Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

01 Mar

Retour sur une Une de Charlie Hebdo...

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Réflexions

Retour sur une Une de Charlie Hebdo...

La Une de ce numéro Spécial de Charlie a fait couler beaucoup d'encre et poser beaucoup de questions chez les francs-maçons, notamment parce que le dessin de Riss a pu être considéré comme l'emblême maçonnique dit du "Delta Lumineux".

 

L'émoi était perceptible, notamment chez les jeunes francs-maçons. L'exemple m'en a encore été donné dans ma propre loge. Et il faut bien avouer que la ressemblance est grande entre cette évocation divine dont Riss couronne "l'assassin" et le Delta Lumineux maçonnique...

 

Voyons ce qu'il en est.

Le symbole.

Il constitue un outil de reconnaissance, soit par la proclamation intelligible de ce qu'il représente (les symboles mathématiques par exemple), soit par sa dissimulation (voir ci-dessous). En ce cas, il est un outil de sécurisation qui masque sa véritable signification à ceux qui n'en sont pas "initiés". Il peut être, enfin, un outil de communication qui se base sur l'évocation, la suggestion, voire la litote. Il paraît dire peu pour le grand nombre alors qu'il dit beaucoup encore une fois aux "initiés"...

 

Le symbole se compose en fait de trois éléments : le contenu, le contenant et le groupe auquel ils s'adressent.

 

Dans son ouvrage sur le symbolisme (Symbolisme et Franc-Maçonnerie) édité chez "A l'Orient", 2008, 215 pages, 20€), Jean-Charles Nehr prend l'exemple du poisson chez les premiers chrétiens

 

Retour sur une Une de Charlie Hebdo...

Ce symbole du poisson (contenant) était un signe de reconnaissance, un code (contenu) permettant aux premiers chrétiens (groupe) de se reconnaître alors que, minoritaires, ils étaient persécutés ... 

 

Le Delta Lumineux. 

D'essence métaphysique, le symbole du Delta lumineux est présent dans les groupes humains ou les sociétés de pensées, qu'ils soient philosophiques ou religieux comme une représentation essentielle de la transcendance ou de la conscience. Partant, il est une source d'inspiration quasi inépuisable pour les créateurs. Et les Arts, dans leur diversité, en donnent de multiples exemples.

1/ Le Delta comme symbole religieux.

C'est l'une des représentations de la Trinité, le Dieu unique en trois personnes.

 

"La Trinité" - Rocella - Vitraux à Issy les Moulineaux : le Père, le Fils, le Saint-Esprit"La Trinité" - Rocella - Vitraux à Issy les Moulineaux : le Père, le Fils, le Saint-Esprit"La Trinité" - Rocella - Vitraux à Issy les Moulineaux : le Père, le Fils, le Saint-Esprit

"La Trinité" - Rocella - Vitraux à Issy les Moulineaux : le Père, le Fils, le Saint-Esprit

Retour sur une Une de Charlie Hebdo...

Dans certaines représentations, la facture est très proche du symbole maçonnique...

La Sainte Trinité avec le tétragramme (quatre lettres de l’alphabet hébraïque : יהוה) signifiant Dieu

La Sainte Trinité avec le tétragramme (quatre lettres de l’alphabet hébraïque : יהוה) signifiant Dieu

2/ Le "Delta Lumineux" comme symbole maçonnique.

Il est composé d'un triangle, le plus souvent équilatéral, mais parfois isocèle, avec un œil soit au centre soit dans l'angle supérieur. Il est entouré de rayons pour lui donner de la profondeur, du rayonnement. Il occupe une place centrale dans la symbolique maçonnique. On le trouve en maints endroits dans son iconographie et dans l'architecture.

Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...

L'oeil peut être remplacé par une inscription hébraïque comme au fronton du Temple de Périgueux.

Fronton du temple maçonnique de Périgueux.

Fronton du temple maçonnique de Périgueux.

Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...

L'appropriation des symboles.

Il est toujours risqué de revendiquer une propriété exclusive sur les symboles.

Lorsqu'un groupe cherche à s'approprier un contenant, il commence par lui attribuer un contenu qui va caractériser, par exemple, l'appartenance à ce groupe. Et il ne sera reconnu comme tel que par ses membres.

 

Si tel autre cherche à s'approprier ce même symbole, quelles qu'en soient les raisons, il commencera par différencier ce contenu en lui en attribuant un autre, en cohérence avec son identité. De sorte qu'un contenant (le symbole), nécessairement polysémique sur l'ensemble de ses représentations, reste singulier, voire unique, pour un groupe spécifique.

 

L'histoire montre que cela semble échapper à certains thuriféraires... Ce qui les conduit à écrire quelques "extravagances" comme celle qui figure sur ce site :

Retour sur une Une de Charlie Hebdo...

On passera vite (charité chrétienne oblige !) sur cette curieuse conception du triangle isocèle dont les trois cotés seraient égaux... pour ne retenir "que" son OPA sur le Delta, probablement due à une compréhension très particulière de l'éthymologie grecque du mot "catholique" (katholikos, universel)...

Une confusion possible entre Compagnonnage et Franc-Maçonnerie.

Une visite au cimetière du Père-Lachaise permet de découvrir une floraison de symboles qui accompagnent le delta et qui peuvent prendre plusieurs sens. Ils peuvent alors être confondus ou identifiés, selon le regard qu'on leur porte. Il faut alors aller rechercher dans la présence d'autres symboles le sens qui peut se dégager de l'ensemble, présent dans un même lieu ou sur un même monument.

 

Mais cette ambivalence peut provoquer des quiproquos parfois curieux ou douloureux. Ainsi la confusion, pour un profane ou un maçon insuffisamment averti, entre les symboles compagnonniques et maçonniques (l'équerre et le compas) peuvent induire en erreur ou renvoyer à des querelles assez fortes entre le compagnonnage et la franc-maçonnerie à propos du grade de compagnon, tant du point de vue symbolique qu'initiatique.

 

 

 

Le delta lumineux dans l'architecture, dans l'histoire...

Notre histoire et notre architecture en regorgent, tant sur les bâtiments publics que civils que religieux et dans les diverses iconographies aussi, en europe et dans le monde.

 

 

 

 

 

 

Retour sur une Une de Charlie Hebdo...

  Le Panthéon, bien sûr, conçu initialement comme une église devant accueillir la chasse de Sainte Geneviève.

Le Panthéon bien sûr, conçu initialement comme une église devant accueillir la chasse de Sainte Geneviève,
Le Panthéon - en 1995 (Pierre et Marie Curie) - 2015 (Geneviève Anthonioz-De Gaulle, Pierre Brossolette, Germaine Tillion, Jean Zay)
Le Panthéon - en 1995 (Pierre et Marie Curie) - 2015 (Geneviève Anthonioz-De Gaulle, Pierre Brossolette, Germaine Tillion, Jean Zay)
Le Panthéon - en 1995 (Pierre et Marie Curie) - 2015 (Geneviève Anthonioz-De Gaulle, Pierre Brossolette, Germaine Tillion, Jean Zay)
Le Panthéon - en 1995 (Pierre et Marie Curie) - 2015 (Geneviève Anthonioz-De Gaulle, Pierre Brossolette, Germaine Tillion, Jean Zay)

Le Panthéon - en 1995 (Pierre et Marie Curie) - 2015 (Geneviève Anthonioz-De Gaulle, Pierre Brossolette, Germaine Tillion, Jean Zay)

L'Assemblée Nationale, le Palais Bourbon édifié entre 1722 et 1728 qui n'épuisa pas moins de quatre architectes...

Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...

Des édifices religieux

Eglise Saint Vaast, Ménin, à la frontière belge

Eglise Saint Vaast, Ménin, à la frontière belge

Partout dans le monde comme ce temple Khmer dans le delta du Mékong.

Retour sur une Une de Charlie Hebdo...

Le Delta lumineux dans les temples maçonniques.

La grande diversité des interprétations de ce symbole atteste de la place essentielle que le Delta Lumineux occupe dans la symbolique maçonnique.

 

Au point qu'il est parfois l'enjeu de "disputes" de préséance avec la Marianne maconnique (de Jacques France) dans certains temples, quand il n'est pas l'objet d'un refus net et précis de la voir "présider" aux travaux maçonniques... J'ai effectivement pu voir, dans un Orient (dont je crois devoir taire le nom par fraternité !), un jeu de passe-passe mistigri entre la Marianne et le Delta dont les loges se disputaient la présence, exclusive, lors de leurs travaux... On flirtait réellement avec le ridicule !

 

Voici néanmoins ce qui préside à la quasi totalité des ateliers du Grand Orient de France où se conjuguent le delta lumineux et la Marianne !

Le Temple 17 au GODF, rue Cadet.

Le Temple 17 au GODF, rue Cadet.

Guy Chassagnard se livre à une étude comparative dans le blog ami "Gadlu.Info : "A quoi sert le Delta Lumineux en Loge ?". 

Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Temples GODF, 3, 14 et 15 rue CadetTemples GODF, 3, 14 et 15 rue CadetTemples GODF, 3, 14 et 15 rue Cadet

Temples GODF, 3, 14 et 15 rue Cadet

Temple Frédéric Desmons (n° 19) rue Cadet

Temple Frédéric Desmons (n° 19) rue Cadet

 

Au fronton de certains temples maçonniques anciens se trouvent des exemples très travaillés de deltas lumineux. Tel celui-ci que l'on trouve à l'Orient de l'une des plus anciennes loges en France, à La Rochelle.

Retour sur

Retour sur

Le Delta lumineux et les ... tatouages.

Le tatouage est un art véritable. Lorsqu'il est effectué avec toutes les garanties sanitaires requises indispensables, il ne faut pas hésiter à reconnaître qu'il donne lieu à de véritables chefs d'oeuvre...

 

Certains ateliers de tatoueurs développent des variations sur ce thème. Tel celui-ci ou celui-là :

Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...
Retour sur une Une de Charlie Hebdo...

De ces approches, quelle est celle de Riss ?

Pour dissiper l'émoi que j'évoquais au début, il est nécessaire de revenir à l'identité même de Charlie Hebdo. Le dessin de Riss se situe clairement dans la ligne éditoriale,et plus spécialement  dans la tradition anticléricale du journal. C'est ce que développe Didier Pasamonik dans le Figaro.

 

Extrait :

 

LE FIGARO - Comment trouvez-vous cette nouvelle une de Charlie Hebdo ?

DIDIER PASAMONIK - Elle a l'avantage de la clarté. Elle recentre le journal satirique sur ses fondamentaux. Beaucoup de gens ont cru que l'assassinat des membres de Charlie, le 7 janvier dernier, était lié à la liberté d'expression, alors qu'il s'agit avant tout de la liberté de conscience. Celle notamment de croire ou ne pas croire en dieu. En faisant cette une, le dessinateur Riss rappelle que son journal s'inscrit dans la tradition d'une caricature anticléricale. Et que finalement pour des questions de religion les gens sont toujours prêts à s'étriper.

Lire tout l'article.

En guise de conclusionprovisoire bien entendu.

Laissons donc aux contempteurs de Charlie-Hebdo le soin d'épancher leur bile. Les réseaux sociaux en ont été largement abreuvés. C'est le propre d'une caricature de raccourcir la distance entre un fait et sa ou ses conséquences, de stimuler la réflexion. Et donc de ... provoquer. Dans le contexte de la liberté d'expression et de la liberté de penser, comment et surtout pourquoi le lui reprocher ?

 

Rendons aussi à Riss la signification qu'il a voulu donner à son dessin. Sur le fond, l'évocation d'un assassin au nom d'un dieu ; sur la forme, le respect de la tradition anticléricale de son journal.

Charlie Hebdo, n° 1225, 13 janvier 2016, page 2.

Charlie Hebdo, n° 1225, 13 janvier 2016, page 2.

Quant au symbolisme maçonnique, le Delta lumineux reste, quant à lui, maçonnique par la signification que les francs-maçons lui donnent, dans laquelle et par laquelle ils se reconnaissent. Cette signification est à la fois celle que l'on peut se transmettre et aussi celle que l'expérience de la vie maçonnique permet à chacun de s'approprier.

 

En quelque sorte, une parcelle du "secret maçonnique"...

 

Gérard Contremoulin

__________________________________________________________

Commenter cet article

Condorcet 03/03/2016 14:44

Pour l'instant j'ai l'impression que celle qu'on assassine c'est la maçonne.

Sous la Voûte étoilée 04/03/2016 11:00

Merci de respecter le thème de cet article.

BRUCE 04/03/2016 10:57

@condorcet

oui tu as raison , notre sœur est sacrifié parce que CHARUEL et BESSON ont décidé que cette soeur etait genante
je crois que F STIFANI est adeptes

Terrasse Serge 03/03/2016 09:55

En regardant bien le dessin, on constate que le Delta Lumineux ne coiffe pas l'assassin.Il est au dessus de sa tête. Bien au dessus des religions qui ont engendrées et engendrent tant de victimes. J'y vois l'allégorie des trois assassins: Père, fils et St-Esprit. (Les MM me comprendrons) observés par la Franc- Maçonnerie qui hélas est impuissante pour le moment.
Les jeunes Maçons ont du travail dans l'interprétation des symboles, et il ne manquerait plus que çà que nous soyons offusqués par une caricature. Nous qui avons manifesté pour la liberté d'expression, et le droit au blasphème.

Le Doc 02/03/2016 09:09

Un commentaire que j'avais envoyé à un F:. qui se posait des questions sur cette "une" de Charlie Hebdo :

Le symbole de "l’œil qui voit tout", soit un triangle comportant en son centre soit un œil, soit le tétragramme YHWH, était un symbole très courant pour représenter l'essence divine au XVIIIe siècle. Il suffit de visiter quelques églises de cette époque pour s'en rendre compte : c'est bien simple, on le retrouve partout, notamment sur les tympans de la façade ou des autels. On peut même trouver des représentations de la trinité avec Jésus, le Saint Esprit et Dieu arborant un triangle (la trinité) avec l’œil qui voit tout placé au niveau de la tête de Dieu, un peu comme une auréole particulière.

Or, c'est au XVIIIe siècle que la F:.M:. s'étend ; elle reprend à son compte des symboles chrétiens, dont l’œil qui voit tout.

La représentation de Dieu que l'on voit ici est très courante en BD et probablement héritée de l'iconographie du XVIIIe siècle. Rien à voir avec la F:.M:., donc.

Quelques liens :

https://fr.wikipedia.org/wiki/%C5%92il_de_la_Providence
http://img2.wikia.nocookie.net/__cb20140309194336/trueblood/fr/images/8/8d/808c0abf.jpg

http://davidlerouge.fr/blog/public/WindowsLiveWriter/22bb72011907_732E/boulet_dieu_3.png

http://a137.idata.over-blog.com/421x391/0/21/41/34/liturgie/saintetrinit-.png

https://lh4.googleusercontent.com/-Jfojyq-PN8w/Uaeuy85x13I/AAAAAAAACaA/ho0wHgr5IKQ/s1152/dieu%2520le%2520p%25C3%25A8re.png

http://www.photos-a-la-con.fr/wp-content/uploads/2014/09/image-drole-dieu-e1411030325276.jpg

http://www.planetebd.com/dynamicImages/album/cover/large/16/67/album-cover-large-16672.jpg

etc., etc., etc...

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/