Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

14 Feb

Les religions sont elles solubles dans la démocratie ?

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Laïcité - Religions

Loi1905_200.jpg

 

Au moment où les religions du Livre mettent en commun leurs "autorités morales" contre le mariage pour tous, s'érigent en partenaires du législateur et se voudaient interlocuteurs des pouvoirs publics, contrairement à la loi de 1905, on peut se demander si elles sont "solubles dans la démocratie"... 

La question de la démocratie est centrale pour un laïque puisqu'elle traite de l'organisation de la Cité. Elle est l'un des moyens sur lesquels s'appuie la République pour se déployer. Ainsi est-elle "laïque, démocratique et sociale".

Mais la République est aussi un ensemble de principes et de valeurs qui place l'être humain au coeur de toute démarche. La Déclaration des Droits de l'Homme et du Citoyen, clé de voûte du bloc de constitutionnalité, institue les principes de Liberté et d'Egalité comme premières caractéristiques de l'être humain : "les hommes naissent et demeurent libres et égaux en droit".

Petit détour sémantique.

Laïque, du grec laïkos "commun, du peuple" (laos), terme qui s'oppose à kléricos "clerc". Il n'est, dès lors, pas tout à fait anormal qu'un laïque (qui fait profession de Laïcité) soit anticlérical. Alors que le Laïc est en fait un fidèle, auxiliaire du culte, qui n'est pas "entré dans les odres", par exemple un diacre, c'est à dire un "clerc". Et l'on retrouve cette vieille différence sémantique entre les masculins "laïque" et "laïc". Le premier est souvent anticlérical et de toute façon non lié au clergé alors que le second en est le substitut.

Anti clérical ou antireligieux.

Si le laïque est volontiers anticlérical, est il forcément antireligieux ? La Laïcité peut-elle n'être qu'un combat contre les cultes ?

Oui pour ceux qui considèrent que la Laïcité se perd chaque fois que l'on évoque les réalités religieuses autrement qu'avec le projet de les réduire au silence ou tout simplement lorsqu'on en parle.

Non pour ceux qui considèrent que les religions ont toutes leurs raisons d'être mais dans le secret de la conscience de chacune et de chacun, loin de l'Etat et des pouvoirs publics qui doivent, en retour, observer la plus grande neutralité à leur égard.

C'est une question qui se pose dès lors que l'on souhaite parler aujourd'hui du phénomène religieux et de ses différentes traductions.    

Abdellatif Laâbi propose deux visions de la Laïcité. l'une est ce qu'il nomme "l'athéisme militant" et l'autre, "comme l'impartialité indispensable pour abriter toutes les croyances".

Malek Chebel et son oeuvre plaide pour un retour aux sources de l'Islam, une religion d'ouverture vers celui qui est différent, vers une altérité productrice de progrès, vers le dialogue scientifique et intellectuel, Averroès et Maïmonide.

La revue GOLIAS propose une lecture du catholicisme assez différente de la parole vaticane, épingle le centralisme romain et l'autoritarisme papal et considère que la loi républicaine est la première qui s'impose aux catholiques.

Et puis, il y a ces questions des caricatures et du blasphème.

Elles viennent interroger nos convictions laïques et républicaines. Les unes et les autres appartiennent au domaine de la Liberté d'expression, indivisible.

Des caricatures de Mahomet aux happenings des FEMEN en passant par les "Versets Sataniques" de Salman Rushdie, la pièce de théâtre "Golgotha Picnic" ou la parodie de La Cène réalisée pour Benetton, les réactions les plus vives sont venues des fondamentalistes, qu'ils soient islamistes ou "catholicistes" comme Civitas, SOS Tout-Petits ou la Contre-Réforme Catholique. La violence de leurs réactions, fatwas, incendie et agressions physiques est totalement inacceptable. Et le soutien d'un Alain Soral, dans sa logorrhée d'extrême droite, antisémite, xénophobe, raciste, vient confirmer cette origine.

Mais, il y a aussi la réaction des croyants "lambda" qui peuvent se sentir humiliés, raillés dans leurs croyances. Et j'avoue mon trouble à leur écoute. Si je suis volontiers "à-bas-la-calotiste" en groupe privé, ce qui est mon droit le plus strict, puis-je m'autoriser à l'être en public ?

La rigueur de la position qu'il faut avoir sur le respect de la loi de 1905 ouvre néanmoins la réflexion sur la manière de vivre et de faire vivre cette "indifférence" de l'Etat à l'égard des religions. Nous sommes dans le domaine de la compréhension de l'autre et du respect mutuel d'une part et d'autre part, de la loi républicaine pour tous et de la conscience pour chacun. Et lorsque Christiane Taubira en concluant le vote du Mariage pour Tous, rappelle ce propos d'Emmanuel Lévinas : "l'altérité, cette irréductible inquiétude pour l'autre", elle touche le coeur de la cible. Peut-on vivre à l'écart de l'autre, c'est à dire sans préjudice pour soi-même... N'est-ce pas le crédo, mais aussi l'inévitable obligation du "Vivre Ensemble" ?

L'espace public et l'espace privé. 

Alors, que penser des FEMEN lorsqu'elles investissent Notre Dame de Paris ? Provocation ? Bien sûr. Liberté d'expression ? Bien sûr.

Judicieux ? C'est tout le débat...

La voie publique appartient à tous. En y manifestant, chacun prend le risque de se voir contesté dans ce qu'il manifeste. Ainsi, lorsqu'elles viennent apporter la contradiction dans la manifestation de Civitas, elles sont dans leur rôle, provocateur, à la limite blasphématoire mais ce n'est pas un délit.

Par contre, à l'intérieur d'un lieu de culte, ici le symbole de l'histoire du catholicisme en France, elles prennent le risque que la force du symbole, religieux mais aussi culturel, artistique, architectural, se heurte violemment à l'image de ce que leur happening propose. Et l'on sent bien qu'il y a là matière à réflexion.

Sans aller jusqu'au bout des propos de Bruno Roger-Petit, qui souhaiterait tant qu'elles se fassent oublier ou même, quittent le territoire, je pense que cet épisode n'est pas de la meilleure inspiration... Non pas parce que ce lieu de culte est privé, je rappelle que les pouvoirs publics l'ont en grande partie à leur charge (depuis 1905), mais - et c'est là la question - parce qu'il est ce symbole de cette activité humaine, religieuse et profane, dont il parle. 

Car ce type d'édifice n'est pas seulement un édifice religieux !

Pour qu'un happening touche sa cible, il lui faut réunir un contenant, un contenu, mais à la différence du symbole, peu importe le public auquel il s'adresse. D'où l'effet produit de provocation, de parfum de scandale... Et il est d'autant plus efficace qu'il fait parler de lui, quels que soient les propos... sur le moment. Car le véritable impact d'un happening réside dans la réflexion qu'il provoque, qu'il installe. Dans le cas qui nous occupe, force est de constater qu'on continue d'en parler? Et, en en parlant, on cherche des précédents et... l'on en trouve ! Tel le "Scandale de Notre Dame" où un faux moine, Michel Mourre, le 9 avril 1950 dans cette même cathédrale, prononça une fausse homélie, déclarant notamment que "Dieu est mort". Bien plus scandaleux, à l'époque, que les seins nus des FEMEN.

Mais, en 2013, se féliciter de la démission d'un pape, fut-il réactionnaire, en montrant des poitrines dénudées, dans CE lieu, suscite de légitimes interrogations.

C'est vrai que j'aime fréquenter les églises, les basiliques romanes ou gothiques (St Julien de Brioude, Sarlat), certaines abbayes ou cloîtres (Lavaudieu, l'abbatiale St Ouen à Rouen, La Chaise-Dieu), certaines cathédrales (Rouen, Strasbourg, Chartres), certains temples protestants (Metz), etc. Non pas pour les offices, je suis devenu athée, mais pour eux-mêmes. Ces lieux donnent une idée du Beau, du Sublime, de l'intelligence humaine, de l'Art de la construction et de son adéquation avec la réflexion, la méditation. Et c'est probablement le respect qu'ils m'inspirent qui se trouve surpris par ce happening des FEMEN et par celui de Michel Mourre à Notre Dame... 

Dura lex sed lex...

De sorte que si les principes de la loi de 1905 sont à respecter avec la plus grande rigueur, c'est dans toute leur étendue. La Laïcité ne commande pas de mener le combat contre les églises, contre les cultes. Elle prévoit même la garantie de leur exercice, "dans le respect de l'ordre public garanti par la loi".

Le militantisme laïque n'est pas l'athéïsme militant. Pour lutter efficacement contre tous les fondamentalistes dans leurs expressions publiques (de l'Opus Dei aux loubavitchs en passant par les évangéliques protestants), il ne faut surtout pas tout refuser en bloc comme le souhaite l'athéisme militant. Il ne faut pas refuser aux fidèles le droit d'exercer leurs cultes. Mais il faut en fixer les limites : ce sont celles de la loi ! 

Respecter la séparation entre sphère publique et sphère privée passe par l'absolue nécessité de respecter toute l'étendue de la loi de 1905. C'est en ce sens, et seulement en celui là, que les religions peuvent prendre place dans la République. Alors, sur la base de ce respect mutuel, le "vivre ensemble" peut n'être pas qu'une utopie... C'est précisément cela dont les fondamentalistes ne veulent pas. 

Et nous, que voulons-nous ?

 

Gérard Contremoulin

______________________________________________________________

 

 

 

Commenter cet article

réboussié 15/02/2013 14:16


on peut philosopher pendant encore 1000 ans sur le sujet, et ceux évoqués ci dessus .


 La loi de 1905 a , à mon sens , un attendu principal, capital, donc surtout ne pas trop l'évoquer, ça pourrait donner des idées à ceux qui n'en ont pas trop ...


L'Etat ne finance ni ne salarie .......Quand un élu sera sanctionné, lui et ceux qui auront contrevenu à cet article de loi, de manière à ce que matériellement il lui soit
impossible de récidiver ....nonobstant le remboursement sur ses fonds propres du détournement des fonds publics ...La laïcité , de la philosophie pour nous , mais pour les religions , l'accès au
tiroir caisse , comment exiger en Alsace ou en Grèce le salariat des officiants ???? Au nom de l'égalité : et les Vénés de chez nous , le président de la fédération de pétanque de France ?? Le
grand rabin de france , Berneim déclarait devant la commission sénatoriale son double discours ! celui devant ses frères juifs , et celui devant la communauté nationale : ce dernier est , comment
dire , ... j'ai rien à dire et encore moins à redire , son discours à la synagogue ? je n'y suis jamais allé , quant aux émissions du dimanche matin sur les religions , bien souvent , ça m'ennuie
de vous le dire , mais j'essaie de ne pas trop en louper , rassurez vous , je redeviendrai croyant quand le pape deviendra en plus boudiste , Allah protestera , et les pasteurs protestants se
laisseront pousser la barbe ... et porteront le boufadou à la ceinture , éventuellement l'opinel modèle chasse aux girolles ...


ceci pour dire que la religion , la communauté religieuse , ça existe (les buts pas obligatoirements assassins, avec des hommes d'une intelligence et d'une humanité ...) , la FM aussi, et la
fédération nationale de ..aussi , il y a des conflits dans la psychanalyse , les religions , la FM, ...il y a deux races sur terre disait un vieux frère cévenol , ceux qui sont nés pour prendre
et ceux qui sont nés pour donner . Les premiers le traiteront de raciste ....mais c'est bien connu, les cons , ça ose tout ( NB: moi ce qui m'étonne , c'est le nombre d'adeptes ..)  NB 2 :
les cons , c'est comme l'enfer , bien sur , c'est les autres , et ce n'est pas une simple formule ... )


Bien sur  ce sont les idées qui mènent le monde , mais ce sont ceux qui ont le fric, donc l'accès aux médias qui le serinent ...et les religions , sans le controle du garde manger , elles se
retrouvent seules avec leur Dieu , mais c'est bien connu , Il ne s'occupe pas de l'intendance . La dialectique est au point depuis de milliers d'années ....on est un peu jeune ,
un peu plus d'un siècle , pour les spécialistes , le razoir d'Occam ? c'était pour la barbe ????  une question , dans la pyramide de Maslow, le jihad, la dhimitude , la soumission , le
statut de la femme  ? vous les mettez ou ? pour info, Madof, c'était une pyramide (?) financière , Malow, ?pas de rapport avec la programme national de la résistance , mais deux conceptions
, race ? non bien sur , mais si critiquer l'Islam (ou une autre ) c'est inciter au racisme , j'ai bien peur de constater qu'après avoir réglé un problème il y a plus de 100ans , on ne remette le
couvert ..;


 Sans rapport , si ce n'est au 3 ème degré : le problème du logement / aspect primordial pour la vie de la famille : voyez avec votre CAF les détails : imaginez , je dis bien imaginons ,
révons , ça ne peut et n'existera jamais , Les prestas CAF sont en principe supérieures au loyer . C'est un fait , en principe . Donc , l'indemnité de logement et versée au bailleur ....reste 50
euros ... le locataire en difficulté ne paye plus ces 50 euros ...la Caf ne paye plus l'indemnité , le bailleur , il se dit je ne louerai plus ....ou plus à ...Vous me suivez ?et il essaie
d'expulser car il ne se sent pas obligatoirement chargé de l'assistance sociale ....


Rêvons , Dans cette situation , le bailleur informe la CAF , qui vérifie ...et le cas échéant vérifié se substitue au locataire défaillant et règle la totalité ... les expulsions ? ça ne règle
pas les autres problèmes de la famille mais je peux continuer , en les prenant dans l'ordre et les uns après les autres ?...... Mais non , je rêve pas , je délire , c'est l'age ....j'ai oublié le
problème de fongibilité des prestas , je retire donc ce que j'ai dit ...Les dettes de certains états vis à vis de la sécu? admission en non valeur ......Peugeot ? dépréciation d'actif, ( Qui
décide ? la dépréciation ? puis la repréciation quand l'état aura financé .....)


Vous comprendrez que quand j'entends qu'il faut financer la construction des ....on entretient bien les églises , .....et en loge en plus , je me dis effectivement qu'il faut donner le droit de
vote aux étrangers( on peut voter mais pas être candidat ? c'est ça l'égalité ?? et la liberté ? toi , tu as la voix, nous on a les candidats, tu choisis la bagnole dans notre liste et nous la
couleur ... )  


et rendre le vote obligatoire ( radars dans les isoloirs) car sinon on va partir à terme pour une disparition naturelle du besoin de vote comme processus de choix,(obligation aussi pour les
étrangers , bien sur ??? égalité ???)


Bref, ce qui se passe dans la rue ou dans les églises ....ça dépend de ce qui se passe dans les chambres ......et dans les bourses ...mais faisons simple , avec les religions , on sait que ça
marche , que dis je , que ça galope .....plus la GPA , génial , et après ? le droit au véhicule hybride ? rien à voir avec les OGM, ni avec le cheval en cas de grève à EDF ??


 

mi 14/02/2013 20:32


vous ne faites pas la différence entre espace public et privé?ouh c'est grave ..demain je m'introduis chez vous et je casse tout parceque vous ne croyez pas en Dieu?   la loi de
1905......et Victor Hugo...sont clairs et s'introduire dans des lieux sacrés pour y foutre le b..L est condamnable ..point -barre! et si on venait foutre le souk dans vos réunions que feriez
vous? les femen ont des comportements hystériques ...je suis laique et respecterez tjrs églises ,mosquées ,synagogues etc. c'est dans la rue qu'on manifeste et encore faut_il des autorisations

Christophe 14/02/2013 13:36


Ce qui est intéressant également, c'est que Femen-France vint d'être censuré par Faceb pour le dessin ?! ... et donc le texte aussi.


Mais sur le site de Femen (anglais), pas encore.


Et par exemple, sur le site Femen-Belarus, il est des images qu'on oserait pas publier chez nous ... (pays orthodoxes, donc relativement anti-catholiques) : bref le commentaire est très vrai:
chez les autres condamnons, mais chez nous pas touche !


La question me semble complexe: la rue est-ce un espace public, les églises sont-ce des espaces publics ?


L'un et l'autre sont de toute façon des symboles.


Les cours et tribunaux sont-ils des espaces publics ?


Qu'est-ce qu'un espace public ?


 


 

sous la Voûte étoilée 14/02/2013 14:44



Oui, telle est la question à laquelle nous aboutissons et sur laquelle nous devrons réfléchir... Je suis preneur !



Christophe 14/02/2013 12:11


Je ne reprendrai pas l'excellent débat sur Faceb que tu as initié, au sujet de Femen et notre-dame. Malgré les simpiternelles jérémiades attendues, de bonnes choses en sont sorties.


Mais je trouve intelligent les commentaires de Femen qui répond en partie à ton interrogation :


"Dans les rues de Paris, les catholiques prient contre l'avortement et les droits des homosexuels, protégés
par les policiers.
A l'intérieur d'une cathédrale, Femen scande ses slogans de liberté et d'égalité.

Ils vont dans nos rues, nous allons dans leurs églises.

Quand une action est réalisée dans une église à Moscou ou quand une croix est tronçonnée à Kiev, la France salue ce geste révolutionnaire.
La réaction est toute autre quand des activistes protestent à l'intérieur de Notre Dame contre la politique misogyne et homophobe du Vatican.

C'est un véritable test.

Dans ce pays éclairé, les activistes de Femen font face aux mêmes réactions que dans un pays totalitaire, comme l'Ukraine ou la Russie: menaces de mort, plaintes, réactions de personnalités
officielles..

La France, un pays laïc dites-vous?"

sous la Voûte étoilée 14/02/2013 13:06



Oui, la France est un pays laïc, pas "laïque".


L'argument des FEMEN que tu cites Christophe est effectivement fort. Ils viennent dans nos rues, nous allons dans leurs églises... Mais - et est-ce le résultat de mon éducation ? - cette
"intrusion" me pose problème.


C'est aussi la preuve qu'elles "secouent" mes convictions...



page 14/02/2013 09:17


pour le musulman le coran est sa constitution,  sa façon de vivre est guidée , la democratie il ne connait pas,( voir discours de Hassen 2 sur la laicité ou discours du pere boulad) a
partir du moment ou il y a une communauté le droit coranien  s' installe.il semlerait par contre que pour d' autres religions ce soit possible.

sous la Voûte étoilée 14/02/2013 13:07



Samir Amin vient de publier un texte trés intéressant sur le thème de "l'Islam politique est-il soluble dans la démocratie ?".


http://www.m-pep.org/spip.php?article3197


 



Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)