reconnaissance formalisée par l'union des deux GGL dans la GLUA.

Je ne développerais pas ici le fait qu'également les loges constituées dans les pays européens, principalement, avait pour principe de demander leur reconnaissances aux GGLL anglaises.

J'aurais bien aimé en discuter avec toi sur Pierres Vivantes à l'occasion de tes articles sur le sujet, mais les commentaires sur le site sont désespérément fermés.

S'agissant de l'isolement de la FM française, une information, n'ayant soulevé aucun commentaire particulier tel que nous avons la manie d'ignorer ce qui est essentiel, m'a fait prendre conscience de ce que nous devrions considérer comme un problème important.

Cette information est le fait que le Maroc s’apprête à prendre la décision de remplacer le Français comme langue vivante 1 dans ces collèges, par l'anglais.

C'est est un signe, le symbole d'une perte d'influence majeure de la France dans le monde.

Je ne doute pas un instant, les Anglais ne perdant jamais rien de vue, que dès la mise en place de cette réforme, la GLUA installera une GL régulière sur le territoire marocain.

Nous savons tous que les Lumières qui inspirèrent tous les libérateurs, les réformateurs des pays européens jusqu'à la fondations des USA, ont été diffusées par une Franc-maçonnerie française puissante de son rayonnement et de son intelligence des 18è et 19è siècles.

Depuis le fameux Convent du GODF de 1877, c'est non seulement le déclin international, mais de plus nous nous recroquevillons sur notre territoire.

Depuis, la FM française ne se parle plus qu'à elle-même, elle ne s'occupe plus que de jeu d'influence interne dont la caricature fût la gestion catastrophique de l'appel de Bâle, et pendant ce temps là, la GLUA reprend force et vigueur et invente la Maçonnerie théiste.

Il est impensable que les GM de nos obédiences ne se penche pas très rapidement et très concrètement sur ce problème qui a une influence directe sur la Construction Européenne, notre seul avenir réaliste, ce que les 5 Grandes Loges de Bâle, à n'en pas douter, avaient, ont toujours, bien présent à l'esprit.

Bien Fraternellement,
Patrick

Désap. 26/05/2015 13:02

Je n'ai pas lu, je vais le faire,
mais il me semble que l'on puisse, sans médire, supposer que l'on ne lira pas d'éloges ni sur la régularité ni sur la reconnaissance, Alain Bauer veille.
Et pendant ce temps là, la franc-maçonnerie française reste bien isolée de la communauté maçonnique mondiale,
Alors, heureux j'espère ?
Heureux d'avoir sabordé une possibilité historique d'union de la Maçonnerie européenne qui allait bien dans le sens d'une cohésion des peuples au sein d'une Union Européenne en difficulté qu'il s'agirait de se décider à sauver avant que nous parlions tous anglais, mangions tous du poulet au chlore et des ambeurgés ?
Un Grand Merci aux principales GGLL françaises pour cette vision à long terme, de travailler si vaillamment à la sauvegarde de notre culture, de participer si concrètement à la Construction Européenne, si chère au Grand Orient de France.

Roger Dachez 27/05/2015 21:21

Je ne vous connais pas Désap, mais vous ne me connaissez pas non plus, manifestement ! "Bauer veille" est une phrase d'une parfaite stupidité - outre son caractère désobligeant. J'écris ce que je veux, où je veux, quand je veux, sans subir la censure de quiconque - sauf les insultes de certain GM quand je pointe ses incohérences et ses demi-mensonges, mais c'est dérisoire...
Pour le reste, les querelles d"obédiences me consternent mais elles me sont indifférentes car la maçonnerie ne se résume pas à cela. Il ne s'agit ne de louer ni de vilipender la "régularité", laissons cela aux séides de tous poils, mais simplement de comprendre ce que ce mot veut dire depuis qu’il est apparu en maçonnerie.
A la différence d'un certain "historien incontournable" passé maitre en l'art du double langage et de l'imposture intellectuelle, j'ai voulu donner des sources pour que chacun juge et tente de voir clair sur un sujet bien plus complexe qu'il n'y paraît.
La question de la situation de la FM française dans le concert maçonnique mondial est en effet une vraie question, mais on peut pas la traiter sérieusement avec des formules simplistes et des solutions à l'emporte-pièce. Il faut la considérer dans toute la profondeur de l'histoire intellectuelle de notre pays - comme de celle des pays anglo-saxons - et à travers la complexité foncière de l'institution maçonnique depuis son premier essor.
Cela demande simplement un peu d'indépendance intellectuelle, une bonne méthode et pas mal de travail. Je constate avec regret que ce ne sont pas toujours des valeurs respectées dans le monde maçonnique, mais cela ne m’empêche nullement de continuer à y croire.
Bonne lecture, en tout cas.
Frat.

Lionel MAINE 25/05/2015 11:12

Le Grand Maître de l’époque, était aussi 33°, sous la Juridiction du Suprême Conseil de France.
Y-aurait-il quelque rapport, entre son courage et son honnêteté intellectuelle à Minneapolis, et sa radiation de l'Association Loi de 1901 susnommée ?

Lionel MAINE 23/05/2015 18:18

Belle efficacité que celle de "Conform édition" et de "La Poste" !
Commandé hier matin, ... dans la boîte aux lettres ce midi !
Que d'idées reçues battues en brèche dans ce livre "que tout Franc-Maçon devrait avoir lu" !
Ancien frère d'une Loge de la Grande Loge de France, que je visite aujourd'hui assidûment avec bonheur, je suis doublement horrifié par ce qui s'est passé en Février 2003, à Minneapolis, à la Conférence des Grands Maîtres des Maçons d'Amérique du Nord:
Horrifié par mon manque de culture historique mais surtout par le mensonge du Grand Chancelier de la G.L.d.F de l'époque qui osa affirmer que"la G.L.d.F exigeait de tout candidat de déclarer sa croyance en un Etre Suprême" !!!
On comprend mieux l'outrecuidance des instigateurs de la "Déclaration de Bâle", même pas dix ans plus tard.
Honneur par contre au Grand Maître et au Grand Maître adjoint qui, dés le lendemain, démentirent cette assertion fallacieuse !
Plus que jamais, la Vigilance reste de mise !

Duplay 23/05/2015 14:45

L'objectivité de l'historien suffit. Les querelles "maçonniques" sont polluées par des autodidactes partisans qui, bien souvent, veulent faire croire que le soleil brille quand il pleut. Roger Dachez, qui n'est pourtant pas historien de formation, a su utiliser une méthode universitaire pour chercher et expliquer les documents. D'autres, avant lui Daniel Ligou, Charles Porset, aujourd'hui Eric Saunier, Ludovic Marcos ou Pierre Mollier - cette liste ne se veut pas exhaustive- ont tracé le sillon ou le suivent. Malheureusement, l'approche scientifique n'arrive pas à faire taire les obscurantistes et les illuminés. Qu'y faire? Rien sinon de cesser d'accorder le moindre crédit et la moindre attention à eux.
L'histoire de la maçonnerie dans sa diversité et sa complexité est passionnante. Son étude est plus intéressante que les élucubrations.

Lionel MAINE 23/05/2015 10:44

Je viens de le commander; lisons-le, nous commenterons seulement après !!!

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/