Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

26 May

José Gulino : "On peut être prêtre et Franc-Maçon"

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Laïcité - Religions

Onet-le-Chateau.jpg

Le grand maître du Grand Orient de France, José Gulino, à l'occasion des 250 ans de la plus vieille loge aveyronnaise, "La Parfaite union", a réagi à la sanction touchant le curé de Megève, Pascal Vesin.

«Je déplore le profond retour d'un obscurantisme qui n'a plus lieu d'être en République. Je souhaite que l'Église évolue. On peut être prêtre et franc-maçon. Ne pas comprendre cela relève du Moyen Âge. .../...

La religion c'est la sphère privée, sa foi est respectable, c'est sa liberté et la laïcité n'est pas contre la religion, l'Église n'a rien compris à la laïcité, ce qui ne m'étonne pas trop. Pour nous, il n'est pas incompatible d'être franc-maçon et d'exercer au sein d'une église. D'ailleurs, parmi nos frères, nous comptons des rabbins et beaucoup de pasteurs. La franc-maçonnerie c'est la liberté

Source : La Dépèche.fr

 

Gérard Contremoulin

______________________________________________________

Commenter cet article

Christophe 29/05/2013 10:33


Autre pays, autre moeurs!


En Angletterre, en Allemagne, il y a des prêtres franc-maçons ... l'Église préfère regarder ailleurs, car les sanctionner serait sanctionner l'Église.


Bref, du ciblage annoncé comme une généralité.


Un problème, peut-être le principal, c'est l'emploi et sa rémunération. Je ne sais pas si en France, les curés (qui tiennent une paroisse ou qui enseignent dans les écoles) reçoivent un salaire
lié à des subsides ou directement payé par l'État (comme en Belgique). Si c'est le cas, cela rentre dans le cadre des lois sur les relations de travail: la sphère privée peut-elle être une cause
de licenciement? Petit à petit, les tribunaux de chez nous ont répondu non (prêtres concubins, mariés, divorcés, gay, etc.) lorsqu'il y avait une relation de travail.

ans les départements concordataires 29/05/2013 10:59



Sauf dans les départements concordataires où ils sont salariés de l'Etat, les membres des clergés sont rémunérés par leurs cultes respectifs.



val-jean 26/05/2013 19:49


Un peu de fraîcheur printanière de la part du Grand Maître du GODF fait du bien à la tête. Faut-il avoir les neurones encombrés de poussière pour sanctionner aussi primairement un homme de
sincérité. Mon dieu, mon dieu, mon dieu... Nous sommes bien peu de chose allez. Souhaitons le meilleur avenir laïque à ce Frère que nous reconnaissons comme tel avec toute l'énorme affection
fraternelle dont nous sommes collectivement capables. Taf curé.

réboussiél 26/05/2013 18:54


comment ne pas citer Charlie Hebdo ? prophétique ? Messianique ? inspiré directement par le GADLU ??


Dieu déclarant " C'est dur d'être aimé par des cons !!"  on ne prend pas la parole après un 33ème , alors après le GADLU ........méditons , méditons , méditons ....et espérons ...

duplay 26/05/2013 18:42


Les bras m'en tombent, comme disait la Vénus de Milo. A quel titre, le Grand Maître du GODF entend-il dicter à l'Eglise catholique sa conduite. Le Vatican interdit à ses prêtres de fréquenter les
Loges, dont acte; nous continuons à maintenir les portes du temple ouvertes à tous ceux qui ne professent pas l'intolérance ou n'appartiennent pas à des organisations d'extrême-droite. Pour le
reste, que les membres des l'Eglise catholique, les Frères de la Grande Loge Unie d'Angleterre, ceux de la Grande Loge nationale française ou les membres des organisations qui pensent que nous
sommes infréquentables se débrouillent avec leurs dirigeants. Ce débat n'est pas le nôtre. Il ne remonte d'ailleurs pas au Moyen-Age, curieuse référence puisque la maçonnerie n'existait pas plus
que la République, comme le dit José Gulino, mais plus simplement depuis la condamnation assortie d'excommunication des francs-maçons en 1738. Une condamnation qui a été atténuée, dans la forme
mais pas au fond, dans le code de droit canon de 1983.La maçonnerie n'est plus désignée comme une secte mais comme une association.En 1997, le cardinal Ratzinger, futur pape, maintenait que la
franc-maçonnerie, racine du relativisme né des Lumières, faisait courir à l'Eglise un danger et que tout catholique qui en était membre était en état de péché mortel lui interdisant de recevoir
les sacrements.


L'étonnement de José Gulion est aussi étonnant que la réaction du Frère prêtre qui revendique la "liberté de conscience" au sein de l'Eglise! Il est vrai que la franc-maçonnerie ressemble parfois
à un comptoir de bistro où l'on peut entendre toute sorte de propos mais l'ivresse de la fraternité n'excuse pas tout. Ceux qui veulent défendre la liberté absolue de conscience seront
certainement mieux reçus rue Cadet que dans un temple, une église , une synagogue ou tout autre lieu de culte. Autant de religions tolérés par la République mais à qui nous n'avons aucune leçon à
donner, sinon par notre exemple. 

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)