Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

26 Jul

La Honte honteuse.

Publié par Sous la Voûte étoilée

La Honte honteuse.

 

"Tout ce qui est excessif est insignifiant". Tout ce qui joue la honte est honteux.

 

 

Dans notre République, on n'est déclaré coupable qu'à la suite d'un procès qui opposent deux parties au moins, le ministère public qui accuse et la défense de l'accusé (du "mis en examen"). C'est le caractère contradictoire.

 

Et si une condamnation est prononcée, le condamné bénéficie de la possibilité de faire appel et éventuellement, d'aller en cassation. Lorsque toutes ces voies de recours ont été utilisées, alors la condamnation , si elle est maintenue, devient définitive et produit tout ses effets.


Aujourd'hui, le lynchage s'est imposé sur les réseaux sociaux. Il est devenu surpuissant. Sur fond de moralisation et d'exemplarité, certains mouvements radicaux préfèrent déchaîner la vindicte publique numérique que de s'en remettre à la justice. 

La Honte honteuse.
La Honte honteuse.
La Honte honteuse.
La Honte honteuse.

 

Dans l'affaire de la Mairie de Paris visant Christophe Girard, deux membres d'EELV, Alice Coffin et Raphaëlle Rémy-Leleu conseillères de Paris, appuyées par des élus France-Insoumise et communistes, ont organisé une manifestation devant l'Hotel-de-Ville. Chacun appréciera le contenu des banderoles déployées : "Marie de Paris : bienvenue à Pédoland". 

La Honte honteuse.

 

Prostituer les mots.

 

Quelques heures après cette manifestation, Christophe Girard remettait sa démission.

 

Dans son discours de réception du Prix Nobel, Albert Camus déclarait : "on ne prostitue pas impunément les mots."

 

Danielle Simonnet, élue LFI estime que : "Ce qui était en jeu, ce n'est pas la question de la présomption d'innocence, mais la question de l'exemplarité dans le combat contre les violences sexistes et sexuelles."

 

Avec la démission de Christophe Girard, elle conclue que "le mouvement féministe a réussi un combat important.

 

Le lendemain, le Conseil de Paris se réunissait. Un hommage lui était rendu par le préfet de Police de Paris, parlant de la leçon républicaine qu'il avait donné la veille.

 

C'en était trop pour Alice Coffin qui tentait de perturber les applaudissements nourris sur la plupart des bancs.

Qu'adviendra-t-il des relations entre la Maire de Paris et le groupe EELV ?

 

Anne Hidalgo semble résolue à déposer plainte et obtenir des éclaircissements de la part du groupe après qu'elle ait signifié qu'elle excluait les deux conseillères de sa majorité, Alice Coffin et Raphaëlle Rémy-Leleu, porte-parole d'"Osez le féminisme".

 

Selon l'article du journal en ligne  "20'"

"Désormais, selon un communiste à l’AFP, « la question qui se pose c’est sur qui Anne Hidalgo peut compter au sein des écologistes ? ». 

Pour David Belliard, adjoint aux transports d’Anne Hidalgo et candidat EELV à la mairie de Paris, la participation d’EELV à la majorité ne fait pas de doute : « Il n’y a pas pour nous de sujet particulier, on continue à travailler » et « à [en] faire partie ».

 

A suivre...

 

La tyrannie de l'Ordre moral.

 

En République, les manières de penser, d'agir, de se comporter sont régies par la Loi républicaine, votée par le Parlement. Y manquer expose aux sanctions prévues et décidées par la Justice, selon des normes écrites. Telles sont les règles applicables dans un état de droit comme la France. Et celles et ceux qui se reconnaissent dans le principe de Liberté Absolue de Conscience, le savent tout particulièrement. 

 

D'où vient alors, que l'on assiste à une vague de plus en plus submergeante de recours à des procédures alternatives qui se basent sur une conception morale ? Et le plus surprenant est d'entendre des auxiliaires de justice, comme des avocats, y joindre leurs voix.

 

Si la Justice est rendue "Au nom du Peuple Français", c'est en application des lois, non de la vindicte, fut-elle "populaire".

La première est légitime, la seconde est criminelle.

 

Lorsqu'en 1901, des forces se sont unies, (la Ligue des Droits de l'Homme, La Ligue de l'Enseignement et une centaine de loges du Grand Orient de France) pour créer le Parti républicain, radical et radical socialiste, c'était pour contrebalancer le poids du parti ultramontain, le parti du Vatican, intitulé "Parti de l'Ordre moral". Celui même que l'on a vu se déchaîner contre Aristide Briant, lors de la bataille pour la loi de 1905.


Confondrions-nous aujourd'hui morale, moralisateur et moralisation ?


 

La Honte honteuse.

 

Le purisme, une pensée totalitaire.

 

Cette vague de purisme renvoie à deux éléments de la pensée de Camus. Son "Pas d'amour de vivre sans désespoir de vivre" qu'il écrit dans "Entre oui et non" et l'exergue de ses "Lettres à un ami allemand" où il écrit en citant Pascal : " On ne montre pas sa grandeur pour être à l'extrême, mais bien en touchant les deux à la fois".

 

Ce qui caractérise l'exigence morale de Camus c'est d'être en tension permanente. Et le propre d'une personnalité n'est pas d'avoir des idées tranchées, voire tranchantes mais d'avoir l'ambition de "comprendre" les deux bornes de la contradiction, c'est-à-dire de les faire siennes.

 

Cette attitude intellectuelle, proche de celle qu'ambitionne les francs-maçons, est incompatible avec la pensée radicale, exclusive.

 

L'exigence moralisatrice, tout comme l'exigence de transparence sont les deux faces d'une même monnaie, celle qui paie le totalitarisme.

 

Veillons à ne pas participer ce marché de dupes... 

 

Gérard Contremoulin

______________________________________

Commenter cet article

lebrun gerard 02/08/2020 15:13

Bonjour,
Oui effectivement, nous ne sommes pas d'accord. C'est un fait.
Toutefois, vous devriez lire le nouvel article de Laure Murat sur le Monde Dimanche-Lundi. C'est un article assez équilibré qui décrit de quelle manière l’événement suscité par votre billet sur Christophe Girard est le signe d'un combat bien plus large et profond.

Il serait "vertueux" que les FM et le GODF se saisissent de ce sujet dans une question à l'étude des Loges, car ce n'est pas seulement "des criailleries de deux féministes vindicatives" mais l'expression d'un constat d'une justice à deux vitesses qui va bien au-delà de ces deux femmes dans la population.
La justice, c'est l'un des fondements d'une démocratie digne de ce nom.
Nous pouvons vous et moi, n'être pas d'accord, mais vous pouvez vous aussi vous poser des questions d'humaniste pour éviter que les FM se retrouvent encore à la 25eme heure de la Commune de 70 à célébrer les héros au mur des fédérés au premier Mai de chaque année.

Pour l'instant, vous préférez me dire que nous ne sommes pas du même coté de la barricade.
C'est là que l'on retrouve comme une illustration, le fameux Préfet Lallement qui salue le Mr Christophe Girard au Conseil de Paris (origine du clash médiatique) et qui n'est pas dans le même camp que la manifestante citoyenne de la Place d'Italie. Puissiez-vous entendre ... la clameur qui monte dans nos rangs comme le bruit du vent dans les feuilles.

Sous la Voûte étoilée 06/08/2020 11:21

Vous avez parfaitement le droit de ne pas être d'accord avec mes propos et de l'exprimer ici. Vous devriez songer à ne pas confondre la défaite de Sedan (1870) avec La Commune de Paris (1871). Quant à la "25° heure" que serait l'hommage auquel appelle chaque année le GODF et auquel participe plusieurs centaines de maçonnes et de maçons, le 1° Mai au "Mur des Fédérés", c'est aussi votre choix.
Là encore, ce n'est évidemment pas le mien puisque j'ai été chargé de son organisation lorsque j'étais au Conseil de l'Ordre (2008-2011).
Je vous rejoins néanmoins sur le fait de faire de cette question l'une de celles qui devraient être soumises aux loges.

lebrun gerard 30/07/2020 16:53

Bonjour,
il y a un très bel article de Cloé Korman sur le Monde de ce vendredi
Il permet de se faire une idée très claire de la honte de l'entre-soi germanopratin.

Pour le coup, vraiment, l'article ci-dessus est complètement à coté de la plaque.
De quel humanisme pouvons nous parler ?
Elle détaille la question de l'ordre moral et resitue le terme dans son contexte historique.
C'est saisissant et très bien écrit !

Sous la Voûte étoilée 31/07/2020 08:42

C'est votre droit le plus absolu de ne pas être d'accord avec mon article et de le faire savoir. Voilà pourquoi je publie vos commentaires

Lebrun 26/07/2020 16:54

Bonjour,
L'indignation est un exercice à double tranchant. Ce qui est cocasse, c'est la simultanéité avec l'affaire Darmanin. L'erreur ou le faux pas est politique ? non ? On voit très bien le deux poids deux mesures, pour celui-là, il a fallu deux tentatives politiques d'enterrements de la procédure, avant qu'il ne soit mis en examen. Le juge était encore un rouge ?!. Les attitudes des dirigeants politiques des deux cotés passent outre des "faits politiques" pour leurs proches, comme il faudra attendre encore quelques années avant de voir le procès Balladur et ensuite Sarkozy. L'indignation est un exercice à double tranchant. Quand une ministre du précédant gouvernement ment sciemment sur l'utilité des masques. Je n'ai pas vu de billets vengeurs sur cette forfaiture que les anglo-saxons n'auraient certainement pas laissée passer. Ici, on s'indigne à géométrie variable comme la presse mainstream. Fraternellement ...

Sous la Voûte étoilée 27/07/2020 16:44

Encore faut-il trouver un intérêt à avoir l'indignation à géométrie variable...
Qu'en pensez-vous ? Vous avez une petite idée ? Allez, ne vous faites pas désirer plus longtemps, dites la nous...

Josse 26/07/2020 16:00

Excellent article, MBCF Gérard.

lebrun gerard 30/07/2020 18:49

la géométrie ? quelle est l'ouverture de votre compas qui permet de comprendre ? L'indignation est des deux cotés, mais quand on suit les articles successifs sur ce dossier, on se rend bien compte que ce monsieur Christophe Girard, quelque soit son grade et sa qualité, a fait une faute politique de base. L'indignation de la Maire de Paris était surjouée pour couvrir sa propre faute d'avoir laisser cet homme à cette place alors qu'elle savait les risques et qu'elle était prévenue à l'avance ... lisez l'article du Monde de Vendredi en page 30.Le tracé est net et sans bavure. La seul option qu'il avait, était de démissionner comme le primat des Gaules. C'est son meilleur choix depuis quelques années.

Sous la Voûte étoilée 27/07/2020 16:45

Merci beaucoup

Sous la Voûte étoilée 27/07/2020 16:45

Merci beaucoup.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)