Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

11 Dec

Charlie Hebdo cité devant la 17° chambre. NON à la censure religieuse !

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Presse - Livres - Revues

IW0j7.jpg

      Charlie-Hebdo - Une du 19 septembre 2012

 

Des organisations musulmanes peu connues (RDAP et OAU) poursuivent le journal satirique en raison de la publication de caricatures dans le numéro du 19 septembre 2012.

Certes, le parlement de la Russie de Poutine vient d'adopter une loi établissant le délit de blasphème ! Certes, le Grand-Maître de la Grande Loge (régulière) de Russie, Andréï Bogdanov, a-t-il fait une déclaration qui ne trompe pas sur la nature des liens de la franc-maçonnerie régulière russe (90%  des membres sont orthodoxes) avec les religieux de la Fédération de Russie ! 

 Néanmoins les francs-maçons, même "réguliers", peuvent-ils accepter une telle attaque de la liberté d'expression, dans notre pays comme partout ailleurs ?

Le délit de blasphème n'existant pas en droit français (sauf dans les départements concordataires d'Alsace-Moselle et quelques territoires ultramarins) le moyen utilisé pour le dépôt de plainte est la diffamation qui précisent les plaignants est faite "à l'encontre du Prophète et de la communauté musulmane". Ce dépôt de plainte sera apparemment suivie d'autres sur le même moyen.

On le voit, des (et non les) musulmans beaucoup plus soucieux de mener un combat politique que de permettre le développement d'une spiritualité, ont décidé de "travailler" l'opinion pour tenter de la conduire à accepter de reconnaître le blasphème comme un délit susceptible de sanctions pénales. C'est là ce qu'il serait dangereux de laisser faire dans l'indifférence...

 

"Média" relie ainsi une dépêche de l'AFP :

Mardi 10 décembre 2013, 19:28

«Charlie Hebdo» à nouveau devant les tribunaux pour une affaire de caricatures

MEDIAS – Le journal satirique est poursuivi par deux associations après la publication de dessins qu’elles estiment diffamatoires à l’encontre du Prophète et de la communauté musulmane…

Décidément, les caricatures de Charlie Hebdo ne font pas rire tout le monde. En septembre 2012, la Grande mosquée de Paris (GMP) et l'Union des organisations islamiques de France (UOIF) avaient poursuivi le journal satirique pour des caricatures du prophète Mahomet publiées en septembre 2006. Charlie Hebdo avait été relaxé.

Ce jeudi, l’affaire n’a pas du tout la même envergure, selon l’avocat du journal, Me Richard Malka. C’est «une réplique de très basse intensité». Les poursuites sont intentées par le Rassemblement démocratique algérien pour la paix et le progrès (RDAP) et l'Organisation arabe unie (OAU), qui se présente comme une «branche organe» du RDAP.

En cause, 20 dessins parus dans l’édition du 19 septembre 2012, réédités le 21 septembre, un vendredi, «jour sacré pour les musulmans», selon l'assignation citée par l'AFP. Ils sont, selon ces associations, passibles de provocation à la haine raciale, diffamation, et diffamatoires à l'encontre du Prophète et de «la communauté musulmane».

Elles se présentent comme ayant pour objet «la défense et le soutien des personnes musulmanes et/ou arabes» et réclament au total 780.000 euros de dommages et intérêts.

«Personne n’a jamais entendu parler de ces associations»

Me Malka ne compte pas «laisser le plaisir» aux plaignants «de faire de cette audience quelque chose de symbolique, parce que ça ne l'est pas». «Personne n'a jamais entendu parler» de ces associations, a-t-il poursuivi, s'interrogeant sur leur représentativité et dénonçant une «instrumentalisation».

Le jour même, la 17e chambre du tribunal correctionnel de Paris examinera aussi les poursuites en diffamation engagées par ces deux associations contre le site de partage de vidéos en ligne YouTube pour la diffusion d'extraits du film L'innocence des Musulmans. Elles demandent le retrait de la vidéo et chacune 500.000 euros de dommages et intérêts.

«Le Coran c’est de la merde, ça n’arrête pas les balles»

Charlie Hebdo doit se retrouver de nouveau dans les prochains mois devant les tribunaux, en raison de sa une du 10 juillet titrée «Le Coran c'est de la merde, ça n'arrête pas les balles».

A.C. avec AFP

 

Gérard Contremoulin

________________________________________________________________________

Commenter cet article

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/