Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

16 Dec

Communiqués du GODF sur l'université publique de Strasbourg et sur les lois de la République et les interventions religieuses.

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Laïcité - Religions

Communiqués du GODF sur l'université publique de Strasbourg et sur les lois de la République et les interventions religieuses.

Communiqué du 16 décembre 2016

 

Un théologien catholique n'a pas qualité pour présider une université publique

Date parution : 16/12/2016

Le théologien et prêtre catholique Michel Deneken, ancien doyen de la Faculté de Théologie catholique de Strasbourg, vient d’être élu président de l’Université publique de Strasbourg.

Le Grand Orient de France, qui attache une importance fondamentale à la laïcité, dénonce une fois de plus le scandale que constitue le régime concordataire des cultes d’Alsace-Moselle, qui permet qu’une faculté de théologie fasse partie d’une Université publique, et qu’un ecclésiastique puisse présider celle-ci en tant que théologien. Il est urgent, comme l’a suggéré le Conseil constitutionnel, d’harmoniser par la loi ce « régime local » avec le droit commun de la République – en prenant le temps et les mesures de concertation qui s’imposent.


La théologie n’est pas plus une science que l’astrologie, mais seulement un objet d’étude pour les sciences humaines et sociales. Elle n’a donc aucun titre à figurer aux côtés des savoirs rationnels dont l’Université assure l’enseignement et la recherche. Les facultés de théologie sont du strict ressort des organismes religieux privés qui propagent leurs croyances particulières. Leur présence dans les Universités publiques d’Alsace-Moselle est une atteinte à la liberté de conscience et à la liberté de la science.


Le GODF avait en son temps dénoncé l’accord de reconnaissance des diplômes ecclésiastiques catholiques conclu en 2008 entre la France et le Vatican. Il avait, à cette occasion, souligné que la conception dogmatique de l’Église catholique – organisme hiérarchiquement soumis à l’autorité monarchique du Pape - s’opposait à la liberté de l’enseignement et de la recherche, en leur imposant les limites de « la parole de Dieu » ainsi que « du Magistère de l’Église, à qui revient l’interprétation authentique » de ladite parole1.


Alors que l’indépendance des professeurs d’Université est un principe fondamental reconnu par les lois de la République, M. Deneken est entièrement soumis au « devoir d’évangélisation » que lui impose sa hiérarchie. Sa gestion passée comme sa conception du rôle de la théologie (censée « nourrir les sciences ») ont d’ailleurs été fortement contestées par plusieurs syndicats et associations universitaires locales.


Que le nouveau président de l’Université de Strasbourg soit prêtre n’est pas le problème essentiel : ainsi, l’abbé Lemaître, un des inventeurs du « big bang » en astrophysique, fut un authentique scientifique. C’est bien la qualité de théologien catholique de M. Deneken, soumis à ce titre à une autorité religieuse extérieure, qui constitue une violation des règles de l’Université publique.


Le GODF rappelle que l’art. L141-6 du Code de l’éducation dispose : « Le service public de l’enseignement supérieur est laïque et indépendant de toute emprise politique, économique, religieuse ou idéologique ». Aucune dérogation à cet article n’est prévue pour l’Alsace-Moselle. Le GODF demande aux autorités de l’État de faire respecter la loi.

 

____________________________

 

Communiqué du 8 décembre 2016

 

Les lois de la République

et les interventions religieuses

Date parution : 08/12/2016

Suite aux nombreuses intrusions des différentes religions dans l’espace public, et dernièrement au pèlerinage à Rome des élus de la région Auvergne Rhône-Alpes à l’instigation de l’archevêque de Lyon, le GODF tient à rappeler que la République n’est pas à brader pour quelques votes.


Parce que la Laïcité est un principe constitutionnel, fondement essentiel de la République,


Parce que la liberté de conscience qu’elle assure en fait un facteur de paix sociale loin des dangers des communautarismes, des replis identitaires et des rejets de l’autre.


Parce que la séparation entre les religions et les institutions publiques garantit à chaque citoyen le droit de croire ou de ne pas croire, tout en permettant aux cultes de s’exercer librement dans le respect de l’ordre public,


Parce qu’elle est une condition pour sauvegarder l’Etat et l’intérêt général de toute influence d’intérêts religieux particuliers ;


Le GODF ne peut cautionner cette démarche commune des élus et des représentants d’un culte qui bafoue la République laïque et démocratique en remettant en cause la Constitution et la Loi du 9 décembre 1905 qui instaure la séparation définitive des Eglises et de l’Etat.


Cette recherche de bénédiction papale, assumée et médiatisée, transgresse le devoir de neutralité des représentants de l’Etat et des élus de la République. Il en est de même lors des inaugurations des lieux de culte ou de la participation de ces mêmes représentants aux différentes manifestations religieuses.


Ce fervent empressement liant tourisme religieux et bigoterie serait risible s’il ne donnait poids aux revendications rétrogrades des Eglises concernant la vie des citoyens, les droits des hommes et des femmes de notre pays et notamment la contraception, l’avortement, et plus récemment le PACS et le mariage pour tous.


Rappelant Victor Hugo qui disait : « Je veux l’Eglise chez elle, l’Etat chez lui », le GODF invite les citoyens à placer les valeurs républicaines et laïques avant les croyances personnelles, afin que les dogmes religieux ne puissent faire obstacle aux lois de la République.


Le 8 décembre 2016

 


Contacts presse
Langage et Projets Conseils – 01 53 26 42 10
Laurent Payet – laurent@lp-conseils.com
Audrey Daragon – audrey@lp-conseils.com

Commenter cet article

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/