Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

29 Aug

Daniel KELLER, Grand-Maître du Grand Orient de France

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Obédiences

      Le Grand-Maître du Grand Orient de France  

pour la prochaine année maçonnique 

    DK_IMG_3117_Petit.jpg  

Daniel KELLER

           (photo Ronan Loaëc)          

 

J'adresse, dès à présent à notre nouveau Grand-Maître toutes mes félicitations, tous mes souhaits de réussite et bonne chance pour son mandat.

La précédente année maçonnique fut marquée par les suites qui ont été données à la déclaration de Bâle (juin 2012) et la création de la Confédération Maçonnique de France. Et puis par l'une de ses premières décisions, le 3 juillet, cette exigence de conditionner l'entrée dans le Temple à la signature au bas d'un rappel des 7 critères de la Régularité... 

Beaucoup d'encre, de salive et de lignes fut dépensé à cette occasion. Et j'ai dit ici mon soutien à son prédécesseur dans l'affaire des locaux.

Notre Grand-Maître sera confronté quasi immédiatement à cette situation dans la sphère inter obédientielle comme à bien d'autres d'une manière générale... Il a les qualités humaines et les compétences pour rechercher et trouver, avec le Conseil de l'Ordre, les solutions qui s'imposent. 

 

Voici la notice biographique de Daniel Keller :

Daniel Keller a couvert en quelques années et quelques Grandes Écoles, un vaste domaine de connaissances et de compétences, de la littérature et la sociologie à la haute administration.

Quelques étapes…

• École Normale Supérieure de Fontenay-Saint-Cloud et agrégation de Lettres modernes

• École des Hautes Études en Sciences Sociales et DEA de sociologie politique

• Institut d'Études Politiques (IEP Paris)

• École Nationale d'Administration (promotion Saint-Exupéry)

Son parcours professionnel est tout aussi brillant, mais aussi bien plus original. Le passage par l'ENS et l'EHESS conduit souvent à l'enseignement supérieur. De fait, Daniel Keller a débuté sa carrière en enseignant la sociologie. Mais, loin de se satisfaire de cette première fonction, il a poursuivi sa formation via Sciences Po puis l'ENA, avant de réorienter sa carrière vers la haute administration.

D'abord Maître assistant en sociologie à l'Université d'Aix-en-Provence, Daniel Keller devient ainsi Administrateur civil de l'Administration fiscale au Ministère de l'Économie et des Finances. Ce sera son premier changement de cap… du monde des idées à celui de l'administration des finances publiques.

En 2000, il prend un nouveau virage, radical celui-là, en passant dans le secteur privé : il intègre la direction commerciale du Groupe Renault à des postes de direction en France et à l'étranger.

Il est depuis 2010 Directeur général du groupe de distribution automobile Renault-Dacia NEP-Car, groupe familial installé en région parisienne et comprenant 240 salariés.

Un parcours non-linéaire, atypique, qui témoigne d'une grande détermination et d'une vision à long terme dans l'élaboration de sa trajectoire professionnelle et personnelle.

Daniel Keller, 54 ans, est père de trois garçons. Impliqué au plan local dans la défense de la laïcité en tant que président de l'association Fontenay laïcité dont il est membre fondateur, il est franc-maçon du Grand Orient de France depuis 17 ans. Il a été initié dans la loge « Vérité - Ni Dieu Ni Maître » de Paris.

Il a été Président du Convent (l'assemblée générale de l'association) en 2011, mais également Président du Congrès des loges de sa région de 2009 à 2012. Région composée de loges parisiennes mais également de loges de divers pays de l’Europe de l’Est : Serbie, Macédoine, Bulgarie, Pologne et Russie, pays qu’il a sillonnés à de nombreuses reprises dans le cadre de ses fonctions, acquérant ainsi une connaissance internationale des problématiques maçonniques.

 

Je lui propose une réflexion.

Qu'il n'oublie pas le sens symbolique de ce titre de "Sérénissime", qu'une décision de Convent ne lui permet malheureusement plus de porter.

Cette regrettable décision repose, selon moi, sur un contre sens. Celui qui accède à la charge suprême de l'Obédience ne devient pas par la seule vertu du scrutin le plus "serein", le plus sage. Ce serait une grosse erreur que de le penser ! Bien au contraire, par cette appellation, il se voit fixer par la confiance de ses Frères et de ses Soeurs désormais, le devoir de l'être, en toutes circonstances.

Bien sûr, il existe une autre version de cette appellation qui est probablement plus juste historiquement et que développe Roger Dachez. Elle est liée au fait que le Louis de Clermont, prince de sang, était "Altesse Sérénissime". Lorsqu'il devint Grand-Maître, il fut Sérénissime (et) Grand-Maître. L'appellation de "Sérénissime Grand-Maître" était née.  Et jusqu'à ce Convent des années 2000, elle fut utilisée. Pour historique qu'elle soit, elle ne présente pas le caractère de cette obligation morale... 

Et pour ce faire, il existe un élément du rituel sur lequel il faut attacher de l'intérêt. Celui qui vient d'être élu n'est fonctionnellement et symboliquement "que" le Président du Conseil de l'Ordre. Et fidèle en cela au rituel d'apprenti, nos usages prévoit qu'il lui faille "être reconnu" par tous les délégués des Loges, c'est-à-dire, à travers eux, par tous les membres du GODF, comme "Grand Maître" pour qu'il le soit réellement. Daniel KELLER sera "reconnu" comme Grand-Maître demain matin vendredi et prêtera le serment de la Grande-Maîtrise. Moment toujours impressionant que cette cérémonie maçonnique en présence de 1.500 Soeurs et Frères, délégués des 1.221 loges du GODF et visiteurs. 

Et l'histoire (récente) atteste d'ailleurs que deux Présidents du Conseil de l'Ordre n'ont jamais été Grands-Maîtres (Bernard Brandmeyer en 1999 en remplacement de Simon Giovannaï et Gérard Pappalardo en 2005 en remplacement de Bernard Brandmeyer).

Il est un autre élément qui a été mis en place au Convent que je présidais, La Rochelle 1 en 2006. Le Grand-Maître est aussi le garant des rites pratiqués dans l'obédience. Il faut donc qu'il soit aussi reconnu comme Grand-Maître par tous les Frères de tous les rites, quels que soient les degrés auxquels ils les pratiquent. De sorte que Le Grand-Maître reconnu par ce Convent, Jean-Michel Quillardet, le fut également par les représentants (aux plus hauts niveaux) des 5 juridictions de Hauts Grades. L'année suivante, il le fut également. Puis, cette pratique ne fut plus reprise.

Cela mérite réflexion... Chaque juridiction est maîtresse du domaine initiatique et les rapports avec l'obédience s'examinent dans le cadre de commissions paritaires bilatérales juridiction-Conseil de l'Ordre.

Mais pour l'heure la tâche est à la célébration de ce moment particulier où un homme devient le titulaire de cette haute charge. La joie est dans les coeurs. 

 

Gérard Contremoulin

______________________________________________________  

 

 

 

 

Commenter cet article

MP 07/09/2016 15:32

COLLOQUE CLAUDE ERIGNAC - LA RÉPUBLIQUE LAÏQUE : TOUJOURS ET POUR TOUJOURS ?
République française laïque : toujours et pour toujours ? C’est le thème du colloque organisé le 15 septembre prochain à la Sorbonne par l'association du corps préfectoral. Le programme ci joint vous en dira long sur la qualité des intervenants. Vous pouvez vous y inscrire en utilisant le lien suivant : https://www.inscriptions-ap.com/colloqueErignac/ ou en vous rendant sur le site de l'association du corps préfectoral et des hauts fonctionnaires du ministère de l'intérieur (ACPHFMI) Le colloque est gratuit et les participants sont déjà trés nombreux : si vous êtes intéressés, inscrivez-vous très vite. Vous devrez suivre la procédure sécurisée qui passe par l'envoi d'un code personnel avant validation de l'inscription
09h30 : OUVERTURE
Discours introductif de M. Jean-François Carenco, Préfet de la région Ile-de-France, Président de l’Association du Corps Préfectoral et des Hauts-Fonctionnaires du Ministère de l’Intérieur
Présentation de la matinée par Mme Catherine Ferrier, Préfète du Lot
9h40 : Intervention de M. François Baroin, Président de l’Association des Maires de France et de M. Jean-Jacques Barbaux, Président du Conseil Départemental de Seine et Marne représentant le Président de l'Assemblée des Départements de France
10h : TABLE RONDE N°1 La laïcité, pilier de la République, regards croisés d’historiens et de juristes
Modérée par Mme Sophie Brocas, Préfète, Secrétaire générale de la préfecture d’Ile-de-France
Mme Mathilde Philip- Gay, Professeur d’université
Lyon 3- Responsable du DU « Laïcité »
M. Thierry Rambaud, Professeur de droit à l’Université Paris Descartes et à Sciences Po Paris
M. Philippe Portier, Professeur à l’Ecole Pratique des Hautes Etudes
10h45 : GRAND TÉMOIN Mme Blandine Kriegel, Professeur de philosophie politique, ancienne Présidente du Haut Conseil de l’Intégration
11h15 : GRAND TÉMOIN M. Henri Peña – Ruiz, Philosophe, Ecrivain
11h30 : TABLE RONDE N°2 Les religions laïques dans la République Française
Modérée par M. Bertrand Gaume, Préfet de Corrèze
M. Haïm Korsia, Grand Rabbin de France
M. Tareq Oubrou, Recteur de la mosquée de Bordeaux
M. Thierry Magnin, Recteur de l’institut catholique de Lyon
M. François Clavairoly, Président de la Fédération Protestante de France
M. Christophe Habas, Grand Maître du Grand Orient de France
12h30 : GRAND TÉMOIN
M. Jean Baubérot, Historien, Sociologue, Président d'honneur de l’École pratique des hautes études (EHEP)
14h15 : Présentation de l’après-midi par Mme Catherine Ferrier, Préfète du Lot
14h20 : GRAND TÉMOIN M. Michel Serres, Philosophe, Historien des sciences et homme de lettres
14h35 : TABLE RONDE N°3 La République laïque face aux fractures de la vie quotidienne
Modérée par M. Didier Leschi, Directeur général de l’Office français de l’immigration et de l’intégration (OFII)
M. Olivier Klein, Maire de Clichy-sous-Bois
Mme Isabelle Gorce, Directrice de l’administration pénitentiaire
M. Claude d’Harcourt, Préfet, Directeur général - Agence régionale de santé Alsace – Champagne -Ardenne – Lorraine
M. Slim Lassoued, Chef de service à l’hôpital de Cahors, Président de la ligue départementale des Droits de l’Homme
15h35 : GRAND TÉMOIN M. Jean-Louis Bianco, Ancien Ministre, Président de l’Observatoire pour la laïcité
16h : TABLE RONDE N°4 Quelle République laïque pour les Français de demain ?
Modérée par M. Bernard Schmeltz, Préfet de Corse, préfet de la Corse-du-Sud
M. Henri Guaino, Député
M. Marcel Gauchet, Sociologue
M. Malek Boutih, Député
M. Gilles Clavreul, Délégué interministériel à la lutte contre le racisme et l’antisémitisme (DILCRA)
17h00 : GRAND TÉMOIN M. Régis Debray, Ecrivain
17h30 : CLÔTURE Discours de clôture de M. Bernard Cazeneuve, Ministre de l’Intérieur
18h : FIN DU COLLOQUE

Lebeau 02/09/2013 22:35


Si, comme cela semble être le cas, le convent ne sert plus qu'à "accoucher" d'un grand-maître, il ne sert plus à grand'chose...


Je m'étonne par ailleurs de l'insistance du C.V. sur un parcours privé et donc profane: nous ne sommes pas dans une élection présidentielle et j'aurais aimé voir un "vrai" C.V. "de chez nous".


 

santo 02/09/2013 11:34


Cent fois, mille fois, d'accord avec le commentaire précédent !

Jean-Louis Abou 02/09/2013 10:23


La vraie question a l'ssue de cette élection sans doute démocratique, est et reste "A quoi sert désormais un convent (dans sa forme actuelle), dont les resultats étaient connus d'avance" (voir
brève en page 8 du "Canard" de cette semaine).


Nous vivons une "autre époque" au sein de laquelle il serait bon de confier ces tâches convenues et administeative à un "autre système" pour consacrer nos fonds et notre énergie à la tenue d'un
Convent plus prospectif et philosophique duquel la solennité de l'acclamation du nouveau Grand Maître trouverait néanmoins toute sa place. 


On se coucherait qans doute plys tôt certains soirs de Convent.

sous la Voûte étoilée 02/09/2013 12:13



Ton commentaire, Jean-Louis, me conduit à deux observations.


Sur la nécessité de revoir notre organisation conventuelle me semble inévitable. Tu as raison dans les critiques que tu apportes. Alors pourquoi n'y arrivons-nous pas ? Depuis le convent de 2005,
l'idée d'une telle réforme est en gestation. La mouture, la première (2005-2007) a été engagée sans qu'un diagnostic partagé soit effectué. C'est pourtant l'étape indispensable et incontournable
à toute réforme.
Cette année encore, quoique la stratégie ait été modifiée, on a vécu une série de propositions (voeux) disparates, qui correspondait à des éléments de réforme découpée en tranche, que le convent
a fini refuser d'étudier. Il faut donc commencer par le commencement.


Sur l'élection à la Grande-Maîtrise. Gardons-nous de ne lire qu'au premier degré la presse. Aussi bien une lecture attentive du Canard montrera qu'il ne cite AUCUN nom ! Ensuite, il ne me semble
pas, à ce que j'ai vécu, que les choses aient été aussi "connues d'avance" que cela... En fait, l'incertitude était telle qu'elle s'est encore traduite pendant le débat sur le rapport d'activité,
quelques heures seulement  avant le scrutin ! Fort heureusement l'ampleur du résultat (22-13) ne laisse place à aucune contestation !



santo 01/09/2013 13:56


Tu me pardonneras cette grosse faute d'inattention que tu n'auras pas manqué de relever...

santo 01/09/2013 10:26


Un peu, mais pas trop, surpris tout de même. Mon commentaire était volontairement la pidaire et serré pour permettre une réponse qui le soit tout autant. Dont acte Gérard ! Dois je te dire que,
depuis ma descente de charge, j'étais sabbatiquement en observateur attentif et " remonté ". Prêt à larguer les amarres, pour d'autres horyzons... Bien à toi !


 

santo 31/08/2013 20:01


Il était temps de romptre avec une ligne obédientielle  forgée par un conseil de l'ordre qui ne représente que lui même et qui nous faisait ressembler à un front de gauche habillé de
quelques cordons et tabliers. Pour en avoir trop vite parlé avec Keller lors d'un de ses passages en région, j'espère qu'il saura engager une véritable renaissance initiatique du GODF...

sous la Voûte étoilée 31/08/2013 23:50



Au risque de surprendre son auteur, je partage le contenu de ce commentaire...



JP Bouyer 30/08/2013 12:14


Il n'est pas exact d'écrire que l'appellation de "Sérénissime Grand-Maître" fut utilisée depuis Clermont jusqu'au XXe siècle.

Après la fin du second Empire, le Grand Orient de France, tirant la leçon de la période d'autoritarisme dont il sortait, supprima, le 6 juin 1871, le titre de Grand Maître et le remplaça par
celui de Président du Conseil de l'Ordre. C'est seulement après la guerre 40-45 que l’habitude s’est prise de ressortir, du tiroir où le Convent de 1871 l’avait enfermé, le titre de Grand Maître.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/