Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

08 Jul

S comme Supporter...

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Dico

S comme Supporter...

La peste soit du sportif (professionnel) et de ses supporters !

 

Deviendrions nous "neuneus" ces soirs de matchs de football ?

 

Pourquoi ce sport qui rémunère ses joueurs professionnels au delà de toute raison, et qui perd ainsi beaucoup des vertus d'une activité sportive éducative, arrive-t-il à abêtir à ce point tout une jeunesse qui constitue la véritable relève de nos générations ?

 

D'autant que nous découvrions ce que le foot-ball représentait de capacité à l'action collective et à la solidarité pour les Islandais...

 

"On a gagné !"

Bon, alors, l'équipe France a gagné contre l'équipe d'Allemagne ce jeudi soir ! Le résultat inverse se serait traditionnellement traduit par le "ils ont perdu !"...

 

J'ai cru comprendre qu'elle avait ainsi relevé le gant d'une longue suite de défaites. C'est probablement, en soi, un sujet de contentement chez celles et ceux pour qui le sport est un substitut, peut-être aussi  un espace où se cristallise une violence symbolique, un affrontement par équipes interposée...

OK ! Je peux comprendre le challenge...

 

Mais pourquoi faut-il que l'accomplissement d'un tel "exploit" soit suivi de cet ersatz de liesse populaire qui conduit chacun de ces acteurs à se comporter comme si tout lui était dù et l'autorisait à tous les débordements : cris, hurlements, concerts de klaxons, vitupérations plus ou moins (d'ailleurs plutôt plus que moins) alcoolisées ? Pourquoi devrions-nous subir ces débordements dans les lieux publics, rues, métros, restaurants, etc. ?

 

Les "fan-zones".

De ce point de vue, le concept de "fan-zone" est intéressant.

 

Il délimite un espace destiné à accueillir un public de supporters pour lui laisser accomplir toute la gamme des modalités d'expression de ce "supporting". Ce public est en quelque sorte chez lui, protégé d'ailleurs par un dispositif de police ad equat. 

 

Il établit une frontière entre l'intérieur (un espace certes public au départ mais dédié temporairement à une activité déterminée) et l'extérieur (l'espace public classique). Le respect de cette différenciation permet à chacun, selon ses gouts et ses choix, de vacquer sereinement. Supporter ou non, fan de foot ou pas... Son non respect, c'est-à-dire les débordements cités ci-dessus, devient une atteinte à ce droit de vacquer sereinement. 

 

Laisser faire, laisser aller ce genre de débordements nuit gravement au vivre ensemble... 

 

Questions...

Cette fin de soirée de demi finale de l'Europa me (re) plonge dans mes réticences à l'égard du sport et particulièrement comme facteur d'insertion... Tout devrait pousser à le considérer comme la manifestation d'une certaine conception du développement humain, permettant de regrouper un ensemble de pédagogies émancipatrices...

 

Pourtant, l'histoire montre qu'il aura aussi servi à promouvoir le nationalisme et la fusion des individus dans un sentiment identitaire provoqué et contraire à leur développement personnel.

 

Cette question aura bornée mes rapports avec mes collègues sportifs au ministère... Elle m'aura conduit à beaucoup de nervosités, de crispations sur le rôle très complexe que joue le sport dans l'education à la citoyenneté et notamment sur sa nature, le culte de la beauté du corps, beauté d'ailleurs trés orientée...

 

On ne peut que s'interroger sur le sport comme préparation à l'exercice citoyen quand on découvre (non sans stupeur) le rôle joué par les ligues de gymnastique dans l'Allemagne des années 1930 et plus précisément à partir de 1934. Cette interrogation vaut pour tous les pays totalitaires !

 
S comme Supporter...
S comme Supporter...
S comme Supporter...
S comme Supporter...
JO 1936, Berlin. Statue à la gloire de la "race" aryenne et Jesse Owens quadruple médaillés d'Or.JO 1936, Berlin. Statue à la gloire de la "race" aryenne et Jesse Owens quadruple médaillés d'Or.

JO 1936, Berlin. Statue à la gloire de la "race" aryenne et Jesse Owens quadruple médaillés d'Or.

Revenant d'une Tenue de mon Chapitre ce jeudi soir, et ayant réussi à attraper le dernier métro pour rentrer dans ma banlieue, j'ai été soumis à cette démonstration d'après match où se mêlaient, outre les effluves de bière, les décibels qui me furent présentés comme le droit quasiment impresciptible de celles et ceux qui "fêtaient la victoire"... Je n'avais plus, selon elles et eux, qu'à accepter, minoritaire que j'étais, la loi de la majorité ! Et puis, à mon âge, qu'avais-je à vouloir autre chose que de subir la loi de cette "majorité" ? 

 

Un bref instant, j'ai "halluciné" comme ils disent... Mais, très vite, je suis revenu aux impératifs de notre engagement de francs-maçons.   

 

Restaurer l'éducation à la citoyenneté.

Mon expérience professionnelle au ministère de la Jeunesse et des Sports m'amène à dire aujourd'hui, que rien ni personne ne peut laisser penser que le sport et l'Education Populaire seraient destinés à autre chose qu'à l'éducation à la citoyenneté. Cette citoyenneté au sens où tout être humain est considéré, a priori, comme l'égal de son semblable, comme devant se voir reconnu les mêmes droits et aussi les mêmes devoirs ! 

 

Alors, mes collègues sportifs, mes amis et pour certains, mes frères, revenons à nos fondamentaux. Ne laissons pas s'installer cette idée que la nature compétitive du sport, tout à fait légitime dans le déroulé d'une compétition, prenne le pas sur la nature de l'exercice sportif ! Ne confondond pas la cause avec l'effet !

 

Si la perspective de gagner est la motivation première du jeune qui se prépare à la performance, peut-être sera-t-il indispensable de lui rappeler qu'au delà de la performance, bonne ou moins bonne, reste la construction de soi... L'important n'étant pas nécessairement de gagner mais de tout mettre en oeuvre pour que cela soit possible et au passage d'engranger les bénéfices de l'effort !

 

Et peut-être avant tout de pointer les effets néfastes de l'action par procuration.

 

Dimanche arrive à grands pas et avec lui, la finale...

 

Ô temps, suspend ton vol et vous heures propices 

suspendez votre cours,

Laissez-nous savourer les rapides délices

des plus beaux de vos jours...

 

 

Gérard Contremoulin

_________________________________________________________

Commenter cet article

Loïc 11/07/2016 01:15

Quand je vois le triste spectacle que nous offrent les supporters, je perds foi en l’humanité et m’interroge très sérieusement sur le sens de mon engagement en franc-maçonnerie. L’humanisme ? A quoi bon, quand un vulgaire match suffit à faire éclater le vernis de civilisation que l’on croyait suffisamment solide pour contenir les élans de violence et de bêtise dont notre espèce est capable. Oui, j’exècre ces nouveaux patriotes de pacotille qui seraient prêts à se planter un drapeau dans le fion sans le moindre recul (si j’ose dire), avec le sentiment de vivre un authentique égrégore; je hais le mimétisme et la fiesta obligatoire que ces bandes de décérébrés nous infligent jusqu’au bout de la nuit à coup de klaxon et de cris pleins d’alcool, sans que l’on ait même le droit de s’en offusquer, sous peine d’être considéré comme un incorrigible rabat-joie, voire même un odieux fasciste liberticide. Oui, je l’affirme et l’assume, je n’aime pas la société dans laquelle nous vivons et je crois qu’elle s’enfonce chaque jour davantage dans l’absurde et le néant, le tout étant naturellement encouragé par les médias, qui voient dans ces manifestations de bonheur parfaitement conditionné et marketé (je sais de quoi je parle, je bosse dans la réclame…) l’illustration d’un “vivre-ensemble“ mythique dont on nous rebat tellement les oreilles. La démocratie laisse place à l’idiocratie, comme l’idiocratie la laissera un jour à la dictature. Au rythme où vont les choses, les esprits sont presque prêts pour cela…
Sur ce, mes TCF, je vous souhaite bonne nuit, si toutefois vous avez la chance d’avoir des boules Quiès…
Loïc

Tramu M.D 09/07/2016 22:46

Merci, merci. bonsoir à vous mon TCF G. je lis régulièrement vos chroniques sans pour autant m'épancher.

Avez-vous remarqué ? le tennis, la natation, l'athlétisme, le tour de France et Rio ! l'enfer pour les non sportifs. Ca n'arrête pas depuis quelques mois. Faut-il du pain et des jeux pour calmer la grogne ?
Le soir de la demi-finale, même dans mon petit village de 300 habitants des pétards ont été tirés dans la rue, qui ont fait peur à ma petite fille parisienne, qui pense aussi vite attentats !!!!
D'accord je suis peut être grincheuse, mais ça fait du bien de voir que d'autres pensent comme moi. Oui, vivement lundi ou peut être un peu plus tard, car quel que soit le résultat il faudra compter avec les commentaires et les images en boucles.

Debailly 09/07/2016 15:18

Certains peuvent se sentir (à tord) mauvais français parce qu'ils ne sentent pas concernés par l'enthousiasme autour de l'euro. D'autres sont traités d'abrutis parce qu'ils aiment ce sport qui les fait vibrer malgré leur implication par ailleurs pour ameliorer la société.... jai souvenir de voir certains publier sur le groupe facebook leur enthousiasme pour l'action politique de cecile duflot .... ou leur sentiment que tous les freres devraient participer a nuit debout s'ils avaient vrament la volonte de changer la societe. A Nuit Debout, je sais pouvoir croiser de nombreux militants du PIR, de la mafed, des extremistes ayant pour vaste projet la destruction du modele capitaliste pour construire un monde meilleur, etc. Au final, le vide et aucune action concrete. Mais le sentiment davoir reflechi et agi pour faire le bien, d'être un penseur de ce monde et de ses injustices. Un statut qui l'autorise à considérer le fan de foot comme un crétin au faible QI. Ce "penseur" sait faire preuve d'un tel mépris pour les autres... il est convaincu que lui parce qu'il s'indigne contre le 49.3 vaut mieux que ce pauvre cretin qui aime le foot. C'est tellement bon de se sentir et de se proclamer intelligent. Et pour le faire, quoi de mieux que de traiter les autres d'abrutis. La logique edt implacable. Elle s'applique aujourd'hui pour le foot, mais ca peut etre la conviction politique ou religieuse. Ce "penseur" designe toujours un abruti pour mieux s'affirmer, lui, intelligent, juste, agissant pour le bien de la société.

Flamand 10/07/2016 16:00

Très juste. C'est le nivellement pas le bas. On trouve des gens à traiter d'abrutis ou de salauds pour se mettre en valeur. Voir les publications de certains montre que l'ego est mal travaillé. Sous couvert d'indignation, il ne s'agit que de se mettre en avant : Moi je suis contre le 49.3 et je manifeste, moi je suis à Nuit Debout, moi j'aide mon voisin qui souffre... bref, celui lui échappe peut-être mais des milliers de frères et de profanes en font autant et bien plus encore. Et ils n'en profitent pas pour considérer les autres comme des crétins, ils se taisent et agissent... sans cherche systématiquement à pointer du doigt l'autre "salaud" (même son frère) qui lui n'en fait pas assez. Oui je crois à la discrétion et je le respecte infiniment. Elle dissimule souvent des situations difficiles et des personnes qui en font tant pour notre société. Je travaille au quotidien, de par mon métier, avec des familles qui souffrent terriblement. Nous avons des aides et des soutiens bénévoles, assez souvent de frères et soeurs. D'expérience je le sais, quand certains passent leur temps à s'indigner de la gravité des situations observées, du désespoir, de cette société qui va mal.. oui, je le sais, ce sont eux qui par idéologie, indigne stérile, la recherche de coupables qui en feront le moins. Trop occupés à pleurer sur l'état du monde, sans même être capable de comprendre qu'il faut savoir en faire plus pour changer les choses, et pour cela agir. Et ceux qui agisse le plus et le mieux sont souvent ceux qui savent faire preuve de discrétion et d'humilité. Les autres ? Qu'ils restent sur facebook à s'autocongratuler, à publier leur indignation et leur haine de tous ces salauds qui en font pas assez... Alors, les fans de foot, les jeux, la distraction dans tout cela ? Tout n'est que prétexte. Prétexte pour dire que selon certains, il y a les crétins d'un côté (le plus grand nombre) et les autres (dont eux). Mais tout le monde a besoin de distraction et de loisir et tant mieux si celui qui m'aide au quotidien à gérer des situations dramatiques va aller hurler de joie toute la nuit parce qu'il trouve un vrai plaisir à le faire. Lui demain sera là à mes côtés. Tandis que d'autres seront à larmoyer sur tout et sur rien et à insulter les autres (même leurs frères). Entre les deux, j'ai fait moins choix.

Lionel MAINE 09/07/2016 12:19

Bien vu ; Panem et circenses !!!

lionel maine 09/07/2016 12:05

Mon Très Cher Frère Gérard,
Bonjour et merci pour cette analyse pertinente.
En effet, depuis quelques jours, il est désagréable de se sentir "mauvais Français" en ne "communiant" pas dans ce délire collectif; car, c'est bien de religieux, dans sa part la plus ténébreuse, qu'il est question.
Le drapeau tricolore, "sacré" de la République est dévoyé de sa mission première et , pire encore, en Belgique ces derniers jours, on vit fleurir ,aux fenêtres des particuliers, des drapeaux frappés d'une grande marque de bière !
Enfin, je partage complètement ta remarque sur les différents espaces qui mériterait d'être travaillée en Loge.
Vivement Lundi !

deneuil 09/07/2016 10:37

Bien vu !

Paru en 2006 mais toujours actuel et pertinent, la lecture de l'ouvrage de Jean-Marie Brohm et Marc Perelman, Le football, une peste émotionnelle. La barbarie des stades, en dit long sur les dérives de ce sport dont l'extrême médiatisation et les complaisances du pouvoir à son endroit cachent (mal) l'état moral de nos sociétés de la postmodernité.

Hélas, le football....
LD


(Collection Folio actuel, n° 122),

jfvc 09/07/2016 10:18

Ma réflexion du jour....
2-0 le peuple déferle dans la rue brayant, vociférant...49-3 c'est le silence quasi général ! Cherchez l'erreur.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/