Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

18 Dec

GLMF : Communiqué du Grand-Maître

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

Après l'article sous la signature de Yves BARBIER, "Sous la Voûte étoilée" a reçu le communiqué ci dessous du Grand-Maître François PADOVANI.
Suivent quelques commentaires.
  
2012-12-18 16h59 25
 
COMMUNIQUE
La GLMF est au cœur de l'évolution du paysage maçonnique français ce qu’elle illustre par sa croissance rapide, sa pratique d'une maçonnerie adogmatique, indépendante, libérale et authentiquement mixte.
Elle fut créé il y a trente ans pour répondre à des attentes sociétales dans un monde où le décalage entre la Franc-maçonnerie et le monde profane ne cessait de croître. Animée par un esprit de liberté, elle à permis à ses membres de choisir et de pratiquer leur propre maçonnerie : liberté de choix entre la création de loges mixtes ou non mixtes, liberté des rites pratiqués, indépendance vis-à-vis des hauts grades, liberté dans l’orientation philosophique de chacun, etc.
Si nos statuts sont proches de ceux du GODF, ils sont néanmoins enrichis d'une valeur fondamentale, à laquelle nos maîtres fondateurs et ceux qui les ont suivis sont restés très attachés : la laïcité. Nous restons ainsi à ce jour la seule Obédience française, à avoir inscrit la laïcité dans l'article premier de notre constitution.
Depuis 30 ans nous avons bâti un modèle unique, auprès et en maintenant des échanges constants validés par des traités d'amitié avec notamment le Grand Orient de France, le Droit Humain, la Grande Loge Féminine de France, la Grande Loge de France, la Grande Loge Mixte Universelle, la Grande Loge Traditionnelle et Symbolique Opéra, la Grande Loge Féminine de Memphis Misraïm ou la Loge Nationale Française.
Dès le départ, nous avons bénéficié de la bienveillance du Grand Orient de France en la personne de son Grand Maitre Paul GOURDOT et de son Conseil de l’Ordre. De nombreux Frères de cette obédience nous ont accompagné et, aujourd’hui, un peu plus d’une centaine continue de travailler dans nos ateliers dont ils apprécient le dynamisme.
A ce jour, la Grande Loge Mixte de France est riche de plus de 4.000 membres. Ils œuvrent dans plus de 170 Loges actives, réparties sur l'ensemble du territoire de la République Française : métropole et outremer.
Oui, comme ailleurs, certains membres et représentants de la GLMF ont parfois failli à leurs obligations, ont parfois rompu leur serment de fraternité, soit par cupidité, par inconscience, soit menés par l'orgueil ou la vanité. Mais de façon générale, les membres du Conseil de l'Ordre le GLMF ont toujours accompli leur tâche avec zèle et dévouement. Tâche si bien accomplie qu'elle se traduit aujourd'hui par une croissance constante, par l'acquisition d'un nouveau siège, par la mise en place de nouvelles commissions destinées à accentuer notre collaboration inter-obédientielle.
La démocratie est au cœur de nos principes de gouvernance, et notre Convent est bien le point d'orgue, le moment clé de l'année maçonnique où les loges peuvent s'exprimer en saluant ou blâmant l'action de l'exécutif élu. Au sein même du Conseil de l'Ordre, la parole est au centre du processus de décision et il semble bien que ce débat laisse libre cours à l'expression de chacun, au bénéfice de tous. Si la parole n'était pas si libre, les faits divers, qui émaillent le fonctionnement de toute institution, ne pourraient faire le bonheur de nos blogueurs favoris. Il n'y a pas d'omerta à la GLMF, et cela même si nous sommes une société d'hommes et de femmes d'honneur.
Si le GODF est aujourd'hui ouvert à l'initiation des femmes, il n'en contient pas pour autant, dans son ADN, les gènes de la mixité. Le processus sera lent, mais inéluctable, qui verra cette belle et grande obédience atteindre le degré de mixité de la GLMF, c'est-à-dire une complète volonté d'établir l'égalité entre hommes et femmes impliquant le choix d'un travail en commun.  A la GLMF, avec 52 % de sœurs, à l’image de la démographie nationale, la parité est unique dans la maçonnerie française.
Plus encore, nous réunissons des membres de tous âges, issus d'univers sociaux, économiques, professionnels, culturels, religieux et politiques différents. Pour nous la mixité ne s'arrête pas au genre, au sexe, mais bien au-delà, elle est ouverte à ceux pour qui la maçonnerie semblait un sport bourgeois, un divertissement élitiste. La GLMF est en prise directe avec la réalité du monde contemporain par un recrutement ouvert et fondé le plus souvent sur la volonté d'engagement du profane et non sur son curriculum vitae.
19% de nos effectifs ont moins de 30 ans, et cette tendance s'accentue et continuera à s'accentuer. Ainsi, il est vrai, les membres de notre exécutif sont également pour la plupart salariés, œuvrant bénévolement sur leur temps libre. Ils sont globalement plus jeunes et plus actifs que dans d'autres obédiences, est-ce à dire qu'ils sont moins disponibles? Il y a fort à parier que ces qualités leur permettront d'imaginer une nouvelle maçonnerie, plus représentative et mieux adaptée aux enjeux et aux modes de vie contemporains.
La GLMF a pleinement joué son rôle pendant trente ans. Grâce à elle les idéaux et pratiques initiatiques partagés avec le GODF ont pu vivre et se développer dans des loges mixtes. Oui, et seule la Grande Loge Mixte de France offre la liberté à chaque Frère ou Sœur qui le demande, d'orienter son parcours, de conserver, ou d’aller vers la pratique qui lui convient le mieux, laisse la possibilité aux loges d'être mixtes, masculines ou féminines, sans autre condition que le respecter notre constitution et nos règlements généraux. Chaque atelier est libre de suivre l’évolution qui lui est propre, de développer ses propres caractéristiques, ce qui ne peut mener qu’à des échanges riches et précieux. Chaque Frère ou Sœur peut également poursuivre son parcours au-delà du grade de Maître, quel que soit le rite pratiqué,
La Grande Loge Mixte de France c’est 170 façons de progresser ensemble, c’est 4000 individualités prêtes à s’enrichir mutuellement.
Autant que d’Ateliers, autant que de Sœurs et de Frères.
François Padovani,
Grand Maître de la Grande Loge Mixte de France,
Président de la Fédération Olympe de Gouges


et l'ensemble des Conseillers de l'Ordre
En savoir plus sur www.glmf.fr
_____________________________________________
A propos du 3° paragraphe de ce communiqué, relatif à la "Laïcité", voici le texte de l'article 1° de la Constitution du GODF :
Institution essentiellement philanthropique, philosophique et progressive, la Franc-Maçonnerie a pour objet la Recherche de la Vérité, l'étude de la morale et la pratique de la Solidarité.
Elle travaille à l'amélioration matérielle et morale, au perfectionnement intellectuel et social de l'humanité.
Elle a pour principes la Tolérance mutuelle, le respect des autres et de soi-même, la liberté absolue de conscience.
Considérant les conceptions métaphysiques comme du domaine exclusif de l'appréciation individuelle de ses membres, elle se refuse à toute affirmation dogmatique.
Elle attache une importance fondamentale à la Laïcité
La Franc-Maçonnerie a pour devise : "Liberté, Égalité, Fraternité.
 
Je crois pouvoir ajouter qu'il semblerait hardi de contester au GODF son rôle historique dans la bataille de la Laïcité, depuis notamment l'adoption du voeu n° 9 au convent de 1877 (l'abandon de l'obligation de croire en Dieu et en l'immortalité de l'Ame) et les Grande-Maitrise exercées par Frédéric Desmons ; le rôle du GODF dans la création du Parti Républicain, Radical et Radical Socialiste en 1901 ; dans l'élaboration de la loi du 9 décembre 1905 ; etc.
 
De même, à la différence de la structuration des Grandes Loges, le GODF, depuis la réforme de 1773 impulsée par Montmorency-Luxembourg, fonctionne selon le principe de la souveraineté des Loges qui le composent. Depuis la convention de 1946 entre le Conseil de l'Ordre du GODF et le Grand Collège des Rites, les hauts grades ou grades de sagesse sont séparés dans l'administration des grades ou ordres. Et depuis la réforme de 1998-99, les 5 juridictions de Hauts grades sont indépendantes les unes des autres et soumises à l'autorité du Grand-Maître dans le cadre de commissions paritaires bilatérales.
 
Et puis il n'est nullement question de contester à la GLMF le rôle qu'elle a joué dans l'établissement de la mixité dans la Franc-Maçonnerie libérale adogmatique. Il est significatif de son succès de compter 52% de soeurs dans ses effectifs.
 
Le GODF, quant à lui, ne compte effectivement aujourd'hui qu'un millier de soeurs depuis le vote du convent de 2010.
 
Enfin, c'est toujours un bonheur d'accueillir sur les colonnes de ce blog les propos d'un Grand-Maître...
 
 
Gérard Contremoulin
______________________________________________________________
Commenter cet article

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)