Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

10 Feb

Au revoir Ludo.

Publié par Sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Mémoire

Au revoir Ludo.

Ludovic Marcos, "Ludo", nous a quitté vendredi 9 février à Marseille lors d'une conférence où il intervenait !

 

Ludovic Marcos aura assumé son obligation de Maître maçon jusqu'à la dernière minute, transmettre. Pleinement conscient de la responsabilité du Maître Maçon, il sillonnait les orients pour expliquer, toujours expliquer. Agrégé d’histoire, il maîtrisait parfaitement la pédagogie et ne laissait personne insensible, même les plus sceptiques. Après avoir consacré sa vie aux idéaux de la franc-maçonnerie libérale adogmatique, il nous a quitté au cours d’une tenue au temple de Marseille (Bédarrides), le vendredi 9 février 2018, au milieu de soeurs et de frères venus entendre le fruit de son expérience et de son engagement.

Né en 1951 de parents républicains espagnols, il a été particulièrement marqué par la "retirada", l'exode d'un demi million de réfugiés espagnols fuyant le franquisme, notamment après la chute de Barcelone.

 

Il leur restera idéologiquement et culturellement fidèle.

 

 

Drapeau de "La Retirada" dans le Temple La Fayette lors d'une conférence de Ludo

Drapeau de "La Retirada" dans le Temple La Fayette lors d'une conférence de Ludo

Ludo commence sa carrière professionnelle comme tailleur de pierre, "maçon opératif". Puis il reprend ses études et obtient une agrégation d'histoire.

 

Il est reçu au GODF en 1982. Il y exercera diverses responsabilités, notamment Conseiller de l’Ordre de 1996 à 1999 et Grand-Maître adjoint pour l'année maçonnique 1998-1999.

 

Il sera commissaire d’une douzaine d’expositions, auteur d’articles et ouvrages relatifs au patrimoine et à l’histoire des rites maçonniques.

Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.

En particulier :

  • Histoire du Rite français au 18e siècle (1999)
  • Histoire du Rite français au 19e siècle (2001) 
  • Revue Beaux Arts Hors série :  La Franc-maçonnerie (2000), Images du Patrimoine Maçonnique (2003) et Histoire Illustrée du Rite français (2012)

L'auteur.

 

Ludovic est avec Charles Porset parmi les trop rares à écrire sur le rite français ; à consacrer leurs recherches à la mise en valeur de son patrimoine initiatique, à le restituer. Il s'est attaché à retisser les fils d'une histoire triséculaire complexe, à rendre compte d'un rite vivant, émancipateur, à décrire un continuum initiatique en trois grades et cinq ordres.

En reconstituant la mémoire d'un rite pratiqué par 85% des loges du GODF, Ludovic Marcos aura oeuvré à la reconstruction, sur les bases de la maçonnerie des Modernes (de 1717), du rite de la maçonnerie du siècle des Lumières, le rite français, rite de fondation du Grand Orient de France, dès 1728.

Il est l’auteur de plusieurs ouvrages sur l’histoire du Rite, sur l'histoire des Ordres de Sagesse du Grand Chapitre Général du GODF et de la franc-maçonnerie, seul ou accompagné des plus éminents comme Cécile Révauger, André Combes, Pierre Mollier, Roger Dachez...

Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.

Le dernier et non le moindre...

 

Et puis, il y eut le lancement de son dernier ouvrage en collaboration avec Ronan Loaec "A la découverte des Temples maçonniques", un ouvrage remarquable.

Et tout naturellement, il s'est déroulé dans les locaux du musée en présence du Grand-Maître Philippe Foussier, des dignitaires du conseil de l'ordre et des juridictions de hauts-grades du GODF, notamment Philippe Guglielmi (GCG-RF) et Jacques Oréfice (SC-REAA), de leur éditeur, Bernard Renaud de la Faverie (Dervy) et de très nombreux frères et soeurs, venus assurer Ludo et Ronan de leur gratitude pour leurs travaux.

Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.

On mesure à quel point la tache sera rude désormais.

Seize années pour le musée de la franc-maçonnerie.

 

Ludo aura été l'artisan de la mutation du « cabinet de curiosités » qu’était le premier musée créé en 1889, en « Musée de France » (label officiel), le musée de la franc-maçonnerie. Il en fut le 1° conservateur. Il lui consacrera seize années de sa vie et sera de tous les combats pour lui assurer le niveau d’excellence qu’on lui reconnaît aujourd’hui.

 

Au revoir Ludo.

Lorsque nous l'avons inauguré, le 11 février 2010, Ludo était le maître de cérémonie d'un moment rare tout à la fois aboutissement de ce long travail et démarrage d'une nouvelle et grande aventure. Entouré des personnalités représentantes des trois institutions ayant assuré le financement, l'Etat (ministère de la Culture), la Région (DRAC) et la Ville de Paris, des élus du 9° arrondissement, du conseil de l'ordre au grand complet, des anciens Grands-Maîtres, Ludo su montrer, souligner et expliquer à tous les richesses des collections, les particularités des pièces et de leurs origines, les patients travaux de recherche, les minutieuses tâches de restauration selon des règles immuables.

Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.
Au revoir Ludo.

vidéo réalisée par Alain Braun et Alain Dassé

Cette cérémonie, retransmise sur GO-TV, la web tv que nous avions mis en place à l'époque et qui diffusait sur le Net, fut reçue notamment au Japon et en Australie d'où nous reçûmes des messages édifiants sur la qualité de la présentation. 

Le rassembleur.

 

Ludovic Marcos aura été un infatigable ouvrier de la mise en valeur et de la promotion du Rite Français par une démarche constante de rassemblement, de constitution d’équipes, dont celle des « Amis du Musée".

 

Il aura été aussi un promoteur éclairé de la franc-maçonnerie libérale adogmatique et des principes sur lesquels elle s'est établi, la Liberté Absolue de Conscience, l'égalité de traitement des hommes et des femmes dans la maçonnerie, la liberté d'expression et la souveraineté des loges. Ces principes l'on naturellement conduit à prendre une part active et reconnue tant dans la création de loges (dont "Sincérité et Tolérance" à l'orient des Sables d'Olonne, "La Règle et le Compas" à l'orient de Nantes) que dans le rapprochement vers le GODF de maçons désemparés et qui souhaitaient s'éloigner de leurs obédiences. 

 

Les nombreux témoignages sur les réseaux sociaux soulignent, unanimement, cette belle qualité qu'il savait dispenser : rassembler pour construire, rassembler pour fédérer, rassembler quand il y a discorde.

Ludo laisse une place horriblement vide, la place du sachant. Nous reste maintenant toutes les pistes qu'il a ouvertes, toutes les études qu'il a réalisées ou entreprises. 

 

La mort est la compagne du maçon. Elle l'aide à cheminer. Mais lorsqu'elle survient, surtout dans ces conditions, elle nous laisse désemparés, tristes,  immensément seuls.

 

Alors le souvenir de son sourire, de sa bienveillance, de sa générosité, de son regard malicieux, de sa voix chaleureuse et son ardeur au travail, invitent à poursuivre...

Au revoir Ludo.

Merci.

Au revoir Ludo.

 

Gérard Contremoulin

___________________________________________________

Commenter cet article

Easter LUIZI PAKA 21/02/2018 14:20

Ce monde est bizzard, lui qui m'a acceuilli en premier sur le net par ces articles de vérités, que dire, QU'IL RESTE ETERNEL

Guizmo 14/02/2018 18:22

Oh bah dis donc, je ne m'attendais pas a ca... J'ai un peu laisser tomber la toile ces dernieres annees a cause de problemes de vie personnelles, mais la Gerard, ca me fait de la peine d'apprendre cela.
Le travail doit continuer, et cela me donne envie de me remettre a l'oeuvre, surtout que nous partagions le meme prenom...
Quelle tristesse...

Patrice LE BORGNIC 12/02/2018 15:49

Triste. Il avait donné une conférence dans ma loge Les EVERGÈTES Orient de Lorient en novembre 2017.
Condoléances à sa famille et à ses proches.
Gémissons, gémissons, gémissons mais Espérons.

Christian Schirvel 11/02/2018 12:59

Toujours les mots justes, Gérard.
Merci pour ce si bel hommage...
Ludo va nous manquer, certes, mais, comme il a respecté et rempli ses serments maç.'. jusqu'au bout, comme Molière pour le Théâtre, il est certain qu'il y a des plus jeunes, nourris par son exemple, qui vont poursuivre son Oeuvre, dans ses si belles "Traces et Marques" !
G GG GGG, mais E !

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)