Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

28 Jul

A propos du "point Godwin"...

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Réflexions - Conférences - TBO

462px-Godwin_WikiWorld.png

 

Très impliqué dans la pratique du réseau Usenet, Mike Godwin a établi en 1990 un constat qu'il a formulé  ainsi, devenant ce que l'on  nomme aujourd'hui la "loi de Godwin" : "Plus une discussion en ligne dure longtemps, plus la probabilité d'y trouver une comparaison impliquant les nazis ou Adolf Hitler s'approche de 1".

Par extension, le "point Godwin" devient le moment où un débat en ligne approche du moment où rien de plus ne pourra être exprimé et qu'il est donc temps d'y mettre fin. La pratique francophone conduit à confondre les deux sens du mot "point" : moment (point de non retour) ou élément (bon ou mauvais point).

C'est ainsi que dans certains débats en ligne, il n'est pas rare de voire évoquer le "point Godwin" soit que l'on souhaite que l'échange cesse soit pour tenter de discréditer un argument. Ainsi, dire à un internaute qu'il vient d'obtenir un "point Godwin" revient à lui signifier le peu de cas que l'on fait de son argument !

C'est ainsi que prendre comme exemple le décret d'aout 1940 par lequel Pétain interdit simultanément les deux obédiences maçonniques (GODF et GLDF) pour montrer que nos adversaires ne font aucune différence entre nous, m'a valu de la part de deux contradicteurs deux "points Godwin" !

Nous discutions des spécificités de ces deux obédiences. Un interlocuteur estimait que la montée de l'antimaçonnisme n'était finalement que le juste retour des prises de positions publiques du GODF par différence avec la GLDF qui s'interdisait d'évoquer les sujets politiques. Un autre ajoutait qu'il ne fallait pas penser pouvoir "prendre la fraternité comme bouclier" là où finalement, il fallait assumer ! C'est alors que j'ai avancé l'exemple du décret de Vichy.

Plutôt que d'argumenter sur ce que cet exemple pouvait représenter par rapport au thème du débat, la référence à Godwin est arrivée ! Qualifier de "point Godwin" ce rappel historique est une facilité qui méconnait à la fois cette "loi" et qui tend à éloigner du sujet traité. Dommage...

D'autant que sur le fond du débat, après les manifestations de groupuscules d'extreme droite devant les locaux en province du GODF puis rue Cadet, une autre s'est déroulée devant les locaux de la ... GLNF !

Il ne sert de rien de se cacher la réalité et d'adopter de fausses solutions face à ce type de difficultés. La montée de l'antimaçonnisme concerne toutes les obédiences, quelles qu'elles soient. Penser que nos adversaires feraient des distingo entre nous est un leurre doublé d'une "sacrée" méconnaissance de l'état de la société.

 

Gérard Contremoulin

____________________________________________________

 

Commenter cet article

Christophe 28/07/2013 17:57


Le point de Godwin est un point de vue, et non un point de repère, différent du point-virgule, il se veut à la fois point de non retour et point final. Point de mire, poing levé, mais point
d'inquiétude ? Il ne s'agit que de quelques points de suspension … Pointer … Armer … Feu … Tel est le point de Godwin :-)




P { margin-bottom: 0.21cm; }

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)