Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

04 Jul

7 janvier, 9 janvier, 26 juin, Daesh, c'est politique ?

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Réflexions - Conférences - TBO

7° "Basic Principle" de 1929.

7° "Basic Principle" de 1929.

"C'est la guerre !".

Comment réprimer ces mots qui m'envahissaient à mesure que les informations macabres inondaient les radios, les chaines d'infos en continue... et submergeaient la raison par surplus d'adrénaline ?

 

Comment réagir lorsque que l'on sait que ces actes exigeraient une réaction fortement argumentée, donc nécessairement collective, de toutes les organisations maçonniques alors qu'une partie d'entre elles se sont engagées à ne jamais aborder de sujets politiques ?

 

Comment réagir face à l'horreur de la décapitation d'Hervé Cornara, cet acte barbare que Yassin Salhi  importe et met en scène sur le sol français à Saint-Quentin-Fallavier. Sans oublier qu'un attentat, qu'il rate finalement, visait l'explosion de l'usine à partir de bonbonnes de gaz... Quel aurait été l'ampleur du désastre ?

 

7 janvier, 9 janvier, 26 juin, Daesh, c'est politique ?

 

Sousse.

Puis vient la fusillade (38 morts et 36 blessés) sur la plage de l'hôtel Imperial Marhaba de Sousse en Tunisie. Les conséquences économiques sont catastrophiques pour le nouveau régime tunisien qui construit son système institutionnel sur des bases laïques. C'était le but recherché. Faire en sorte que les sources de financements de l'économie du tourisme se tarissent en organisant la peur, l'insécurité. Ces attentats ne seront hélas, pas les derniers. C'est une stratégie politique !

 

"Ana Soussa", "Je suis Sousse",

"Ana Soussa", "Je suis Sousse",

Koweït.

Puis l'attentat dans une mosquée chiite kowétienne (25 morts et 200 blessés) pendant la prière du vendredi... 

 

Depuis quatorze siècles, sunnites et chiites se font une guerre sans merci. Cela n'explique cet attentat qu'en partie seulement.

 

7 janvier, 9 janvier, 26 juin, Daesh, c'est politique ?

Daesh.

Puis, une signature vient revendiquer l'ensemble : Daesh. Juste abjecte !

 

Daesh est d'abord et avant tout un mouvement politique dont la perspective n'est pas l'avènement d'un islam mondial mais l'extension infinie de son pouvoir politique. Un pouvoir totalitaire où la religion joue les supplétifs  Elle est tour à tour police des moeurs, directeurs des consciences, tribunal et exécuteurs des sentences.

 

Et comme si ce n'était pas suffisant, cette organisation terroriste reçoit une victoire supplémentaire avec  l'incapacité de la classe politique française à prendre la mesure de la situation, c'est-à-dire l'impérieuse nécessité de ne pas se diviser. Las, c'est l'escalade des surenchères... Et ce qui semble compter à en croire les commentaires c'est de ne pas laisser vivre "l'esprit du onze janvier" !

 

Tout bénéfice pour Daesh. Triste et sinistre classe politique qui joue les enfants gâtés au moment où elle devrait non pas compter ses jouets mais devenir adulte et faire face à ses responsabilités.

 

Vacuité du politique, vacuité citoyenne ?

Mais cette vacuité du politique ne doit pas nous exempter d'un examen de nos responsabilités collectives. Après tout, l'échelon politique n'est qu'une délégation du pouvoir citoyen ! Et cette situation, dans toute sa gravité, pourrait bien "réveiller" le citoyen qui dort en chacun de nous...

 

Alors, oui, comment réprimer ce mot de "guerre" ?

Faut-il d'ailleurs le réprimer ? Dans ce cas là, c'est un mot réflexe et l'émotion est très mauvaise conseillère.

En revanche, si l'on se donne le temps de la réflexion, on s'aperçoit qu'il fait partie du vocabulaire dont certains souhaiteraient voit généraliser l'emploi. Avec ces mouvements de menton habituels chez les donneurs de consignes, chez les "prescripteurs d'opinion", ils tentent de nous persuader que depuis le 7 janvier, que depuis Charlie-Hebdo, cette guerre serait déclarée. Dans cette logique, pourquoi  n'avoir pas choisi la date du 11 septembre 2001 ?

 

Géopolitique.

La question que nous avons à traiter n'est pas une question de vocabulaire, pas une question de convenance,  c'est une question de compréhension des rapports de forces géopolitiques dans lesquels les éléments de la "réalpolitik" devront être convenablement pris en compte. 

 

Loin de la bisounourserie, parfois proche d'une pratique mal comprise de la fraternité, les francs-maçons, précisément parce qu'ils sont francs-maçons, ne devraient-ils pas se relever les manches et accepter de mettre à plat tous les cas de figures géopolitiques ?

 

 

Se peut-il qu'il y ait toujours des espaces de travail maçonniques où l'on peut continuer à ne pas parler de politique ?

Dans une situation de cette gravité, qui menace désormais de fond en comble les bases de notre édifice, les francs-maçons vont-ils rester interdits ? Deux raisons pourraient expliquer cela.

 

D'abord les interdits de la "régularité" selon lesquels certains maçons n'abordent pas certains sujets. Par exemple, les sujets politiques sont de ceux-là. 

Je me demande comment faisait Bro. Winston Churchill lorsqu'il lui fallut jouer le rôle que l'on sait durant la dernière guerre tout en restant fidèle à sa loge...

 

 

Serviette maçonnique de Winston Churchill, musée de la Grande Loge Unie d'Angleterre.(Photo GC)

Serviette maçonnique de Winston Churchill, musée de la Grande Loge Unie d'Angleterre.(Photo GC)

Ensuite, l'impossibilité de définir un discours commun.

 

Chaque grande période de notre histoire, et particulièrement les grandes déflagrations mondiales, a conduit la franc-maçonnerie à évoluer, à rechercher à "mettre à jour" ses principes.

 

Les obédiences se sont divisées à la suite de ces évolutions.

 

Que poursuivra-t-on aujourd'hui ? Le grand schisme autour des "Basic Principles" de 1929 ou cherchera-t-on à faire avancer, même lentement par la méthode des petits pas, le chantier de la concorde universelle ?

 

Je ne suis pas un croyant. Je n'accorde donc pas beaucoup de crédit aux anathèmes. Et surtout je sais que "là où il y a une volonté, il y a un chemin". Les docteurs "tant pis" se trouveront encore bien des raisons de maugréer... Il y a tant à faire.

 

Néanmoins, celles et ceux qui acceptent de s'engager dans cette recherche d'une parole commune maçonnique doivent pouvoir le faire...

 

Gérard Contremoulin

__________________________________________________

 

 

Le tourisme, ressource indispensable pour la Tunisie démocratique et laïque. Cible de Daesh !
Le tourisme, ressource indispensable pour la Tunisie démocratique et laïque. Cible de Daesh !
Le tourisme, ressource indispensable pour la Tunisie démocratique et laïque. Cible de Daesh !
Le tourisme, ressource indispensable pour la Tunisie démocratique et laïque. Cible de Daesh !
Le tourisme, ressource indispensable pour la Tunisie démocratique et laïque. Cible de Daesh !

Le tourisme, ressource indispensable pour la Tunisie démocratique et laïque. Cible de Daesh !

Commenter cet article

Wanderer 05/07/2015 13:43

Je ne suis pas sur ce comprendre ce commentaire:
"D'abord les interdits de la "régularité" selon lesquels certains maçons n'abordent pas certains sujets. Par exemple, les sujets politiques sont de ceux-là.
Je me demande comment faisait Bro. Winston Churchill lorsqu'il lui fallut jouer le rôle que l'on sait durant la dernière guerre tout en restant fidèle à sa loge…"

W Churchill etait membre d'une Loge de la GL Unie d'Angleterre (et ne faisait donc pas de politique en Loge) et etait un acteur majeur dans la Cite (seul lieu ou la Politique doit s'exprimer).

Confondre la Loge et la Cite est souvent une erreur majeur que commettent certains Freres, helas.
La Loge est l'Espace Sacre Initiatique que nous nous sommes choisis. La Cite est le lieu de l'Action.

W.

Aristote57 05/07/2015 12:53

C'est bien la GNF que tu parles Gerars, même si diplomatiquement dernierement on a trouvé bon de se rapprocher de cet organisme que l'on examine pour son nombre, ses relations, l'amabilité de dirigeants plutôt que ses principes et pratiques.
Qu'en est-til ?
- Sur la base des ses "constitutions de l'Ordre" officielles la GLNF prône liberte de conscience, égalité, laïcité, fraternité. Tout devrait aller bien, donc.
- Qu'en est-il en pratique ? Le GM actuel de la GLNF manifeste son hostilité à la democracie s'entore d'une cour( le mot est adapté puisqu'il s'agit de "nommés" qui lui jurent allégeance, l'argent de la fraternité (OAF) est détouné à 50 % de son usage annoncé.
- La regle en 12 points de la GLNF rappelle cet interdit politique et religieux. Bien ! Qu'en fait le principal dirigeant ? Il s'auto-proclame "ultime lien entre Dieu et les hommes". Exemple des attentas de janvier 2015 : silence total lors de l'assasssinat des journalistes au nom du "pas de politique" mais communauté enflammé 2 jours plus tard suite à l'atteinte à la communauté juive... Le port de la kippa est autorisé en tenue, y compris ostensiblement, y compris lorsque tous les autres sont découverts .
Mais pire encore, la GLNF protége des ordres dangereux (qui jouent sur la confusion avec l' "ordre maçonnique) et s'annoncent clairement en croisade contre l'islam.
Donc quelques soient les intérêts tactiques, il est, me semble-t-il malvenu, au nom es valeurs que tu defends, Gerard et que je soutiens, d'apporter quelque caution à cet organisme ...
OUi tendons la main à nos freres de la GLNF qui preferent fermer les yeux.

Et ne nous trompons pas de cible : Pas plus la GLUA que les GLUS ne fonctionnent de manière aussi odieuse !
Et STP, Gerard, ne discredite pas à nom d'une rancoeur prêtée ! Ce sont es arguments précis que je donne là !
IL y a un enjeu national, fédéral, mais aussi mondial à lutter contre la montée de la peste brune. Mais faute d'être clean au niveau "local" (notre FM) nous ne sommes pas crédibles à vouloir donner des leçons !

HUE JP 05/07/2015 12:12

Avec ce qui se passent aujourd'hui: détournement de la Laïcité, remise en cause des Droits de l'Homme, régression de nos valeurs humanistes, progression du racisme de la xénophobie,retour en force de l'obscurantisme et de la barbarie ne pas réagir serait coupable. Mais réagir avec sagesse et mesure mais aussi avec fermeté; réagir en travaillant à construire des ponts avec les hommes et le femmes de bonnes volonté c'est je pense notre devoir aujourd'hui peut être plus qu'hier.

PHILIPPE GAME 05/07/2015 09:51

Sur le Tableau de Loge (tapis pour certains) figurent 3 fenêtres qui ne sont pas closes par quelques volets mais bien grillagées afin, non pas de recevoir une lumière tamisée de l'extérieur, mais bien de permettre de conserver notre regard vers cet "extérieur", ainsi la Cité est-elle bien, à terme, notre projet commun !!!

Sous la Voûte étoilée 05/07/2015 10:18

"A terme"... C'est quand ?

Aixcalibur 05/07/2015 07:34

Si dans certaines obédiences, nous ne parlons pas de politique en tenue rituelle, nous ne nous en privons pas en salle humide mais surtout dans l'espace citoyen où une réflexion et une parole "maçonniques" sont non seulement nécessaires mais attendues.
Et cette vision d'un Homme meilleur par le travail maçonnique avec ses frères qui devient un citoyen meilleur dans le monde profane qui est la justification de cette position.

Sous la Voûte étoilée 05/07/2015 12:01

Il y a nécessairement un juste équilibre dans cette recherche de soi qui se situe entre le "ne rien faire ni dire" et le "far west" que tu évoques. C'est toute la difficulté énoncée dans l'article sur les sentences maçonniques pour comprendre "laisser les métaux à la porte du Temple." et les multiples contresens que l'on commet à son sujet.
C'est de cette capacité à revisiter -en loge- nos engagements profanes que dépend notre capacité à nous engager en maçon dans la société. C'est du moins ce qui m'apparaît nécessaire pour remplir convenablement (autant que faire se peut) mon engagement de franc-maçon.

PHILIPPE GAME 05/07/2015 11:00

Deux façons de parler politique sont confondues ainsi, lorsque la parole se fait "à l'ordre", aucun danger de division ne serait à craindre car s'il est implicitement interdit de citer des personnes ou des associations dites politiques (lesquelles citations "pourraient contraindre les opinions de certains FF:. ou SS:.), nous penserions un peu en cliniciens comme des chercheurs en "laboratoire" lesquels situent leur travaux en amont, par l'étude sans passions, par les philosophies conduisant à bâtir une belle cathédrale quand au terme ou à l'achèvement de celle-ci... voilà plusieurs siècles que son chantier est en cours et, sans outrecuidance aucune ni poudre magique mais une équerre juste et un compas "agile" dans son exercice, je maintiens que patience et travail... valent mieux que "force" et que rage, le philosophe s'adressant aux rapides "qu'agir sans réfléchir ressemble à tirer sans viser"... alors le temps - paradoxalement en ces temps troublés plus que jamais peut-être - est une nécessité, loin de tous les "far-west" supplémentaires que certains verraient avec jubilation s'installer ici...

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/