Overblog
Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

15 Jun

Le rapport 2011 de la MIVILUDES : extraits.

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Dérives sectaires

Le rapport 2011 est présenté ce mercredi matin

par le président de la MIVILUDES,

M. Georges FENECH.

  Georges-Fenech.jpg

 

En voici les 4 points forts.

 

1 - La résurgence de discours apocalyptiques à l’approche de 2012 : du mythe de la fin du monde à la réalité d’un risque accru de dérives sectaires.

 

Introduction

 

L’idée d’une  fin du monde  est ancienne. Elle fait même partie d’une certaine manière de nos références culturelles ou religieuses. Cette quête, le plus souvent assortie de l’espoir d’un monde nouveau a venir, se retrouve dans toute l’histoire de l’humanité, dans toutes les sociétés et dans toutes les mythologies.

 

Ce qui a change cependant depuis le siècle dernier, c’est l’accélération des prophéties touchant aux cataclysmes et plus récemment encore le fait que les modes de destruction prophétises ont grandement évolue :

 « Après les guerres, les épidémies, les famines, les explosions atomiques, c’est de la nature même et de sa corruption par l’homme que devrait venir notre extinction : réchauffement de la planète, fonte de la calotte glaciaire, tsunamis, inversion des pôles terrestres, collision planétaire, précise Luc Mary.

 

Ce mythe de la fin du monde pour l’année 2012 est propice a la résurgence de discours apocalyptiques ou millénaristes anciens, mais il est également, voire même essentiellement, inspire par le courant New Age.

         

La fin du monde en 2012 : des interprétations volontairement anxiogènes.

 

Ce qui caractérisé également ce  millésime 2012 de fin du monde, c’est le rôle des nouvelles technologies de l’information et de la télécommunication, qui donnent une résonance amplifiée au phénomène et conduisent a une certaine banalisation des discours apocalyptiques les plus extrêmes renforçant ainsi le climat de peur anxiogène.

 

La fin du monde en 2012 : un mythe propice a la résurgence de discours apocalyptiques

 

Enfin, la perception actuelle par l’opinion publique de la fragilité accrue d’une époque ou les catastrophes climatiques et les crises économiques et financières se succèdent donne, aux yeux de certains, une raison supplémentaire de croire a des scenarios de fin du monde. Ce sentiment de peur et d’incertitude est largement exploite par ceux-là mêmes qui colportent ce type

de messages, mais aussi par d’habiles observateurs du phénomène qui y ont vu un filon des plus rémunérateurs.

 

La fin du monde en 2012 : un mythe potentiellement créateur de dangers bien réels.

 

L’approche d’une fin du monde annoncée en 2012 peut ainsi être l’occasion de passages a l’acte préjudiciables pour les personnes ou le corps social.

Nul ne peut bien sur assurer que de tels événements se produiront. Mais l’exemple des assassinats de l’Ordre du temple Solaire est encore présent dans les mémoires d’où le souci de prévention mis en place par les pouvoirs publics.

 

 

La fin du monde en 2012 : la situation dans le monde

 

Treize pays d’Europe ou ces messages ont été observes ainsi que la situation aux Etats-Unis et au Canada, en Australie et au Japon.

 

La fin du monde en 2012 : la situation en France et les pistes de réflexion pour l’action préventive des pouvoirs publics.

 

A la lumière des expériences passées, il importe d’assurer une vigilance particulière a l’égard de ces discours, même dans les cas ou aucun passage a l’acte ne semble perceptible. C’est d’ailleurs toute la difficulté de cette mission de prévention du risque : comment éviter des actes dangereux pour les personnes, même en l’absence de signaux d’alerte ? Comment repérer les signes avant-coureurs, s’ils existent ? Quels sont en définitive les indices de perception du risque ?

 

 

2 - La dérive sectaire dans le domaine de la sante : l’exemple du cancer

 

Les pratiques non conventionnelles présentées comme étant thérapeutiques sous le nom de  médecines alternatives, de  médecines complémentaires, de  médecines douces  ou de  médecines naturelles  connaissent un développement croissant. Dans cet ensemble de médecines, qui couvre quatre cents méthodes, il existe des pratiques ancestrales, telles que la médecine chinoise ou la médecine ayurvédique.

Le recours aux pratiques non conventionnelles à visée thérapeutiques (PNCAVT) est extrêmement fréquent. Il s’agit dans la majorité des cas de méthodes et de théories qui ont pour socle le discours d’un personnage emblématique, qui dans bien des cas présente toutes les caractéristiques du gourou, ou bien des approches de la sante dans l’air du temps et d’inspiration New Age.

Ces méthodes sont mises en ouvre le plus souvent par des non-médecins dont une majorité  n’a bénéficie d’aucune formation académique.

 

Les medecines alternatives sont dangereuses quand elles sont exclusives et  excluantes. La pratique sectaire, le discours véhicule par le  gourou  est souvent d’affirmer : je vais réussira la ou la medecines conventionnelle a échoue.  La tentation est alors forte d’utiliser des methodes aussi inverifiables qu’exclusives. Elles sont souvent conçues ou reprises par un pseudo-thérapeute charismatique, qui se pressente comme le dernier rempart a la maladie ou a l’échec thérapeutique.

Face a un cancer, les patients effrayes ou fatigues par les traitements lourds, en particulier les chimiothérapies et la radiothérapie, peuvent être tentes de recourir a des methodes alternatives, de renoncer a leur traitement, avec des conséquences irrémédiables.

 

Face à ces situations dramatiques sur le plan humain révélées notamment par ces deux témoignages, la Miviludes a souhaité alerter les malades et leurs familles sur les dangers liés à certaines pratiques non conventionnelles en matière de cancer. Pour cela, il a été décidé de réaliser, en coordination avec l’Institut national du cancer, et avec le concours du ministère chargé de la Santé, de la Fédération nationale des centres de lutte contre le cancer, de la fédération hospitalière de France, de la fédération de l’hospitalisation privée, du conseil national de l’Ordre des médecins, du professeur Parquet, membre du conseil d’orientation de la Miviludes, et de l’association pour la recherche sur le cancer, une affiche (présentée ci-dessous) et un dépliant d’information qui seront distribués dans tous les centres de soins du cancer.

 

3 - Formations et enseignements dans le domaine des medecines non-conventionnelles : un marche florissant au risque de dérives sectaires

 

La prolifération de traitements relevant de medecines dites parallèles, alternatives, complémentaires, naturelles, traditionnelles…, est devenue, au cours des derniers décennies, un phénomènes de societe certaines de ces pratiques non conventionnelles a vissée thérapeutique (PNCAVT) comportent, outre un danger intrinsèque avéré ou potentiel pour la sante de leurs usagers, diverses caractéristiques favorables a l’émergence de risques de dérives sectaires : personnalité envahissante et autoritaire du créateur-promoteur-formateur, dépourvu d’esprit de nuance et de doute ; théories  globalisantes extravagantes ; compétences autoproclamées ; promesses de résultats spectaculaires sans preuves ; engagement des usagers dans des processus longs et couteux ; importance accorde a l’irrationaliste et a la  pensée magique , a l’amour éthéré, a la spiritualité, associes a des pouvoirs de guérison et d’auto guérison ; invocation insistante des bienfaits et des pouvoirs de la nature et dénonciation véhémente des errements et des dangers de la science et du  scientisme.

 

4 - Le développement  en réseau  des mouvements a caractères sectaire et la constitution de  reseaux inter mouvements : l’avenir du phénomène sectaire

 

Il faut également relever l’apparition voire la réapparition du phénomène – qui va devenir dominant – de mouvements  en réseau fondes sur une juxtaposition de concepts  ou bien de reseaux  structures autour d’un seul concept . Ce nouveau paysage est observable au travers de la création et de la consolidation d’entités juridiques distinctes de ces mouvements et qui ont pour ambition de favoriser la mise en commun de divers instruments (par exemple des canaux ou relais d’information, la recherche de soutiens, voire de cautions institutionnelles) et la coordination de démarches d’influence (telles que le lancement de pétitions et de campagnes de défense des  nouvelles spiritualités,  nouvelles thérapies ,  nouvelles approches citoyennes  ou encore nouveaux concepts culturels).

Commenter cet article

Michel 29/06/2011 18:20


Poudre aux yeux et bla bla bla, aucune aide


sous la Voûte étoilée 01/07/2011 20:41



Les statistiques des appels téléphoniques, des rendez-vous tant à la MIVILUDES qu'auprès des associations de défense des victimes de sectes, que ce soient l'UNADFI ou les ADFI ou le CCMM et ses
antennes, montrent que ce que vous dites n'est pas exact.


Peut-être pourriez vous développer votre pensée ?



Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/