Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

15 Nov

T comme Transmission

Publié par Sous la Voûte étoilée

T comme Transmission

 

Transmettre est le devoir du maître maçon.

 

Dans une loge maçonnique, les maîtres (les maçons titulaires du 3° grade) ont la responsabilité de porter une attention soutenue et un regard attentif sur le cheminement des apprentis (1° grade) et des compagnons (2° grade). Ainsi dit-on qu'ils "observent les travaux des Apprentis comme ceux des compagnons dans le dégrossissement et l'affinement de la Pierre Brute".

 

Transmettre, mais transmettre quoi ?

 

Cette phrase du rituel apporte de précieux éléments de réponse. Le Maître, plus avancé dans son propre parcours initiatique, est censé avoir acquis suffisamment d'expérience, avoir suffisamment lu, réfléchi, vécu, avoir eu le temps nécessaire pour affiner sa connaissance de la société des hommes et de la grandeur et des pièges des relations interindividuelles, pour aider les apprentis et les compagnons à tracer leurs propres routes.

 

C'est que l'aventure mouvementée des voyages symboliques de la cérémonie de Réception, prend corps dans la suite du parcours... Là encore, l'aide qui avait été apportée pendant le déroulement des voyages, devient concrète. Les uns et les autres construisent fraternité et solidarité à partir d'un vécu commun. Ce faisant, ils donnent corps, ensemble, à une acception du "secret maçonnique".

 

Transmettre, comment ?

 

Le Maître se met donc à la disposition. Il écoute, décrypte les interrogations des apprentis, les questions des compagnons. Et s'l doit savoir garder pour lui ses propres options, y compris dans l'interprétation des symboles c'est pour mieux aider apprentis et compagnons à découvrir le rôle du symbolisme et à s'approprier les symboles par eux-mêmes.

 

Il ne s'agit pas de faire apprendre je ne sais quel "catéchisme", révéler je ne sais quelle Vérité qui n'existe d'ailleurs pas. En effet, pour un maçon de rite français, il n'y a de vérité que dans la recherche de la vérité !

 

Apprentis et Compagnons se coltinent à la difficulté angoissante de la page blanche. Et la recherche qu'ils mènent avec l'aide des Maîtres est la véritable richesse de la franc-maçonnerie où ce qui compte est d'abord l'expérience humaine d'hommes et de femmes liés par le serment symbolique de travailler au progrès de l'Humanité.

 

La méthode est comparable à la confection d'une boite à outils, de sa propre boite à outils. Et pour poursuivre cette métaphore, il n'y a pas de mauvais outils, il n'y a que de mauvais ouvriers.  De sorte que le Maître ne remet pas d'outil mais aide les apprentis et les compagnons à construire les leurs. Ces outils qui, lorsque leur tour sera venu et qu'ils deviendront maîtres, leur permettront de retransmettre.

 

De sorte que le choix du chemin est l'oeuvre du maçon lui-même. Ceux qui l'aident sont prêts à le relever s'il tombe et surtout, de lui faire découvrir ses propres capacités, ses propres possibilités de faire et d'avancer. 

 

Transmettre, pourquoi ?

 

Car la maçonnerie ne donne pas de recette, n'élabore pas de programme. En revanche, elle est un formidable laboratoire d'éducation à devenir soi-même.

 

Et c'est un grand dommage de constater que certains maîtres se pensent être dans la situation d'enseignants qui exigent de leurs élèves des connaissances apprises, des interprétations figées dans des "textes d'auteurs". 

 

Le but de toute transmission en maçonnerie n'est-il pas d'abord de faire comprendre qu'il n'y a pas de vérité, jamais. Ou plus exactement que le fait de considérer qu'il y aurait UNE réponse, telle qu'elle pourrait être apprise, n'est en fait qu'un acte de soumission, une abdication de la raison, l'antipode de la Maîtrise.

 

Deviens qui tu es !

 

Le Werde der du bist d'Also Spracht Zarathustra de Nietzsche... C'est la perspective incontournable du franc-maçon. C'est la ligne rouge du Maître.

 

C'est aussi l'exigence qui guide les "présidents" des différentes structures de travail maçonnique, dans les ateliers bleus (1°, 2° et 3° grades) tout comme dans les grades de Sagesse (après la maîtrise). Conquérir sa propre autonomie d'agir, de penser, devenir à son tour "passeur", ne peut s'obtenir qu'en assumant sa propre émancipation de toute tutelle !

 

Pour les Maîtres, maîtriser sa maîtrise...

 

Cet exercice de la transmission est pour le Maître aussi un moment de son parcours initiatique. Certes, c'est son devoir ; certes, il n'a pas le choix, mais cela représente pour lui la réalisation de sa part de responsabilité dans l'accomplissement de la vocation d'une loge bleu qui est de faire, de construire des maîtres maçons.

 

Et s'il y a une suite à ce parcours, au delà de la Maîtrise, c'est pour apporter une réponse aux questions que le maître se pose en découvrant le contenu du mythe de la maîtrise et l'absence de solution proposée au maître.

 

On voit bien, dès lors, que toute manière de faire chez les maîtres ou chez ceux qui sont en situation d'en exercer la fonction qui, sous couvert de transmettre, adopterait des modes d'intervention infantilisante ou de soumission à un savoir, à une connaissance, et particulièrement à celle ou celui qui la détient, serait une sérieuse marque d'incompétence, une trahison des objectifs du Maître...

 

C'est de ce point de vue qu'il faut probablement réfléchir à la nécessité, chez les Maîtres (et quel que soit le niveau où les a conduit la poursuite du parcours) de maîtriser sa maîtrise...

 

 

 

 

T comme Transmission

Gérard Contremoulin

________________________________________________________

Commenter cet article

joab'n 16/11/2016 15:33

"Transmettre, mais transmettre quoi ?" questionnes-tu, Gerard.
Et bien a minima ce qu'on nous a transmis. Et c'est bien là tout le problème !
Certains maître n'ont rien reçu (de maçonnique) ! Que peuvent-ils donc transmettre ? Et bien comme leurs transmetteurs à eux, ils transmettent leurs passions, desirs, idées du moment ou un baratin prémaché profane d'appartenance à une association parmi d'autres.
Lorsqu'on est arrivé là, que reste-t-il de FM ? Et bien s'ils se contentent de bien exécuter un rituel, docilement, même sans le comprendre, ce sera déjà çà !
Mais même çà, certains n'en veulent plus !

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/