Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

11 Nov

GODF - GLDF. 1964 : le rétablissement des relations.

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

Union

 

Après la rupture de 1959 et les inévitables et désastreuses conséquences sur les relations non seulement entre les Frères des deux obédiences, mais aussi sur les relations avec les obédiences en Europe et dans le monde, on se réacheminera vers le rétablissement.

D'abord, conséquence fâcheuse pour les promoteurs de la rupture, la GLUA déclare le 3 mai 1960 dans "The Times" que la GLDF est irrrégulière ! Les conséquences sur les autres Grandes Loges "Régulières"sont rapides...

La rupture va entraîner des conséquences au Grand Orient de Belgique ! La Grande Loge de Belgique se constituera et le GOB y perdra 20% de ses effectfs.

Mais, à l'échelle internationale, va se consolider la possibilité d'un rapprochement maçonnique avec le Grand Orient de France. Le 22 janvier 1961, sur les bases de l'Appel de Strasbourg, naît de la volonté de 11 obédiences souveraines et du GODF, le CLIPSAS  "face à l'intransigeance croissante de certaines obédiences".

Le but du CLIPSAS est de mettre ensemble les francs-maçons et les francs-maçonnes qui considèrent que la grande victoire de l'humanité sur elle-même consiste dans la Liberté absolue de conscience.    

Dans ce contexte et alors que l'espoir de reconnaissance de la régularité de la GLDF par la GLUA restait la trame de fond des réflexions et des décisions, le GM Richard Dupuy donne une présentation a minima du nouveau "Traité" entre la rue Puteaux et la rue Cadet.

Ces relations administratives avaient été suspendues en 1959, nous les avons reprises d'une façon beaucoup plus bénigne, beaucoup moins étroite et beaucoup moins assujettissante que celles qui avaient existé antérieurement à 1959. 

On notera l'enthousiasme de cette conception "bénigne" des relations !  

Il s'agit en fait pour Richard Dupuy de faire contre mauvaise fortune bon coeur et de tenter d'éviter les dommages colatéraux  entre la GLDF et son Suprème Conseil. Peine perdue...

Néanmoins, et malgré les réticences des dignitaires, les relations reprennent leur cours normal entre les frères des deux obédiences. 

Merci à Christophe pour la richesse de ses recherches...

 

Gérard Contremoulin

__________________________________________________ 

Commenter cet article

Christophe 11/11/2013 15:41


Si j'ai pu contribuer un peu à cette chronique, j'en suis heureux.


Pour le moment, je ne touche pas à grand chose sur mon blog, pcq les documents d'époque ne sont pas légion, certains me manquent et j'ai pris comme règle de ne publier que des "extraits" de
documents que je possède, jamais des photocopies de documents que j'ai pu heureusement consulter ailleurs.


 


J'ai trouvé dernièrement un petit livret, écrit par un belge, qui se battera et sera membre de la Gr Commission du GOB, le F Moriame, de la loge la Charité qui existe tjrs à Charleroi. (Un très
beau temple en art deco d'époque.)


"La dédicace des Trav:. maçonn:. au G:. A:. U:." Quoique non datée, je pense qu'il a été écrit vers 1957. Nous en sommes aux débuts: celles des promesses: "venez, venez, nous ne demandons rien
qui ne soit contraire ..." Vous connaissez!


Ce que je trouve intéressant, c'est qu'au-delà des interrogations bien légitimes des uns et des autres repris dans le "livre blanc du GOB" suite à la réunion de 1958; en réalité, comme le
remarquait intelligement M Ravel (GM du GOdF de l'époque), cela suscite du désordre dans l'espace maçonnique général, et de l'angoisse. En réaction à ce genre d'angoisse d'autre angoisses et
finalement des postures de rupture. Je trouve que nous vivons aujourd'hui un peu ce genre d'excercice.


"Aujourd'hui helas! je vois venir le moment où le pacte sacré conclu lors de mon initiation et dont j'ai le droit le plus strict d'exiger le respect, peut être, d'un moment à l'autre, déchiré
unilatéralement, en violation de la foi jurée, ce qui aurait pour effet immédiat de me rejeter du sein de la Fraternité du GOB."


 


A l'époque, une GLdF qui romp les amares, puis revient, surtout dans une obédience aussi pyramidale, est un double déchirement pour ses membres, avec les conséquences en membres, mais surtout en
instabilité et frustration pour ceux qui sont restés.


 

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/