Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

15 Jul

Radicalisation et emprise 3/4.

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Dérives sectaires

Radicalisation et emprise 3/4.

Voici la suite 3 de la contribution adressée par Catherine Picard, présidente de l'UNADFI, ancienne députée de la 5° circonscription de l'Eure (XI° législature 1997-2002), rapporteure et co-auteure de la loi  About-Picard

 

1/4 : Une situation de violence et de choc culturel

2/4 : La radicalisation

3/4 : L'emprise mentale

4/4 : "Désappartenance", désengagement, "déradicalisation"

Ce procédé est celui de l’emprise mentale.

 

L’emprise comme procédé d’embrigadement

 

La notion d’emprise mentale permet de comprendre comment se crée le « moi radical » en faisant glisser l’adepte de l’autonomie à un état de sujétion. « L’emprise vise à mettre en place un processus de transformation, des initiatives dans le sens recherché par l’instigateur, une disponibilité totale, une soumission sans réserve, un dévouement fanatique abolissant toute autre référence. » ; pour ce faire « il faut obtenir non seulement un acquiescement initial qui engagera peu, mais un enchainement d’acquiescements successifs qui apparaitront comme des choix. »[9]

 

L’emprise s’établit progressivement (et parfois rapidement) par l’utilisation de différentes « techniques » dont l’isolement progressif, l’affaiblissement physique et psychologique, l’enseignement d’une doctrine, la culpabilité, les activités prosélytes, l’anesthésie de l’esprit critique.

 

Reprenant une remarque d’un adepte de l’OTS : « Entrer dans une secte, c’est comme gravir un escalier dont les premières marches sont toutes petites », G. Bronner explique qu’« Une croyance individuelle à une histoire est une construction lente et progressive… et le croyant n’est pas conscient qu’il s’engage sur le chemin d’une adhésion qui en d’autres contextes, aurait pu lui sembler déraisonnable. […] La prise de conscience est d’autant plus difficile que le futur adhérent n’est pas entrainé tout de suite sur le terrain de la spiritualité. »

L’observation des différentes phases de l’emprise permet de saisir comment se crée cet état de dépendance :

 

- La séduction

 

Une réaction, une fascination, une inscription dans une dynamique, trois éléments conjugués qui facilitent l’adhésion aux solutions radicales proposées par le groupe.

 

Dans le domaine spirituel on repère une aspiration à des réponses, à une vérité unique et indivisible. Ce qui conduit vers un radicalisme exigeant et agressif. Une sorte de « prothèse d’espérance » réservée aux seuls membres du groupe. Cette description est commune à tous les mouvements fondamentalistes ou intégristes en voie de radicalisation.

 

En réponse à cette aspiration, il sera proposé un discours rassurant, chaleureux, avec des solutions clés en main. « Le premier contact aide à désamorcer les suspicions et ensuite si la personne est intéressée par la recherche spirituelle, elle entendra la doctrine qui lui sera délivrée morceau par morceau, de plus en plus complexe voire confuse ». [10]

 

- La déconstruction ou transformation de la personnalité.

 

Il s’agit de provoquer dès le départ une certaine déstabilisation psychologique, un désarroi qui engendre la vulnérabilité, où tous les repères antérieurs sont remis en question. Il faut se rendre disponible pour recevoir ce qui est proposé.

 

Les techniques mises en œuvre peuvent affecter le corps et l’esprit : attitudes posturales, répétitions de gestes ou de paroles identiques selon des rituels précis, induisent un certain type de réceptivité, un état de conscience modifié.

 

Au niveau affectif et émotionnel, la vision d’évènements traumatisants peut provoquer un désarroi profond et réveiller la conviction d’accéder enfin à la vérité.

 

Au niveau intellectuel et cognitif, l’apport de nouveaux concepts, d’un autre vocabulaire, conduit le sujet à transformer ses méthodes d’analyse et d’interprétation habituelles.

 

- La reconstruction

 

Chacun des éléments de la remise en question doit trouver son corollaire restructurant : au malaise ressenti doit correspondre la satisfaction de l’expérience menée ; à la perplexité une forme d’assurance ; au doute et aux interrogations, les certitudes du chef et des autres personnes du groupe ; à la culpabilité du passé abandonné, le réconfort de partager un projet commun ; aux opinions antérieures, un corps doctrinal cohérent.

 

Il en résulte un sentiment d’appartenance, une conviction d’avoir trouvé LA vérité, qui ne s’appuient pas sur des raisonnements et ne peuvent être réfutés : « Ceci est vrai, puisque vous l’avez éprouvé, ressenti profondément ».

 

- Les renforcements

Pour contrer les fléchissements et les doutes, l’encadrement va mettre en place soutien et surveillance. Intervient alors l’argument de la loyauté : partir serait trahir et rejoindre le troupeau. Le doute n’est pas interprété comme une marque de lucidité permettant la critique du système, mais comme un retard dans la progression, dans la voie vers un idéal que le sujet « a choisi »[11].

 

Au-delà des convictions acquises, la vision du monde est transformée, désormais marquée par la référence exclusive à la vérité détenue par le leader, la condamnation de toute autre alternative, l’allégeance inconditionnelle au chef ; ce qui rend difficile toute « désappartenance ».

 

[9] A.Fournier, M. Monroy, La Dérive sectaire, Paris, PUF 1999

[10] G. Bronner, La Pensée extrême, Paris PUf, 2016

[11] On aborde la difficile question du consentement non éclairé, biaisé.

 

A suivre ...

 

GC

_________________________________________________________________

Commenter cet article

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/