Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)

11 Feb

De la "Manif pour tous" à "Jour de colère" : le retour des anti-Lumières.

Publié par sous la Voûte étoilée  - Catégories :  #Droits de l'Homme

arton17070-9d81d.jpgjour-de-colere-2.jpg

 

Sans survaloriser leurs importance, traiter de ces manifestations dans leur seule traduction politique serait passer à coté d'une dimension majeure de l'évolution entre ces deux moments du mouvement qui agite, qui secoue notre société, la montée de la remise en cause de ce que l'on pouvait considérer comme un acquis : les apports de la philosophie du Siècle des "Lumières". 

Sous le vocable de "sociétal" les médias nous présentent ce qui serait une opposition : les questions sociétales d'une part qui ne seraient que secondes et d'autre part, les questions sérieuses, c'est-à-dire l'économie, le chomage, l'emploi qui seraient..., elles, prioritaires. Rien n'est moins certain !

Dans une chronique sur France Culture dont vous jugerez de la pertinence, Edwy Plénel évoque le caractère fondamental du débat entre les tenants de la Manif pour tous et ceux du Mariage pour tous et de la loi sur la famille.

Au coeur de l'affrontement, le mouvement d'émancipation pour l'Egalité face à la revendication du retour à ordre social ancien, "naturel" au sens religieux du terme, l'esprit des "Lumières" (voir l'article de Valéry Rasplus) ou la "loi naturelle"...

 

La lutte contre la loi Taubira, vecteur de rassemblement.

Le changement de leader à la tête du "mouvement" de la réaction à l'évolution, semble montrer qu'après le succès des mobilisations contre la loi Taubira, il est probablement apparu nécessaire de façonner une représentation plus emblématique, moins sulfureusement exotique que celle qu'en donnait Frigide Barjot. "Artiste" aux réussites mitigées et aux inspirations plutôt hétérodoxes avec la morale catholique, elle avait  su néanmoins se rapprocher du Vatican en prenant la défense du Pape Benoit XVI avec son "touche pas à mon Pape" puis en créant le "Benoithon" !

La hiérarchie catholique française, en perte de vitesse à l'époque, avait probablement dù penser qu'il valait mieux, quitte à jeter un voile pudique sur ses activités "artistiques", s'en remettre à elle pour dynamiser une mobilisation contre le projet de loi Taubira dite du Mariage pour tous qui lui apparaissait comme le mal absolu ! Et force est de reconnaître que bien lui en a pris.

Elle a néanmoins été virée du collectif au profit d'une fondamentaliste plus rassurante sur la solidité de ses orientations idéologiques.


maxresdefault (2) Ludovine Dutheil de la Rochèreludovine afp née Ludovine Mégret d'Etigny de Sérilly, dite Ludovine de la Rochère devient donc présidente de la Manif pour tous et promet, lors de son discours des Invalides, que le mouvement ne s'arrêterait pas là ! Elle annonce alors une 2° saison. Nous y sommes.

Une militante catholique en mode "catho-tradi".

Après ses études au lycée de la Légion d'Honneur, elle obtient son capès d'histoire-géographie et enseigne dans l'Essonne. Elle va rejoindre l'équipe de communication de la "conférence des éveques de France" puis la "Fondation Jérôme Lejeune". Le professeur Lejeune, après une carrière consacrée à la trisomie 21, est l'un des plus célèvres opposants au droit à l'avortement...

C'est elle qui avait désapprouvé par une lettre les propos de Jean-François Copé sur le mariage homosexeuel auquel il disait ne pas être opposé...

Elle s'est félicité du rejet du rapport Edite Estrela au Parlement Européen. Pour avoir une idée du rapport des forces à l'oeuvre sur le sujet, il est édifiant d'observer le classement des occurrences Google à propos de ce rapport. Les premières pages sont quasiment toutes consacrées aux sites catho-tradis !

Une opportunité pour structurer un mouvement anti-Lumières.

Ludovine de la Rochère, plus politique, expérimentée dans la communication "institutionnelle", va mettre sa solide conviction traditionaliste au service de ce mouvement. Elle va probablement incarner l'opposition à toute évolution hors du cadre de la morale catholique traditionnelle, générée par le décalogue.

Elle a l'intelligence politique de choisir le débat sur les réformes sociétales pour enfoncer le coing avec la majorité et le gouvernement sur un vrai débat de fond. Comment ne pas voir qu'il s'agit là d'un défi sur l'essentiel de nos valeurs : la supprématie de la Raison sur la croyance, de la réflexion sur la véritée révélée, de la loi sur la foi !

D'autant que ce mouvement réactionnaire ne manque pas d'égéries. Plus exactement, chacune a sa spécialité et son champ d'intervention. La France de l'Ancien Régime était divisée en 3 Ordres, le clergé, la noblesse et le tiers-état. La France réac qui a commencé sa restructuration, travaille selon 5 axes.

On y retrouve, outre Ludovine de la Rochère : 

1920553-frigide-barjot-prend-la-pose Frigide Barjotfrigide barjot gilbert collard manif pour tous qui tente de rester dans la course. Elle crée un nouveau mouvement : "L'avenir pour tous"... Lors d'une tentative de manifestation, ce mouvement a du se contenter d'un modeste bilan d'arrondissement.

Et puis :

nap boutin 400 Christine Boutin christine boutin ok est députée UMP. Très active au sein de l'Opus Déi, elle est l'un des 40 "consulteurs" du Conseil pontifical pour la famille créé par Jean-Paul II ; elle a créé le parti chrétien démocrate. Apparue médiatiquement pendant le débat sur la PACS en 1998 où elle est intervenue plus de ... 5 heures durant à la tribune de l'assemblée nationale. Pendant le discours de la Garde des Sceaux, elle a choisi de brandir la Bible qu'elle avait dans son sac-à-main. Si son antériorité n'est pas contestable, son inspiration l'est parfois beaucoup moins... Néanmoins, elle "fait le job" consciencieusement...


Beatrice-Bourges_reference.jpg Béatrice Bourges614303-beatrice-bourges.jpg fondatrice du Printemps Français, était l'une des personnalités leaders de la Manif pour tous jusqu'à ce qu'elle considère ce mouvement comme trop modéré. Le Printemps Français, branche dissidente donc, est soutenu par les Jeunesses identitaires, les étudiants d'extrême droite du GUD et CIVITAS. A l'issue de "Jour de Colère", le 26 janvier, elle entame une grève de la faim "jusqu'à (dit-elle) la destitution du président de la République" ! Grève de la faim qu'elle arrêtera le 3 février.

Béatrice Bourges est une proche de Christine Boutin et s'est présentée aux législatives de 1999 sous l'étiquette "Droite Libérale Chrétienne". Elle ne rechigne pas à favoriser une certaine violence comme lors de "La nuit blanche des Blancs-Manteaux", qui a vu le saccage de la vitrine d'un local LGBT. On l'a vu devant le siège du GODF le 24 mai avec Frédéric Pichon, avocat, ancien dirigeant du GUD. Dernière action en date, demander la censure des livres qui selon elle parle de la soi disant "théorie du genre" dans les bibliothèques !


 

farida belghoul ertv Farida Belghoul  arton19599-7ed74 est depuis 2013 une proche d'Alain Soral. Elle a été présidente de l'Union des Etudiants Communistes (UEC). En 1983, elle est leader du Collectif parisien de soutien à la "Marche pour l'Egalité et contre le Racisme" ! En 1984, elle prend le leadership de la 2° Marche pour l'Egalité avec son mouvement "Convergence 1984". Le mouvement beur est divisé et le débat fait rage avec SOS Racisme sur fond de désaccord stratégique. Faut-il mettre en place une mobilisation de la jeunesse contre le FN (SOS) ou faut-il, d'une manière autonome (du pouvoir mitterrandien) poser le problème de l'Egalité (Convergence). On ne réussira pas à éviter une grille de lecture incorporant les problèmes du Proche-Orient. La stratégie proposée par SOS sera adoptée dans des conditions qui vont laisser des traces.

Farida Belghoul, journaliste engagée et responsable de la radio associative "Radio Beur", va développer une réflexion sur les conditions de l'éducation et notamment sur la sitation d'échec scolaire des plus défavorisés. En 2007-2008, elle imagine et définit un projet, le REID, qui est alternatif au programme de lutte contre l'échec scolaire de l'Education Nationale. Ce projet ressemble comme un frère jumeau aux Ateliers Pédagogiques Personnalisés, tel que j'ai eu l'occasion d'en mettre un en place notamment pour le quatier intercommunal des Blagis (92) à la fin des années 81. Faute de financement, elle abandonnera son projet.

Reste qu'en rejoignant Alain Soral en 2013, (et comment une leader de l'antiracisme devient-elle compagnon de route d'un mouvement précisément raciste ?) elle devient celle qui décrit une soi disant "Théorie du Genre" qui serait enseignée dans les écoles, y compris maternelles. Elle sera à la base de la JRE (Journée de Retrait de l'Ecole). Cette dénonciation va déclencher les deux dernières mobilisations où l'extrême droite -dans toutes ses composantes- s'est illustrée, de façon violente, vociférante ou contenue.

Le problème, c'est que personne ne trouve trace de la description de cette soi disant "théorie", excepté sur les sites cathos-tradis et que l'Education Nationale dément formellement une telle existence !

En revanche, le discours de Farida Belghoul s'est considérablment radicalisé autour d'un complot qu'elle voit se tramer par l'Education Nationale qui organiserait l'incommunicabilité entre les enfants et leurs parents pour mieux leur inculquer une propention à devenir des LGBT (Lesbiennes, Gays, Bi et Trans)  en puissance en sapant l'identité masculine... allant jusqu'à l'éventualité de la mutilation des petits garcons !!!

Comme on peut le découvrir dans cette vidéo (à partir de 3'20), Farida Belghoul est devenue une adepte des approximations et des amalgames. Approximations dans les faits, dans les images qu'elle prend et approximations dans les explications qu'elle donne de certains mots.


 

Cette fable nauséabonde, bien souvent ridicule et comme Soral, antisémite, antimaçonne et homophobe, sert toujours de point de ralliement pour s'opposer au gouvernement. 

La manif pour tous - saison 2, une offensive anti républicaine.

Certes, on ne peut nier la réussite du mouvement ; certes, on peut trouver "extravagant" le motif qui déclenche les mobilisations actuelles, mais une question se pose néanmoins. 

D'où viennent les fonds qui ont servi à financer les formidables moyens techniques à Paris et en province (camions, podiums, sonorisations) et organisationnels (infrastructures d'organisation des transports, logistiques, impressions de tous ces drapeaux, ses fanions, ces pin's) dont les organisateurs disposent ?  

Peut-il y avoir une telle mise à disposition de moyens sans espoir de quelques retours sur investissement ? 

Les groupuscules d'extreme droite, laboratoires de l'anti républicanisme.

Ce sont les espaces où s'expriment les radicalités anti républicaines. 

D'ordre religieux.

Civitas est probablement celui qui explique le plus clairement la pensée catho-tradi. Son secrétaire général, Alain Escada, explique simplement que la France est catholique, qu'elle doit le rester (ou le redevenir) et placer sa destinée dans la Foi, sous entendu en rompant avec l'idée "satanique" d'une France sans dieu ! Les projets de loi ou les lois qui s'écartent de la "morale chrétienne" sont sans fondement et doivent être combattues selon le principe exprimé également par Christine Boutin que la Foi prime la Loi !

Le site "le Salon beige" va au bout de la logique antimaçonnique et ne demande rien moins que "la dissolution de la franc-maçonnerie" ! La droite catholique identitaire trouve là la source de sa régénération.

D'ordre politique. Plusieurs groupuscules se sont manifestés depuis mars 2013.

Un exemple avec Dissidence Française qui explore les différentes expressions du mot d'ordre "la France contre la République". Dans cette vidéo, la cible est la carte électorale, symbole de la démocratie représentative, qui sera brûlée après une diatribe anti maçonnique...

Il en existe d'autres, outre le Printemps Français ou les résurgences de mouvements dissous comme "Jeunesses Nationalistes Révolutionnaires" de Serge Ayoub ou des "Jeunesses Nationalistes" d'Alexandre Gabriac, ce jeune homme "exclu" du FN pour salut nazi !

Le risque de rupture du consensus sur les valeurs.

L'illisibilité de l'action du pouvoir, ses grandes difficultés à expliquer simplement son orientation, la multiplication de ses renoncements, favorisent la montée d'une opposition qui peine à se structurer. D'autant que la faiblesse de la droite républicaine et dans certains cas, sa complicité, marque l'ampleur de la crise des valeurs et libère les énergies qui voient là une opportunité pour dénoncer le modèle républicain.

Ce n'est pas une question de majorité ou d'opposition à telle ou telle politique, ce qui est en jeu, c'est le legs des Lumières. La crise dans laquelle nous sommes entrés est une crise de confiance dans les valeurs qui en sont issues. Elles généraient un consensus qui assurait la cohésion de la société. Ce consensus est de moins en moins lisible aujourd'hui, ce qui favorise la rupture des digues. 

 Il est plus que temps que les républicains se réveillent, prennent la mesure des évènements et réagissent...

 

Gérard Contremoulin

_____________________________________________________________

Commenter cet article

réboussié 25/02/2014 11:21

sur le communautarisme , un article intéressant sur la revue Humanisme numéro 251de l'été 2000 , page 89 . Le reste n'est pas mal non plus . C'est vrai que c'est compliqué ( ou complexe ?? ) mais sans la mémoire , c'est encore plus dur ...La pédagogie de l'enseignement de l'histoire à l'école d'aujourd'hui , voir Mezetulle pour les détails , le but ? détruire la mémoire ? En tous cas , celle qui voulait évoluer vers "la lumière" , pas vers l'asservissement au marché , alors ,- mais c'est pas pour parler "politique"-, mais quand j'entends certains parler de pédagogie pour expliquer le score ...Pizza ?? ça suffit pas ? , je me dis aussi que la marine , elle doit encore rigoler , pédagogisez mes petits , - ça va- , aurait chanté notre JB ( Brel , bien sur ) ,l e diable se frottant les griffes ...

Dantes 13/02/2014 12:05


Comme tu l'indiques, les médias considèrent souvent que le sociétal est secondaire et que l'économie et le chômage sont des sujets prioritaires. 
Ton analyse du mouvement des anti-lumières est parfaitement pertinente et détaillée. Elle repose sur l'idée initiale que les médias se trompent en considérant que les sujets économiques sont
prioritaires. C'est un tort.
Les porteurs d'idées anti-lumières sont sur des positions connues qui ressurgissent avec plus ou moins de force selon les périodes. C'est une constante. Mais la situation économique de la France,
le niveau du chômage, le traitement des petites entrepreneurs ne doit pas être sous-estimés... c'est cela aussi qui permet de créer un climat favorable au retour en force de ces idées. Grâce
au mécontentement ou à l'indifférence d'une population qui ne voit pas d'avenir positif ou rencontre des difficultés importantes pour joindre les deux bouts, le sociétal peut apparaître bien...
secondaire. 
Je lis dans un précédent commentaire que la lutte contre les anti-lumières ne semblent pas si évidente, même dans nos ateliers. Mais caricaturons un peu... un frère qui voit ses deux enfants aux
chômage alors qu'il sont diplômés et cherchent chaque jour comment entrer dans la vie active, qui se débat avec des organismes comme le RSI ou la CIPAV... bref, qui a peur parce qu'il trouve que
cette société ne facilite vraiment pas la vie des jeunes, complique la vie des autres... ce frère est peut être moins sensible aux sujets de révolte tels que la montée en puissance des
anti-lumières...
Ce frère sera certainement au combat pour défendre les valeurs de la république quand cela sera nécessaire, mais avec du recul il se dira que... décidemment, l'équilibre d'une société, ce n'est
pas l'économie qui prime sur le sociétal ou l'inverse. Et que si, aujourd'hui, il lutte contre les anti-lumières, c'est que certains qui se revendiquent des lumières leur ont "préparé" le
terrain. Rien n'est simple...

camp-volant 11/02/2014 19:23


combattons Satan et sa théorie avec Farida !!!http://campvolant.wordpress.com/2014/02/01/de-la-demonomanie-pour-farida-belghoul/

réboussié 11/02/2014 13:30

le problème , c'est que ce n'est pas Farida ou Soral qui vont être jugés ...ou Marine ....la dessus , on est d'accord .... le problème , c'est le syllogisme ........tu es contre l'approche
transactionnelle de la chromo dynamique quantique ? donc tu dois voter pour moi ....lutter contre le populisme ? certes , et contre les rhumatismes ? vous avez quelque chose ????

Laurent 11/02/2014 10:37


Est ce étonnant ? Un changement de civilisation imposé par un gouvernement, déniant au peuple la voix du référendum qui aurait pu légitimiser le changement.


Au lieu de cela on a préféré le passage en force au nom du "j'ai été élu pour ça".


Qui se sert de l'épée périra par l'épée nous dit l'Evangile. Et les élections ne pardonneront pas ce genre d'attitude car même en maçonnerie, la colère gronde, elle est sourde et latente.


Il y aura des Frères et des Soeurs des 2 côtés... comme il y en a toujours eu.

Le cavalier 11/02/2014 09:43


Pour ne pas avoir pris en considération toutes ces manifestations populaires contre les changements progressistes de société et de valeurs depuis son arrivée au pouvoir, pour ne pas avoir soumis
cela à référendum, cette gouvernance fragilisée n'a t'elle pas un retour de boomerang ! Même dans les ateliers le doute augmente !

Kervel 11/02/2014 08:21


Trèsjuste analyse. Mais que cela est difficile à faire passer, même dans nos ateliers...

Christophe 11/02/2014 07:28


Des égéries, à l'opposée de Jeanne, dont elles se revendiquent.


Une histoire détournée, comme tant d'autres.


Mais que se passe-t-il dans ce beau pays de France. Les outre-Quievrain ont bien du mal à s'y retrouver dans ces débats sociétaux qui leur semble d'un autre temps: Ici même les mouvements
catholiques les plus radicaux font profil bas face aux avancées sur le mariage, le FIV-PMA, l'euthanasie, les cellules souches, etc.


 


C'est un peu inquiétant, la France est si proche! D'un autre temps? Ou cela va-t-il à un moment donné débouler chez nous?


 


Le paradoxe est là: une famille royale proche de ces milieux radicaux, un cardinal-primat réactionnaire ... et pourtant voilà deux institutions en perte de crédibilisation sur le fond, mais dont
on aime l'image d'épinal. De nouvelles lois sociétales à la hollandaise que cette famille royale signera sans aucune hésitation, c'est pour eux de survie qu'il s'agit en attendant des temps
meilleurs ... ???

Archives

À propos

Le Blog pour Tous d'un franc-maçon. "La loi morale au fond de notre coeur et la voute étoilée au dessus de notre tête". Emmanuel Kant Les pseudonymes ne sont plus acceptés pour les commentaires. (4.11.2018)