Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

31 Jul

L'Art de décaler les sons...

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Humour

L'Art de décaler les sons...

Avec un souci scrupuleux du détail, Moël Jartin rendait publique cette observation : "Monsieur le Curé se présente libre en chaire." De quoi aiguiser la curiosité et pousser à chercher du coté des origines de cet exercice de style. Je parle du littéraire...

 

Encore que Rabelais passe pour l’inventeur de la chose, ce n’est cependant pas à lui que l’on en doit le nom. Dans les deux passages du Pantagruel où il fournit des exemples devenus célèbres de contrepéteries, il les nomme antistrophes, ou équivoques.

 

Il faut attendre Estienne Tabourot et ses Bigarrures pour voir surgir dans un texte imprimé ce nom de contrepéteries, emprunté au « jargon des bons compagnons ».

 

Mais pourquoi ne pas citer tout de suite le chapitre de Tabourot ? Nous y trouverons une ample dissertation sur le mot et la chose, laquelle nous dispensera de toute glose.

 

Voici donc ce qu’on lit dans les Bigarrures et Touches du Seigneur des Accords, au chapitre VIII :

C'est ici.

 

 

Wikipédia contient un article fort documenté dont il est utile de prendre connaissance...

On y découvre une liste impressionnante de références d'auteurs, d'ouvrages consacré à cet art... En voici quelques exemples :

 

Des Recueils comme ceux de Jacques Oncial.

 

Des sites comme celui-ci : Contrepéterie. 

 

Cette conférence publique de Joël Martin donnée au très sérieux Institut d'Astrophysique de Paris, le 7 octobre 2008 :

 

Et puis, si jouer avec les syllabes est un art signalé, jouer avec les combinaisons de syllabes ne l'est pas moins. Tel Corneille qui n'hésita point à faire dire à Polyeucte dans la scène 1 de l'acte 1, dès la 4° réplique de la pièce :

Vous me connaissez mal, la même ardeur me brûle

et le désir s'accroit quand l'effet se recule.

 

Ou encore l'art de l'acrostiche avec George Sand et Alfred de Musset... 

.

Alors, amis enseignants, puisque ce sont les vacances, et si le coeur vous en dit, n'hésitez pas à profitez du temps qui passe : quel beau métier professeur !

 

Bonnes vacances

 

Gérard Contremoulin

_____________________________________________________

Commenter cet article

Lionel MAINE 04/08/2015 07:58

Un Vénérable Maître peut il être "à l'ordre et libre en chaire" ?

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/