Sous la Voute étoilée

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon.

11 May

Affaire de Ligonnès. La mère de Xavier dans le collimateur de la Miviludes

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Dérives sectaires

10 mai 2011 à 12h52

Source : Le telegramme.com

Geneviève Dupont de Ligonnès, la mère de Xavier - toujours recherché dans le cadre de l'enquête sur la mort de sa femme et de leurs quatre enfants - aurait créé un "groupe de prières fermé", comportant des risques de dérives sectaires", a indiqué ce mardi le président de la Miviludes (la mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectairesà. L'ADFI Bretagne avait également été saisie par d'anciens adeptes en 1995.

 

La famille Dupont de Ligonnès était croyante, et même très croyante. Les enquêteurs travaillant sur le meurtre d'Agnès de Ligonnès et de ses quatre enfants et sur la disparition du père de famille Xavier ont cet élément en tête depuis la découverte des cinq corps sous la terrasse de la maison familiale de Nantes.

Un groupe de prières très fermé créé dans les années 1960
On apprend ce mardi que cette foi a peut-être des tendances sectaires, ce que les enquêteurs soupçonnent depuis plusieurs semaines déjà. La Mission interministérielle de vigilance et de lutte contre les dérives sectaires (Miviludes) a confirmé ce matin que Geneviève Dupont de Ligonnès, la mère de Xavier et grand-mère de trois des enfants tués, a bien créé dans les années 1960 un "groupe de prères fermé", appelé "Philadelphie" et qui présentait des "risques de dérives sectaires", a indiqué ce matin à l'AFP Georges Fenech, le président de la Miviludes. Selon lui, ce groupe existerait "apparemment" encore.


Des signalements de messages de type apocalyptique et de dons d'argent
Le responsable précise que la mission qu'il préside a bien "reçu des signalements de personnes ayant appartenu à ce groupe et qui ont révélé un certain nombre de pratiques", tels que "la délivrance de messages divins de Jésus Christ", des "prières à destination de la Vierge Marie" et des "messages de type apocalyptique". Il évoque également des signalements, vers 1995, de déscolarisations, de ruptures professionnelles et des dons, qui pouvaient être de l'ordre de centaines d'euros par mois, versés à ce groupe.


Des signalements à Rennes en 1995
L'union nationale association de défense de la famille et de l'individu (UNADFI), qui étudie et lutte contre les mouvements sectaires, affirme de son côté que Geneviève de Ligonnès a fondé "L'Eglise de Philadelphie" qui comportait, selon cette association, "de nombreux critères de type sectaire". Elle précise qu'elle a été alertée dès 1995 par d'anciens adeptes qui ont pris contact avec son antenne bretonne. "La doctrine du groupe était à ce point délirante que le service psychiatrique des hôpitaux de Rennes en avait été averti, précise l'Unadfi. Le procureur d'Avranches avait à l'époque été saisi de l'affaire, ajoute l'association.


La Miviludes évoque également une attache bretonne, rapportant le cas d'une réunion organisée en 1994 dans le secteur de Rennes, "où les membres de "Philadelphie" s'étaient réunis en pensant que l'apocalypse allait arriver".

Un groupe qui existerait encore selon l'Unadfi
L'Unadfi indique elle aussi que ces mouvements existeraient toujours. Son antenne des Yvelines aurait ainsi été saisie par des proches de membres de l'Eglise de Philadelphie pour des faits qui se seraient déroulés ces deux dernières années.

_________________________________________________________
Commenter cet article

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon.

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog