Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/

06 Jul

Maltraitance carcérale, une insoutenable double peine...

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Droits de l'Homme

de-l-organisation-de-l-etablissement-et-l-ambiance-qui-y-re
 
L'observatoire International des Prisons et le Défenseur des Droits dénoncent ensemble les mauvais traitements infligés à des détenus au centre pénitentiaire de Saint-Quentin-Fallavier (Isère). Une société ne s'honore pas en détournant son regard de se qui se passe, en son nom, dans les prisons ! 
 
Les articles de presse sont nombreux à citer le  rapport de l' OIP qui dénoncent ces maltraitances :
L'OIP a relaté des "violences physiques illégitimes" sur des prisonniers et un "manque de repères professionnels" de membres du personnel de la prison. Des coups de poing et de pied, des fractures du nez et un traumatisme crânien ont été imputés directement à des surveillants de Saint-Quentin-Fallavier.
 
.
Le rapport du Défenseur des Droits dénonce des entraves à l'exercice de sa mission de la part de ... l'administration pénitentiaire ! Au point qu'il demande des éclaircissements à la Garde des Sceaux.
        
De même, saisi par un détenu souffrant de surdité profonde, et son handicap n'étant pas pris en compte par le personnel pénitentiaire, notamment les "chefs", il est conduit à intervenir et formule ses "recommandations". Ce personnel qu'il faut aussi compter pour comprendre les conditions de détention.     
.
Cette question générale des conditions de vie en milieu carcéral - conditions qui doivent intégrer la perspective de la réinsertion sociale après la peine (!) - avait été posée clairement par Robert Badinter, alors Garde des Sceaux, dès 1982.
.
Et l'orientation de la politique pénale actuelle le conduit à la qualifier de "néoconservatrice" d'inspiration américaine...
.
 
 
Dans ce discours, Robert Badinter souligne l'allongement des peines due au toujours plus de sévérité des jugements, l'inutilité mais aussi le caractère criminogène des peines planchers.... Il y rappelle, surtout, que le détenu possède tous les droits à l'exception de ceux que la justice lui a momentanément retirés et qu'il a vocation à sortir, donc à redevenir citoyen !
 .

Robert Badinter souligne dans une autre occasion la nécessaire prise en compte sanitaire et notamment la santé mentale des détenus, et l'Unité d'hospitalisation psychiatrique du 

Centre Hospitalier du Rouvray (Seine Maritime), en signe de reconnaissance, porte désormais son nom.

 

Robert Badinter pose la question centrale du statut de l'incarcération. A la fois les conditions de vie et de respect de la dignité mais aussi de la définition du "projet pénitentiaire de chaque détenu"...

 

En la posant inlassablement depuis trente ans, il souligne le peu de cas que la société française accorde à son système pénitentiaire. N'est-ce pas un dossier que les Francs-Maçons, hommes et femmes, doivent étudier dans toute sa complexité mais dans toute sa cruauté aussi.

 

Le GODF a lancé la réflexion avec la conférence du 20 février. "Il y a tant à faire" en effet... Dans le compte-rendu paru sur "La Lumière", François Koch paraissait regretter d'être resté "sur sa faim" ! Peut-être pouvait-on lui répondre que la Franc-Maçonnerie n'a pas vocation à fournir des programmes politiques ni de se substituer aux partis, quels qu'ils soient. Que les Francs-Maçons ne conçoivent pas (plus ?) leur rôle comme celui du pourvoyeur des textes de la République.

 

Mais je le rejoins par contre sur la nécessité de mettre en chantier dans nos loges, et non dans je ne sais quel Think Tank (le travail maçonnique se fait en loge !), la réflexion lancée le 20 février. De faire remonter des analyses, éventuellement des propositions, vers notre assemblée générale qu'est le Convent. Ces "remontées" pourront alors être mises en commun et définir la manière dont nous concevrons alors les objectifs que doit viser une politique pénitentiaire véritablement humaniste !

 

Un bon sujet pour un véritable débat de prospective...

 

Gérard Contremoulin

________________________________________________

 
 
Commenter cet article

COLLAS 06/07/2013 11:10


Je suis d'accord à 100% et regrette que nous n'ayons pas été informés de la réflexion menée, ailleurs, sur les souffrances infligées aux détenus. Va-t-on encore soumettre à notre "approbation" un
texte sur lequel nous n'aurons pas été consultés ? On les traite comme des animaux et on s'étonne qu'ils se comportent comme tels...Réflexion qui n'a rien à voir : un autre sujet mériterait aussi
à mon sens notre mobilisation, c'est le sort fait aux personnes âgées...Il y a beaucoup à dire et à faire.

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Retrouvez les blogs maçonniques sur : http://www.blog-maconnique.com/