Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

08 Nov

Loi de 1905, pour un appel maçonnique général.

Publié par Sous la Voûte étoilée

Loi de 1905, pour un appel maçonnique général.

Le Président de la République semble être maintenant déterminé à engager une modification substantielle de la loi de 1905 sur la Séparation des Eglises et de l'Etat. 

 

La Franc-Maçonnerie, défenseur de la liberté absolue de conscience, doit tout mettre en oeuvre pour faire barrage. Les obédiences, les frères, les soeurs, les loges doivent pouvoir réaliser un large consensus sur la nécessité de défendre cette loi principielle.

 

 

 

 

Se réunir.

 

Nous sommes toutes et tous différents, nous appartenons à des obédiences que l'histoire a conduit sur des cheminements distincts, par des voies différenciées, vers des objectifs séparés. Mais face à une attaque aussi fondamentale, notre but est commun. Il s'agit de maintenir le principe de cette pensée différente, de cette liberté fondamentale de conscience qui permet de croire ou de ne pas croire, de penser sans tutelle.

 

Nous savons bien que l'abolition, plus ou moins nette, plus ou moins visible, de cette Séparation ramènerait le religieux au coeur des affaires publiques, que les cultes feraient des incursions de plus en plus fréquentes et de plus en plus fortes dans la gestion des affaires de la cité, c'est-à-dire dans les territoires, les communes, là où l'essentiel de la vie se déroule.

 

La Franc-Maçonnerie pour l'avenir.

 

Les obédiences, le collectif laïque qui réunit les associations de la mouvance laïque, doivent se mettre autour de la table et envisager les conditions d'organisation de la riposte. Comme à chaque fois que nos principes furent menacés, nous devons nous mobiliser. Le moment est venu. Ce sont les conditions de l'avenir de nos institutions laïques qui sont en jeu. Ce sont elles qu'il faut préserver.

 

Les précédents.

 

Certes, elle en a subit, déjà des modifications, en fait ou en droit, sur tel ou tel aspect de sa mise en oeuvre.

 

A l'école, sur les financements (lois Falloux, Deb, Guermer, Carle). Ces lois mettent en oeuvre des stratégies de contournement au bénéfice de l'enseignement catholique (voir les ouvrages d'Eddy Khaldi et Muriel Fitoussi, ci-dessous) ; sur le port de signes distinctifs (on se souvient du foulard de Creil).

Loi de 1905, pour un appel maçonnique général.

 

Sur les financements des lieux de cultes musulmans où les moyens de contourner la loi faisaient (et font encore) l'objet de stages entre élus ! 

 

Sur le mélange des genres où un représentant de l'Etat se mêle des affaires internes d'un culte, se signe en public, porte la kippa dans l'exercice de ses fonctions ou encore lorsqu'une ministre en déplacement se voile pour participer à une réception ou une réunion ministérielle internationale.

 

Ces modifications pour importantes qu'elles soient, visaient à contourner les principes de la loi qui cependant subsistaient.

 

La perspective, aujourd'hui, est toute autre.

En dehors du Concordat qui concerne des territoires métropolitains qui n'étaient pas français en 1905 (les départements d'Alsace-Moselle), jamais attaque fut menée à ce point contre les principes de bases, c'est-à-dire sur la substance même de la loi.

Déjà, lorsque le Président Macron avait cru pouvoir déclarer devant la conférence des évêques que le lien entre l'Eglise (catholique) et l'Etat avait été "abimé", il laissait filtrer son envie de le "réparer".

Eh bien non, M. le Président, le lien n'est pas abimé, il est ROMPU par la volonté incarnée dans la loi dite, opportunément, loi de Séparation.

C'est cette séparation qu'il faut préserver, envers et contre tous.

 

Gérard Contremoulin

_____________________________________________

Commenter cet article

Jules 12/11/2018 18:20

Combien de maçons ont-ils voté Macron dès le premier tour?
Ce fut leur droit le plus strict, mais qu'ils ne viennent pas pleurer

Jules 12/11/2018 18:18

Bien d'accord, mais combien de maçons ont-ils voté Macron dès le premier tour des présidentielles? Ce fut certes leur droit, mais qu'ils ne pleurent pas

ANDRE ARANJO DA ROCHA 08/11/2018 16:57

C'est une grave remise en cause des principes mêmes de la Loi de 1905. Faut-il rappeler que la laïcité est cadre juridique applicable à tous et garantissant la liberté de conscience.
Ensemble, nous devons nous opposer avec ''Force et Vigueur'' contre cette forfaiture...

hector 08/11/2018 14:47

ce que l'ètat devrait faire ????
mettre fin au communautarisme qui se développe ...

BOSSAVIT 08/11/2018 13:57

Mon cher Gérard
Des modifications, en fait et en droit, cette loi de 1905 elle en a subies et la liste est longue. Il faut tout de même se poser la question du pourquoi. S'agit-il d'opportunités? de tactique électorale? de trou dans la raquette de la loi? de changement du paysage spirituel? d'autre chose? de tout cela? Je crois intéressant d'y réfléchir vraiment. Par ailleurs il serait certainement utile que les différentes obédiences adogmatiques puissent avoir une conception commune de la laïcité et qu'au sein d'une même obédience Sœurs et Frères, en fissent une même analyse. Beaucoup de Loges au lendemain du vote de la loi avaient compris que l'on n'était pas au terme d'un processus et que la loi redescendait le Sinaï! mais au contraire qu'il faudrait conquérir et convaincre. Plus que jamais 113 ans plus tard cette remarque me parait juste. Très fraternellement

Pierre Dutron 08/11/2018 13:52

nous nous associons à la démarche et je t'ai fais MP sur FB, MTC.'.&ILL.'.F.'. Gérard.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)