Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

07 Nov

Réhabiliter Pétain ?

Publié par Sous la Voûte étoilée

Bataille de Verdun

Bataille de Verdun

Philippe Pétain, maréchal de France ou Philippe Pétain général de la première guerre mondiale ? Pourquoi cette exhumation ?

 

La tentative n'est pas nouvelle. Certaine était discrète, lorsque François Mitterrand faisait déposer une gerbe sur la tombe de l'Ile-d'Yeu. D'autre plus voyante, lorsqu'Emmanuel Macron dissocie le Pétain de 1914 et celui de 1940 dans un hommage public.

 

Quoiqu'il en soit, au moment où l'hommage aux combattants de la première guerre se mêle au souvenir des morts de la Guerre en général, il est mal venu d'exhumer cet officier quand tant d'autres méritent d'être honorés.
 


Mal venu car Philippe Pétain n'est pas exempt de critiques pendant la guerre de 1914-1918. C'est ainsi que son nom est gravé dans la mémoire des proches des "fusillés pour l'exemple", ces soldats français abattus par des balles françaises pour avoir refusé de sortir de leurs tranchées pour monter au front et mourir dans la boucherie. Ces généraux qui n'ont pas hésité, pour "raffermir le moral des troupes" à faire fusiller plus de 600 soldats français !

 

Philippe Pétain était avec Géraud Réveilhac membres de l'Etat-Major qui a fait ce "choix funeste" selon l'expression du Président de la République aujourd'hui. Pas un mot de ce dernier pour redonner leur honneur à ces hommes, assassinés sur ordre de leurs propres officiers. Pas un mot vers leur réhabilitation.

 

Alors, décidément NON, M. le Président.

 

Votre initiative n'est pas acceptable. Philippe Pétain, "l'homme de Montoire", précédemment "l'homme des fusillés pour l'exemple", reste frappé d'indignité nationale !

Procès de Philippe Pétain

Procès de Philippe Pétain

 

Gérard Contremoulin

_____________________________________________

Commenter cet article

Papygrincheux 26/11/2018 16:50

Et la lettre de Groussier? Personne ne l'évoque? Oh pardon: je suis encore "hors sujet"

Sonya 08/11/2018 16:37

A la lumière (forte interessante) des propos précédents... Si le Réveihac était plus cruel que Pétain... Etc... Soit. Je ne conteste pas un sujet que je ne maitrise pas...

Toutefois, Pétain, même vainqueur de 14-18 (avec la participation active de quelques autres...), n'en est pas moins discrédité en 39-40... Il a laissé et encouragé !!! les lois antisémites, actif pour la fameuse rencontre de Montoire, et... en passant, tout à fait compatissant (a encouragé!) les lois sur les sociétés secrètes (dont la Franc-Maçonnerie!) au même tarif que le statut juif... (l'excellent ouvrage de A. Combes sur le sujet est tres bien documenté)... Donc Pétain vainqueur en 18, n'est plus vraiment aussi glorieux que le Pétain antisémite, qui prônait "travail, famille, patrie", bien dans l'air du temps, surtout Outre-Rhin... Donc vainqueur mais descendu de son pied d'estale depuis... Pour ma part, son statut de collaborationniste au régime nazi est juste irrattrapable (trahison, entente avec l'ennemi... ) donc, non ... Pas d'honneur... C'est déshonorant par principe...
De mon point de vue : "arretons de ressasser le passé pour regarder vers l'avenir" oui... Mais pas au bénéfice de ce genre de personnage.
S,

Josse 08/11/2018 04:41

Je suis bien d'accord avec vous. J'ai vérifié. Les pertes d'hommes reprochés à Nivelle concernent la bataille du Champs des Dames. Or les pertes d'hommes sous Pétain, dans cette bataille qu'il dû poursuivre aprés avoir repris le flambeau de Nivelle son tout aussi importante. Mais il est établis cependant que ce qui a caractérisé Pétain durant la 1er guerre mondiale, c'est qu'il a toujours mis en place des stratégie visant à limiter les pertes d'hommes. Qu'en succédant à Nivelle, il s'est employé à améliorer les conditions de vie de ses hommes, leur permettant notamment davantage de permissions. Que les nouvelles stratégies misent en place visaient la limitation de pertes, notamment en étant davantage limités, mais bien mieux préparé, avec notamment des reconnaissances aériennes. A tel point qu'elles furent la plupart victorieuses. Qu'il s'est aussi employé à faire condamner les mutins, tout en en faisant fusillé une minorité, là où d'autres généraux auraient plus violent. Qu'il y a d'ailleurs, sus ce point, fait de la résistance à un certain nombre d'hommes politiques qui exigeaient une répression exemplaire. Enfin là où Pétain va limiter la perte d'homme, c'est tout simplement en remportant en 4 mois, une bataille qui durait depuis plus d'un an. Débuter en février 1916, Pétain succède à Nivelle, à la tête des armées de Verdun, le 15 mai 1917 et remporte la victoire finale le 18 septembre 1917.

Sous la Voûte étoilée 08/11/2018 10:28

Peut-on, en francs-maçons accepter l'ordre qu'il donne, de même que les autres généraux de l'Etat-Major, de mettre en place un régime de terreur pour faire monter les hommes à la boucherie en menaçant de la cour martiale les "mutins" dont plus de 600 furent fusillés pour l'exemple ?
Pour moi, c'est non, irrémédiablement.
Et l'armée française, de même qu'elle a réhabilité le capitaine Dreyfus, s'honorerait à réhabiliter les "fusillés pour l'exemple".

Josse 07/11/2018 16:50

C'est pas tout à fais exacte ! Le rôle de Pétain durant la Seconde Guerre Mondiale, l'a rendue si détesté, que son rôle victorieux dans la 1er Guerre Mondiale n'en devient que plus dérangeant pour certains. Qui alors au mépris de la vérité historique, vont tout tenter pour réécrire l'histoire, soit en inventant de nouveaux faits, soit en en occultant, soit exagérant ou amoindrissant certains aspects de la vérité historique. Que Pétain est fait fusillé des soldats durant la Seconde Guerre Mondiale, c'est certain. Tous les généraux de l'époque, y compris dans les armées des autres pays en conflit. Pour autant, rien ne peut comparer Pétain au Général Réveilhac, qui lui n'avait véritablement aucun respect pour la vie de ses hommes. En février 1945 Réveihac donna l'ordre à l'artillerie d'ouvrir le feux sur une tranchée française. Ce que le colonel refusa de faire sauf si il recevait un ordre écrit. Une autre fois, Réveihac ordonnera la reprise d'une attaque, aprés avoir constaté que le quota de perte admissible n'avait pas été atteint lors du 1er assault. Pétain n'a jamais été accusé de ce genre de méthodes, d'ailleurs passe clairement pour être un général d'une rare cruauté. Sa figure a même inspiré le film les Sentiers de la Gloire de Stanley Kubrick. De plus, contrairement à ce que vous affirmez, ce n'est pas l'Etat Major qui a fait le choix de la décimation ou des fusillades pour l'exemple (sous-entendu par-là, il s'agirait d'une décision collectif de l'ensemble des membres de l'Etat Major, dont Pétain et Réveilhac. Non, les fusillades pour l'exemple était une application légale (ce qui ne veut pas dire justifiable) du droit militaire. Même si selon la personnalité de chaque général, cette application était plus ou moins modérés ou plus ou moins excessif.
En effet, le Réglement de Service en Campagne, texte gouvernementale, promulgué le 2 décembre 1913, par le Président Poincaré, dispose en son article 121 que : " Les officiers et les sous-officiers ont le devoir de s'employer avec énergie au maintien de la discipline et de retenir à leur place, par tous les moyens, les militaires sous leurs ordres, au besoin, ils forcent leur obéissance". L'article ne laisse planer aucun doute sur la liberté donner aux commandements pour maintenir la discipline dans leurs rangs. C'est même un devoir qui leurs ais astreints : "Par tous les moyens", "ils forcent l'obéissance". En l'occurence, dans le meilleurs des cas, la condamnation à mort était prise après que les soldats incriminés est été jugé par une juridiction militaire, le Conseil de guerre. Celui-ci était convoqué par le général qui souhaitait mettre en accusation un de ses soldats pour insubordination, mutinerie, tentative de désertion, abandon de poste, refus d’obtempérer, trahison, etc... et il se composait de trois juges qui souhaitait à la manière d'un tribunal, avec possibilité pour les accusés de se défendre. Mais l'article 121 semble aussi permettre les exécutions sommaires, dans les situations dominées par l'urgence, ou lorsque la situation ne permets pas la réunion d'un Conseil de Guerre. Sauf que les exécutions sommaires ont donnés lieux à beaucoup d'exaction (mauvais humeur d'un commandant, acte de cruauté, etc...)
Vous voyez que l'on ne peut associer Pétain aux actes de Réveilhac, dans la mesure où chaque général agissait selon ses convictions, sa personnalité et ses méthodes dans son régiment. Pétain avait sa façon de faire, Réveihac avait la sienne.
En occurrence pour Pétain, il apparait qu'il devient général en chef des armées à Verdun en remplacement du Général Nivelle, parce que ce dernier fait face à une mutinerie dans ces rangs qu'il ne parviens pas à endiguer. Cette mutinerie vise à protester contre les stratégies d'attaque décidé par Nivelle et qui s'avère particulièrement meurtrière en nombre de pertes d'homme. Pétain est donc nommé à sa suite, et lui bien au contraire, se montrera plutôt conciliant vis-à-vis de ses hommes, parvenant ainsi à ramener l'ordre au bout d'un mois. Il modifiera la stratégie militaire adopté par Nivelle, pour la rendre moins offensive de façon à limiter les pertes d'hommes, il prendra aussi un certain nombre de mesures, de manière à améliorer les conditions de vie des soldats, concernant entre autre, les cantonnements, la nourriture, les tours de permission (etc...)

Josse 08/11/2018 21:59

Je suis bien d'accord avec toi. Mais dans cette logique, il ne faut rendre hommage à aucun général ou maréchal de la 1er Guerre Mondiale, car ils ont tous eu recours à ce genre de méthode.
Par contre, en m'éloignant du débats, je souligne que l'intervention de Macron sur Pétain, à quelques mois des élections européennes où la liste En Marche est à égalité dans les sondages, avec celle de Marine Lepen, n'est pas sans questionner. Serais-ce une façon de récupérer des voix au RN ?

Sous la Voûte étoilée 08/11/2018 01:37

Il faut faire les plus grandes réserves sur cette soi disante modification de stratégie qui aurait sauvé nombre de vies d'hommes de la troupe... Des recherches sont entreprises depuis quelques temps qui mettent en évidence des éléments qui ne vont pas du tout en ce sens...

ROSE 07/11/2018 16:01

MTCF,
Ne pourrait-on un jour enfin cesser de ressasser sans pour autant effacer ? Paix dans les cœurs et paix enfin dans les esprits, ne serait-ce pas préférable après tant d'années ? En 1940 c'est un peuple épuisé et divisé qui s'est effondré. Ce qui a suivi est la suite logique des peuples vaincus et des hommes au pouvoir qui héritent d'une situation dramatique. On ne refait pas l'histoire et elle ne peut se réécrire sur un plan uniquement moral. Persister dans la vindicte n'apporte absolument rien à l'amélioration de l'homme et de l'humanité. Elle ne fait que renforcer la rancœur et entretenir la haine. Ce n'est que mon opinion mais je tenais à en faire part modestement.

Sous la Voûte étoilée 08/11/2018 01:40

Pardonner peut-être, oublier, surement pas. La différence entre les deux, c'est les morts. Nous n'allons pas les faire mourrir deux fois...

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)