Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

06 Dec

GODF : la célébration des 240 ans de sa formation.

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

 

Anne Charles Sigismond de Montmorency-Luxembourg, by Louis

Anne Charles Sigismond de Montmorency-Luxembourg

La fréquentation des grands jours comme en connaît le 16 rue Cadet  pour les grands évènements maçonniques (par exemple l’Inauguration du Musée le 10 02 2010) était au rendez-vous du conseil de l’ordre et de son grand Maître Daniel Keller ce 28 novembre au siège du GODF.

Obédience héritière de la franc-maçonnerie du siècle des Lumières, décimée par la Terreur, où elle perdra 80% de ses effectifs, traversée par les courants contradictoires de la société du XVIII° siècle, le Grand Orient de France célébrait l’œuvre de 1773 du Marquis puis Duc Anne-Charles Sigismond de Montmorency-Luxembourg (!).

La franc-maçonnerie s’implante en France dès 1728 avec l'exil des Stuart et développe dans toute l'Europe ses idéaux progressistes et notamment la liberté de conscience. L'acception en sera d'ailleurs différente selon les pays, les Anglais soumis jusque là au régime de la religion unique, pourront choisir leur religion, en France s'affirmera progressivement l'athéisme.   

Dans le même temps, elle génère un modèle institutionnel où les présidents de loges sont quasiment propriétaires de leurs fonctions. L’habileté tacticienne de Montmorency-Luxembourg débouche sur une réforme majeure de l'obédience en 1773 qui soumet la charge de Vénérable à l’élection (!) et ce, tous les ans (re !). Le Grand Orient prend alors la forme institutionnelle et démocratique qu’on lui connaît encore en 2013 !

Célébrer ces 240 années aura été pour le Conseil de l'Ordre l'occasion de réunir rue Cadet une grande fête de l’ordre en organisant plusieurs rendez-vous culturels, historiques et maçonniques coordonnés par Jean-Christophe Garrigues, 2° Grand-Maître Adjoint chargé de la Culture.

D'abord, et c'est le point d’orgue de la démarche désormais historique et culturelle de la rue Cadet, la visite du Musée. Visite qui se prolonge actuellement par l'exposition "les Décalithes - la liberté en 10 pierres" de Gilles Turgné, jusqu'au 21 décembre. 

Les tables de presse dans la salle hypostyle présentaient les derniers ouvrages en lien avec la franc-maçonnerie des Lumières et le très beau catalogue de l'exposition.

Puis, trois conférences étaient proposées sur les thèmes suivants : "La Franc-Maçonnerie et la géopolitique de l'Europe au XVIII° siècle" avec Yves Hiver-Messeca, "La Franc-Maçonnerie et les Lumières au XVIII° siècle" avec Cécile Révauger et "La Franc-Maçonnerie et ses courants rituels au XVIII° siècle" avec Roger Dachez. Elles ont toutes les trois été fréquentées au delà des possibilités d'accueil.

Enfin un colloque en trois parties "La formation du Grand Orient de France en 1773, un simple évènement maçonnique ?" avec les communications de Michel Kerjean, Louis Trébuchet, ancien GMA de la GLDF dont c’était la 1° intervention au GODF et André Combes, historien, ancien directeur de l’IDERM.

Temples 4356

Voûte du Temple Arthur Groussier

Ce colloque était diffusé en direct sur GODF.TV et est toujours sur le site. Outre le Grand Temple Arthur Groussier, il a fallu retransmettre également dans le temple La Fayette pour accueillir les participants inscrits.

Dans son allocution de clôture, le Grand-Maître Daniel Keller devait notamment saluer et remercier de leurs présences :

M. le Préfet de la Région Ile-de-France, M. Jean Daubigny, qui manifestait ainsi la présence institutionnelle de la République Française au Grand Orient de France,

M. Jacques Bravo, maire du 9° arrondissement et Mme Pauline Véron, 1° adjointe.

Un DVD sera prochainement édité pour conserver la mémoire de cet évènement.

Plusieurs obédiences maçonniques françaises et étrangères avaient accepté l'invitation du GODF et étaient représentées par une délégation :

la Fédération Française du Droit Humain avec son président, Michel Méley

la GLDF avec son Grand-Maître Marc Henry et le conseiller fédéral Jean-Marie Doumbé,

la GLTSO avec son Grand-Maître, Jean Dubar

la GLFF par sa Grande Maîtresse adjointe, Françoise Carer (mention ajoutée le 15.12.2013)

la GLF-MM avec son ancienne Grande Maîtresse, Bernadette Cappello,

Le OITAR avec son Grand-Maître Général Didier Ozil,

la GLMU avec la Grande Secrétaire, Jocelyne Guilleminot-Arles et le conseiller de l'ordre Marc Léger,

la GLMF avec son Grand-Maître François Padovani,

le GO de Belgique avec son Grand-Maître, Jef Asselberg,

le GO du Luxembourg avec sa Grande-Maîtresse, Evelyne Blanchard, 

le GO de Suisse avec le Grand-Maître Philippe Lang

le GOL avec le Grand Secrétaire, Antonio Lopes

Cet anniversaire marque-t-il la "réconciliation" entre le GODF et la GLDF comme se plait à le dire François Koch sur La Lumière ? Ces relations n'ont pas été rompues malgré de fortes tensions nées de la déclaration de Bâle. Elles ne sont pas non plus inédites dans notre histoire commune. Disons que nous savons vivre avec. Il ne semble pas que les intentions du Grand-Maître du GODF soient de les aviver. Bien au contraire.

Cet évènement marque un début du mandat du Grand-Maître Daniel Keller, bien en accord avec ses ambitions de tout mettre en oeuvre pour que le GODF retrouve le rayonnement intellectuel qui fut le sien au siècle des Lumières.

Si le XVIII° siècle a vu naître la franc-maçonnerie et construire ses fondations, le XXI° doit lui permettre d'apporter à un monde en perte de repères les lueurs qui lui font défaut. C'est au moment où s'amoncellent les risques, où les atteintes à la dignité Humaine se multiplient, où surgissent les peurs collectives que la franc-maçonnerie est le mieux à même de tracer la perspective d'une humanité meilleure et plus éclairée. La franc-maçonnerie non pas en tant qu'institution mais en tant qu'école de la personnalité, qu'espace de réflexion et d'élaboration d'une pensée qui place l'Homme au coeur des préoccupations, au coeur des perspectives du développement humain.

La franc-maçonnerie, pas seulement telle ou telle de ses obédiences.

Les francs-maçons savent que les utopies d'aujourd'hui peuvent être les réalités de demain pour peu qu'ils s'emploient à agir dans la société. Plus que jamais apparait la force de cet aphorisme d'un auteur réputé anonyme selon lequel "seules sont perdues d'avance les batailles qu'on ne livre pas".

 

Gérard Contremoulin

________________________________________________________________

Commenter cet article

LC 09/12/2013 16:13


Il y avait également la Grande Maîtrese de la Grande Loge Féminine du Portugal, Mery RUAH.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)