Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

11 Jan

Et si Joséphine Baker entrait au Panthéon ?

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Valeurs républicaines

Pantheon_de_Paris_-_03.jpg

Fronton du Panthéon

Il appartient au Président de la République de choisir qui entre au Palais des Grands Hommes, le Panthéon.

François Hollande a demandé au président du Centre des Monuments Nationaux, M. Philippe Belaval, de conduire une réflexion et de lui faire des propositions. M. Bélaval a lancé une consultation internet qui s'est achevée en septembre dernier.

Plusieurs organisations ont fait connaître leurs préférences, telles que le Grand Orient de France (GODF) qui souhaite l'entrée de Jean Zay, la Grande Lode de France (GLDF) souhaite celle de Pierre Brossolette, la Grande Loge Féminine de France (GLFF) fait 5 propositions, le  Collectif pour des femmes au Panthéon en fait 18.

paris_de_pantheon_2.jpg

La crypte

Une proposition est curieusement absente.

Et pourtant elle présente aujourd'hui une charge symbolique forte. Elle concerne une femme, noire, résistante dès 1940, ayant fondé une famille "arc-en-ciel, qui a soutenu le Civil Rights Movement de Marthin Luther King. Cette femme, c'est Joséphine Baker.


Josephine_Baker_Resistante.jpg 1524652_10152155861494932_1638619069_n.jpg

 

Régis Debray défend ainsi cette proposition d'où je tire cet extrait :

On nous répondra : "Plus politiquement correct, tu meurs." Rions de cet éclat de rire. C'était très incorrect, avant guerre, de se produire les seins nus, d'aimer un petit auteur de polar, Simenon, et d'ensorceler cubistes et surréalistes. Et très risqué (chez « les saltimbanques » en vogue, plutôt insolite) d'entrer dans les services secrets de la France libre en 1940, d'épouser en 1955 la cause des Noirs nord-américains (en se faisant chasser des grands hôtels de New York), d'assister en 1966 à la Conférence tricontinentale de La Havane – en soutenant les mouvements de libération latinos – et d'engloutir sa fortune pour entretenir une famille arc-en-ciel avec douze enfants adoptifs, de tous horizons. Légèreté peut rimer avec liberté, et la fantaisie donner au courage une sorte de pudeur.

De son coté, Laurent Kupferman écrit :

Plus le temps passe, plus je crois que faire entrer Joséphine Baker au Panthéon serait un beau symbole.

Pendant la Seconde Guerre mondiale, Joséphine Baker joue un rôle important dans la résistance à l'occupant nazi .Joséphine Baker sera décorée de la croix de guerre, de la Médaille de la résistance puis de la Légion d'honneur des mains du Général de Gaulle. L'ensemble de son action en tant que résistante au service de la France libre est détaillé dans un ouvrage intitulé Joséphine Baker contre Hitler.

Elle utilisera ensuite sa grande popularité dans la lutte contre le racisme, et pour l'émancipation des Noirs, en particulier en soutenant le Civil Rights Movement de Martin Luther King.

 
Humaniste, elle s'est engagée avec un idéal de Fraternité qu'elle a mis en pratique dans sa vie familiale, Le plus grand malheur de sa vie est de ne pas pouvoir avoir d'enfants, suite à une grossesse à l'issue de laquelle Joséphine Baker a accouché d'un enfant mort-né, et a dû subir une hystérectomie.

 
Avec Jo Bouillon, qu'elle épouse en 1947, elle achète le domaine des Milandes en Dordogne. Elle y accueille les enfants de toutes origines qu'elle a adoptés et qu'elle appelle sa « tribu arc-en-ciel ». Dans ce domaine où elle emploie un personnel nombreux, elle engloutit toute sa fortune et multiplie les concerts pour poursuivre son œuvre

Chateau-des-Milandes-Josephine-Baker large

Le chateau des Milandes

josephine-baker.jpg

Affiche de présentation du Domaine à la Chapelle des Milandes

Ces arguments sont forts car ils soulignent l'un des aspects essentiels de l'engagement humain : la fraternité. La vie de Joséphine Baker était à la fois le music hall pour gagner sa vie et assumer son autonomie à une époque où ce n'était pas si facile pour une femme et l'engagement au service de l'altérité pour vivre en fraternité.

Cela mériterait, aujourd'hui, d'être reconnu...

 

Gérard Contremoulin

___________________________________________________________________

Commenter cet article

Jean Reffait 15/01/2014 18:22


Il y a quelques jours j'ai ouvert un fil entousiaste à la suite de cet article de toi,: "Joséphine Baker au Panthéon !". A part un Frère (il s'agit d'un Forum Maçonnique) qui suggérait Olympe de
Gouges, tous les autres qnt manifesté la même opinion que nous.


J'ai donc invité tous les intervenants à s'adresser à toi pour que celà fasse plus sérieux. J'espère qu'ils l'ont fait ou le feront, afin que les pauvres restes malheureux de Joséphine Baker
reçoivent les honneurs de l'Immortalté, tels que nous, Francs-Maçons, la pensons, à l'échelle Humaine.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)