Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

07 Jul

"Inquisitio" : pas de quoi fouetter un chat !

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Notes d'humeur

1
par Eric Senabre, samedi 7 juillet 2012, 09:14 · 

Comme on a pu le lire un peu partout dans la presse, l’annonce de la série Inquisitio – et surtout, la diffusion de sa bande-annonce - a déclenché une véritable fronde au sein de la « cathosphère ». Une bande-annonce parodique a rapidement été mise en ligne, ainsi qu’une page Facebook qui, sous le pseudonyme Saturnin Napator, abrite un collectif de blogueurs catholiques d’un genre nouveau. Loin de la prose ouvertement réactionnaire des intégristes façon Les Intransigeants, les Edmond Prochain et consorts jouent la carte de la dérision et de l’humour (forcé) - à la manière d’une Frigide Barjot qui fait office de figure de proue. Tout l’argumentaire de cette génération de blogueurs repose sur le principe simple du désamorçage. En clair, il s’agit de soulever un point litigieux avant les anti-cathos, en l’exagérant de telle sorte qu’il se retourne immédiatement contre l’ennemi (à savoir le libre-penseur, qui, on le rappelle assez régulièrement, n’est en fait pas libre du tout mais esclave de la démocratie laïque). « Désolé, votre critique n’est pas valable, d’ailleurs, on avait bien prévu ce que vous alliez nous dire » : voilà, en substance, le processus de défense retenu.

 

De l’exactitude à la mauvaise Foi

La page Facebook de Saturnin Napator participe du même mécanisme. Son propriétaire fictif se présente comme une sorte d’inquisiteur (il a étudié au « Grand séminaire des pourfendeurs d’hérétiques »), obsédé à l’idée de passer au bûcher les corps impurs. Bien sûr, quand on parle de tortures, de démembrements, c’est pour rire ; et on en fait assez pour que le second degré demeure perceptible. De fait, personne ne soupçonne les joyeux drilles qui animent la page d’être de véritables Torquemada. Et en plus, ils citent les Monty Pythons, c’est dire leur ouverture d’esprit. Soit. Mais qu’elle se soit déroulée dans des conditions différentes de celles dépeintes dans Inquisitio ou pas, l’Inquisition a bel et bien fait des milliers de morts ; et ce qui se dégage, malgré eux, du discours de nos blogueurs goguenards, ce n’est pas le souci d’exactitude historique, mais l’idée qu’au fond, parler de l’Inquisition, c’est faire beaucoup de bruit pour rien. Le site L’inquisitionpourlesnuls.com, développé en parallèle, se propose d’aborder le sujet sous un angle historique et sérieux, avec les chiffres les plus précis en date. Une démarche plutôt louable qui, dans le contexte, met cependant mal à l’aise : essaie-t-on par ce biais de minimiser les horreurs de l’inquisition ? Après tout, 42 personnes brûlées vives en 15 ans, pourquoi en faire tout un foin ! De cela, nos blogueurs se défendent, et on les croit à vrai dire volontiers. Quand bien même ils font à longueur d’année leurs choux gras de l’avortement, du mariage homosexuel et de l’adoption par les couples de même sexe, on ne saurait les soupçonner – cela dit sans la moindre ironie – de positions aussi extrêmes.

 

L’effet Dan Brown

Alors pourquoi ? Pourquoi la série Inquisitio dérange-t-elle autant la cathosphère, au point de lui faire tenir, malgré elle, un discours au final plutôt contre-productif ? Il faut sans doute y voir, avant tout, la peur d’un nouveau déficit d’image. Les fictions, récemment, n’ont pas épargné l’Eglise. Si c’est à l’Opus Dei et non à l’Eglise Catholique dans son ensemble que s’en prenait le Da Vinci Code, on peut facilement imaginer que l’effet de métonymie n’a pas joué en faveur de l’institution. Avec Inquisitio, c’est le même phénomène qui se profile. Avec un impact moindre, sans doute. Pour en arriver à craindre les effets de la série de l’été, les catholiques français doivent se sentir bien isolés. Persécutés ? Ce serait une première puisque comme chacun sait, ni Néron ni Dioclétien ne s’en sont en réalité pris spécialement aux chrétiens. Ou du moins, jamais dans des proportions qui justifieraient qu’on en fasse un feuilleton.

Eric Senabre

_________________________________________________

Commenter cet article

Zoroastre 11/07/2012 12:22


Je suis bien placé pour le savoir, il faut se garder des approches manichéennes.


Aller reprocher à un système quelques milliers de morts, c'est normal. Il faudrait d'ailleurs le faire avec la très anti catholique révolution française qui l'a fait bien plus vite, sur une
échelle bien plus grande et avec bien moins de précautions que l'inquisition.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/