Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

16 Jan

GLFF : l'invraisemblable interview de "FM Magazine"...

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

Catherine-Jeanin-Naltet-GLFF.gif

 

"j'accepterais, à titre personnel, qu'une femme ayant la tête couverte siège sur les colonnes".

Tels sont les propos prêtés à Catherine Jannin-Naltet, Grande-Maîtresse de la Grande Loge Féminine de France dans le numéro de Janvier-Février de "Franc-Maçonnerie Magazine".

Vu l'énormité du contenu, je doute de sa véracité, tellement cette position est invraisemblable par rapport aux positions constantes de la GLFF sur la Laïcité !

Il s'agit là d'une affaire grave. Une publication telle que "FM Magazine" joue sa réputation et celle de son journaliste, Jean-Moïse Braitberg !

Par ailleurs, autre invraisenblance, l'article donne une idée très décalée de la réalité observable par tout visiteur de la Cité du Couvent, faisant dire à la GM :

"je reconnais que chez les soeurs, il y a un coté cocooning." (!!!)

ce qui tranche beaucoup avec la définition qu'elle donne du rôle de son obédience :

"En tant que maçonnes nous sommes là pour construire un avenir meilleur dans lequel l'émancipation des femmes participe du progrès général de l'humanité. Et la laïcité est le meilleur garant de l'égalité des droits pour tous."

Etonnement, perplexité, incrédulité...

Devant ce genre d'affaire, on ne peut que souhaiter des éclaircissements :

     - soit un démenti argumenté de la Grande-Maîtresse,

     - soit des précisions du journaliste...

 

Décidément, la communication des obédiences est un exercice ... périlleux !

 

Gérard Contremoulin

__________________________________________________

Commenter cet article

Roland Hatzenberger 16/01/2013 15:02


J'exige...un démenti. Est-ce cela une réaction de la part d'un frère qui se dit adogmatique, pour la liberté de penser ? Notre soeur a bien dit "à titre personnel", donc non au nom de son
obédience. Tant que la maçonnerie "libérale" n'aura pas pris ses distances avec le colbertisme, Napoléon et la 3ème République colonialiste, elle ne méritera pas ce titre de libéral. En l'espèce,
accepter le fichu tout en condamnant le nikab me semble une attitude fraternelle et tolérante vis-à-vis d'une femme au passé et  culture autres que soi. Toute attitude dogmatique est ennemie
de l'humanisme dont nous nous réclamons. 

sous la Voûte étoilée 16/01/2013 15:46


Voilà une bien étrange manière de lire... Personne à ma connaissance n'a "exigé" un démenti ! Mais par contre, beaucoup dont je suis, l'ont vivement souhaité !


Frédéric BONNEFOND 16/01/2013 11:34


Nos Soeurs faisant du "cocooning" en loge avec un fichu, ancien nom du voile, donc avec un fichu (voile...) sur la tête, je trouve ça "décoiffant"!


Lors de la sortie de ce magazine je me posais la question de sa réelle utilité, je pense que nous avons un début de réponse.


D'ailleurs qui l'achète ? Des maçons qui trouvent ainsi des informations pré-digérées, certes cela permet d'aller plus vite mais pour aller ou ? Des profanes qui sont avide du "secret"?


Des excuses du journaliste, puisqu'il semble heureusement qu'il s'agisse d'un "mal entendu", ne règleront pas le problème de l'exercice difficile de la communication de la FM. 

sous la Voûte étoilée 16/01/2013 15:52


Je partage complètement ta conclusion... Reste pour autant à réfléchir sur la communication de la FM.


Nicole 16/01/2013 11:34


J'imagine mal un magazine comme celui là rapporter des propos déformés avec le risque que cela comporterait. Je crois qu'elle n'assume pas, c'est tout. A vouloir communiquer pour exister, normal
qu'elle se prenne les pieds dans le tapis. Qu'elle assume ou qu'elle ne cherche pas à briller dans les médias

Nadine Cottet 16/01/2013 08:10


Un communiqué se trouve en page d'accueil de l'Extranet de la GLFF par lequel Catherine Jeannin-Naltet s'insurge et récuse les propos qui lui ont été prétés. Elle demande que soit publié ce
courrier immédiatement sur la version web du magasine puis dans le prochain numéro de la revue

sous la Voûte étoilée 16/01/2013 15:43


Ce démenti a fait l'objet d'un nouvel article de ce blog ce matin, à 8h17... A noter cependant qu'il n'était accessible qu'aux Soeurs de la GLFF.


Christophe 16/01/2013 07:07


Vous remarquerez que je lie le mariage pour tous avec la condition de la femme. Qu'est-ce que cela a à voir ??? Une règle qui se vérifie toujours: ce sont les plus faibles qui paient les pots
cassés (sur le plan social, sur le plan de la santé, etc.): : et dans ce débalage, les plus faibles ce sont les femmes (et leurs enfants).


La dialectique française du refus du mariage pour tous tend aujourd'hui à maintenir la femme dans sa position traditionnelle subalterne à l'homme: il suffit d'écouter ce qui se dit en France en
ce moment pour en être convaincu. Ce n'est pas un combat en soi en faveur de gay, c'est un combat pour un type de société et c'est pour cela que les manif recueille tant de succès.

Christophe 16/01/2013 06:48


Un jour, il y a quelques années, au Bénin, j'étais à une réunion commune GLFF-GLTSO-GB, et je me suis trouvé assis à côté de la GM de la GLFF de l'époque, que je salue si elle lit ces lignes. Un
moment tout à fait intéressant.


Celui de la dificulté d'accéder à l'idéal de liberté et d'égalité, lorsque la femme est plongée dans des systèmes culturels très puissants. Elle était quasi désemparé face à des membres
appartenant à des couples polygames. Comment faire ?


C'est toute la distance entre les réalités socio-culturelles et le precrit. Je n'ai pas de réponse, le chemin des femmes n'est toujours pas inscrit aujourd'hui comme celui des hommes. Et le
débalage incroyable (débat c'est beaucoup dire!) sur le mariage pour tous en France vu de chez nous, suscite la verve de nos humoristes et nous croulons de rire jour après jour: mais derrière
cela il y a une nouvelle image de la femmes française qui apparait tout sauf celle d'une femme libérée ...


Peut-être serait-il utile de placer les paroles de cette GM dans un contexte moins favorable qu'il n'y paraît pour la femme, du moins en France ?


Cela n'empêche que, sur le plan des principes, cela pose question ?


 


 

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)