Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

01 Nov

Dérives sectaires : le témoignage de Nicolas JACQUETTE

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Dérives sectaires

Nicolas JACQUETTE a été membre des "Témoins de Jéhovah".

  

Il a témoigné devant commission d'enquête parlementaire relative à l'influence des mouvements sectaires sur les mineurs.

  

Il est membre :

- de l'Union nationale des associations de défense de la famille et de l'individu (UNADFI)

- et de la Coordination nationale des victimes de l'organisation des Témoins de Jéhovah (CNOVTJ).

 

Son témoignage devant la Commission d'enquête parlementaire :

 

M. Nicolas JACQUETTE : J’ai vingt-quatre ans et cette particularité d’avoir passé les vingt-deux premières années de ma vie parmi les Témoins de Jéhovah. Mes parents étant des adeptes, j’ai été élevé dans ce mouvement dont je suis sorti il y a deux ans, avec l’aide de mes amis et de l’ADFI de Lille. Je suis en train de rédiger un témoignage et je poursuis mon travail de reconstruction personnelle en venant devant votre commission.

J’ai ainsi connu, sans avoir de regard extérieur, la vie et l’embrigadement d’un enfant qui n’a rien demandé, qui n’a aucun esprit critique sur ce qui lui est transmis et imposé, et qui est amené, conditionné à agir au service des intérêts du mouvement, par un langage, un enseignement, un système de codes relayés par ses parents.

Les Témoins de Jéhovah se targuent de ne pas être une secte, alléguant que leurs enfants ne sont pas coupés du monde : ils vont à l’école, font parfois des études supérieures, travaillent dans le monde extérieur. Mais l’embrigadement est bien là et les atteintes à l’identité, à la personnalité, à la vie affective, morale et physique sont réelles, même si elles sont d’emblée prévues pour que l’enfant les dissimule au monde extérieur.

Au bout de vingt-deux ans, on ne peut ressortir de ce mouvement sans séquelles d’ordre psychologique et moral avec lesquelles il faudra composer avec les années qui suivent : on ne peut en deux ans se débarrasser de tout ce qui vous a été enseigné, induit, programmé depuis le plus jeune âge – je ne sais combien de temps il me faudra encore. Le terme « séquelle » peut paraître relativement vague en parlant d’un mouvement sectaire. C’est la perte de l’estime de soi dans la mesure où le mouvement persuade l’individu qu’il n’est rien, sinon un pécheur dont le seul salut réside en Dieu, représenté par le groupe, et en l’espoir d’une vie future dans un paradis où il atteindra la perfection.

Le monde m’était présenté sous un angle suffisamment mauvais pour que je ne m’y sente pas bien, et encore moins apte à y vivre normalement. Il m’a fallu tout un travail de reconstruction pour réapprendre à vivre dans ce monde extérieur, alors que l’on s’était mentalement, psychologiquement attaché à nous apprendre à y vivre sans en faire partie – c’est un des credos de la secte.

 

Lire la suite de son témoignage :

http://www.tj-encyclopedie.org/Nicolas_Jacquette#T.C3.A9moignage_de_Nicolas_Jacquette_devant_la_commission_parlementaire_sur_les_sectes

 

Il est aussi l'auteur d'un livre autobiographique aux éditions Balland :

"Moi, Nicolas, 25 ans, rescapé des Témoins de Jéhovah".

Livre-d9c6f.png

Présentation

Nicolas, après 3 années d’écriture, nous livre au travers de ce document unique le récit de sa vie au sein de la  secte : son enfance, les 22 premières années de sa vie passées à obéir aveuglément aux doctrines de l’« Organisation des Témoins de Jéhovah ». Chapitre après chapitre, les « dérives sectaires » apparaissent, effrayantes, comme émergeantes de cette banalité bonhomme dont on cautionne trop souvent les TJ.
Nicolas y décrit sa vie de petit garçon comme tant d’autres, avec franchise et efficacité, pour permettre à chacun de se plonger au cœur de ce système si parfaitement rôdé dans lequel les adeptes « Témoins de Jéhovah » entraînent leurs enfant et, victimes eux-mêmes, finissent par y perdrent aussi totalement leur libre-arbitre.

 

Préface de Georges Fenech, ancien député, président de la MIVILUDES

 

Préfacé par le Président de la commission d’enquête parlementaire sur les sectes et les mineurs de 2006. Une caution de sérieux et d’objectivité.

 

Résumé (texte de quatrième de couverture)

 

Nicolas Jacquette a vécu parmi les Témoins de Jéhovah jusqu’à l’âge de 22 ans, respectant avec foi et assiduité les règles de la secte. Comme pour des milliers d’enfants Témoins de Jéhovah en France, tout est prévu pour qu’il devienne à son tour un excellent prêcheur. Jusqu’au jour où il ose mettre en doute la vision du monde qu’on lui impose. Après des années d’endoctrinement et d’isolement, ce n’est qu’en 2004 qu’il en sort. Les révélations bouleversantes de Nicolas Jacquette font la lumière sur les pratiques des Témoins de Jéhovah et dénoncent les dérives sectaires sous toutes leurs formes.

 

Glossaire et liens

 

Le livre est clos par un glossaire du vocabulaire des Témoins de Jéhovah. Cet outil donne les clés de compréhension du langage sectaire, qui dévoie de nombreux mots de leur sens originel pour leur en donner un qui n’a de signification et n’est compris que pour les adeptes.
Une rubrique en fin de livre est consacrée aux liens utiles, organismes et associations à contacter pour obtenir aide et informations pour les sortants de sectes, mais aussi pour les familles de personnes embrigadées, victimes collatérales trop souvent ignorées de la machinerie sectaire.

 

Gérard Contremoulin

___________________________________________________

 

 

 

Commenter cet article

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/