Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

23 Jan

Encore un mot sur les fraternelles...

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

th (5)

 

Ainsi donc la FCEF (la Fédération du Cercle Européen des Fraternelles) organise son colloque annuel rue Cadet en louant le Temple Arthur Groussier "au prix fort" précise le Grand Maître Daniel KELLER à "La Lumière".

 

On y apprend que le Grand-Maître maintient la position traditionnelle du GODF de se tenir éloigné de ces regroupements de francs-maçons qui n'ont dans la grande majorité des cas de maçonnique que le nom !

 

Je me suis exprimé sur ce sujet le 26 avril dernier. 

 

Je citais cette phrase d'Alain Bauer, Grand-Maître (2000-2003) :  

 "Au Grand Orient, une loge de dentistes ou de magistrats, ça n'a aucun sens. Nos loges ont un caractère géographique et nous avons une opposition quasiment compulsive vis-à-vis des fraternelles professionnelles. Nous considérons que les fraternelles d'idées sont légitimes : des fraternelles de socialistes, de laïques, d'enseignants, ça ne nous pose pas de problème. Mais une fraternelle du bâtiment ou du matériel hospitalier, là, la dimension ésotérique nous échappe un peu." 

 

J'indiquais également que ce n'était pas sans risque qu'une telle réunion, (qui se tenait à la GLDF) se déroule au siège d'une obédience. On peut craindre un effet de contagion au moins dans le signal que cela envoie.

 

 Qu'aurai-je aujourd'hui à ajouter ?

Etant membre du conseil d'administration du Cercle Ramadier, une de ces "fraternelles d'idées" décrites ci dessus, je suis heureux que le Cercle ne soit pas partie prenante de cette réunion !

 

Je persiste dans la crainte exprimée quant au lieu où elle se déroule. J'indiquais :

Ce type de promotion laisse planer une grande ambiguité entre d'une part le travail maçonnique qui se déroule dans les locaux des obédiences et l'accueil des fraternelles dans ces mêmes locaux. Ce qui tend à légitimer leurs activités, parfois, regrettables.

 

Que ce soit au siège de la GLDF ou à celui du GODF, comme de tout autre, je trouve cet "accueil" tout aussi surprenant et tout autant dangereux.

 

Gérard Contremoulin

_________________________________________________________

Commenter cet article

kroumir 26/01/2014 15:12


Mais enfin? louer a Qui? et pour qui?Moi j'avais repondu a pourquoi faire? et donner mon opinion de base sur l'interet Maç. de la chose sans violer une seule de nos valeur? Pourtant il y en avait
une a laquelle je m'attendais a une contradiction,c'etait la valeur ou le principe d'egalité,qui me chagrine" encore ds l'ouverture totale aux Metiers", profession,ou specialites diverses? Il est
sur que initier pour ceci et faire cela,c'est de l'equilibrisme benevole...

LoL 26/01/2014 11:13


Je ne suis pas étonné outre mesure de cette décision.


Daniel Keller en a cyniquement résumé les raisons : " Il ne faut pas donner un sens
à la location (à plein tarif) de notre Temple Groussier à la FCEF. "


Donc :


1) Cela n'a aucun sens en soi


2) C'est un revenu locatif


Voilà où nous en sommes... Nous touchons le fond et nous creusons encore car le pire est toujours à venir.


Ne
me dites pas que vous voulez la mort du petit commerce quand même ? 

kroumir 26/01/2014 10:57


Je serais enclin a rejoindre ce point de vue "ouvert" sur l'interet particulier allant au general.


C'est pour cela qu'il y a debat, d'un coté l'envie de vivre son metier avec d'autres ,en tant que Maçon,entendons-nous bien,et le risque encourude tomber dans les conflits d'interets
corporatistes".


C'est pour cela que la manne  de source "contactuelle ou juridique doit rester hors champ ,voire interdite. Les contrats moraux,oumateriels qui en seraient issus ne trouveraient aucune
chance d'etrevalidee par la F.M. evidemment!


les contentieux et autres cnflits de type 'Chikkaia"resteraient entre les mains de leurs auteurs.


En rsumé,il ya une lucidite simple qui sèimpose,s"agissant d'un accord de type"magouille" et la recherche,le Progres d'une branche de l'activite humainePar l'echange et le vecu commun de la F.M


Encore faut-il accepter ds l'equation,que l'action, appelé parfois rayonnement,voire exterorisation ,",soitintegree ds notre centre de l'union.

Christophe 26/01/2014 08:45


Faut-il défendre les fraternelles?


J'ai été embrigadé dans deux fraternelles, dont je suis sorti très vite: on y discutait surtout d'avancement, de promotion, bref de jalousie. Je me suis promis de ne jamais y remettre les pieds.


Mais... le problème est récurent: à un moment les unes et les autres, pour les meilleures raisons du monde, désirent se connaître car elles et ils partagent quelque chose de spécifique en commun.
Une passion, un métier, etc. On n'arrêtera pas cela.


Prenons celles qui semblent les plus vertueuses:: voyage, histoire, philosophie? Derrière cela on trouvera parfois ou souvent des éditeurs, des voyagistes, des courants peu démocratiques, etc.
Mais on trouve cela aussi comme loge: elles ne survivent pas très longtemps.


Le problème n'est donc pas simple. Comment tracer la ligne entre ce qui est vertueux et ce qui ne l'est pas, en sachant que la distance entre les deux est forcément ténue. Là l'obédience
intervient: elle est fédératrice et réglementariste (maintien la règle). Un S ou un F qui s'estime lésé peut y avoir recourt, etc. Rien de tel dans les fraternelle. Lorsque tout va bien OK, mais
lorsque cela dérape ...


Peut-être qu'une solution serait que les obédiences se dotent de la possibilité de créer des loges thématiques, interégionales, itinérantes, mobiles dans leur fonctionnement interne et
interobédiencielle dans leur recrutement et qui n'initie pas. Elles pourraient ainsi en contrôler la règle et donner confiance à des membres qui ont envie d'être actif dans des thématiques
particulières.


J'ai ainsi essayé de créer une loge de recherche dans mon obédience (qui n'en a pas, or c'est l'obédience historique et la plus nombreuse de mon pays) sur cette base, on m'a retorqué que ce
n'était pas dans les règlements ... depuis je suis assailli, très gentillement, par l'un ou l'autre cercle régional, certainement de qualité, pour en faire partie, mais qui ne m'offre aucune
garantie dans un fonctionnement équitable. Je résiste et je relancerai la nouvelle commission à cet égard.


Pour moi, les cercles existent parce qu'il y a un vide et que la nature a horreur du vide ...

kroumir 24/01/2014 18:03


Je regrette d'avoir parlé pour rien,d'avoir bloqué plutot qu'ouvrir?


Pour moi ,un frere initiéFM ,,doit savoir se tenir là ou il est, en tenue ou en exterieur! en respectant ses engagements. Sinon, il n'y a plus de vie active possible,et,tout redevient
cinisme,vanité,hypocrisie.

Michel PISIVIN 24/01/2014 09:47


Entièrement d'accord avec cet article... J'ai toujours refusé d'adhérer à ces structures qui tiennent plus du "Club affaires" et qui désservent totalement l'ordre maçonnique en général et ces
obédiences en particulier.

jf van campo 24/01/2014 09:04


Maçon au GODF depuis 1980 , j'ai toujours été opposé aux fraternelles ! J'ai toujours exprimé que çà donnait un "air maffieux" à notre association.D'autant que nombre d'entre elles ne sont que
des lobbies et non des groupes de réflexion inter loges comme toujours revendiqués...


Concernant l'aspect financier évoqué ,il ne saurait être un alibi à de telles initiatives....Pendant que nous parlons finances, je trouve que la gestion du GODF manque de transparence et que
celle de la SOGOFIM est loin d'être exemplaire !Enfin pour en finir sur ce point, les capitations sont devenues si élevées que les plus jeunes et nombre d'anciens(çà risque d'être bientôt mon
cas) n'ont plus les moyens matériels d'adhérer ou de rester à notre association ? Et qu'on ne vienne pas me parler des systèmes de cotisations solidaires au sein de la loge car là aussi la
solidarité fait de plus en plus défaut par ces temps de crises !


Il me semble préjudiciable pour l'avenir du GODF que l'ordre privilégié des engagements soient de nos jors 1 le paiement des capitations et autres, 2 la présence aux tenues puis 3 le travail et
la participation...alors que quand j'ai intégré notre obédience l'ordre était inversé......LAMENTABLE.


J'ai dit. JFVC/Prairial

duplay 23/01/2014 23:04


La décision du GODF est indigne et fait preuve d'une insupportable tartufferie. L'argument selon lequel on fait payer au prix fort la location du temple Groussier est une explication d'épicier,
et j'ai beaucoup de respect pour cette profession et aucun pour leur "fraternelle". Si le GODF est aux abois et attend de la location de ses temples de la rue Cadet sa survie, qu'il le dise et un
convent pourra prendre les mesures financières adéquates...


Les fraternelles sont un non sens politique et maçonnique. Dans le "meilleur" des cas, ce sont des associations à but ludique qui n'ont pas besoin de justification maçonnique. Les pêcheurs à la
mouche ou les collectionneurs de boîtes de camembert se recrutent dans tous les milieux politiques ou religieux sans avoir besoin de donner une connotation particulière à leur passe-temps. A la
limite, les premiers pourraient s'adresser aux apprentis puisque le silence est la vertu principal de tout bon pêcheur...


Mais au-delà de la plaisanterie, la franc-maçonnerie, du moins celle dont le GODF se veut l'héritière souhaite rassembler les êtres humains qui n'auraient pu se rencontre autrement pour bâtir un
projet initiatique à la fois collectif et individuel. Tout le contraire d'une ordre corporatif et loin de la pratique d'un parti politique.


Tu te félicites, mon cher Gérard, que le cercle Ramadier ne participe pas à la farce de la réunion accueillie à bras et goussets ouverts rue Cadet. Mais, pourrais-tu me dire à quoi sert ce
cercle. Si, comme c'est le cas, à rien, pourquoi le maintenir? et s'il devait servir à quelque chose pourrais-tu m'expliquer à quoi?  A introduire les idées de ses dirigeants dans la
maçonnerie? A convaincre les obédiences, puisque les membres d'une fraternelle se recrutent dans toutes les obédiences, confessionnelles, libérales, sexuées, mixtes et j'en passe, du bien fondé
des thèses d'une fraction politique?


Oui à la fraternité, non au copinage et à la magouille. Le Granc-Maître du GODF a perdu une bonne occasion d'affirmer son autorité et de montrer qu'il souhaitait rompre avec des pratiques qui
donnent de la maçonnerie une image détestable. 

jacquier 23/01/2014 18:11


je suis 'asphyxié" par de tels positionnements ,e se refuser a voir le monde que nous vivons ,comme il est !  affaiblissez -vous encore un peu,en evoquant un  grand principe apres
l'autre, en negligeant les fondaamentaux  evidemment! En laissant les autres s'approprier le concret et nous, le courant d'air" en se prenant pour les dieux de l'olympe" qui n'etient
pas parfaits mais  enfin...superieurs avant terme"! Quand un dentite ,renconre un autre dentiste,de quoi parlent-ils? Et diable!etes vouscapables de l'empecher?Arretons d nous
defigurer,et,acceptons  acceptons unebonn foi le RELATIONNELcomme un des piliers de nos ordres; Sachons  Apprenons  a les supers -controler avec courage et SINCERIT2. Vous avez dit
Courage? Car ils se reproduiront de toute façon aillur§ Je n'ai rin a voir,je signale,avec ces miliux relationnel..mais je sais qu'aujourd'hui tout passepar Là! alors gerons le comme une
potentiel de dvelopemet de l'homme ds la cité? Un lien qui rendrait l'esoterisme"moins vaniteux?

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/