Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

09 Dec

A propos des signatures de l'Appel commun...

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Laïcité - Religions

Deux nouveaux signataires : L'association Ni Putes Ni Soumises (NPNS) et la Ligue Contre le Racisme et l'Antisémitisme (LICRA) ont décidé d'ajouter leurs signatures à l'Appel commun qui regroupe donc maintenant 25 signataires. 

Ce qu'il est convenu d'appeler "la famille laïque"  est  une famille nombreuse, constituée  de  militantes et de militants qui placent -et défendent- haut et fort la vision de la Laïcité que leurs analyses et leurs pratiques ont scellée dans l'histoire. Le Grand Orient de France, fidèle à son idéal de "rassembler ce qui est épars", souhaite contribuer à  son union. Il s'y emploie depuis plusieurs années, avec des bonheurs "variés"...

C'est ainsi que deux organisations ont décidé d'expliquer les raisons pour lesquelles elles ne signent pas : la Ligue des Droits de l'Homme (LDH) et le Comité Valmy.

 

Voici leurs réponses explicatives :

 

Réponse explicative Ligue des Droits de l’Homme

 

untitled.GIF

Michel TUBIANA a écrit :

Cher Ami,

J'ai pris connaissance de tes deux messages me transmettant un texte sur la laïcité à adopter pour le 9 décembre 2010.

Je suis, en premier lieu, étonné que vous ayez omis de rendre destinataire de ce message Jean-Pierre DUBOIS.

En second lieu, et en 40 ans de vie militante, c'est la première fois que je vois une telle procédure être mise en oeuvre.

Qu'un comité de rédaction ait préparé un premier projet n'autorise en rien à nous interdire d'amender un projet et à inverser le mécanisme d'approbation en nous demandant de signifier notre éventuel désaccord.

J'entends bien que le GODF n'a pas l'habitude des collectifs et des procédures que cela impose, mais il faut avoir une singulière conception des rapports démocratiques et du débat de même nature pour agir de cette manière.

A titre d'exemple, lorsque la LDH provoque en septembre les manifestations contre les déclarations et agissements du gouvernement sur les gens du voyage, c'est plus de 150 organisations syndicales, politiques et associatives qui signent un texte que nous avions pris le temps de négocier, sans jamais mettre nos partenaires devant le fait accompli.

Et cette critique de la méthode n'est pas une simple question de forme puisqu'elle recouvre des critiques de fond qui nous amènent à ne pas signer ce texte.

Je ne puis que relever à cet égard que les propositions formulées par la LDH lors de la réunion du 25 novembre 2010 n'ont pas été prises en compte. Le constat des discriminations, du racisme et de l'antisémitisme,l'incompatibilité de ceux-ci et de la laïcité ne sont pas exprimés explicitement mais de manière contournée. Le discours politique qui amplifie ces phénomènes, d'où que vienne ce discours, n'est pas stigmatisé. La Laïcité est présentée comme un remède aux graves attaques en cours contre les droits sociaux, alors que résoudre, comme le projet de texte semble le faire, la question des droits sociaux comme des ghettos territoriaux à la laïcité, c'est nier la nécessaire critique des politiques actuelles et passées, de droite comme de gauche, et, surtout, c'est laisser croire que la laïcité suffirait à elle seule à répondre à ces questions.

La dénonciation sans nuance du "retour" des identités, sont-elles interdites a priori, en quoi s'agit-il d'un retour ?, en quoi frappent-elles principalement les femmes et en quoi sont-elles plus dangereuses pour les droits des femmes que les attaques contre les droits sociaux, les violences,

les inégalités, etc...n'est pas acceptable sauf à pratiquer le non dit et à rejoindre la stigmatisation d'une seule de ces identités....Et rien n'interdisait, en revanche de dénoncer les replis de toute nature.

Voici quelques raisons, parmi d'autres, qui nous interdisent de signer ce texte.

Nous regrettons que la procédure suivie n'ait pas permis de dégager un consensus.

Nous avions déjà manifesté notre inquiétude en constatant la présence d'un organisme d'Etat au sein d'une réunion associative. Nous sommes, bien entendu, disposés à participer à de nouvelles initiatives mais nous ne le ferons que si les conditions d'indépendance à l'égard du gouvernement et de débat démocratique sont réunies.

Bien cordialement Michel TUBIANA

PS, je te demande de diffuser ce message à tous les participants

________________________________________________________

 

Réponse explicative - Comité Valmy

 

Comite-Valmy.GIF

 

Le Bureau national du Comité Valmy

Aux instances dirigeantes du GODF,

Aux bons soins de Monsieur Jean Philippe Marcovici,

3 eme Grand Maître Adjoint en charge de la Laïcité et Solidarité du Grand Orient de France

 

Lundi 6 décembre 2010

Messieurs,

Comme suite à nos précédents courriers, je suis maintenant en mesure d’exprimer l’appréciation collective de la Direction du Comité Valmy concernant le texte rédigé après la réunion du 25 novembre 2010 et proposé à la signature des organisations de défense et de promotion de la laïcité.

Ainsi que je l’ai déjà précisé, ce document contient des éléments positifs. Ceux-ci permettraient un consensus s’ils n’étaient foncièrement contredits par une profession de foi européiste contenue dans le rappel de :

 

«…- la Déclaration universelle des droits de l’Homme, et les instruments internationaux et régionaux des droits de l’Homme, en particulier la Charte de l’Union européenne, qui garantissent les libertés d’opinion, d’expression et de conviction »...

 

Dans cette phrase l’expression - « instruments internationaux et régionaux » des Droits de l’Homme - nous parait ambiguë car ce concept de régions pour parler de continents est souvent utilisé par les anglo – saxons, dans leurs analyses géopolitiques et dans l’énoncé de leur volonté hégémonique.

Mais surtout la « Charte de l’Union européenne » évoquée dans le texte proposé était contenue dans le traité constitutionnel européen qui a été rejeté par le peuple de France souverain, lors du référendum du 29 mai 2005. Le traité de Lisbonne qui a été par la suite imposé à notre peuple est à nos yeux, comme probablement pour une majorité de Français, illégitime.

Or, accepter de se référer à cette charte serait pour nous, se rallier à une forme de complicité dans le viol de la souveraineté du peuple de France et de la démocratie, qu’aura été devant l’Histoire, la ratification du traité de Lisbonne par le parlement réuni en congrès, comparable au vote des pleins pouvoirs à Philippe Pétain en 1940

Le rejet populaire de cette vision supranationale de la construction européenne grandit en même temps que la prise de conscience de son caractère désastreux dans le domaine économique, totalitaire, antirépublicain et anti laïque, sur le plan politique.

Le Comité Valmy ne peut donc pas signer ce texte et nous le regrettons.

Je profite de ce courrier pour exprimer notre ressenti après ces quelques années de participation au travaux de ce collectif d’organisations laïques qui se réunit, et c’est une bonne chose, à l’initiative du Grand Orient de France. Ces rencontres sont positives mais gagneraient nous semble-t-il, à favoriser une réflexion moins superficielle et en abordant les problèmes de fond liés notamment aux questions de l’Europe et de la vision républicaine de la nation dont nous estimons en ce qui nous concerne, qu’elle n’est pas historiquement dépassée.

Ainsi que je l’ai précisé, dans un précédent message, nous sommes disponibles pour poursuivre, lors d’une éventuelle rencontre, cette réflexion dans le contexte de la situationactuelle qui devient chaque jour plus crucial.

Enfin, nous ne doutons pas que si les idées que défend le Comité Valmy sont certes encore minoritaires au sein de ces réunions des organisations laïques, dont le fédéralisme européen de certaines, nous semble relever de quelque chose qui ressemble à un dogmatisme profond, ces analyses sont en progression rapide, dans l’intellectuel collectif que représente notre peuple.

Je vous prie d’agréer messieurs, l’expression de mes sincères salutations républicaines et laïques.

Pour le Bureau national du Comité Valmy,

Le président, Claude Beaulieu

_________________________________________________________

Commenter cet article

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/