Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

17 Apr

Pourquoi il faut s'unir pour rebâtir Notre Dame de Paris...

Publié par Sous la Voûte étoilée

Pourquoi il faut s'unir pour rebâtir Notre Dame de Paris...

Il faut reconstruire ce qui constituait avant ce lundi 15 avril, l'un des symboles de l'histoire millénaire de la France : la Cathédrale Notre Dame de Paris. 

 

Comment le laïque que je suis peut souhaiter, que dis-je souhaiter, vouloir la reconstruction de cette cathédrale ? Tout simplement parce qu'elle est la manifestation du génie humain, celui des bâtisseurs, l'expression de cette intelligence humaine en acte qui permet la réalisation de ces monuments à la gloire de ce qui est, à l'époque, la fin de l'humanité : la Transcendance, c'est-à-dire Dieu.​​​​​​​

Pourquoi il faut s'unir pour rebâtir Notre Dame de Paris...

Me le reprochera-t-on ?

 

Je fais confiance à l'intelligence. Ce serait méconnaître notre histoire, ce serait méconnaître ces petits détails des tailleurs de pierre qui "signaient" par tel détail "impie" leur création. On en remarque, par exemple, à St Julien de Brioude.  Et si l'on a le souci de la contextualisation, on remarque que réaliser ces oeuvres signifiait se conformer à une commande et donc pouvoir travailler.

 

Et qui étaient ces travailleurs, ces tailleurs de pierre qui élevaient des cathédrales vers le ciel, résidence du génie humain ?
 

Des hommes qui avaient la connaissance du Trait ; qui savaient manier la corde à noeuds pour calculer les distances ; qui connaissaient l'art de passer la truelle ; des bâtisseurs, des sachants.

Ils ont des descendants, des enfants ayant su assurer, de génération en génération, la transmission, les Compagnons.

Pourquoi il faut s'unir pour rebâtir Notre Dame de Paris...

Les Compagnons Charpentiers des Devoirs montrent la voie.

 

Sur France Bleu, ils lancent un appel au gouvernement. Ce faisant, ils le lancent ENSEMBLE, les trois sociétés compagonniques. Quand on connait la vie du Compagnonnage en France, on mesure la force de cet appel commun. 

Pourquoi il faut s'unir pour rebâtir Notre Dame de Paris...

Alain Lespiaucq alias "Landais la clé des cœurs" sait ce qu'il doit à son histoire.  Et cette histoire commence avec la construction de la cathédrale Notre Dame de Paris. Elle est le point  de départ de la constitution de l'Ordre des Compagnons. Ils sont aujourd'hui 8.000 Compagnons Charpentiers répartis en 3 sociétés : la Fédération Compagnonnique, l'Association Ouvrière et l'Union Compagnonnique.

Pourquoi il faut s'unir pour rebâtir Notre Dame de Paris...

Cette initiative fait rêver le franc-maçon que je suis et qui appelle depuis tant de temps, à la convergence des obédiences libérales a-dogmatiques (pour faire simple : celles qui n'obligent pas à croire en Dieu et qui accepte le travail en mixité). 

Pour quelles raisons nos obédiences ne trouvent-elles pas le moyen de s'entendre pour lancer un appel à nos concitoyens vers l'absolue nécessité de joindre nos efforts pour reconstruire Notre Dame de Paris...

Laïcité et néanmoins, déchirement devant cette catastrophe.

 

J'assume cette apparente contradiction. Le laïque que je suis, comme beaucoup, comme la plupart d'entre nous, est bouleversé par la catastrophe qui s'est abattue sur Notre Dame de Paris, symbole de la force créatrice de l'humanité et du génie des bâtisseurs. La Cathédrale, dans sa signification, va bien au delà d'un lieu de culte. Elle est un trésor inestimable de notre patrimoine. Alors, oui, il faut la 'rebâtir" et, ce faisant, lui imprimer la marque de notre temps. Entretenir, Sauvegarder et Transmettre...

 

Tel est mon devoir : transmettre. Je ne perçois aucune contradiction entre reconnaître le génie humain qui se manifeste dans la réalisation de ce type d'édifice et la conception laïque de la construction sociale que je revendique. 

 

Gérard Contremoulin

__________________________________________________

Commenter cet article

Florence Moulin 19/04/2019 09:49

Je ne comprends pas pourquoi les obédiences devraient se monopoliser. Nous sommes spéculatives.
et de quel ordre serait cette mobilisation ?
Les Compagnons du devoir se mobilisent pour faire reconnaitre leur savoir et c'est très bien ainsi.
Pourquoi irions nous nous positionner sur leur terrain ?
Mardi matin, j'étais à Paris, et je n'ai pas caché mon soulagement de voir que Notre Dame se dressait au loin.

Sous la Voûte étoilée 21/04/2019 14:56

Les obédiences maçonniques n'offrent pas, ne proposent pas cette universalité à laquelle elles se réfèrent en permanence. Nous savons que la Régularité et l'exigence londonienne provoque la séparation entre nous, particulièrement en France.
Alors, lorsque surgit en France un évènement d'une exceptionnelle gravité, comme cet incendie, qui touche le patrimoine tant architectural qu'historique, il serait naturel que les obédiences trouvent le chemin de l'unité pour une expression commune.
Au lieu de cela, chacune exprime, séparément des autres.
Je trouve cela tout à fait regrettable, mais bien en phase avec l'individualisme ambiant.

Dominique Dantec 18/04/2019 12:17

Mon Cher Gérard. ...
J'ai beaucoup de respect pour les compagnons quils soient tailleurs de pierre, Charpentiers, ferronniers, ou verriers. ...
Jen ai aussi beaucoup pour les architectes qui inventaient de nouvelles formes et leur donnaient leur travail dans des loges installées sur les lieux de construction. ...
L'art gothique est une perpetuelle recherche pour rechercher l'économie de la pierre avec laide du fer (le fameux fer d'Espagne ) afin d'ouvrir à un maximum de lumière. ...
Aujourd'hui que le chantier est à reprendre laissons aux architectes la possibilité de poursuivre cette recherche. ... ils seront les plus susceptibles avec les matériaux de notre temps d assurer la liaison avec les savoirs faire anciens. ... sans oublier qu'aujourd'hui il y a aussi urgence de donner un toit aux sans abris en même temps qu'à Notre-Dame. ...

Arnaud 18/04/2019 11:56

Il ne faut pas non plus oublier que notre société laïque est née sur le terreau de notre civilisation judéo-chrétienne dont elle est devenue un prolongement et surtout un espace de tolérance entre les peuples et confessions.

LIONEL MAINE 18/04/2019 10:01

Amen, amen, amen !!!

Jean-Louis 18/04/2019 09:30

Laïque sans aucun doute, juif de naissance et mécréant assumé, j'ai presque honte d'avouer que j'ai pleuré comme un gosse devant ma télé quand j'ai vu sombrer la flèche de Viollet-Le-Duc. La "forêt" est bien sûr perdue à jamais mais tout le reste DOIT renaître. Rebatir le temple c'est aussi une noble mission et peu importe le temps.

sam 18/04/2019 08:46

La laïcité est née au cœur du christianisme... A mon sens, il n'y a aucune contradiction à prendre soin d'un monument millénaire ayant abrité toute forme de foi, la laïcité est cette rationalité qui ne contredit pas la foi, mais qui veille sur à distinguer entre foi véritable et aliénation... L'objet est encore de préserver la Vérité.

max 18/04/2019 08:23

d' accord sur l' appel mais pas sur celui fait aux obédiences, sources de tous les maux ! vive les loges libres et souveraines

Sous la Voûte étoilée 18/04/2019 10:16

Fidèle à la Maçonnerie spéculative des Modernes qui nait avec la réunion de quatre loges en 1717, créant la "Grande Loge de Londres et de Westminster", la première obédience, je ne pense pas que l'on puisse vivre le processus initiatique en dehors d'une obédience.
Membre actuellement de deux loges du Grand Orient de France, ayant été fondateur de deux loges également et d'un chapitre (Ordre de Sagesse du Rite Français), je vis avec passion mon cheminement maçonnique sous le principe de la souveraineté des loges.
Je ne vois pas ce qu'une "loge libre" peut avoir de "souverain" dès lors qu'elle est en dehors de toute obédience. J'y vois en revanche beaucoup de risque de dérives sectaires...

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)