Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

13 Jun

Le mauvais combat de "La Maçonne"...

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

Le mauvais combat de "La Maçonne"...

Notre amie blogueuse "La Maçonne" ne nous a jamais habitué à être tendre avec le Grand Orient de France, parfois assez critique, voire carrément désagréable. Mais dans cet article, elle se place à la limite de la désinformation...

 

On vient en franc-maçonnerie pour cultiver la recherche de la vérité et nous apprenons à nos dépens qu'on ne l'atteint jamais. Parfois en touche-t-on quelques aspects comme autant d'horizons qui fuient dès que nous nous en approchons...

 

Le vote favorable du convent de la GLFF en faveur de la double appartenance avec le GODF occupe apparemment les esprits et notamment le sien et semble continuer à faire couler beaucoup de salive avec une saveur de regret, voire de défi !

 

En effet, les conditions mises à son application se multiplient autour du thème "il faut que le convent du GODF ratifie notre vote, sinon, il ne s'appliquera pas"... On se souvient des arguments développés au plus haut niveau rejetant la responsabilité de la situation d'avant ce vote sur ... Daniel keller au motif "qu'il n'en voulait pas" !

 

Pas étonnant que notre amie "La Maçonne" poursuive sur ce thème.

Extrait :

 

Je ne serais pas la blogueuse « la Maçonne », si je ne signalais pas à mes lectrices et lecteurs, que le convent du GODF n’a pas validé l’accord de double appartenance avec les sœurs du Droit Humain. La réciprocité entre le GODF et le Droit Humain n’est vraie que pour les frères des deux obédiences. Pourquoi le Conseil de l'Ordre et son Grand Maître n'ont pas fait voté par le convent du GODF ce qui semble être une simple mise en conformité avec l'actualité de leur obédience pour les sœurs du GODF et du Droit Humain?

Pour paraphraser une expression qui m’a été dite : il n’y a que le GODF qui croit que la double appartenance est automatique (ou qui veut nous le faire croire).

Si le GODF souhaite une double appartenance avec la GLFF, autant qu’il accepte que les sœurs du GODF puissent bénéficier des mêmes privilèges. Bien sûr, sans ce vote du convent du GODF, l'accord sera inexistant. Est-ce que les loges et les frères du GODF s'accorderont pour se reconnaitre dans les prises de position du Conseil de l'Ordre et de son Grand Maître vis-à-vis des obédiences mixtes et féminines?

 

Rappelons que le Conseil de l'Ordre du GODF et en premier lieu son président, le Grand-Maître, n'a aucun pouvoir en matière "législative", ce pouvoir appartenant exclusivement au Convent.

 

Alors voyons, à partir des textes du GODF, ce qu'il en est !

Et la solution à cette question de la double appartenance réside dans un certain article 81 du Règlement Général du GODF. Et pour que chacune et chacun bénéficie du même niveau d'information, rappelons que le Règlement Général est adopté et modifié par le Convent.  Le Convent est composé d'un représentant de chacune des loges de l'obédience.

Le texte qui suit est donc une décision du Convent, instance délibérante (législative) souveraine du Grand Orient de France !

 

Voici ce texte :

 

ART. 81. - AFFILIATION.

Tout Franc-maçon d’une Loge adhérente au Grand Orient de France peut être affilié à plusieurs Loges dépendant de l’Obédience ou d’autres Puissances Maçonniques reconnues par convention par le Grand Orient de France. Il ne paie sa capitation que dans une seule Loge dans laquelle il exerce ses droits définis à l’article 12.

 

Quand la Loge dont il est membre cesse son activité, pour quelque cause que ce soit, il doit, dans le délai d'un an, se faire affilier à une autre Loge, sous peine de ne plus pouvoir être admis dans les Loges de l'Obédience. Durant cette période, il reste membre actif du Grand Orient de France.

 

Tout Franc-Maçon qui n'a pas signé la demande de reprise des travaux d'une Loge en sommeil ne peut être admis par celle-ci que par nouvelle affiliation, selon la procédure indiquée ci-après.

 

Il lui est interdit, d'une part, de légiférer la même année dans deux Obédiences différentes, et, d'autre part, les Francs-Maçons du Grand Orient de France ne peuvent, sans autorisation préalable du Conseil de l'Ordre, participer à la création d'une Loge d'une autre Puissance Maçonnique en France.

 

La possibilité de s'affilier, c'est-à-dire d'être membre d'une loge du GODF est ouverte par ce texte dès lors que la demande émane d'un membre d'une obédience avec laquelle le GODF a un accord de reconnaissance. Il me semble que tel est le cas du GODF et de la GLFF !

 

Pour être complet, précisons qu'il existe deux catégories de membre dans les loges du GODF. Les membres en "appartenance directe" et les membres "affiliés selon l'article 81". La différence est contenue dans les premier et dernier paragraphes. Selon son choix, le membre, soeur ou frère, demandant son affiliation choisit la loge dans laquelle il entend exercer son pouvoir législatif, sachant qu'il ne peut l'exercer que dans une seule. Ce que stipule le texte par : "il lui est interdit de légiférer la même année dans deux obédiences différentes". 

 

Précisons également que cette disposition a une incidence non négligeable sur la capitation. Celle-ci se compose au GODF de trois parts :

- la part correspondant au fonctionnement de l'obédience (la capitation),

- la part correspondant à l'occupation des locaux, entretien et surveillance (la cotisation),

- la part de fonctionnement de la loge et qui ne dépend que d'elle-même.

Pour les membres en "appartenance directe", les 3 parts sont exigibles.

Pour les membres en "affiliation article 81", la première part n'est pas exigible et dans certaines conditions (déterminées par la loge), tout ou partie de la troisième non plus.

 

Rien ne s'oppose donc depuis l'adoption de ce texte, il y a plusieurs dizaines d'années, à ce que des membres d'obédiences reconnues par le GODF puissent devenir membre du GODF. Et ceci, quoi que puisse en dire "La Maçonne", bien avant les votes des convents de 2010 et 2011 favorables à l'initiation des femmes et à l'affiliation des soeurs !

 

Dernier point de mise au point, le Suprème Conseil du REAA de la Fédération Française du Droit Humain sous la signature du Frère Jean Eisenbeis et le Grand Chapitre Général du GODF (Rite Français) sous celle du Frère Jean-Pierre Catala ont signé un accord d'intervisites.

 

Alors, que répondre à ce type de paragraphe :

Ainsi, le monde merveilleux du GODF et des obédiences masculines libérales semblent bien moins ouverts, se cachant derrière des effets d’annonces, plutôt qu’agissant concrètement. Nos frères-la-vertu prônent bien des choses, mais ne l’appliquent pas pour eux-mêmes.

 

la phrase de Talleyrand : "Tout ce qui est excessif est insignifiant" !

 

 

Gérard Contremoulin

______________________________________________________

 

Commenter cet article

Alexander 16/06/2015 10:53

A mon sens, la vraie motivation de la GLFF d'autoriser cette double appartenance fut de RECONDUIRE l'accord avec le GOdF stipulant que ce dernier n'autoriserait pas la création de loges exclusivement féminine ... Ce qui arrivera inéluctablement avec le temps, dans 20-30-50 ans, du fait de la liberté de chaque loge d'avoir sa personnalité propre !
D'ailleurs, à ce propos, je ne voie personne pousser des cries d'orfraie à l'encontre de la Grande Loge Mixte de France qui laisse la liberté à ses loges d'être féminine, masculine ou mixte, et ce avec les mêmes répercussions de visites interdites des Frères/Soeurs dans les loges monogenre ! La GLMF est quand même issue de la Grande Loge Mixte Universelle, elle-même issue du Droit Humain ! C'est dire si la filiation est directe et pourtant elle tolère des loges monogenres !
Personnellement, je comprends tout à fait que les femmes ou les homme n'aient envie de travailler qu'entre eux, ça ne me choque pas ... C'est même plus une expression de la liberté que d'imposer la sacrosainte mixité ! Lorsque l'on me demande de sortir lors d'un passage sous le bandeau alors que je visite une loge GLFF, je le comprends tout à fait, la souveraineté de la loge faisant qu'elle décide de son destin (en l'occurence initier ou non) SEULE ! Il en est de même pour la mixité ou non !

ALexander 19/06/2015 08:18

En effet, Joaben, tu y as répondu, merci de ta franchise.

Joaben 18/06/2015 12:15

merci Alexander de me poser cette question. Répondre ou pas est une décision qui te revient.
Faire figurer dans les critères de loge que ce soit "monogenre" me dérange de même qui si on y faisait figurer que les membres doivent être d'une couleur de peau, de cheveux, d'une profession, d'un statut social. !
J'espère avoir répondu à ta question.

Alexander 18/06/2015 10:36

Dis moi Joaben : pourrais-tu m'expliquer objectivement ce qui te dérange dans le concept de loge monogenre ?
Je précise de suite que je ne vais pas entrer dans un débat, je veux seulement connaître les arguments, je ne répondrai pas à ceux-ci.
Je te remercie d'avance.

Joaben 18/06/2015 10:33

Cher Gerard, je note une ironie ... justifiée si j'avais quelque prétention en matière de "conseiller" au GO dont je ne fais pas partie.
Ce n'est evidemment pas le cas et je ne doute pas que la "valeur" de l'avis que je donne soit aussi appréciée à l'aune de l'irritation perceptible ...
Je donne un avis et un souhait qui n'a d'autre valeur, suite aux exposés de chacun.
Si cet avis est idiot, gageons que les délégués, s'ils le connaissent, s'en apercevront ...

Sous la Voûte étoilée 17/06/2015 17:34

Les 1250 délégués des loges, membres du convent, apprécierons sans aucun doute, et à sa juste valeur, ce conseil !

Joaben 17/06/2015 17:29

Ce qui est le plus gênant dans cette affaire et conduit à des discours confus et polémiques est de faire intervenir cette question "genre".
Dans la mesure où on l'abandonne, cette question tombe, de fait. Dans ce domaine comme dans celui tout aussi embrouillé des relations avec DH.
NB : que je sache, la mixité n'est pas "imposée" ! Chaque loge recrute et reçoit selon ses règles, non ! Par contre le sexisme, lui est imposé.
Pourquoi faire compliqué ? Abolissez tout critère sur "le genre" au GO ... ! Je ne vois pas ce que quiconque peut trouver à y redire ! Et une loge monogenre ne sera qu'une particularité conjoncturelle.

Alexander 17/06/2015 14:59

En effet Joaben, conformément à nos accords inter-obédientiels, une loge purement féminine ne pourrait voir le jour, du moins pour l'instant. Nos 1700 soeurs viennent d'arriver. Toute évolution demande du temps, et inexorablement il y aura une demande, un jour, de plus en plus forte, d'une création d'une loge monogenre féminine.
Il y a de fortes chances que l'accord qui vient d'être passé avec la GLFF vise à anticiper ceci sur la réponse : "Vous ne pouvez pas au GO, mais nous vous rappelons qu'il y a possibilité d'avoir une double appartenance avec la GLFF, ce qui pourrait concrétiser votre projet..." (En celà tu as raison, c'est une répartition de parts de marché...)
Ceci tiendra un temps, mais pas éternellement, et le GO devra forcément aller vers la loge monogenre féminine (D'ailleurs le GO ne serait pas à l'abri d'une action en justice profane pour discrimination / aux homme et la possibilité de créer une telle loge !)

Joaben 17/06/2015 11:47

Merci de ta réponse Gerard, malgré un certain embarras(désolé).
Ainsi donc(lasses-moi la possibilité de dire directement), la question du sexe des adhérents intervient donc dans le cadre de "conformité aux accords inter obédientiels" ... donc on s'interdirait de créer une loge dont les membres seraient tous féminins ...
Même si vos accords ne me regardent pas, permets moi de trouver cela désolant. Mais il faut surtout regarder le chemin parcouru depuis le sexisme d'autrefois.
J'espere que ce critere "sexe" disparaîtra aussi, même si ca bouscule des accords. Cà vous éviterait de prêter le flanc à des attaques.
Un tel "accord" de parts de marché est-il honorable ? pire cohérent ?
"Les mâles ou mixtes pour GO et les exclusivement femelles pour GLFF"

Mais tout celà ne me regarde pas ...

Sous la Voûte étoilée 17/06/2015 11:02

La procédure de création d'une loge comprend l'étude du projet des fondateurs par le conseil de l'ordre qui transmet ensuite à un congrès régional qui doit voter avant le retour au conseil pour le vote définitif pour que la création puisse être effective.
Le conseil vérifie que le projet est conforme aux différentes obligations (dont la conformité aux accords inter obédientiels).
Ensuite, la vie d'une loge lui appartient "souverainement". Il peut y avoir inspection d'une loge, ce qui reste exceptionnel et limité à des situations graves. C'est toujours dans un contexte contentieux.
Pour la situation que tu évoques, je n'ai aucun commentaire à faire.

Joaben 17/06/2015 09:29

Je reste perplexe : si une loge, du fait des événements de départs-arrivées divers se retrouve, de fait, uniquement composés d'éléments féminins, vous faites comment ?
Lors de la création d'une loge GODF, existe-t-il une clause de diversité ou d'exclusivité d'un sexe ?
Bizarre ! Peux-tu nous éclairer, Gerard ?

Joaben 16/06/2015 10:30

Pas facile à suivre ...
Si je comprend bien, GODF ne met aucun obstacle à la multiple appartenance.
Tout va bien, donc.
Si j'ai bien compris c'etait GLFF qui y mettait obstacle.
Si GLFF a levé cet obstacle pourquoi demander plus à GODF ?
GODF n'a pas à valider une décision GLFF !

Reste cependant : un frere mâle peut il appartenir à GLFF ?
Là aussi c'est une décision GLFF !
En effet GODF montre sur le terrain un approche vers la "fédération de loges" autre que la simple declaration de circonstances.
Ainsi le "qui visite?", "qui a-ton le droit de visiter?", "que doit-on croire?", qui initie-t-on ?" sont affaire des loges, comme la gestion interne des loges, leur tresor. Tout cela est bien entendu fidele à la FM traditionnelle.
Se pose tout de même la question de l'adhésion individuelle. Dans le cadre d'une fédération c'est la loge qui adhère.

Laurent 15/06/2015 19:21

Le GODF est ouvert aux Soeurs et c'est une excellente chose. Les Soeurs qui veulent être membres du GODF peuvent le faire le plus naturellement possible. J'ai assisté à des changements d'obédiences de Soeurs vers le GODF qui se sont faits dans la plus grande simplicité et surtout fraternité. Une double affiliation ? Pourquoi pas, mais j'ai toujours pensé qu'on ne pouvait servir 2 obédiences.
Encore une fois c'est une tempête dans un verre d'eau... Certaines obédiences savent qu'elles vont devoir s'arrondir pour garder les jeunes soeurs en leurs seins car le GODF est une obédience réellement progressiste, ouverte et tolérante. Etre sans cesse dans la contestation et la revendication n'apporte rien, même en maçonnerie.
Et bravo au GODF que je suis heureux d'aller visiter de temps à autres !

Joaben 16/06/2015 12:21

"J'ai toujours pensé qu'on ne pouvait servir 2 obédiences." dis-tu Laurent ...
Où dans la FM est-il question de "servir une obedience" ...
N'est-ce pas le contraire qui doit prévaloir ? Les Grandes loges ou Grand Orient n'ont-ils pas obligation à SERVIR LES LOGES ?
Ne sommes-nous pas tombé dans l'inversion des valeurs ?

Sous la Voûte étoilée 15/06/2015 21:25

Tu seras le bienvenu à "L'Europe des Lumières"... : 1°, 3° et 5° mercredis.
Et pourquoi pas en kilt à mesure que s'approchera la "Burns"...

Scoubidou 14/06/2015 15:46

Une question car ce n'est pas clair pour moi :
Les Soeurs de la GLFF pourront également être au GODF et les soeurs du GODF pourront également être à la GLFF, si le convent du GODF l'autorise, c'est ça ?

Scoubidou 15/06/2015 07:00

Cher Duplay : Ton commentaire me replonge dans l'interrogation. Cette possibilité de double appartenance semblant être d'importance . En effet tu dis : " C'est une bonne question. Elle est malheureusement un peu théorique car je ne connais pas beaucoup, c'est une litote, de soeurs du GO qui souhaiteraient être en même temps membres de la GLFF "
Cela semble signifier que des Soeurs de la GLFF souhaiteraient ardemment être en m^me temps au GODF, mais qu'aucune Soeurs du GODF n'auraient le désir d'être en même temps à la GLFF. Bizarre... y aurait il quelques soucis à la GLFF ? car si tel était le cas, pas besoin de double appartenance, il suffit de quitter l'une pour aller dans l'autre. Je pense qu'il serait bien pour nous éclairer d'expliquer l’intérêt de cela .
Je suis surement idiot mais c'est obscur pour moi ... les Unes veulent aller chez les Autres mais la réciproque n'est pas vrai .... étonnant et obscure cela .

Duplay 14/06/2015 22:45

C'est une bonne question. Elle est malheureusement un peu théorique car je ne connais pas beaucoup, c'est une litote, de soeurs du GO qui souhaiteraient être en même temps membres de la GLFF mais cela permettrait de tester le degré de tolérance de nos vaillantes défenseures (je fais des progrès) du doit à vivre ensemble mais séparées...

Sous la Voûte étoilée 14/06/2015 16:42

Il n'y a que deux interdictions en matière d'appartenance au GODF, stipulées par l'article 76 du RG :


5) ne pas être ou avoir été adhérent ou sympathisant d'une association ou d'un groupement appelant à la discrimination raciale, à la violence envers une personne ou un groupe de personnes en prétextant de leur origine, leur appartenance à une ethnie ou à une religion déterminée et qui propagerait ou aurait propagé des idées et des théories tendant à justifier ou à encourager cette discrimination, cette haine, cette violence,

6) ne pas être adhérent ou sympathisant d'une association ou d'un groupement considéré comme un mouvement sectaire et notamment d'une organisation dont la philosophie ou les agissements sont incompatibles avec les valeurs du Grand Orient de France, c'est-à-dire visant à détruire, à déstabiliser et à aliéner l'être humain.


Les membres du GODF sont ses loges. C'est une fédération de loges, pas de Sœurs ou de Frères. Ils sont membres des loges.

Jiri Pragman 14/06/2015 14:20

Il reste surprenant que des personnes qui paraissent équilibrées aient pu à certains moments s'enthousiasmer pour les salmigondis de celle qui s'est baptisée "La Maçonne" et qui, bien heureusement, n'est pas exemplative de la maçonnerie féminine. Cette anonyme blogueuse de la 25e heure accumule les pseudo-analyses fielleuses. Dispensable donc! Dommage que la GLFF ne fasse pas respecter un code de bonnes pratiques sur l'Internet.

Sous la Voûte étoilée 17/06/2015 06:20

Manifestement, il y a une difficulté d'ordre juridique. A la différence du GODF, la GLFF n'a pas de structure statutaire qui lui permette, semble-t-il, d'intervenir si la loge ne prend pas l'initiative...
Et il y a, tout aussi manifestement, l'absence d'envie de se mêler de ce type d'affaire où se mêlent éthique et politique...

La Maçonne 16/06/2015 18:53

Hou là! Voici une association qui mérite d'être mentionnée Galinier: de la GLAMF, qui se fait remarquer pour ses propos en dessous de la ceinture - et le grand Jiri Pragmann ex blogueur plus vieux de France qui sont contre la liberté d'expression.... du moins la mienne. Ceux là estiment avoir un droit de parole bien supérieur à celles des soeurs.
Je dois avoir tapé vraiment juste (mais il faudra me dire où) pour que tout ce petit monde s'énerve autant.
Or, l'insulte, votre mépris, votre irrespect ne m ' empêcheront pas de dire ce que je pense.
Bien au contraire.

Sous la Voûte étoilée 16/06/2015 17:22

Je constaterais, si tel était le cas avec une certaine affliction, qu'il ne serait alors pas le seul...
Il faut se faire à l'idée que les loges du GODF, depuis 2010, se mettent au travail en mixité. Cela demande du temps pour prendre sa véritable dimension... Je suis de ceux qui le pense et qui sont très optimistes.
Ma nouvelle loge (créée le 28 janvier dernier) voit son nombre de sœurs augmenter, soit par "réception" soit par "affiliation" et encore demain (jour de tenue), cela continue...

galinier 16/06/2015 15:36

Merci de ce commentaire mon F. Pragman. La maçonne me fait fuir la mixité. Tu as raison la GLFF, manque de sévérité. Fraternellement C.Galinier

La Maçonne 16/06/2015 15:30

Et bien, ton copain Jiri, mon cher Gérard, ne semble pas aller mieux. Comme Géplu - toujours l'insulte à la bouche.

Jiri Pragman 16/06/2015 06:26

Harpie, subst. fém. Fam. Femme méchante et acariâtre (Trésor de la langue fançaise informatisé).

Sous la Voûte étoilée 15/06/2015 15:59

Pour la énième fois, je dirai que le GODF est une fédération de loges souveraines. Dans la mesure où le convent de la GLFF a adopté une réforme de structure la transformant elle aussi en fédération, peut-être serait-il temps de s'habituer à ce type de fonctionnement...

Sous la Voûte étoilée 15/06/2015 15:53

Il serait temps que l'on comprenne comment fonctionne une fédération de loges souveraines...
Au GODF, les loges le sont. C'est pourquoi le convent ouvre des possibilités et laisse les loges en profiter ou non.
C'est ainsi qu'en 1877, le vote n'a pas été l'abandon du GADLU mais l'abandon de l'obligation de croire en Dieu et en l'immortalité de l'âme. Il y a des loges, aujourd'hui qui l'invoque lors de l'ouverture des travaux.
En 2010 et 2011, c'est le même processus. Le vote ouvre la possibilité pour les loges qui le souhaitent, d'initier des femmes et d'affilier des sœurs. Les loges sont libres de le faire ou non.
Et il y a effectivement un problème là où des soeurs du GODF se voient refuser l'entrée d'un temple pour participer à une Tenue.
De même il y aurait-il une difficulté réelle lorsqu'une sœur, élue au Conseil de l'Ordre, se verrait opposer le même refus.
Gageons que nous saurons trouver la solution ad equat.
Mais, c'est le jeu (quelque peu "taquin") des opposants à la mixité au GODF (et non du GODF) de monter au créneau pour agiter le chiffon rouge...

Yasfaloth 15/06/2015 11:39

Oui, enfin, appelons un chat un chat : il y a derrière les articles de la maçonne la volonté de forcer le convent du Godf à expliciter sa position vis à vis de la mixité, et à obliger toutes les loges à s'y conformer... suite logique de 2010...

La Maçonne 15/06/2015 08:20

Je répondais à ton copain Jiri ... qui lui a la colère amnésique et le dernier a être en mesure de nous faire la leçon. C'est jusqu'à present le seul à avoir vendu un blog maçonnique ...
Qu'il le sache, son "blog maçonnique" est toujours boycotté ...

GORAGUER Jean-Yves 14/06/2015 07:11

la part SOGOFIM (pour les loges locataires de SOGOFIM) les loges propriétaires gèrent elles même l'immobilier.

Sous la Voûte étoilée 14/06/2015 11:09

Très juste.
C'est l'occasion de rappeler que la SOGOFIM gérait en 2011 un patrimoine de 108 sites. Ce chiffre est en constante augmentation à mesure que les loges propriétaires voient le charges d'entretien ou de mises aux normes dépasser leurs capacités de financement et font appel soit au fonds de modernisation immobilier (financement par le budget de l'obédience) soit directement à la SOGOFIM pour une cession de propriété...

Duplay 13/06/2015 19:04

C'est effectivement étrange, cette accusation récurrente chez beaucoup de membres de la GLFF qui impute au GODF un double jeu dont on ne voit pas le but, surtout au moment où la situation s'éclaircit. Si le Convent prochain du GODF le décide les membres de la GLFF pourront être en même temps, pour celles qui le souhaitent, adhérentes de l'une et l'autre obédience. Où est le problème? On se demande juste pourquoi une telle pratique n'a pas existé plus tôt. Ce n'est pas la peine de chercher de vaines querelles et prêter aux uns et aux autres des arrière-pensées.
Maintenant il est toujours possible, du moins je l'espère, de se poser la question de l'utilité et de la finalité des obédiences qui veulent rester mono-genres sans encourir les foudres des gardiens du temple de l'apartheid et des mystères qui ne peuvent pas être partagés par l'ensemble de l'humanité.

Sous la Voûte étoilée 13/06/2015 23:36

Selon la rédaction actuelle de l'article 81, être membre de deux obédiences dont le GODF est possible. L'interdiction qui venait de la GLFF et obligeait les sœurs à démissionner avant de s'affilier au GODF, n'existe plus depuis ce vote. C'est donc possible dès maintenant, sans qu'il y ait besoin d'une ratification par le convent du GODF !

galinier 13/06/2015 17:12

La maçonne enfin celle qui écrit sur les Blogs et notamment Dauphiné Savoie de FDS est une concierge de la pire espèce. Je respecte les concierges en général, mais la maçonne est un cas d'espèce par sa mauvaise foi, sa mythomanie, sa perfidie et sa grossièreté au seuil de la calomnie. C'est la raison pour laquelle, je ne pourrais jamais travailler dans une loge mixte. Je remercie même le Bon Dieu mon de m'en avoir préservé. Fraternellement Claude Galinier

DLD 13/06/2015 07:58

Petite rectification :
- la part correspondant à l'occupation des locaux, entretien et surveillance : c'est l'immobilier
- la part de fonctionnement de la loge et qui ne dépend que d'elle-même : c'est la cotisation (associative)

Sous la Voûte étoilée 13/06/2015 08:11

Alors, pour être encore plus complet :
- la première part, c'est la capitation, (fixée par le convent)
- la deuxième part, c'est l'immobilier, qui est une partie de la cotisation (fixée en AG de la SOGOFIM)
- la troisième part, celle de la loge est l'autre partie de la cotisation (fixée par un vote de la loge)
L'ensemble est dû par tout membre "en appartenance directe" dans une loge du GODF. Il est perçu par la loge (trésorier) qui reverse les parts 1 et 2 aux caisses de l'obédience. Le constat du versement donne le droit de vote à chaque membre en loge et à chaque loge au congrès régional et au convent.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/