Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

15 Dec

Clarifications

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Blogosphère

Clarification--Paul-Klee--1932.jpg

"Clarification", Paul Klee (1932) Berggruen Collection at the Metropolitan Museum 

 

A propos de la GLFF

J'ai effectué une correction sur deux articles (ici et ici) suite à un message de la GLFF. La liste des obédiences présentes aux 240 ans de la formation du GODF doit être complétée. La GLFF était représentée par la Grande Maîtresse adjointe Françoise Carer. La Grande Maîtresse Catherine Jeannin-Naltet était retenue par un hommage funèbre rendu à une Soeur dont elle était très proche et qu'elle avait tenue à honorer. Ce qui devrait clore toute interprètation.

 

D'une manière générale.

Je crois utile de rappeler qu'il n'y a pas confusion dans mon esprit entre une obédience, quelle qu'elle soit, son histoire, ses particularismes, ses alliances et celle ou celui qui en assume la Grande-Maîtrise, dont le mandat est déterminé dans le temps. L'histoire récente de la GLNF et ses développements actuels en donne un excellent exemple. C'est l'une des raisons qui me conduisent à publier des articles sur l'histoire de la franc-maçonnerie et des relations entre les obédiences.

 

 

Un précepte complexe.

"Réunir ce qui est épars" est un précepte d'une grande noblesse, une ligne de conduite pour tout franc-maçon. Mais il est souvent cité pour faire taire les oppositions. Une assez contestable acception de l'idée de réunion revient à taire les différences, à cacher les ambiguités, à faire comme si... Contestable en effet puisqu'elle permet de prendre pour argent comptant ce qui n'est souvent qu'un accord de façade, qui s'efface à la première averse. Il est alors encore plus difficile de le reconstruire ensuite.

Identifier les ... désaccords.

Une certaine expérience en matière syndicale permet d'apprendre que la première tâche de celles et ceux qui veulent parvenir à un véritable accord consiste à identifier les désaccords. Non pas simplement à en dresser la liste mais surtout établir et comprendre les détails dont se compose un désaccord entre deux parties. C'est un exercice difficile où l'on peut avoir recours parfois à un tiers, un médiateur, pour parvenir à l'objectif.

Bien profane tout cela ?

On aurait peut-être tort de (trop) le penser... Si l'objectif de tout maçon est, à son niveau, de "réunir ce qui est épars", alors est-il utile, qu'il sache concrètement à quoi (identifier), il va s'attaquer (ce qui fait que c'est épars). Et c'est toute la difficulté, une double difficulté.

D'abord chercher à comprendre la situation à laquelle on est confronté. Ce qui suppose de faire des hypothèses, de se documenter, d'écouter, de lire, de revenir parfois sur ses propres déductions, bref de faire un réel travail d'investigation. Ce qui est une vraie difficulté aussi pour qui n'est pas journaliste...

Et ensuite de faire face à celles et ceux qui ne comprennent pas (ou ne veulent pas comprendre) ce dont il s'agit. C'est là que peut surgir le piège de la polémique. Piège car c'est souvent une tentation à laquelle il est difficile de résister. Piège car il peut en sortir le meilleur comme le pire. C'est un outil qui fait penser à la langue d'Esope.

Alors la franc-maçonnerie ?

C'est à la fois l'aiguillon, la méthode et la Règle. L'aiguillon car elle nous entraîne sur la piste de la recherche de vérité(s), la méthode où elle nous implique dans un dépassement de soi par à la fois l'introspection et l'altérité et enfin la Règle car elle érige l'Humanisme comme fil rouge de toute démarche, une règle éthique. De sorte que toute conclusion ne devrait être validée qu'à l'aune de cette grille de lecture.

Pourquoi cette réflexion ?

D'abord pour dire que l'expression de ce blog est une expression personnelle, que j'assume complètement en signant de mon nom patronymique mes articles. Ce qui me paraît la moindre des choses et la plus élémentaires des corrections compte tenu de la nature de mes propos.

Ensuite, parce que tenir "le blog pour tous d'un franc-maçon" suppose de faire en sorte d'être compris par des lecteurs non francs-maçons (que nous appelons "profanes"). C'est par exemple de ne pas utiliser d'abréviations ou d'acronymes sans en donner le développement, expliquer certains termes ou certaines cérémonies tout en respectant le sens profond des obligations maçonniques.

C'est encore parce que dire qu'un franc-maçon n'a rien à cacher, c'est en donner des gages. C'est travailler à montrer comment la franc-maçonnerie fonctionne, combien elle est "humaine", formée d'hommes et de femmes qui se sont engagés à fournir "de longs et pénibles efforts" pour améliorer l'Homme et la société. C'est travailler à tarir la source à laquelle s'abreuvent les journaux en quête de "scoops" ou de détails croustillants.

C'est enfin parce que je crois que la perspective d'une union des obédiences maçonniques, au delà des questions de régularité, est une véritable utopie, de ces utopies qui font rêver !

Car le respect des parcours des Soeurs et des Frères, des cheminements maçonniques peut difficilement s'entendre comme des choix exclusifs les uns des autres, comme des anathèmes. Si l'on est ici, on ne pourrait donc pas être là ! Pourquoi est-il si difficile à comprendre que l'on puisse avoir envie de suivre plusieurs chemins initiatiques simultanément ?

Cette possibilité d'appartenance multiple est interdite par certaines obédiences. Et bien voilà une utopie qui trace une perspective d'universalité de la franc-maçonnerie. Ne pas obliger à la démission qui veut expérimenter une autre voie...

Et, pour être clair, cela ne vaut pas seulement pour la GLFF vis à vis du GODF, mais aussi de la maçonnerie dite régulière, la GLNF vis à vis de la maçonnerie libérale adogmatique, sans parler, évidemment, de l'ostracisme qui écarte les femmes de cette maçonnerie régulière...

Oui, j'aspire à ce que de telles utopies soient les réalités de demain.

Cela mérite bien de s'y engager, non ? 

 

Gérard Contremoulin

___________________________________________________________

 


Commenter cet article

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/