Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. ------------------------ "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant ------------------ Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

10 Nov

GODF - GLDF. 1957-1964, rupture...

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

Rupture

 

L'histoire des deux grandes obédiences maçonniques françaises, le Grand Orient de France et la Grande Loge de France est l'histoire de relations parfois tumultueuses qui sont allées jusqu'à la rupture officielle.

Ces épisodes ont mis à mal le principe-clé de voûte de la franc-maçonnerie : "Réunir ce qui est épars"...  

On s'est acheminé vers cette rupture officielle sur la période 1957-1959. Le blog de Christophe de Brouwer, "Si fodiéris invenies", contient un travail de synthèse utile pour comprendre cette période et notamment ici, ici. Le Grand Maître de la GLDF, Richard Dupuy semblait convaincu que la Grande Loge Unie d'Angleterre ne poserait aucun objection à accorder à son obédience la reconnaissance de Régularité.

Sur la base de cette conviction, il posait les conditions pour que le GODF intègre ce processus de reconnaissance londoniènne notamment le retour à "une pratique du symbolisme traditionnel dans sa plus haute acception initiatique dénuée de toute conception dogmatique" ! 

Extraits du discours d'ouverture de Richard Dupuy au Convent de 1957 :

L'obstacle majeur à la réalisation d'une totale universalité réside dans le principe de reconnaissance, lui-même subordonné à la notion de régularité.

Alors diront certains, faisons table rase du principe de reconnaissance et décidons que tout individu (NDLR : curieux vocable !) qui se présentera dans une loge en un quelconque point du globe, y sera reçu en visiteur dès lors qu'il possèdera les mots, signes et attouchements des Francs-Maçons, et sans que l'on ait à se préoccuper de son appartenance à telle ou telle obédience, régulière ou non, reconnue ou non.

La solution peut paraître séduisante et possède, en tout cas, le mérite de la simplicité.

Encore faudrait-il, pour être valable, qu'elle soit adoptée par les Loges du monde entier.

Cela est-il possible et souhaitable ?

Nous ne le pensons pas.

.../...

Comment je vois l'avenir de la franc-maçonnerie raçaise ? Je vais vous le dire tout net. Si, comme je l'espère et le souhaite ardemment, le Grand Orient de France revenait à la pratique du symbolisme traditionnel dans sa plus haute acception initiatique dénuée de toute conception dogmatique, et ainsi acceptable par tous, à la seule condition qu'ils soient de vrais artisans, je suis absolument certain que nos trois obédiences : Grande Loge Nationale Française, Grand Orient de France et Grande Loge de France, pourraient s'unir pour le plus grand bien de la Franc-Maçonnerie française et de la Franc-Maçonnerie universelle.

La rupture sera consommée au Convent de 1959. Richard Dupuy la propose ainsi :

Peut-être, dans le monde de demain, serons-nous encore les seuls êtres vraiment vivants, non point malgré ces règles mais grace à elles en vérité : Croyance en l'existence d'un principe de vie, créateur et ordonnateur, transcendant et immanent, Sagesse infinie, Connaissance parfaite, Amour, Perfection, notre Grand Architecte de l'Univers, qui conditionne notre Initiation du premier au dernier jour de notre existence maçonnique.

.../...

Nous portions un très lourd handicap, né de nos relations etroites, constantes et fraternelles avec le Grand Orient de France (NDLR : l'échec de 1945 semble vite oublié), autre obédience française, où je compte personnellement autant d'amis que celui d'entre vous qui en connaît le plus. Aucun de nous ne se résoudra jamais à considérer de gaité de coeur les Frères du Grand Orient de France, qui ont souffert la malemort avec nous lorsqu'il a fallu subir l'Occupation et les camps de concentration, autrement que comme des Frères . Toujours est-il que l'obédience à laquelle ils appartiennent offrait au monde le plus parfait exemple qui se puisse trouver de toutes les causes d'irrégularité réunies.

.../... 

Alors pourquoi vous acharnez-vous à traîner derrière vous ce boulet, conclut-on ?

Si nous estimons que c'est notre devoir, disons, au contraire, que nous faisons passer la Franc-Maçonnerie Universelle avant nos relations avec le Grand Orient de France et décidons de rompre toute relation avec le Grand Orient de France, puisqu'il s'est refusé, nettement, à rentrer dans les voies de la régularité et de l'union que nous lui proposions".

Le Convent votera la rupture par 171 voix contre 62.

 

Et comme "après la pluie le temps est beau", le rétablissement des relations interviendra en 1964.      

A suivre...

 

Gérard Contremoulin

_______________________________________________________________

Commenter cet article

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. ------------------------ "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant ------------------ Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

Partager cette page Facebook Twitter Google+ Pinterest
Suivre ce blog