Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

09 Apr

Non à la reconnaissance des cultes.

Publié par Sous la Voûte étoilée

Non à la reconnaissance des cultes.

Quoique que puisse penser ou croire le Chef de l'Etat à titre personnel, son devoir est de protéger la Constitution, les principes généraux du droit et les lois de la République.

 

Article

La France est une République indivisible, laïque, démocratique et sociale. Elle assure l'égalité devant la loi de tous les citoyens sans distinction d'origine, de race ou de religion. Elle respecte toutes les croyances. Son organisation est décentralisée. 

Constitution de la 5° République

 

Article 1°

La République assure la liberté de conscience. Elle garantie le libre exercice des cultes sous les seules restrictions énoncées ci-après dans l'intérêt de l'ordre public.

Article 2

La République ne reconnaît, ne salarie ni ne subventionne aucun culte.

Loi du 9 décembre 1905

 

 

 

Le Président de la République est, par nécessité absolue, celui qui observe la plus grande indifférence à l'égard des cultes et qui se tient à égale distance de chacun d'eux.

 

Quand il s'affiche avec les dirigeants de tel ou tel culte, lors de cérémonies officielles ou pire, d'occasions spécifiquement consacrées à sa venue, le président Emmanuel Macron est sur une pente glissante qu'il tente de gérer avec dextérité mais qui laisse peu de doute, aujourd'hui. Il viole le respect de ce principe de Séparation des églises et de l'Etat. 

 

Affirmer la liberté de ne pas croire.

Il est dangereux pour la République de vouloir banaliser les cultes et d'adopter une attitude qui viserait à les reconnaître peu ou prou.

Au contraire, la République assure la liberté de conscience. C'est-à-dire la possibilité de croire, de changer de culte ou de n'en pratiquer aucun. C'est cette dernière possibilité qui, quoique majoritaire dans le pays, est systématiquement effacée du panorama.

Nous devons faire en sorte qu'elle soit réaffirmée dans le droit et dans les faits.

 

Il faut se mobiliser pour expliquer que la reconnaissance des cultes par le Chef de l'Etat s'oppose à l'exercice de cette liberté de conscience.

 

"Je veux l'église chez elle et l'Etat chez lui" proclamait Victor Hugo le 14 janvier 1850 lors du débat sur la loi Falloux. Cette exigence est encore vivace.

Non à la reconnaissance des cultes.

Gérard Contremoulin

___________________________________________

Commenter cet article

Blogophone 09/04/2018 23:43

Je veux bien me mobiliser ... comment ?

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)